Omlet Blog France

Category Archives: Été

Comment garder vos chiens au frais en été

À l’image des humains, les chiens ne sont pas tous du même avis en ce qui concerne la chaleur. Certains l’adorent et trouvent tous les prétextes pour se vautrer au soleil. D’autres préfèrent rester bien au frais et siroter de l’eau froide en attendant l’automne. Parmi les chiens qui supportent mal la chaleur, vous trouverez les chiens à visages aplatis, ceux avec beaucoup de fourrure, les grands ou gros chiens et ceux avec des problèmes de santé. Donc si votre toutou fait partie d’un groupe à risque, prenez soin de le garder au frais. Voici quelques tuyaux :

1. Ajustez leur exercice

Par grandes chaleurs, mieux vaut rester à l’intérieur. Votre chien a toutefois besoin de faire de l’exercice, pensez donc à le promener tôt le matin ou en soirée quand il fait plus frais.

Promenez-vous à l’ombre si possible, évitez les trottoirs et les rues pavées trop chaudes. Empêchez-le de courir, peut-être en utilisant une laisse plus courte.

2. Donnez-lui à boire

Votre chien doit avoir accès à de l’eau fraîche en permanence, si possible partout dans la maison. Si vous sortez, prenez une bouteille d’eau et un bol pliable avec vous.

Si vous avez peur que votre chien ne boit pas assez, donnez-lui des aliments qui permettent de l’hydrater et le rafraîchir tel que des fruits ou légumes congelés. Vous pouvez aussi mixer un poulet avec de la banane ou des baies et congeler le mélange.

3. Propre en ordre

Un bon toilettage est primordial, surtout pour les races plus poilues qui supportent mal la chaleur. Mais un peu de toilettage estival ne fait de mal à personne. Brossez votre chien pour vous le débarrasser des poils morts, ça devrait suffire. Certains cas plus extrêmes ont besoin d’avoir leur fourrure correctement taillés pour l’été.

Par contre, pas question de saisir le rasoir pour lui donner une coupe militaire. L’absence soudaine d’isolation peut créer un choc et endommager le poil, et le changement de style risque de ne pas lui plaire ! Consultez un toiletteur professionnel, il pourra vous renseigner quelle genre de taille convient le mieux à votre chien.

4. Allez faire trempette

La plupart des chiens apprécient avoir un coin pour se baigner et se rafraîchir. Installez une piscine pour enfants à l’ombre dans votre jardin avec un arrosoir automatique et observez votre chien jouer avec l’eau. Et si vous avez envie de participer, vous pouvez toujours l’arroser à l’aide d’un tuyau.

Si vous vivez près de la mer, d’un lac ou d’une rivière et que votre chien a l’habitude de nager, pourquoi ne pas l’y amener? Ils pourront ainsi réduire leur température corporelle. Souvenez-vous toutefois que la nage est un exercice fatiguant et qu’il ne faut donc pas les laisser nager trop longtemps.

5. Restez au frais à l’intérieur

S’il fait trop chaud pour rester dehors, votre chien voudra logiquement rester à l’intérieur. Faites donc bien attention de garder l’intérieur de votre maison au frais. Ouvrez des fenêtres pour créer des courants d’air ou trouvez une autre méthode pour laisser l’air circuler. Tirez les rideaux ou les volets pour empêcher que la chaleur du soleil chauffe l’intérieur de votre maison.

6. Évitez la voiture

Dans la mesure du possible, mieux vaut éviter de prendre la voiture avec votre chien quand il fait chaud. Ne laissez jamais votre chien seul dans une voiture, même à l’ombre et même si c’est seulement pour cinq minutes. Une voiture parquée chauffe vite et peut facilement tuer un chien.

Si vous en avez la possibilité, mieux vaut éviter la voiture, surtout si votre chien ne l’aime pas trop.

7. Achetez un matelas rafraichissant

Votre chien sera heureux de pouvoir se détendre au frais quand il fait chaud. Le matelas rafraichissant Omlet n’a pas besoin d’être branché à une prise ou mis au réfrigérateur. Il fonctionne en absorbant la chaleur corporelle de votre toutou tout en le rafraichissant. Le matelas en mousse à mémoire de forme est léger et super confortable. Vous pouvez donc l’amener partout avec vous, ce qui garantit que votre chien aura toujours un coin pour se reposer et minimise les risques d’un coup de chaleur.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chiens


Les chiens et les piscines

S’il est vrai que la plupart des chiens savent nager, pas tous le font avec plaisir. Certains chiens ne nagent que pour rejoindre la terre ferme aussi vite que possible. D’autres pousseraient presque des nageoires.

Certains noms sont révélateurs. C’est le cas de l’Epagneul d’eau irlandais et du chien d’eau portugais. Ils adorent faire trempette, tout comme les Caniches, Terre-neuves, Setters, Retrievers et plus encore. D’autres races ne sont tout simplement pas faites pour la nage comme le Dachshund avec ses petites pattes, ou des Carlins et des Bouledogues anglais à cause de leur cou trop court et leurs problèmes de respiration.

Si un chien voit un plan d’eau durant la promenade, il décidera vite fait s’il veut aller se baigner. Avec une piscine de jardin, il vous faudra par contre prendre quelques précautions sanitaires et de sécurité, d’autant plus qu’elles sont tout aussi irrésistibles pour un chien qu’un lac ou une rivière.

Nager comme un petit chien

Dans les piscines publiques les chiens ne sont pas admis, donc pas de problème. Dans votre jardin, c’est différent. Règle n°1, que ce soit avec votre chien ou le chien d’un visiteur : assurez-vous que le chien puisse nager en sécurité.

Un mauvais nageur se fatigue vite et peut se mettre en danger s’il n’est pas surveillé. Apprenez-lui à rejoindre la terre ferme. Un « ici » ou « au pied » est généralement suffisant. Pour les petits chiens, ou dans le cas où la piscine à hauts rebords, attachez une rampe sur un côté pour que le chien puisse se hisser hors de l’eau. Et si l’échelle de la piscine a des marches, assurez-vous que le chien sait les trouver. Dans une grande piscine, laissez le chien sauter depuis plusieurs côtés et montrez-lui comment sortir pour qu’il apprenne à s’orienter dans la piscine.

Une autre option populaire est de l’équiper d’un gilet de sauvetage. Il pourra ainsi nager sans risquer de couler. Mais tant que vous surveillez votre chien, vous ne devriez pas en avoir besoin. Par contre, si vous êtes un peu trop occupé et ne gardez pas toujours un œil sur lui, un gilet est une solution adéquate.

Certains chiens sont assez confortable avec un gilet (utilisez un gilet pour chien conçu pour résister aux griffes dans la mesure du possible). Ils peuvent ainsi s’accorder une pause et se laisser glisser sur l’eau quand bon leur semble, un peu comme un humain sur une bouée.

Si un chien est en grave danger et doit être secouru, une maîtrise de la RPC (réanimation cardiopulmonaire) peut lui sauver la vie. Il existe des tutoriels en ligne. Vous pouvez aussi consulter un vétérinaire pour plus d’information.

Eau non potable

Par canicule, les chiens ont vite trop chaud. Quoi de mieux qu’une petite trempette pour se rafraîchir ? Il vaut toutefois mieux leur réserver un coin frais à l’ombre avec un peu d’eau à boire, car la nage est trop intense pour les rafraîchir.

En voilà un autre problème. Un chien assoiffé qui a trop chaud cherchera naturellement à boire l’eau de la piscine. Seulement, l’eau des piscines contient trop de chlore, ce qui est mauvais pour leur santé. Donc n’oubliez pas, mieux vaut leur donner de l’eau dans un coin frais et ombragé que de les laisser s’empoisonner avec l’eau de la piscine.

Les chiens sont comme nous : après leur baignade dans la piscine, ils ont besoin de se rincer pour se débarrasser du chlore et des produits chimiques qui risquent autrement d’irriter leur peau.

Les chiens et les piscines : pas toujours compatibles

Un chien qui se baigne dans une piscine est problématique pour trois raisons majeures : les bactéries, les poils et les griffes.

Les bactéries proviennent de l’urine et des excréments. La piscine peut être contaminée sans que le chien y fasse ses besoins. Tant que la piscine est bien entretenue avec les bons produits chimiques, ces bactéries ne devraient toutefois pas survivre.

Les poils sont un problème plus tenace. Ils ont tendance à s’accumuler dans le filtre, surtout si votre chien en perd facilement. Pensez à le brosser avant de le laisser dans l’eau. Si votre chien utilise la piscine, il vous faudra dans tous les cas nettoyer le filtre et les tuyaux de la piscine plus régulièrement.

Les griffes des chiens risquent d’abimer la piscine. Ils peuvent gratter les parois et le fond de la piscine. Avec une piscine solide en pierre, le problème est minimal. Par contre, une piscine en plastique risque d’avoir des trous. Les griffes peuvent aussi causer des problèmes si vous laissez les chiens se baigner avec les enfants.

Si vous suivez ces règles, conseils et précautions, toute la famille, avec ou sans fourrure, pourra s’amuser dans la piscine. Mais allez y gentiment, tous les chiens n’ont pas forcément envie d’une baignade.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chiens


10 choses à ne pas faire avec vos poules cet été

1. Ne laissez pas le poulailler en plein soleil

Si possible, placez le poulailler dans un coin du jardin suffisamment ombragé, par exemple à l’ombre dans votre jardin pour le poulailler, tel que sous un arbre ou dans le côté nord, car celui-ci est généralement moins exposé au soleil. Le poulailler sera ainsi bien frais lorsque vos poules voudront s’y reposer. Les Les poulaillers Eglu sont si faciles à déplacer que vous pourrez même le faire par canicule et au fur et à mesure que le soleil se déplace.

2. Ne laissez pas l’eau stagner

Vos poules doivent s’hydrater plus régulièrement durant l’été. Pensez à changer d’eau au moins une fois par jour en cas de chaleur, vous minimiserez ainsi les chances d’avoir des algues ou de la saleté dans l’eau. Placez les biberons dans un coin du poulailler à l’ombre et vérifiez que l’eau est bien fraîche.

3. Ne nourrissez pas trop vos poules

Les poules digèrent le maïs séché et les graines plus lentement que les granules ou la nourriture fraîche, ce qui consomme plus d’énergie et crée plus de chaleur. Vos poules n’ont pas besoin de manger autant lorsqu’il fait très chaud. Si d’aventure, une petite faim les tenaille, elles pourront toujours trouver des insectes et des plantes à grignoter dans votre jardin.

4. Ne laissez pas vos poules seules trop longtemps

Il est important de surveiller vos poules par grande chaleur, ou leur organisme risque de surchauffer. Si vos poules ont le bec ouvert, halètent et gardent leurs ailes à l’écart de leur corps, elles ont trop chaud. Plongez-leur derrière dans un seau d’eau froide. Elles seront rafraîchies et leur organisme se stabilisera.

5. Ne comptez pas sur l’eau

Vous pouvez installer une piscine ou des seaux peu profonds remplis d’eau pour que vos poules puissent s’y rafraîchir, mais il y a de fortes chances pour que vos poules les ignorent. Mieux vaut creuser un bain de boue dans un coin du poulailler. Les poules préfèrent se rafraîchir dans de la boue ou du sable.

6. Ne jouez pas avec vos poules

Interagir avec vos poules risque de causer beaucoup d’agitation, ce qui entraînera une augmentation de leur température corporelle. Si vous désirez passer du temps avec vos poules ou vérifier qu’elles se portent bien, mieux vaut le faire tôt le matin ou en soirée lorsqu’il fait plus frais.

7. Ne recouvrez pas complétement votre poulailler

Recouvrir votre poulailler avec beaucoup de bâches pour créer de l’ombre peut sembler être une bonne idée au premier abord, mais si l’air ne peut pas circuler, vous risquez de transformer le poulailler en four. Un apport en air frais qui garantit une bonne ventilation est vital. Les poulaillers Eglu disposent d’un excellent système de ventilation conçu pour laisser l’air circuler, ce qui garde le poulailler au frais même par canicule. Pour un peu plus d’ombre, vous pouvez choisir des bâches plus sombres.

8. Ramassez les œufs

Vos poules pondront moins d’œufs durant les périodes de chaleur. C’est normal, et certaines poules vont passer en mode couveuse et arrêter de pondre complètement. Les œufs ne risquent pas de pourrir si vous les laissez dans la boîte à œufs Eglu pour une journée, mais n’attendez pas trop longtemps. La présence d’œufs dans le nid va réveiller l’instinct couveur de vos poules et elles risquent même de les manger.

9. N’attendez pas avant de nettoyer

Prenez soin de garder le poulailler au propre, surtout en été. Les parasites et autres vermines, notamment le pou rouge, profitent de la chaleur. Nettoyez le poulailler et ses accessoires une fois par semaine avec un désinfectant non toxique pour les poules, tel que cette poudre anti poux rouges.

10. Ne traitez pas toutes vos poules de la même façon

Si vos poules sont de races différentes, ou si vous aviez des poules d’une certaine race et avez changé après coup, souvenez-vous que chaque race de poule doit être traitée différemment. Certaines races supportent mieux la chaleur que d’autres. Consultez
ici,notre guide sur les races et prenez bon soin de vos poules plus vulnérables.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Été


6 avantages d’avoir des poules dans votre jardin

1. Fertiliseur

Le purin obtenu à partir de fientes de poules compte parmi les meilleurs fertilisant pour votre jardin. Une fois compostées, ces fientes sont riches en nitrogène, phosphore, potassium ainsi qu’en autres nutriments important qui aident le sol à conserver l’eau. Vos fleurs seront encore plus belles, et les légumes encore plus gros !

Ramassez les fientes de vos poules et compostez- les pendant environ une année avant de les utiliser comme fertilisant.

2. Anti-parasites

Les poules passent l’essentiel de leur temps à gratter le sol pour trouver à manger. Elles adorent les scarabées, vers, chenilles, et tiques. Il leur arrive même de se régaler de ces fichues limasses ! Avoir des poules dans votre jardin est donc une méthode écologique pour vous débarrasser de parasites. Cerise sur le gâteau : vos poules sont heureuses !

3. Assolement

Besoin d’un nouveau parterre de jardin ? Aucun problème, vos poules le feront pour vous. Elles excellent au labour. Versez des graines sur l’endroit à labourer, ou laissez-y des feuilles mortes. Les poules s’en occuperont en un rien de temps.

4. Désherbage gratuit

De la même façon, si vous avez besoin d’enlever des mauvaises herbes, pourquoi ne pas laisser vos poules s’en occuper ? Elles vont grignoter les mauvaises herbes et plantes mortes, ce qui vous permettra de vous concentrer sur les plaisir du jardinage !

Les poules ont beau être intelligentes, elles ne sont pas capable de faire la différence entre les mauvaises herbes et les graines que vous avez plantées. Il vaut donc mieux ne pas laisser vos poules se promener sur les parterres que vous avez semés. Une barrière devrait suffire à garder vous poules à l’écart.

5. Riche en calcium

L’un des privilèges d’avoir des poules sont les délicieux œufs dont elles vous gratifient. Mais saviez-vous que les coques de ces œufs sont utiles dans le jardin ? Constituées de carbonate de calcium, elles sont idéales pour minéraliser votre terreau. Le calcium est un élément essentiel pour la construction de parois cellulaires, ce qui permet aux plantes de rester en bonne santé.

Excellente compagnie

6. Excellente compagnie

Les poules sont une raison de plus de passer du temps dans votre jardin. Rien de plus amusant que de les observer alors qu’elles grattent le sol ou jacassent Sans oublier qu’elles sont d’excellente compagnie pour tout jardinier passionné. Certaines personnes affirment même qu’avoir des poules aident à réduire leur stress, améliorant ainsi leur santé mentale.

Qu’attendez-vous ? Les poules sont des compagnons parfaits pour vous et votre jardin.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Été


Qu’est-ce que les poux rouges et pourquoi sont-ils le pire cauchemar d’un éleveur de poules ?

Ils sont rouges, ressemblent à des araignées, vivent dans des colonies gigantesques et sortent la nuit pour boire le sang de vos poules. En termes de cauchemars, celui-ci est plutôt effrayant, jusqu’à ce que vous réalisiez que vous pouvez facilement vous en échapper. La créature en question, le pou rouge, fait moins d’un millimètre de long et il n’est pas si difficile de la bannir de votre poulailler.

Le pou rouge est capable de vivre, et ainsi se nourrir, sur une multitude d’hôtes, y compris les humains si on lui en donne la possibilité. Mais c’est son goût pour les oiseaux sauvages qui lui permet de rencontrer l’une de ses cibles préférées : vos poules. Si vous avez des oiseaux dans le jardin, il y a certainement aussi des poux rouges.

Connaître son ennemi

Le pou rouge, Dermanyssus gallinae, est un parasite qui se cache dans les recoins sombres du poulailler et se déplace la nuit en grand nombre pour se nourrir de sang. À l’âge adulte, ils mesurent environ 0,75 mm et leurs pattes ressemblent à celles de l’araignée. Avant de se nourrir, ces parasites sont gris-brun et non rouges : la coloration est due au sang qu’ils aspirent. Une fois gorgés de sang, les poux rouges se réfugient rapidement dans leur cachette. Ils sont également patients et peuvent survivre jusqu’à 10 mois dans des poulaillers vides.

Les poules infestées finissent par développer des croûtes et des blessures, souffrent d’anémie (causée par la perte de sang et caractérisée par des caroncules et des peignes en manque de couleurs) et peuvent éventuellement perdre leurs plumes. La production d’œufs sera en chute libre. Dans les cas les plus graves impliquant de jeunes poules, la perte de sang et le choc physique peuvent s’avérer mortels. L’une des difficultés du diagnostic est que les poux rouges sont souvent cachés lorsque vous examinez l’oiseau, au lieu d’être à découvert (comme une puce par exemple). Ces signes physiques chez la poule devraient cependant vous inciter à agir et il est facile de repérer les cachettes potentielles des parasites.

Si les acariens semblent se nourrir à plein temps de vos poules, au lieu de disparaître dans la journée, vous pourriez avoir une épidémie de poux du nord. Le problème est similaire mais le coupable différent; les conseils donnés dans cet article sont également valables pour ces cousins “du nord” suceurs de sang.

Comment combattre les poux

Étant donné qu’ils se nourrissent normalement la nuit, il se peut que les poux rouges ne soient pas détectés tout de suite. Vous pouvez cependant tenter de trouver leur cachette. Les coins et les crevasses des poulaillers en bois sont les plus populaires, ainsi que sous les perchoirs. Une fois découverts, vous devez éliminer les mini-vampires à l’aide d’un spray ou d’une poudre anti-poux. Il existe deux types de produits destinés à éliminer les parasites : ceux que vous vaporisez ou épandez sur le poulailler et ses accessoires, et ceux que vous appliquez directement sur les oiseaux.

Toutes les litières doivent être retirées d’un poulailler infesté, et toute la structure doit être lavée à l’eau chaude (un tuyau d’arrosage est une excellente arme dans ce type de combat) avant d’être traitée avec une préparation anti-poux.

Une fois les parasites bannis, la prévention est le meilleur moyen de garder le contrôle de la situation. Le lavage régulier du poulailler et de toute autre surface en béton, en plastique ou en bois du poulailler sera bénéfique. Cette mesure est particulièrement importante pendant les mois d’été les plus chauds, lorsque la population d’acariens a tendance à augmenter.

Certains éleveurs de poules ont noté les effets anti-poux du dioxyde de carbone, soit sous la forme d’une fumigation à la « neige carbonique » soit d’une pulvérisation directe, mais il n’existe pas encore d’homologation vétérinaire officielle de ces procédures.

Un autre moyen infaillible de bannir le pou rouge est de garder vos poules dans un poulailler qui ne présente que peu de coins et recoins, c’est-à-dire une structure en plastique plutôt qu’en bois. Les poulaillers en plastique sont plus faciles à nettoyer, plus hygiéniques, et l’ Eglu en est le Roi incontesté.

En résumé, vous ne pouvez pas tenir éloignés les oiseaux sauvages et leurs poux, mais vous pouvez facilement les empêcher de reconstituer une colonie dans votre poulailler. Une fois le cauchemar surmonté, vous et vos poules pourrez dormir sur vos deux oreilles.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Été


Faire vos semis dans les coquilles d’œuf de vos poulettes en 6 étapes

La prochaine fois que vous vous apprêterez à jeter vos coquilles d’œuf, oubliez la poubelle et gardez-les à portée de main. De nombreux jardiniers utilisent déjà les coquilles d’œuf broyées pour apporter du calcium à la terre. Nous vous proposons aujourd’hui une autre façon de les utiliser dans votre jardin. Pour éviter l’usage de plateaux de propagation ou bacs de semis en plastique, ce qui n’est pas idéal pour l’environnement, pourquoi ne pas utiliser vos coquilles d’œuf vides pour votre prochain cycle de semis ! C’est tellement facile et rapide à faire !


1. Tout d’abord, rincez les coquilles et laissez-les sécher.

2. Ensuite, remplissez les coquilles de compost jusqu’à la moitié et placez-les dans la boîte à œufs.

3. Pulvérisez un peu d’eau sur le compost, puis ajoutez les graines de votre choix.

4. Recouvrez d’une fine couche de compost et pulvérisez à nouveau de l’eau.

5. Placez les coquilles dans un endroit ensoleillé, à l’intérieur. Un rebord de fenêtre est un excellent emplacement pour faire démarrer vos semis.

6. Arrosez vos graines dans leur coquille chaque soir, et après quelques jours, vous devriez commencer à les voir germer !


Dès qu’ils deviennent trop imposants pour la coquille, transférez les semis dans un plus grand contenant pour qu’ils continuent de se développer, soit à l’intérieur soit à l’extérieur suivant la variété de vos graines (se référer au sachet pour plus de informations).

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Activités DIY


Comment La Météo Peut Aider Ceux Qui Gardent Des Poules

Alors que la plupart des gens vérifient la météo afin de planifier les activités ou tenues de la semaine, pour ceux qui ont des poules, les prévisions météorologiques servent à préparer le poulailler pour que les poules soient aussi confortables que possible.

Qu’il neige ou fasse grand soleil, que le temps soit sec ou pluvieux, le bulletin météo matinal, ou bien une appli sur votre téléphone, vous donne toutes les infos nécessaires que vous ne pouvez pas deviner.

🌡 TEMPÉRATURE 🌡

Tout d’abord, l’indice le plus évident : les prévisions de température pour les 10 jours à venir. Suivant la saison, cela peut être super pratique, ou alors complètement inutile si celles-ci changent à tout-va. Mais regardons à ce qu’on peut y faire.

En hiver, si les prévisions de températures sont en dessous de zéro degrés celsius sur plus de 5 jours de suite, ou bien si la température est proche du gel et vous n’avez que quelques poules dans le poulailler, pensez à attacher une Couverture Thermique à votre Eglu et donnez à vos poules un petit coup de pouce pour qu’elles restent au chaud, sans compromettre la ventilation du poulailler.

Pendant les mois chauds de l’été, lorsque les températures peuvent grimper au-delà des 30 degrés celsius dans certains endroits, il est conseillé de placer votre poulailler dans un coin ombragé durant les heures les plus chaudes. Veillez quotidiennement au bien-être de vos poules en vérifiant qu’elles ne souffrent pas de la chaleur. Si votre poulailler est attaché à un enclos ou bien à l’intérieur d’un enclos sécurisé, vous pouvez laisser la porte ouverte pendant la nuit pour augmenter le flux d’air frais, sans que vos poulettes ne soient exposées aux prédateurs.

☀️ SOLEIL ☀️

Lorsque le soleil brille, il est tentant de recouvrir l’enclos d’une bâche pour protéger les poules du soleil. Cependant, cela peut produire l’effet inverse : au lieu de créer un ombrage rafraîchissant, la bâche créé un tunnel de chaleur, un peu comme une serre.

Il convient de les laisser dans un endroit ombragé, en protégeant un côté de l’enclos du soleil. Si vos poules sont en plein air pour la plupart de la journée, faites-en sort qu’elles aient accès à un coin d’ombre dans le jardin, et que leur nourriture et abreuvoir soient aussi à l’ombre.

❄️ NEIGE ❄️

Alors que certains se réjouissent des premiers flocons, pour d’autres, l’idée d’une alerte neige n’est pas aussi drôle. Il est alors peut-être temps de protéger votre poulailler avec une bâche transparente afin d’empêcher le sol de l’enclos de se recouvrir de neige. Si la neige est là pour durer, il est conseillé de préparer le poulailler aux conditions climatiques, par exemple en rapprochant le poulailler de la maison pour que vous puissiez veiller sur vous poules plus facilement, et aussi pour que la maison elle-même protège l’enclos et le poulailler. Pendant les périodes de neige, gardez le plumage de vos poules au sec, et enlevez les blocs de glaces qui se seraient formés sous leurs griffes. Ajoutez un peu plus de litière et de nourriture : cela les aidera à rester au chaud.

Si vous avez le temps, vérifiez l’efficacité de votre poulailler face au grand froid. Si vous avez un poulailler en bois, vérifiez-en l’étanchéité et l’isolation. Si vous n’avez pas confiance en votre poulailler en bois, il est peut être temps d’opter pour un modèle alternatif en plastique durable, tel que leGrand Poulailler Eglu Cube. Son isolation double paroi fonctionne sur le même principe que le double vitrage de vos fenêtres, laissant à l’extérieur le froid en hiver, et la chaleur en été. Le matériau plastique est imperméable et super facile à nettoyer (particulièrement souhaitable en hiver !).

☁️ NUAGES ☁️

Le plus monotone de tous les temps, mais qui apporte souvent un moment de répis entre les autres extrêmes. En hiver, les journées nuageuses sont souvent synonymes d’un radoucissement et vous donnent l’opportunité de nettoyer le poulailler et offrir un bon check-up à vos poules. Cela vous permet aussi de préparer le terrain pour les jours à venir, suivant les prévisions météo.

🌧 PLUIE 🌧

Les prévisions ne sont pas toujours exactes quant à l’heure et la quantité de pluie à venir, mais si les chances de grosses averse sont de 90%, il serait avenant de couvrir votre enclos. Si le sol sous le poulailler et dans l’enclos est particulièrement boueux et humide, il est envisageable de les déplacer dans un coin plus sec si possible, dans un coin d’herbe verte, ou bien de recouvrir le sol de copeaux de bois pour que l’enclos ne se transforme pas en marécage !

💨 VENT 💨

Le besoin de prendre des mesures face au vent dépend des prévisions de vitesse. Des vents légers, moins de 50 km/h, ne devraient pas demander pas de précautions particulières. Vous pouvez ajouter un paravent autour de la base du Grand Poulailler Eglu Cube et sur le côté le plus exposé. Cependant, en cas de grands vents, la pire chose à faire est d’envelopper l’enclos, en particulier un Grand Enclos pour Poules, avec des bâches du haut en bas. Le grillage des enclos permet au vent de passer sans abîmer la structure. Une bâche transparente dans la base de l’un des coins donnera suffisamment de protection à vos poules. Si vous recouvrez tout l’enclos, le vent s’y engouffrera et cela augmentera la possibilité que la structure bouge ou même décolle.

Si vous poules sont dans un petit enclos attaché au poulailler, nous vous recommandons de le déplacer là où il sera le mieux protégé du vent et des débris volants, par exemple contre un mur en dur. Les roues de l’Eglu permettent de déménager facilement le poulailler suivant les aléas météorologiques et les conditions de votre jardin. Si vous gardez vos poules dans le poulailler Eglu et non pas en plein air durant ces périodes dangereuses, pensez à ajouter des jouets et des distributeurs de nourritures pour qu’elles ne s’ennuient pas ! Par exemple les Jouets à Picorer ou bien des perchoirs.


No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Été


Les Poules et Les Variations Climatiques Des Saisons

Les poules de basse-cour passe la plupart de leur vie à l’extérieur. Cela signifie qu’elles doivent s’adapter à tout ce qui se passe durant l’année, que ce soit des étés torrides, des hivers rudes, ou bien des averses tout au long de l’année.

Ce sont des bêtes plutôt coriaces, et elles s’adaptent sans broncher. Toutefois, vous pouvez leur rendre la vie plus facile de mille et une façons tout au long des saisons.

Hiver

C’est la période de l’année la plus difficile pour tout animal vivant à l’extérieur. Les inconvénients surpassent les avantages, mais grâce à l’aide de leur super-humains, les poules s’en sortent généralement très bien.

  • Bien que les poules s’adaptent au froid, le mélange froid ET pluie ne leur convient pas du tout. Protéger l’enclos avec l’une des en protection supplémentaire aidera enormément. Garder les poules dans un bien isolé est un bon début.
  • Conserver les pieds des poules au sec quand il pleut en recouvrant le sol de l’enclos avec des copeaux de bois.
  • Les poules rentrent normalement au poulailler au crépuscule. Mais en hiver, il est possible que vous trouviez vos poules à picorer après la nuit tombée. Si vos poules ont tendance à s’aventurer dans le noir, un gilet de signalisation pour poules vous aidera à les voir dans le noir, et aussi les rendra visible à quiconque, au cas où elles s’aventurent au-delà de votre jardin. Ces gilets les gardent aussi bien au chaud, un double avantage en hiver.
  • Les perchoirs permettent aux poules de se regrouper et de se tenir chaud, un atout essentiel les nuits d’hiver. Un perchoir permet aussi aux poules de garder les pattes au sec, et donc au chaud.
  • si les températures restent en-dessous de zéro, mettez un peu de vaseline sur leur crête et leur caroncule, pour prévenir des engelures.
  • Gardez un oeil sur les signes de toux, éternuement, léthargie, ou tout autre signe de maladie. Une poule de faible constitution est très susceptible au froid.
  • Le nombre d’oeufs pondus va baisser, mais ça ne veut pas dire que vous n’aurez pas d’oeufs du tout. Trois poules devrait pondre environ huit oeufs en tout dans les mois les plus froid, mais cela peut varier.
  • Faites en sorte que les poules aient une nutrition saine et ajoutez-y quelques Vitamines et fortifiants pour booster leur système immunitaire.
  • L’eau gèlera, soyez-donc prêt à briser la glace et ayez des abreuvoirs de rechange au cas où tout soit geler.
  • d’un point positif, l’hiver tuera tous les poux rouges qui traînent dans le poulailler et l’enclos !

Printemps

Lorsque les jours s’allongent, vos poules recommenceront à pondre un peu plus. Le jardin reprend vie, et les poules trouvent de quoi gratter au sol.

  • Les renards seront affamés après une période hivernale de jeûne intermittent, faites donc en sorte que votre poulailler et votre enclos soient bien sécurisés. Les Portes Automatiques Pour Poulailler assureront que les poules ont à l’intérieur et à l’extérieur au bon moment, et empêchera les prédateurs de pénétrer durant la nuit.
  • Avec le soleil, ce sont aussi les poux rouges qui sont de retour…désinfecter votre poulailler avant que ça ne dégénère !

Été

C’est vraiment formidable de voir vos poules glousser et gratter pendant un hiver glacial, et puis de les voir autant heureuses avec 20 degrés de plus. Le problème de l’été, c’est trop de soleil. Mais avec un ombrage suffisant dans le jardin, vos poulettes apprécieront le temps ensoleillé autant que vous. Un poulailler qui donne de l’ombre, comme par exemple l’espace sous l’Eglu Cube ou l’Eglu Up, est idéal pour les mois d’été.

  • Gardez le niveau d’eau bien rempli, car vos poules boiront plus s’il fait chaud.
  • En cas de vague de chaleur, offrez-leur des friandises fraîches, comme par exemple des tranches de pastèque ou des cubes de fruits et légumes gelés.
  • Prévoyez un bain de poussière – soit dans un coin de terre du jardin, soit dans un bac dans l’enclos. Un vieux bac à litière pour chat est parfait.
  • Empêchez les poules de vouloir couver leurs oeufs en les récoltant quotidiennement. L’envie de couvaison est normal pour les poules en cette période de l’année.

Automne

Bien que l’été soit fini et que l’hiver pointera bientôt son nez, les poules adorent l’automne. Il y a pleins de vers bien dodus qui se grattent facilement dans la terre humide et les feuilles. Si vous avez des arbres fruitiers, les fruits trop mûrs qui tombent d’eux-mêmes sont des trésors pour vos poulettes !

  • Les poules muent assez souvent en cette période, elles ont donc besoin d’une alimentation particulièrement saine pour rester en bonne santé et se laisser un nouveau plumage avant l’hiver. Un peu de Vitamines et fortifiants ne pourront pas leur fair de mal, ainsi qu’un peu de Vinaigre de cidre de pomme dans leur eau les aidera à développer un plumage des plus brillant et soyeux.

Les poules demandent une attention spéciale tout au long de l’année. Heureusement, elles vous rendent la tâche facile en gambadant joyeusement toute l’année durant.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Été