Omlet Blog France Category Archives: Pride of Omlet

Pride of Omlet : dix histoires incroyables

Pride of Omlet est une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

Nous avons eu la chance de relater les histoires merveilleuses d’animaux incroyables depuis maintenant 10 semaines ! Voici un résumé de chacun de ces récits que vous pourrez découvrir ou redécouvrir sur notre blog.

Pride of Omlet: à la défense des animaux handicapés

Jerry est un chien joueur et surexcité capable de se tenir sur ses pattes avant ! Originaire de Roumanie, il a été secouru par Shena et l’a inspirée pour ouvrir un centre de secours pour animaux handicapés. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet: une compagne fidèle

Les propriétaires de Martha, Nicola et Ben, ont acheté des volailles pour faire plaisir à Julia, leur mère dont ils s’occupent à la maison. Cette famille n’aurait jamais cru qu’une poule décide de lui tenir compagnie dans sa lutte contre la démence. Découvrez son histoire ici !

 

Pride of Omlet : un vrai soutien

Hennifer, Marge et Sybil sont des poules de réforme qui travaillent avec Jonathan. Leur but ? Transformer la vie de délinquants par l’intermédiaire du projet Rosemead. Jonathan (un accompagnateur et défenseur des poules) considère que les poules sont capables de résoudre des problèmes sociaux difficiles. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : un match parfait !

En théorie, Kipper n’était pas ce dont Angela rêvait. Après des années de problèmes comportementaux, ll est devenu le donneur de sang le plus sage et a sauvé la vie de plus de quarante chiens. Kipper s’est avéré être parfait pour Angela.Read the story here!

Pride of Omlet : première de la classe

Henni Hen est une assistante professionnelle. Une poule adorable et câline qui aime les enfants, elle accompagne ses gentils propriétaires, Hamish et Verity. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : un ami à toute épreuve

Mipit est un chien d’assistance en santé mentale pour sa propriétaire, Henley. Mipit l’aide à survivre indépendamment. Et qui n’aurait pas envie d’un chien capable de recycler, répondre au téléphone et d’être le meilleur ami au monde ? Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet: parfait Peaky

Agé de seulement un an, Peaky est déjà une star à la retraite. Il a vécu toute sa vie dans une cage, ne pouvant sortir que pour les spectacles. Quand Joana et Fergus l’ont amené chez eux, il n’était plus qu’une boule de nerfs. Mais ils étaient déterminés à aider Peaky le canari à retrouver sa joie de vivre. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : sauver la vie de Sophia

Quand on a grandi avec des animaux, on n’arrive pas à se sentir chez soi sans animal de compagnie. En adoptant Harry, Sarah a sauvé sa vie, mais aussi celle de sa fille, Sophia. Harry a un don. Il arrive à détecter les crises épileptiques et a sauvé Sophia à maintes reprises. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : la barbe de Buster

Le destin de Buster était de courir après des balles sur les plages de Barry Island. Buster est un adorable labradoodle aux grands yeux marron et à la barbe reluisante. Joueur et intelligent, il est co-auteur d’un livre pour enfants rédigé par sa propriétaire, Natalie. Ce livre a pour but de sensibiliser les plus jeunes à l’autisme. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : des lapins courageux

Difficile de décrire à quel point Pixie la lapine était terrifiée quand la société de protection britannique des animaux lui a trouvé un nouveau foyer chez une propriétaire de lapins chevronnée. Dix-huit mois plus tard, cette petite coquine est au paradis et sa propriétaire, Wendy, l’adore. Découvrez son histoire ici !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animal du mois


Pride of Omlet : des lapins courageux

Cet article fait partie de notre série Pride of Omlet, une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

Par Anneliese Paul

Difficile de décrire à quel point Pixie la lapine était terrifiée quand la société de protection britannique des animaux lui a trouvé un nouveau foyer chez une propriétaire de lapins chevronnée. Dix-huit mois plus tard, cette petite coquine est au paradis et sa propriétaire, Wendy, l’adore.

Wendy avait deux lapins qui lui étaient très chers. Un lapin noir appelé Jensen et sa compagne, Havana. Mais en 2019, Havana est soudainement morte de pneumonie et Jensen est devenu tellement malheureux qu’il ne voulait même plus se lever. On avait jamais vu un lapin aussi misérable.

Wendy voulait lui trouver un nouveau compagnon, elle s’est donc rendue dans la branche de Canterbury de la société de protection des animaux. Elle y a trouvé Pixie, qui avait été maltraitée. Pixie avait été secourue avec son compagnon qui n’a malheureusement pas survécu. Pixie était un squelette affamé et a du reprendre du poids avant de pouvoir être adoptée. Wendy avait décidé de lui donner le foyer chaleureux qu’elle méritait.

Sûre d’avoir trouvé la compagne parfaite pour Jensen, Wendy a pris Pixie à la maison. Après environ un mois, les deux lapins passaient leur temps l’un à côté de l’autre, séparés par un fil. Wendy a donc décidé que c’était le moment de les laisser ensemble. Mais Pixie était traumatisée et sa peur se manifestait sous la forme d’un comportement féroce. Ses nerfs ont lâché et elle a mordu Jensen. Elle était agitée et terrifiée de tout et rien. Même lui donner à manger était difficile. Elle avait tendance à attaquer la main de quiconque lui donnait de la nourriture. L’état de Pixie a fendu le cœur de Wendy.

Wendy la gardait seule et très lentement, Pixie a commencé à lui faire confiance. Aujourd’hui, 18 mois plus tard, elle lève le museau pour qu’on la caresse et sautille aux côtés de Jensen. Leurs enclos Omlet sont parallèles, chacun à un espace bien à lui. Ils ont aussi une cabane divisée en deux, avec trois niveaux, des fenêtres, des balcons et une chatière qui donne sur leurs enclos, eux-mêmes connectés à des tunnels qui mènent à la véranda. Les portes des enclos Omlet permettent à Wendy de les laisser les deux dans la maison. Son ancienne salle à manger est devenue une chambre de jeux pour lapins avec une boite, des marches et des tunnels pour que Pixie et Jensen puissent s’amuser. Ils y vont chacun leur tour et Wendy laisse la porte ouverte pour qu’ils n’aient pas trop chaud.

Le matin, avant de se mettre au travail, elle prépare une salade pour ses lapins. Un mélange de Kale, Cavalo Nero ou de salades de printemps avec du basilic, du persil et de la menthe. En été, elle ramasse des feuilles fraîches et des pétales de rose. Les lapins peuvent choisir entre 3 ou 4 différents types de foin et ils reçoivent des biscuits ou des fraises comme friandises. Ils en raffolent.

Pixie s’est montré capable de surmonter une situation très difficile grâce à sa propriétaire gentille et patiente qui a su l’aider psychologiquement et lui donne une alimentation saine et délicieuse. Et Jensen a une nouvelle compagne, Tinkerbell, une petite lapine blanche aux yeux bleus. Wendy adore ses trois lapins mais Pixie est la prunelle de ses yeux. Elle a survécu beaucoup.

« Au début elle était dans un tel état que ça me faisait pleurer tous les jours. Elle est tellement gentille et attentive. Je suis juste surprise que cette petite lapine se soit montrée capable de pardonner les êtres humains. »

 

 

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Pride of Omlet : la barbe de Buster

Cet article fait partie de notre série Pride of Omlet, une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

Par Anneliese Paul

Le destin de Buster était de courir après des balles sur les plages de Barry Island. Buster est un adorable labradoodle aux grands yeux marron et à la barbe reluisante. Joueur et intelligent, il est co-auteur d’un livre pour enfants rédigé par sa propriétaire, Natalie. Ce livre a pour but de sensibiliser les plus jeunes à l’autisme.

Buster 1Le fils de Natalie, Ethan, a été diagnostiqué d’autisme et de trouble du déficit de l’attention à l’âge de quatre ans. Natalie a dû abandonner son travail d’enseignante pour pouvoir s’occuper de son fils à plein temps. Etant enfant, elle avait toujours eu des chiens, une expérience merveilleuse dont elle voulait qu’Ethan puisse aussi profiter. Ils ont visité une ferme locale ensemble et ont pu choisir entre trois chiots. L’un était surexcité, le second un peu somnolant et le troisième entre-deux. Ils ont choisi le chiot entre-deux qu’ils ont appelé Buster.

Après quelques semaines, il est devenu clair qu’Ethan n’était pas très intéressé par Buster. Du coup, il est devenu le compagnon de Natalie. S’occuper d’Ethan à temps plein peut être difficile et Buster est toujours là pour l’aider, surtout durant les périodes plus difficles. Il la motive et l’aide à se détendre, par exemple lorsqu’ils vont se promener sur la plage.

Quelques années après qu’Ethan a été diagnostiqué, Isobelle est née. Elle a peur du noir, donc Buster dort dans sa chambre pour qu’elle se sentent plus à l’aise. Et pendant la journée, il joue avec elle. Ils aiment se déguiser et en soirée, elle lui lit des histoires en le brossant.

Au fur et à mesure que Buster a grandi, les poils de son menton ont poussé et ça n’a pas arrêté ! Il a maintenant une barbe de plus de 15 centimètres.  Et ça a attiré pas mal de regards. Natalie a l’habitude, tout le monde ne comprend malheureusement pas l’autisme et lorsqu’Ethan a une crise, Natalie et sa famille ont déjà dû supporter des regards assassins et des remarques méchantes, ce qui est toujours rude.

Mais Natalie s’est rendue compte qu’il ne s’agissait pas tout à fait de la même chose avec Buster. Lorsqu’elle se promène sur la plage, elle est parfois accostée. On lui pose des questions telles que « Est-ce que c’est une vraie barbe ? Vous ne l’avez pas collée ?! » Un peu étrange mais amusant et ça crée des discussions positives. Donc qu’est-ce qu’une ancienne enseignante d’école primaire en fait ? Elle décide d’écrire un livre pour enfants bien entendu ! Natalie a écrit une histoire dans laquelle Buster apparait intitulée « Ce chien a une barbe » (That Dog Has Got a Beard en Anglais).

Il s’agit d’un récit sur la vie quand on est spécial, unique. Natalie et Buster ont visité des écoles et des bibliothèques dans le Pays de Galles et sont même apparu à la télé. Leur but était de célébrer les différences et de créer des discussions à ce sujet tout en sensibilisant le public sur l’autisme grâce à l’histoire de la barbe de Buster.

« Beaucoup d’enfants ne remarquent pas les enfants handicapés, il y a beaucoup de négativité à ce sujet. On voudrait tous que les gens soient plus tolérants et un labradoodle adorable peut rompre la glace. Il a l’air différent. Il a une barbe. Mais c’est tellement chouette. »

Buster 3

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chiens


Pride of Omlet : sauver la vie de Sophia

Cet article fait partie de notre série Pride of Omlet, une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

Par Anneliese Paul

Harry sur le canapé

Quand on a grandi avec des animaux, on n’arrive pas à se sentir chez soi sans animal de compagnie. En adoptant Harry, Sarah a sauvé sa vie, mais aussi celle de sa fille, Sophia. Harry a un don. Il arrive à détecter les crises épileptiques et a sauvé Sophia à maintes reprises.

En mars 2017, Harry, un joli chaton noir âgé de quelques mois vivait coincé dans un placard et était sur le point de rendre l’âme. Il n’avait pas le droit de sortir. Il était trop nourri, couvert de saleté, avait été attaqué par un chien et était traité comme le dernier des derniers.

Sarah avait entendu un collègue parler du chat dans le placard et n’arrivait pas à laisser un chaton souffrir. Elle a contacté le propriétaire de Harry via Facebook et lui a demandé de l’adopter, ce qu’il a vite accepté. Harry a alors pu récupérer.

Au début, il se réfugiait dans des coins. Les bruits de pas le terrifiaient. Mais après juste une semaine, il a commencé à changer. Il courait pour dire bonjour à ses propriétaires dès qu’ils rentraient à la maison. « La première fois qu’il a ronronné, il a presque paniqué, il ne comprenait pas d’où ça venait. Et les choses se sont seulement améliorées. »

Quatre ans plus tard, Harry est assis près de la fenêtre en milieu d’après-midi et attend que Sophia rentre à la maison.

Sophia est atteinte d’autisme et d’épilepsie et le don de Harry lui a sauvé la vie plus d’une fois, Sarah nous raconte.

Même avant d’adopter Harry, Sophia était obsédée par les chats. Elle aimait faire du lèche-vitrine et dénicher des objets pour chats, découvrir des informations sur les chats en ligne et regarder des images de chats. Du coup, quand Harry a débarqué, Sophia était aux anges. Les deux sont vites devenus inséparables. Harry la suit où qu’elle aille. Il s’assoit près d’elle quand elle mange. Quand elle va se coucher, il dort avec elle. Et quand elle rentre de l’école, Harry l’attend près de la fenêtre. Il n’aime pas être séparé d’elle.

Plus ils sont devenus proches, plus Harry est devenu vocal. Calme au départ, il est vite devenu une vraie pipelette et miaule pour rentrer ou sortir. Bizarrement, il miaule aussi à la trappe du grenier, parfois pendant 20 minutes. Sarah l’a amené dans le grenier pour qu’il en découvre l’intérieur, mais rien n’a changé. La nature sensible de Harry et ses prouesses vocales sont la raison pour laquelle Sophia est encore en vie.

Six mois après avoir adopté Harry, Sophia a commencé à avoir des attaques d’épilepsie. Celles-ci sont devenues de plus en plus brutales et fréquentes. C’est à ce moment que Harry s’est mis à crier la nuit. Sarah s’est précipité dans la chambre de sa fille et a découvert que Sophia avait une attaque dans son sommeil.

Il n’existe pas de moniteur pour ce type d’épilepsie, Sophia ne peut pas porter de bracelet capable d’alerter sa maman quand elle a une attaque. Pour Sophia, MSIE (mort subite et inexpliquée en épilepsie ou SUDEP en Anglais) est un danger très réel. Un cauchemar avec lequel Sarah doit vivre 24/24.

Harry s’est mis à alerter Sarah durant la journée comme la nuit. Selon elle, il ne s’agit pas d’un miaulement normal, mais d’un cri, presque un hurlement, de panique. Quand Sophia est dans sa chambre et qu’elle a une attaque, Harry se met à crier et hurler. Il se couche sur Sophia et frotte son tête contre son visage pour la réveiller jusqu’à que Sarah arrive.

Avant Harry, Sophia ne pouvait pas être indépendante. Elle devait rester avec sa maman en permanence juste au cas où. Mais maintenant Sophia et Sarah peuvent avoir un peu de temps à part car elles savent que s’il y a un problème, Harry est là.

Harry est ce dont leur famille avait besoin. Sophia et Sarah se sentent en sécurité avec lui. « Il est adorable. Un vrai miracle. On se sent en sûreté avec lui, c’est difficile à expliquer, » raconte Sarah. « Je l’aime profondément. » dit Sophia.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux


 Pride of Omlet : Parfait Peaky

Cet article fait partie de notre série Pride of Omlet, une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

-Par Anneliese Paul

Agé de seulement un an, Peaky est déjà une star à la retraite. Il a vécu toute sa vie dans une cage, ne pouvant sortir que pour les spectacles. Quand Joana et Fergus l’ont amené chez eux, il n’était plus qu’une boule de nerfs. Mais ils étaient déterminés à aider Peaky le canari à retrouver sa joie de vivre.

Quand Joana a rencontré Fergus, elle ne s’attendait pas à tomber amoureuse d’un humain et de sa perruche. Celle-ci est restée aux côtés de Fergus pendant 22 ans. Ils ont plus tard adopté une autre perruche coquine. « C’était comme avoir un chien. Il voulait même dormir dans notre lit. On pouvait le prendre dans les bras et lui donner des bisous ! » Malheureusement, les deux perruches sont vite décédées, la première d’un âge avancé, la seconde d’une maladie grave. Le silence s’est alors emparé de la maison.

Le premier confinement a été très dur pour Joana et Fergus dans leur domicile silencieux. Ils ont alors décidé d’adopter un autre oiseau, histoire de se changer les idées. Après beaucoup de recherches, ils ont pris la décision d’acheter une cage Omlet Geo pour leur nouveau compagnon. Il ne leur restait plus qu’à trouver un oiseau.

Fergus travaille dans le monde de la télévision et est connu pour adopter tous les animaux qu’on lui propose. Un jour, un drôle de petit miracle est arrivé sur le plateau – un canari aux couleurs chatoyantes qui appartenait à un spécialiste en animaux destinés à la télévision. En discutant avec ce spécialiste, Fergus a appris que le canari avait un sacré caractère et a dû être séparé des autres oiseaux. Il vivait donc seul dans une petite cage. Après avoir remarqué l’enthousiasme de Fergus pour cet oiseau, le spécialiste lui a demandé « Est-ce que vous voulez cet oiseau ? »

Aux anges, Fergus a alors appelé Joana, « On va avoir un canari ! » Une fois le tournage terminé, Fergus a ramené Peaky avec lui à la maison à Édimbourg. Mais ils ont dû s’arrêter en route à cause d’un blizzard et sont restés coincés dans la voiture pendant des heures avant d’être secourus par des résidents qui les ont hébergés pour la nuit. Le lendemain, Peaky et Fergus ont continué leur périple et dès qu’ils sont arrivés, la maison s’est transformée.

Peaky est un chanteur exceptionnel et s’excite quand il entend l’eau couler, ou la théière ou encore le sèche-cheveux et aime faire du bruit quand Joana est sur Zoom. Mais contrairement à leurs anciens oiseaux, il est d’un genre timide et se sent plus en sûreté dans sa cage Geo d’Omlet.

Il refuse de sortir. Joana s’est vite rendu compte qu’il avait besoin de temps pour s’habituer.

Elle comprend bien les oiseaux et travaille doucement avec Peaky pour lui montrer qu’il peut faire confiance à sa nouvelle famille. Quand elle était plus jeune, elle avait créé des magazines intitulés Birds Club qui contenaient des histoires écrites du point de vue d’oiseaux. Aujourd’hui, Joana est écrivaine et travaille sur une série de romans pour enfants dont les protagonistes sont des oiseaux. Peaky y apparaît comme personnage.

Il est maintenant un peu plus courageux et mange parfois des graines directement sur la main de Joana. Elle prend soin de lui laisser assez d’espace pour s’échapper s’il ne se sent pas à l’aise. Elle n’a pas envie qu’il fasse des tours pour elle, mais simplement qu’il apprenne à lui faire confiance..

 

« Je fais beaucoup de recherches pour apprendre comment je peux lui montrer qu’il peut nous faire confiance. Notre maison était restée sans oiseaux pendant une année avant qu’il arrive. Je pense qu’il ne se rend pas compte à quel point il me rend heureuse. »

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux