Limited availability due to high demand. Please see our Stock Availability page for more information.

Omlet Blog France Category Archives: Dressage

Comment dresser votre chat à marcher en laisse

Bhim Solomon est rédactrice junior pour Omlet et explore actuellement de nouvelles activités pour ses chatons, Moonpie et Shadow Weaver tout en proposant des tours à essayer avec vos compagnons félins ! Dans cet article, Bhim nous explique comment apprendre à votre chat à marcher en laisse ainsi que les avantages d’un tel dressage.


Mes chatons, Moonpie et Shadow-Weaver sont âgés de 11 semaines. Ces Scottish Folds sont frère et sœur. Vu qu’ils sont encore très jeunes, je les garde à l’intérieur mais nous aimerions qu’ils découvrent le monde extérieur et avons donc acheté des harnais et des laisses pour pouvoir les promener.

Peu de personnes le savent, mais il est possible de promener un chat un peu comme un chien. Un jour, alors que je visitais le Conran Shop à Londres, j’ai remarqué un magnifique grand chat gris en laisse ! J’ai demandé à sa propriétaire si je pouvais le caresser. Elle m’a expliqué que son nom est Moonpie et qu’il adore les câlins. Elle m’a ensuite demandé si je voulais voir un tour. Elle a sorti des friandises d’une poche et a ordonné « patte ». Moonpie a posé sa patte dans la main de sa propriétaire, je n’avais jamais rien vu de tel. Elle a ensuite ordonné « tope-là » et Moonpie a tout de suite obéit ! J’ai eu envie d’un chaton depuis que j’avais 4 ans, et c’était clair que ça devait être un Scottish Fold. J’ai décidé qu’il devrait lui aussi s’appeler Moonpie.

J’ai dû attendre un peu et j’ai finalement reçu deux petits Scottish Folds pour mon 10ème anniversaire. Ils étaient âgés de 10 semaines. Mon frère voulait appeler le mâle Shadow-Weaver vu que la fourrure de son visage était à moitié grise et à moitié abricot. Au début, les chatons passaient leur temps à dormir, on les a gardés dans une seule chambre pour qu’ils s’habituent à leur environnement. On les a ensuite laissé se promener dans le reste de la maison. Le lendemain, ils voulaient aller dehors. J’ai demandé à mon papa si on pouvait acheter des laisses et des harnais pour pouvoir les promener et les habituer vu qu’ils sont jeunes.  Je me suis dit que ça serait une bonne idée d’expliquer comment mettre et utiliser un harnais pour chat pour tous les propriétaires de chats d’intérieur qui veulent promener leur chat.

 


Comment installer un harnais

  1. Pour commencer, ajustez les sangles pour que votre chaton soit confortable.
  2. Une fois les sangles ajustées, passez-en une à travers l’un des clips latéraux. Passez l’avant du harnais par-dessus la tête de votre chaton, placez un pied dans l’ouverture comme sur la photo puis passez à l’autre clip.

  3. Vérifiez que le harnais ne soit pas trop serré et que tous les clips soient faits. Vous devrez peut-être ajuster la taille, vous devriez pouvoir y passer un doit. Mais si le harnais n’est pas assez serré, votre chat risque de l’enlever par accident. Si votre chaton est trop petit pour le harnais même en le rajustant, essayez de l’habituer en le lui faisant porter à l’intérieur. Comme ça, même s’il en sort, rien de grave ne devrait arriver.
  4. Une fois que vous êtes sûr que le harnais est correctement ajusté et que votre chat est content il vous suffit d’attacher la laisse au harnais et d’aller vous promener.
  5. Votre chaton est maintenant prêt !

Au début, pour être sûr que Moonpie était d’accord de marcher et de courir avec une laisse, je suis allée la faire marcher autour de la maison, ce dont elle avait l’habitude, tout en prenant soin de garder la porte de la maison fermée. J’ai fait ça pendant trois jours, puis nous sommes allés nous promener.

J’ai choisi un jour ensoleillé avant de partir en promenade pour la première fois. Quand on est sortis, elle était un peu hésitante Elle s’est arrêtée sur place. Après un moment, elle est allée renifler des herbes près de la porte.

Puis elle s’est précipitée à travers le gazon à toute vitesse. J’ai dû courir pour pouvoir suivre ! Elle a trouvé un vieil arbuste qui l’a intéressé. Moonpie court très vite ! Elle a grimpé sur l’arbre et a essayé d’y garder l’équilibre. Elle s’est amusée comme une folle !

Après ça, elle est allée visiter la partie en béton du jardin, en reniflant derrière le seau en métal et la brouette (c’était la première fois qu’elle en voyait une).

Je pense qu’elle se souvenait où se trouve la maison parce qu’elle a après couru à l’intérieur.

Nous avons passé environ dix minutes dehors avant de rentrer. Elle était probablement fatiguée. Elle s’est ruée dans la maison puis dans sa chambre avant de se laisser tomber dans son lit. Elle s’est lavée et s’est tout de suite endormie, roulée en boule.

J’adore promener les chatons, ça me fait de l’exercice et j’adore découvrir ce qui intéresse mes chats dans le jardin. Et je pense qu’ils aiment aller se promener, ils prennent de l’air frais et découvrent d’autres animaux comme nos poules. J’essaie de les sortir après l’école quand il fait beau, environ deux fois par semaine. Je les sorts aussi pendant les weekends. Je les fais porter leurs harnais tous les jours après l’école pour bien les habituer.

Une fois qu’ils auront un peu grandis, nous pourrons les prendre pour de plus longues promenades. C’est sûr et ça leur permet d’explorer le monde qui les entoure. Si vous vivez en ville mais voulez aussi que vos chats puissent prendre l’air et s’exercer mais êtes inquiet pour eux, promenez-les en laisse. Ils pourront explorer leurs alentours en sûreté. Vous arriverez peut-être même à leur apprendre à voyager en bus ou en métro !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux


Apprendre à votre chien à utiliser la chatière

Lorsque nous avons adopté notre Schnauzer nain, cela faisait des années que nous avions installé une chatière menant à notre jardin. Nous nous sommes vite rendu compte que notre petite chienne pourrait facilement passer par cette chatière et que cela lui permettrait de sortir et de rentrer à sa guise. Nous avons décidé de bloquer la chatière en position ouverte pour voir si elle oserait l’utiliser et il s’est avéré qu’elle y a très vite pris goût. La technique fonctionnait parfaitement et nous permettait même d’aérer la maison l’été. Mais, hélas, on le sait bien, l’été a toujours une fin.

L’hiver est arrivé et, avec lui, les courants d’air froid qui passaient toute la journée et tous les jours à travers la chatière. En débloquant la chatière, nous prenions le risque de nous retrouver face à une petite chienne furieuse qui nous regarderait d’un air incrédule : « C’était toujours ouvert avant ! Pourquoi c’est fermé maintenant ? Et depuis quand les chats passent à travers les murs ?! » Le regard de surprise sur la tête de notre chienne à chaque fois que le chat apparaissait et disparaissait par la porte était à la fois adorable et un peu pitoyable. Elle rêvait tellement de pouvoir passer elle aussi à travers la porte ! Et j’aurais moi-même adoré qu’elle puisse le faire. Elle qui avait été habituée à pouvoir entrer et sortir à son bon vouloir devait maintenant demander notre aide pour le faire. Un nombre incalculable de fois par jour.

Il fallait que les choses changent. Puisqu’elle ne comprenait pas le fonctionnement de la porte nous avons dû lui montrer et l’aider un petit peu. J’avais déjà eu recours à l’entraînement au clicker avec d’autres chiens et j’avais trouvé cela amusant, à la fois pour moi et pour mes toutous. Étonnamment, nous n’avions pas utilisé cette méthode avec notre nouvelle venue. Je suis alors allée déterrer le clicker au fin fond d’un tiroir de cuisine et j’ai échafaudé un plan.

Apprendre à ma chienne à utiliser la chatière !

Ma chienne a compris le truc en quelques heures et elle s’est mise à utiliser la porte toute seule le jour suivant. Bien sûr, elle est encore jeune et elle est très intelligente, cependant les chiens plus âgés devraient eux aussi être capables d’apprendre à utiliser la chatière en quelques jours.

L’entraînement au clicker du chien pour passer par la chatière – c’est parti !

Quatre éléments essentiels :

  • Un clicker
  • Des petites friandises ou le jouet préféré de votre chien
  • Une chatière
  • Un chien (tous les modèles conviendront…)

L’entraînement au clicker

Si vous n’avez jamais entendu parler de l’entraînement au clicker, je vais essayer de vous expliquer rapidement en quoi cela consiste. Pour résumer, l’entraînement au clicker conditionne le chien à répéter certains comportements à travers le renforcement positif. La punition active n’existe pas dans ce type de dressage, elle reste passive, consistant simplement à ignorer le chien. Les chiens adorent qu’on leur porte de l’attention, peu importe qu’elle soit négative ou positive (ils ont même parfois du mal à faire la différence). Tant que leur humain préféré interagit avec eux, ils sont contents. Il n’y a rien de pire pour un chien que d’être ignoré et cela devient très utile au moment du dressage.

Un click indique au chien « C’est exactement ce que je voulais que tu fasses ! » et il reçoit une friandise. Click = friandise, c’est très important. Ne cliquez jamais sans donner une friandise à votre chien, même si vous le faites par accident. Click et friandise vont de paire. Les friandises fonctionnent avec la plupart des chiens mais vous pouvez aussi leur proposer des jouets en récompense. Selon le chien et la situation (je ne prends jamais mon clicker en promenade par exemple), j’applique la même technique du « Fais ce que je te demande et tu seras récompensé ». C’est très efficace, notamment pour que ma chienne reste assise lorsque je m’éloigne : si elle attend que je lui demande de se lever et de venir vers moi, nous jouons avec son jeu préféré. En revanche, si elle se lève sans que je lui en ai donné l’autorisation, nous ne jouons pas. Ainsi, elle comprend que, même si rester sans bouger à attendre n’est pas très amusant, il y aura de bonnes surprises à la clé si elle le fait.

Étape 1

Revenons à la chatière. Si votre chien est déjà familiarisé avec le clicker, c’est super, vous pouvez passer directement à l’étape suivante. Quant à ceux qui n’ont jamais utilisé un clicker avec leur chien, vous devrez d’abord habituer votre animal à ce nouvel objet : ce qu’il fait, comment il fonctionne, de quelles façons il peut le « faire cliquer » pour obtenir une friandise.

Je l’avoue : je suis très impatiente et j’ai eu beaucoup de chance avec ma chienne. J’ai tout fait en accéléré avec elle, mais de manière générale, il est préférable de prendre son temps et d’être patient… Commencez par montrer à votre chien ce que le bruit signifie. Mettez-vous dans la même pièce que lui et cliquez sur le clicker. Votre chien va probablement regarder vers la source du bruit, mais même si ce n’est pas le cas, cliquez à nouveau et donnez-lui immédiatement après une petite friandise délicieuse.

Cliquez à nouveau, donnez une friandise.

Cliquez à nouveau, donnez une friandise. Et ainsi de suite.

Cliquez encore une fois : est-ce que votre chien se montre désormais excité en entendant ce bruit ? Parfait, il commence à comprendre qu’une friandise suit chaque clic qu’il entend.
Cette étape ne devrait pas être trop longue et vous passerez vite à la suivante.

Étape 2

J’ai réfléchi aux facultés que ma chienne devrait mobiliser pour ouvrir la chatière : pour passer à travers, il faudrait qu’elle la pousse avec sa truffe. Mon nouvel objectif a donc été de lui faire toucher la chatière avec son museau. L’approche directe ne s’est pas avérée très efficace et je suis donc allée chercher un Post-it coloré dans le placard. Cela n’est peut-être pas nécessaire si vous parvenez à ce que votre chien touche la chatière avec son museau. En ce qui me concerne, j’ai agité le morceau de papier rose fluo devant sa truffe et elle s’est mise à le renifler. Dès que son museau a touché le papier : CLIC ! Et une friandise.

Reculez et montrez le papier pour que le chien vous suive en essayant de le toucher avec sa truffe.

Lorsque le chien touche le papier de façon nette et volontaire, vous pouvez introduire un ordre verbal comme « Touche » à chaque fois qu’il le fait. Votre chien ne tardera pas à faire le lien entre son mouvement et votre demande verbale.

Continuez jusqu’à ce qu’il touche le papier avec sa truffe à chaque fois qu’il l’aperçoit. Une fois que cela fonctionne bien, vous pouvez passer à l’étape 3 : coller le Post-it sur la chatière.

Étape 3

Une fois le Post-it collé sur la chatière et l’ordre « Touche » maîtrisé par ma chienne, la suite a été assez facile.
Demandez à votre chien de toucher le papier. Cliquez quand il le fait. Il est possible que votre chien ne se mette pas tout de suite à pousser la porte, vous devrez donc l’encourager à toucher plus fort. Arrêtez de cliquer lorsque votre toutou se contente d’effleurer le papier avec sa truffe et reprenez seulement lorsqu’il exerce une pression suffisante sur la chatière pour qu’elle commence à bouger.

Est-ce que la porte bouge à chaque fois maintenant ? Parfait, vous n’avez plus qu’à arrêter à nouveau de cliquer, jusqu’à ce que votre chien la pousse un peu plus fort.

Ce cheminement progressif permet au chien de réfléchir à ce que vous attendez de lui. Lorsqu’il comprend par lui-même, il apprend beaucoup plus vite. Enseignez lui petit à petit à ne pas seulement faire bouger la chatière mais à la pousser si fort qu’il doive y passer la tête. Arrivé à ce stade, alors que la porte révélera ce qui se trouve de l’autre côté, votre chien devrait avoir compris qu’il peut passer tout entier à travers. Vous parviendrez rapidement à transformer le léger contact de la truffe avec la porte en un passage intégral par la chatière. Comme par magie !

Ça marche !

Ma chienne a finalement réussi à sortir et à rentrer quand elle veut et nous avons pu retirer notre deuxième paire de chaussettes !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chiens