Omlet Blog France

Journée internationale du chat

Le 8 août, nous avons fêté la journée internationale du chat en invitant nos clients et
nos followers du monde entier à partager sur nos pages les histoires de chats qu’ils ont recueillis. Voici une sélection de nos récits préférés…



“J’ai pris Bettemis et sa sœur sous mon aile au refuge de Tøstrup. Elle était si petite qu’on pensait qu’elle ne vivrait
pas longtemps, mais elle a survécu. Quand elle avait deux ans, elle est tombée d’une fenêtre et s’est cassé le pelvis en deux, là encore elle a tenu le
coup ! C’est le chat le plus câlin et le plus affectueux que je connaisse, même si elle a le pas un peu lourd. Elle partage ma maison avec trois autres
chats et un chien.” – Lilian, Danemark.

“Voici mon petit monstre nommé YumYum. Il a été secouru d’une maison dont les habitants étaient beaucoup trop
agités. Les enfants lui couraient après pour lui tirer la queue. Il a été enfermé dans une pièce avec un bac à litière presque jamais nettoyé. Il avait
deux mois et faisait un peu moins d’1kg. Au début, c’était une petite boule de nerf, mais il a fini par se calmer. Maintenant, il a 14 ans et il a du
diabète depuis plusieurs années. Il a le droit à son insuline deux fois par jour et à ses biscuits sans glucide. On peut dire que c’est un peu lui le patron
maintenant.” – Helen, Royaume-Uni.

“Mon chat s’appelle Misfit. C’est notre vétérinaire qui nous l’a donné. Quand elle l’a trouvé dans la rue, il était malade. Son propriétaire n’est jamais
venu le chercher donc on l’a prit. On a 33 chats en tout, la plupart venant du même refuge.” – Tilla, Danemark.

“Voici Fröken Fräs ! Elle a passé 10 ans dans le refuge avant d’avoir un
nouveau toit. Elle était un peu agressive, plutôt réservée, et personne n’en voulait. Ça n’a pas été facile quand elle s’est mise à avoir des problèmes de
dents avec l’âge. Maintenant, elle vit avec nous en province depuis plusieurs années. Elle adorent manger des crevettes, faire une sieste au soleil,
jouer avec une balle ou simplement rester près de nous et se faire caresser. Il existe beaucoup de chats comme elle par ici : des chats avec quelques
« défauts » dont presque personne ne veut. » –
Pia, Suède.

« Voilà Jessie ! Elle a été secourue par le refuge Little Valley où elle a été soignée
méticuleusement car elle avait les pattes arrière complètement écorchées 🙁 Ils ont d’abord cru qu’ils devraient l’amputer, mais grâce aux soins de
qualité ça n’a finalement pas été nécessaire. Le rétablissement a pris un certain temps mais aujourd’hui elle se porte très bien, elle est en bonne santé
et elle s’est faite sa place dans la famille ! » – Charley, Royaume-Uni.
“Ce chat tout mignon s’appelle iPoes !Je l’ai adoptée en 2010. Je sais que c’est
facile à dire de son chat, mais je peux quand même vous assurer que c’est une des plus gentille que je n’ai jamais vue. Elle ne mord et ne griffe
jamais, sauf le chat des voisins car elle fait tout pour qu’il n’empiète pas sur son territoire !
D’après le refuge, elle vivait dans une maison avec beaucoup de chiens et de chats avant qu’ils ne la récupèrent. Elle n’était pas très sociable au début,
il a fallut presque deux ans avant qu’elle se sente suffisamment à son aise pour s’asseoir sur mes genoux. Mais ce problème est résolu aujourd’hui :
maintenant, elle dort avec moi, de préférence sous la couette, avec sa tête sur mon oreiller ! Elle a beau être très gentille, elle n’est pas bien maline
pour autant… Comme elle est toute petite, mon vétérinaire dit en rigolant que sa petite tête ne peut pas accueillir un très gros cerveau. Mais même à
huit ans elle apprend toujours de nouvelles choses tous les jours !” – Pauline, Pays-Bas.

« J’ai secouru Heddi en 2001, elle a aujourd’hui 17 ans. Elle a une forte personnalité et elle sait ce qu’elle veut. Elle
nous fait toujours signe quand elle veut quelque chose, que ce soit sa nourriture ou aller dehors, même à 5h du matin ! Ces jours-ci, elle préfère
dormir dehors, elle ne quitte jamais le jardin. Elle poursuit et chasse les mâles qui viennent sur notre terrain. Ses reins commencent à devenir
capricieux et elle a de l’arthrite, mais ses dents sont en bon état et elle est toujours heureuse. Elle a une amie, Nancy, qui a deux ans de moins qu’elle.
C’est une toute autre personnalité mais je les aime toutes les deux. » –
 » – Annika, Suède.
“Bibi a été secouru il y a 9 ans ! Il errait dans le quartier un soir d’hiver où il faisait très
froid, on pense que ses propriétaires n’en voulaient plus. Il est venu à ma porte, je l’ai fait entrer et il n’est jamais reparti. Il est tellement reconnaissant
qu’il tolère tous les animaux que je secours, même un oiseau qui lui aussi refuse de partir :)” – Joëlle, France.


“Bonjour à tous, je vous présente Obi et Ficelle ! On a adopté Obi récemment, c’est un chaton de trois mois qu’on a
trouvé dans la rue, il était affamé et malade ! Aujourd’hui, il mène une vie de prince avec Ficelle qu’on a adoptée dans un refuge du nord de la
France.” – Cassandre, France.

“On a récupéré notre chat Mia dans un refuge en septembre 2017. Nos autres animaux domestiques,
tous issus de refuges, étaient eux aussi très contents de faire sa connaissance !” – Marlena, Allemagne.
“Luna vient du refuge de Lund. On ne connaît pas son histoire, on sait
simplement qu’elle y a passé du temps. Elle n’était pas très sociable quand elle était jeune, et aujourd’hui, elle dort dans mes bras sous la couette et
obéit à mes ordres !” –
Charlotte, Danemark.
« Pendant l’été 2006, on a
aperçu un chaton juste devant chez nous. Il était rachitique, couvert de mites d’oreille et il avait une grosse blessure au niveau de l’estomac. Il m’a
fallut deux jours pour l’attraper, après quoi il s’est calmé instantanément et il s’est mis à ronronner. J’avais déjà quatre mâles castrés et je n’avais pas
du tout prévu de le garder, mais on rapidement changé d’avis. Je suis tombée amoureuse ! Alvin (c’est son petit nom) fait maintenant autant partie de
la famille que les autres chats. » –
Jennifer, Suède.

“Sir George est arrivé chez moi depuis un refuge de New-York il y a deux ans et cohabite avec Diamonds. J’ai eu
George quand il avait quatre jours et déjà j’ai vu que j’allais beaucoup en apprendre sur la médecine animale avec lui. Il a développé une hernie
discale parce qu’il faisait trop d’efforts et dès 5 semaines il a eu des diarrhées chroniques. Il a continué à avoir des problèmes de santé et a dû attendre
d’avoir cinq mois pour ne plus souffrir. On lui a fait passer une batterie de tests et on l’a mis à toutes sortes de régimes. Ma vétérinaire est géniale, elle
n’a jamais baissé les bras – Diamonds non plus d’ailleurs. On a fini par trouver un régime alimentaire qu’il tolérait. Il est allergique aux produits
laitiers, au poisson et aux glucides. Il est passé d’un va-et-vient entre diarrhée et constipation à des selles tout à fait normales. Début juillet, il a eu une
obstruction des voies urinaires. Ma vétérinaire, encore elle, a fait un super travail et m’a évité un voyage aux urgences. Il a un traitement médical
permanent et un régime spécial (pendant un temps, il fallait qu’on lui cuisine nous-mêmes ses repas). À cause d’une malnutrition pendant sa jeunesse,
je l’appelle mon « mini-chat », mais il est très heureux et il se porte bien !” –Cathryne, USA.

Découvrez d’autres histoires sur notre page Facebook !


This entry was posted in Uncategorised