Omlet Blog France

Qu’est-ce qu’une poule couveuse et comment l’empêcher de couver ?

La plupart des poules pondent leurs œufs sans faire d’histoires. Elles célèbrent parfois un peu bruyamment leurs exploits, mais elles retournent rapidement à leur routine quotidienne qui consiste à explorer et à gratter pour trouver de la nourriture. Certaines poules cependant, sont un peu plus capricieuses. Couveuses, plus être plus précis.

Une poule couveuse est une poule qui couve son œuf dans l’intention de le faire éclore, que l’œuf ait été fécondé ou non. Ce comportement est particulièrement encouragé si vous voulez faire naître des poussins, mais il peut s’avérer problématique dans le cas contraire.

Le phénomène de la couvaison est lié à la température corporelle de la poule et est renforcé par son instinct maternel. Des poules vivant dans un poulailler surchauffé peuvent être soumises à une élévation soudaine de leur température corporelle, qui les conduit à souhaiter couver un oeuf jusqu’à l’éclosion. Certaines races semblent plus sensibles que d’autres, comme les poules Soie et Cochins qui sont particulièrement portées à la couvaison.

Signes de couvaison

Une poule couveuse subit un changement de personnalité. Le signe le plus évident en est son refus de quitter le pondoir. Elle y demeurera immobile jusqu’à l’éclosion d’un poussin, même si elle doit pour cela attendre jusqu’à la Saint-Glinglin. Ce dévouement mal dirigé la rendra également grincheuse et susceptible de vous donner des coups de bec ou de glousser avec colère si vous essayez de la déplacer.

Quand vous réussissez enfin à la sortir du pondoir, elle se démène pour y retourner et reprendre sa couvaison. Une fois qu’elle se sentira bien établie dans son nouveau rôle de mère, elle gonflera ses plumes et commencera peut-être à se les arracher elle-même pour garnir le nid.

Comment empêcher une poule de couver

Les apparences sont parfois trompeuses. La poule peut donner l’impression qu’elle va éternellement rester dans le pondoir, mais en général, elle n’y passera pas plus de trois semaines. C’est le temps nécessaire à un œuf de poule pour éclore. Cela signifie que, si l’espace le permet, vous pouvez simplement la laisser couver pendant 21 jours, à la suite desquels son humeur s’améliorera et elle reprendra ses activités habituelles.

Ceci dit, vous devez vous assurer que la poule dispose de suffisamment d’eau et de nourriture pendant cette période, et cela peut impliquer de la faire sortir de force du pondoir, dont vous fermerez l’accès jusqu’à ce qu’elle finisse par boire et se nourrir. Dans ce cas, le port de gants épais est conseillé pour éviter de se faire picorer les mains.

Une autre astuce anti-couvaison consiste à placer un paquet de petits pois ou de grains de maïs surgelés sous le pondoir de la poule concernée. Des glaçons broyés dans un sachet feront également l’affaire. Cette méthode a le double effet de refroidir la poule et de rendre la vie dans le pondoir trop désagréable pour la couvaison.

Parfois, un simple obstacle comme un pot de fleur ou quelques briques aura l’effet désiré. Si la poule ne peut pas accéder au pondoir, elle ne peut pas non plus s’y installer et couver.

Certains propriétaires utilisent un « enclos de couvaison » pour défaire la poule de cette habitude. Il s’agit d’une cage ou d’une caisse en fil de fer, dans laquelle la poule est placée avec de la nourriture et de l’eau. Cette forme d’isolement doux permet généralement de mettre fin à la couvaison en trois jours. Les signes qui en annoncent la fin sont facilement identifiables : la poule arrête de gonfler ses plumes et explore la cage plutôt que de rester couchée et de couver.

Vous pouvez également acheter des œufs fécondés et laisser la poule couveuse s’en occuper. Si vous voulez des poussins, c’est de loin la façon la plus facile et la plus naturelle de les faire naître : sous le ventre duveteux d’une poule couveuse.

This entry was posted in Poules