Omlet Blog France Category Archives: Chats

Pride of Omlet : sauver la vie de Sophia

Cet article fait partie de notre série Pride of Omlet, une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

Par Anneliese Paul

Harry sur le canapé

Quand on a grandi avec des animaux, on n’arrive pas à se sentir chez soi sans animal de compagnie. En adoptant Harry, Sarah a sauvé sa vie, mais aussi celle de sa fille, Sophia. Harry a un don. Il arrive à détecter les crises épileptiques et a sauvé Sophia à maintes reprises.

En mars 2017, Harry, un joli chaton noir âgé de quelques mois vivait coincé dans un placard et était sur le point de rendre l’âme. Il n’avait pas le droit de sortir. Il était trop nourri, couvert de saleté, avait été attaqué par un chien et était traité comme le dernier des derniers.

Sarah avait entendu un collègue parler du chat dans le placard et n’arrivait pas à laisser un chaton souffrir. Elle a contacté le propriétaire de Harry via Facebook et lui a demandé de l’adopter, ce qu’il a vite accepté. Harry a alors pu récupérer.

Au début, il se réfugiait dans des coins. Les bruits de pas le terrifiaient. Mais après juste une semaine, il a commencé à changer. Il courait pour dire bonjour à ses propriétaires dès qu’ils rentraient à la maison. « La première fois qu’il a ronronné, il a presque paniqué, il ne comprenait pas d’où ça venait. Et les choses se sont seulement améliorées. »

Quatre ans plus tard, Harry est assis près de la fenêtre en milieu d’après-midi et attend que Sophia rentre à la maison.

Sophia est atteinte d’autisme et d’épilepsie et le don de Harry lui a sauvé la vie plus d’une fois, Sarah nous raconte.

Même avant d’adopter Harry, Sophia était obsédée par les chats. Elle aimait faire du lèche-vitrine et dénicher des objets pour chats, découvrir des informations sur les chats en ligne et regarder des images de chats. Du coup, quand Harry a débarqué, Sophia était aux anges. Les deux sont vites devenus inséparables. Harry la suit où qu’elle aille. Il s’aseille près d’elle quand elle mange. Quand elle va se coucher, il dort avec elle. Et quand elle rentre de l’école, Harry l’attend près de la fenêtre. Il n’aime pas être séparé d’elle.

Plus ils sont devenus proches, plus Harry est devenu vocal. Calme au départ, il est vite devenu une vraie pipelette et miaule pour rentrer ou sortir. Bizarrement, il miaule aussi à la trappe du grenier, parfois pendant 20 minutes. Sarah l’a amené dans le grenier pour qu’il en découvre l’intérieur, mais rien n’a changé. But Mais la nature sensible de Harry et ses prouesses vocales sont la raison pour laquelle Sophia est encore en vie.

Six mois après avoir adopté Harry, Sophia a commencé à avoir des attaques d’épilepsie. Celles-ci sont devenues de plus en plus brutales et fréquentes. C’est à ce moment que Harry s’est mis à crier la nuit. Sarah s’est précipité dans la chambre de sa vie et a découvert que Sophia avait une attaque dans son sommeil.

Il n’existe pas de moniteur pour ce type d’épilepsie, Sophia ne peut pas porter de bracelet capable d’alerter sa maman quand elle a une attaque. Pour Sophia, MSIE (mort subite et inexpliquée en épilepsie ou SUDEP en Anglais) est un danger très réel. Un cauchemar avec lequel Sarah doit vivre 24/24.

Harry s’est mis à alerter Sarah durant la journée comme la nuit. Selon elle, il ne s’agit pas d’un miaulement normal, mais d’un cri, presque un hurlement, de panique. Quand Sophia est dans sa chambre et qu’elle a une attaque, Harry se met à crier et hurler. Il se couche sur Sophia et frotte son tête contre son visage pour la réveiller jusqu’à que Sarah arrive.

Avant Harry, Sophia ne pouvait pas être indépendante. Elle devait rester avec sa maman en permanence juste au cas où. Mais maintenant Sophia et Sarah peuvent avoir un peu de temps à part car elles savent que s’il y a un problème, Harry est là.

Harry est ce dont leur famille avait besoin. Sophia et Sarah se sentent en sécurité avec lui. « Il est adorable. Un vrai miracle. On se sent en sûreté avec lui, c’est difficile à expliquer, » raconte Sarah. « Je l’aime profondément. » dit Sophia.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux


Les sept sens fascinants des chats

On sait tous que les chats ont une ouïe hors du commun et sont capables de parfaitement voir dans le noir. Mais ils disposent d’une myriade d’autres sens, comme le goût, le toucher, l’odorat, une horloge interne et un équilibre époustouflant.

1. La vision des chats

Pour comprendre pourquoi les chats ont une telle vue, il suffit de jeter un œil à ses plus grands cousins. Beaucoup de grands félins chassent la nuit et les chats sont prêts à chasser une proie à tout moment, que ce soit à midi ou minuit. On pense même que les chats sont capables de percevoir des ondes lumineuses qui nous échappent et sont donc mieux à même de détecter les mouvements les plus subtils. Un véritable avantage par rapport à leurs proies.

Le champ de vision des chats est également plus étendu que le nôtre, ce qui les aide à mieux surveiller leur territoire. Cela dit, la vision des chats n’est pas nécessairement meilleure que la nôtre. Leur vision périphérique, par exemple, est moins concentrée que celle des humains. Ce type de vision étroite les aide à suivre les mouvements rapides.

2. Le goût des chats

Le goût des chats n’est pas très développé, car ils ont moins de papilles que les autres mammifères. Les chats ne sont pas capables de détecter certains types de goûts. Ils n’ont par exemple pas accès au type de protéine qui leur permettrait de goûter les aliments sucrés. On pense qu’il s’agit d’un effet secondaire de leur alimentation carnivore. Ils ont évolué pour chasser de la viande riche en nutriments, pas pour dénicher des baies.

Mais les chats ne souffrent pas que de désavantages à ce niveau. Ils disposent de capteurs gustatifs capables de détecter la présence de produits chimiques et de bactéries dans leur viande, ce qui les protègent contre l’empoisonnement de viande périmée.

3. L’ouïe des chats

Saviez-vous que les chats ont une meilleure ouïe que les humains et les chiens ? Ils perçoivent un plus grand nombre de fréquences et sont plus sensibles, ce qui leur permet d’écouter sur de grandes distances. En général, les oreilles des chats sont fascinantes et capables de véritables prouesses. Elles se nettoient elles-mêmes et leurs canaux sont hermétiquement fermés à la naissance pour éviter les infections.

Bien que l’ouïe des chats puisse paraître indispensable, il est parfois difficile de remarquer si un chat est sourd. Leurs autres sens sont si affinés qu’ils arrivent à compenser la perte de l’ouïe.

Si vous avez un chat chez vous, vous aurez probablement remarqué qu’ils sont capables de bouger leurs oreilles indépendamment l’une de l’autre, un peu comme une antenne satellite qui cherche une meilleure connexion !

4. L’équilibre des chats

Selon la devise, les chats retombent toujours sur leurs pattes. La vérité est tout autre, mais les chats ont plus d’un tour dans leur sac quand il s’agit d’atterrir avec grâce et élégance. Les chats disposent d’un instinct qui les pousse à pivoter lorsqu’ils tombent en détectant leur position à l’aide de leur oreille interne. Ils effectuent ainsi une série de mouvements aussi rapides que complexes pour bien atterrir.

L’équilibre des chats ainsi que leurs réflexes foudroyants leur permettent d’accomplir cet exploit fascinant. Cet instinct permet à certains chats de survivre d’une chute de plusieurs étages – jusqu’à neuf ! Ils développent ce sens de l’équilibre a environ quatre semaines – et dès qu’ils le font il chercheront à sauter d’endroits assez hauts pour tester leurs capacités.

5. Le toucher des chats

Les chats disposent de plus d’organes du toucher que les humains. Leurs moustaches élégantes ne sont pas là pour être jolies, mais sont en fait un outil sensoriel hors du commun.

Les chats ont des « moustaches » partout sur leur corps, y compris leurs pattes avant, mâchoires et oreilles. Elles leur permettent de toucher des objets et de comprendre de quoi il s’agit sans avoir à risquer leur peau (littéralement !). Ils peuvent ainsi éviter les obstacles tout en se protégeant des objets tranchants et d’autres animaux.

Le toucher leur sert aussi à comprendre leur place dans la hiérarchie sociale. Les chats se frottent généralement le museau quand ils se rencontrent pour la première fois. Pour cette raison, on pense que leur sens du toucher est plus aiguisé dans leurs museaux.

6. L’odorat des chats

L’odorat est crucial pour la vie sociale des chats. Il les aide à reconnaître le territoire d’autres chats et de déterminer qui est en chaleur. Les chats utilisent aussi leur odorat pour identifier les émotions d’autres animaux et ils sont capables de « sentir » les sécrétions chimiques produites par notre sueur.

Chaque chat produit une odeur qui lui est propre à l’aide de sept glandes situées dans divers endroit de leurs corps. Ils marquent leurs propriétaires et leur territoire à l’aide de ces glandes en s’y frottant contre. On ne sait pas s’il s’agit d’une question de confort ou d’un besoin de possession. La plupart d’entre nous le prennent comme un signe d’affection !

7. L’horloge interne des chats

Tout comme nous, les chats ont une horloge interne qui leur indique quand se reposer, jouer ou chasser. Les chats sont bien connus pour réveiller leurs propriétaires quand ils se lèvent, souvent beaucoup trop tôt ! Il s’agit peut-être d’un comportement naturel, ils ont besoin de bouger le matin et de faire la sieste l’après-midi avant d’aller chasser en soirée.

Leur horloge interne leur rappelle aussi quand c’est le temps d’aller manger. La majorité des chats sont nourris deux fois par jour et des études ont démontré qu’ils produisent des sécrétions digestives quand c’est bientôt l’heure du repas.

D’autres études ont découvert que l’horloge interne des chats est gouvernée par la lumière du soleil et que les chats qui vivent dans un noir ou une lumière constante (comme près des pôles) perdent leur routine et commencent à se comporter de façon un peu étrange.

Pour résumer, nos amis félins disposent de sens hors du commun. Malgré leurs airs détendus quand ils font la sieste sur la terrasse, ils n’en reçoivent pas moins un flot d’informations constantes du monde qui les entoure.

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux


Est-ce que je peux laisser mes poules avec d’autres animaux ?


Photo :
Daniel Tuttle via Unsplash

Si vous comptez adopter des poules, vous devrez prendre en compte vos autres animaux, comme vos chiens ou vos chats qui risquent de laisser libre cours à leurs instincts et chasser vos oiseaux. Ceci dit, vos animaux sont capables de s’entendre tant que vous faites l’effort de leur expliquer les règles.

Les chiens et les poules

Le plus important quand on a un chien est de prendre son comportement en compte. Est-ce qu’il coure après des lapins ou des chevreuils quand vous êtes en promenade ? Comment se comporte-t-il vis à vis des oiseaux qui visitent votre jardin ? S’il n’arrive pas à se retenir de les attaquer, il fera probablement de même avec des poules. Par contre s’il est d’un genre calme, vous n’aurez pas de problème et il y a des chances pour que le poulailler ne l’intéresse même pas.

Il s’agit bien entendu d’extrêmes. Il est plus probable que votre chien soit curieux et s’approche des poules. Il va peut-être passer un peu de temps à les observer voire même à jouer avec elles sans toutefois les attaquer. L’essentiel est de lui faire comprendre que les poules font partie de la meute et qu’il ne faut pas les chasser. Votre chien doit aussi se rendre compte que ce sont des oiseaux fragiles et qu’il doit être doux avec elles.

Comment apprendre aux chiens à s’entendre avec les poules

Vous pouvez apprendre à votre chien que vos poules font partie de la famille en le laissant vous observer quand vous vous occupez d’elles et de leur poulailler. Au début, gardez votre chien à l’écart à l’aide d’une barrière ou d’un filet à poules. Beaucoup de races de chiens sont hésitantes par rapport aux petits animaux et deviendront très protecteurs une fois qu’ils ont accepté les poules dans leur meute. Si votre chien les renifle doucement au lieu de tenter de jouer avec elles la tête aplatie et le derrière levé, vous êtes sur la bonne voie.

Un des éléments les plus importants à garder à l’esprit est le comportement de chaque race de chien. Les chiens de chasse comme les lévriers greyhounds et les beagles courront après des poules excitées et ne devraient pas être laissés en présence de volailles. Par contre, les chiens de ferme comme les chiens bergers ont tendance à protéger leur « troupeau » et ne devraient pas faire de mal à vos oiseaux.

Il n’y a pas de garantie que vos chiens et vos poules s’entendent, mais il est crucial de les laisser s’habituer les uns aux autres. Comme pour d’autres formes de dressage canin, ce processus peut prendre du temps. Comptez probablement plusieurs semaines avant que vous puissiez laisser votre chien avec vos poules sans barrière. Quand vous les do présentez la première fois, pensez à garder votre chien en laisse juste au cas où.

Les chats et les poules

Pas de surprise, les chats sont très différents des chiens. Ils sont difficiles à éduquer et leur comportement est pratiquement impossible à prédire. Cependant, ils ne considèrent généralement pas les poules comme des proies, un fait corroboré par de nombreux fermiers. Ils préfèrent les rats et les souris. Si vous avez des poules, vous avez probablement un rat quelque part et votre chat devrait normalement se faire un plaisir de s’en occuper.

La plupart des poules sont trop grandes pour intéresser les chats, mais tout dépend de la race de vos poules et de la taille de votre chat. Si ce dernier commence à rôder près des volailles, vous aurez besoin d’un enclos et d’un poulailler robustes qui l’empêcheront d’attaquer vos poules. Ceci dit, mieux vaut avoir un enclos et un poulailler de qualité, que vous ayez des chats ou non. L’idéal est bien entendu un poulailler Eglu. Il est très sécurisé et est fourni avec un enclos détachable.

 

Les cochons d’Inde et les poules

Vous avez peut-être déjà un clapier pour cochons d’Inde dans votre jardin. Cela ne risque pas de déranger vos poules, mais vous ne pourrez pas les y héberger. Les cochons d’Inde et les poules ne font pas de bons colocataires et ce, pour plusieurs raisons. Premièrement, vous augmenterez encore plus le risque d’attirer des rats à cause de la nourriture de vos animaux. Deuxièmement, les poules ont une hiérarchie qu’elles établissent à coups de bec. Leurs plumes épaisses les protègent de ces attaques, mais les cochons d’Inde ne disposent pas d’une telle protection.

Les lapins et les poules

Les lapins et les poules s’entendent bien à partir du moment que vous les présentez quand ils sont encore jeunes. Ils peuvent partager un enclos, mais ont des besoins différents tant au niveau de l’équipement que de la nourriture.

Les lapins, par exemple, ont besoin d’un espace propre où se reposer, vous devrez donc nettoyer l’enclos et le poulailler plus souvent que d’habitude. Vous devrez aussi réserver un peu d’espace pour que vos lapins et vous poules puissent se détendre à part. Divisez votre enclos en trois espaces, un pour les poules qui couvent, un pour vos lapins et un dernier pour tout le monde.
 
 
Photo : JackieLou DL via Pixabay

Vos poules se sentiront plus en sûreté si vous avez un grand jardin. En général, plus vous avez d’espace, plus vos poules auront de chance de s’entendre avec vos cochons d’Inde ou vos lapins.

Les poules et les autres animaux

Les poules s’entendent aussi avec les chèvres, les canards (femelles. Les mâles les attaquent). C’est un peu ironique, mais elles ont de la peine avec les oiseaux de volières. Elles grignoteront ce qui tombe sur le sol, mais attaqueront les autres oiseaux et attireront probablement des rats et des souris, un vrai problème pour les petits oiseaux.

Les hamsters, gerbilles et autres petits mammifères ne devraient jamais être laissés dans le même enclos que des poules. Celles-ci vont les tuer à coups de bec.

Suivez ces quelques règles et votre ménagerie sera heureuse !

Photo :Ricky Kharawala via Unsplash

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux


Pourquoi mon chat ne dort pas dans son lit ?

C’est bien connu, les chats préfèrent dormir dans des cartons ou le lit de leur propriétaire plutôt que dans un lit fait pour eux. Pourquoi cette habitude ? Et est-il possible de les faire changer d’avis ?



Combien de temps les chats dorment-ils ?

En moyenne, les chats dorment entre 12 et 16 heures par jour ! C’est le double du temps de sommeil recommandé pour un humain. Pas étonnant qu’ils soient si pointilleux et aiment dormir dans différents endroits tout au long de la journée. Le sommeil est important pour les chats, c’est pourquoi ils ont besoin d’un lit parfait, mais pourquoi choisissent-ils le vôtre ?

Pourquoi est-ce que mon chat dort toujours dans mon lit ?

Beaucoup d’études ont découvert que les propriétaires qui laissent leurs chats dormir avec eux dorment moins bien car ils ont moins de place et sont constamment réveillés par leur amis félins qui aiment miauler, ronronner, se laver ou les bousculer. Quant aux chats eux-mêmes, ils ne semblent pas souffrir des mêmes problèmes !

Vous aurez peut-être remarqué que votre chat se sert plus souvent de votre lit que vous et aime y faire la sieste ou y dormir toute la journée. Par conséquent, les propriétaires de chats qui dorment avec leurs compagnons doivent laver leur draps plus souvent car ils sont pleins de poils et de saletés.

Il se peut que les chats aiment dormir avec leur propriétaire car ils profitent de leur chaleur corporelle et de leur présence en général, mais il pourrait aussi ne s’agir que d’une question de confort.

Pourquoi est-ce que mon chat ne veut pas dormir dans son lit ?

Un grand nombre de propriétaires de chats déclarent qu’ils ne comptent pas acheter de lit pour leur chat car ils ne pensent pas qu’il l’utilisera. Mais si vous n’offrez pas l’opportunité à votre chat de dormir ailleurs que dans votre lit, vous n’arriverez probablement jamais à fermer l’œil la nuit.

On le sait, les chats sont exigeants. Ils ont des demandes spécifiques en ce qui concerne leur nourriture, leur litière et refusent généralement de dormir dans le lit flambant neuf que vous leur avez acheté.

Mais pourquoi ?

Si votre chat aime se blottir dans vos draps moelleux ou s’étirer sur votre matelas en mousse à mémoire de forme, il se pourrait que la qualité ou le style du lit que vous lui avez acheté ne répond pas à ses attentes. Vous devrez peut-être lui trouver un nouveau lit.

Image : Paul Hanaoka via Unsplah

Quel type de lit convient le mieux à mon chat ?

La première étape est de trouver un lit qui plait à votre chat. Ça ne sert à rien de lui acheter un lit en forme de grotte s’il aime s’étirer sur le canapé ou un lit plat s’il préfère se vautrer dans un coussin bien douillet. Donc pas besoin d’innover, achetez un lit qui ressemble à la personnalité de votre chat.

Votre chat aime se blottir dans des couvertures moelleuses ou en fausse fourrure sur le canapé ? Alors le lit Maya Donut d’Omlet est fait pour lui. Sa housse amovible et lavable à la machine est très douce et son matelas bien rembourré offre un support au confort incomparable dont votre chat profitera sans aucun doute.

Si votre chat n’aime pas dormir seul, placez le lit Maya Donut sur le canapé. Il est aussi possible de le surélever à l’aide de pieds de lit pour éviter les courants d’air et ajouter une touche d’élégance à votre décor.

Les chats qui adorent se reposer sur le matelas en mousse à mémoire de forme de leur propriétaire auront peut-être envie d’avoir un matelas qui leur est propre, comme celui du lit Bolster d’Omlet. Votre chat pourra bien s’étirer sur ce grand lit, s’y rouler comme sur le vôtre. Il pourra aussi se blottir contre les coussins latéraux.

Comment encourager mon chat à dormir dans son lit ?

L’emplacement du lit ne plait peut-être pas à votre chat. Observez où il aime dormir durant la journée et placez son lit au même endroit si possible. S’il dort sur votre lit ou canapé, placez son lit par-dessus pour commencer.

Récompensez-le à l’aide de friandises quand il grimpe sur son lit de son plein gré. Ne déplacez pas le lit trop souvent, sans quoi votre chat risque de se sentir stressé et refusera d’approcher le lit par peur qu’il soit à nouveau déplacé !

Certains chats n’aiment pas se reposer à même le sol, il vous faudra peut-être surélever le lit à l’aide de pieds comme ceux pour le lit Maya Donut. Vous pouvez aussi placer le lit dans un cadre, comme le cadre de lit Maya Sofa qui convient au lit Bolster.

Pourquoi est-ce que mon chat ne se sert plus de son vieux lit ?

Un chat qui n’utilise plus son lit préféré a peut-être juste changé d’attitude. Si son comportement reste inchangé et qu’il n’a pas l’air de souffrir de problème de santé, il y a de fortes chances pour qu’il n’ait tout simplement plus envie d’utiliser son lit ou a trouvé un meilleur endroit pour dormir.

Il se peut aussi que le lit n’est plus aussi moelleux qu’auparavant et qu’il n’est donc plus assez confortable. Une autre possibilité serait que le lit soit devenu trop sale ou commence à sentir mauvais. Les chats sont des animaux propres et n’aiment pas dormir dans la saleté. Pour finir, si vous avez plus d’un chat, il y a des chances pour que l’un d’entre eux ait piqué le coin préféré d’un autre.

Achetez donc un lit équipé d’une housse amovible et facile à nettoyer pour garder le lit propre et frais ainsi que d’un matelas conçu pour toujours rester moelleux !

Les chats ont besoin de pouvoir dormir dans un endroit sûr et confortable, même s’il s’agit d’un carton ! Mais si vous donnez à votre chat la possibilité de se reposer dans un coin douillet et l’encouragez correctement, il finira par se rendre compte qu’il y a des avantages à dormir seul et vous laissera tranquille !

Omlet vous présente le nouveau lit pour chats Maya Donut

  • Luxueux et doux au toucher pour une sieste très confortable
  • La housse amovible et lavable à la machine est facile à nettoyer
  • Surélevez le lit à l’aide des pieds de lit pour encore plus d’élégance, de confort et d’hygiène
  • Un lit rembourré dans lequel votre chat pourra bien se blottir
  • Choisissez parmi deux splendides couleurs pour un résultat qui se fondra dans votre décor
  • Disponible dans une taille qui conviendra aux chats pesant jusqu’à 5 kg
  • Disponible à partir de 20.99 € dès maintenant !

 

⭐⭐⭐⭐⭐ Emma, testeuse de produits Omlet – « Je suis tellement contente d’avoir trouvé un beau lit pour chats dont mes chatons raffolent ! Malheureusement, les lits pour chats bon marché perdent leur couleur et le forme trop rapidement, mais le lit Maya est resté comme neuf ! Il est magnifique et très facile à nettoyer avec sa housse amovible, donc il devrait rester en excellent état pendant longtemps ! Je ne peux que le recommander ! »

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Pourquoi mon chat ne miaule pas ?

Les chats miaulent pour plusieurs raisons. Par exemple pour vous accueillir à la maison – probablement le miaulement le plus joli à entendre.

Mais ils miaulent aussi pour recevoir de l’attention, soit parce qu’ils ont envie qu’on s’occupe d’eux ou soit parce qu’ils ne vont pas bien. Vous avez probablement déjà entendu le miaulement d’un chat qui a faim ! Ils crient aussi s’ils sont stressés par leur environnement. Pour finir, les chats qui souffrent de démence miaulent lorsqu’ils se sentent perdus la nuit.

Quelles races miaulent le plus ?

Photo : klimkin via Pixabay.

Certains chats sont plus bruyants que d’autres et bien qu’il s’agisse d’une question de personnalité, la race de votre compagnon félin a aussi un rôle à jouer. Parmi les chats connus pour leurs prouesses vocales, on trouve le Sacré de Birmanie, le Maine Coon, le Shorthair Oriental et le Siamois.

Le Siamois est probablement le plus bruyant. Le Maine Coon miaule différemment des autres chats et produit un petit gazouillement lorsqu’il est joueur – donc la plupart du temps !

Y a-t-il des chats qui ne miaulent pas ?

D’autres chats préfèrent se taire comme le Chartreux, Le Rex de Cornouailles, le Persan, le Ragdoll et le Bleu Russe. Bien entendu il y a des chats qui défient les stéréotypes, c’est pourquoi vous trouverez souvent le Bengal sur des listes des chats les plus bruyants et les plus calmes à la fois !

Pourquoi est-ce que les chats arrêtent de miauler ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un chat bruyant décide de ne plus miauler. Voici une liste des raisons les plus communes :

1. Un changement d’environnement. Si vous déménagez, achetez de nouveaux meubles ou invitez du monde à la maison, votre chat risque de se taire. Il essaie d’évaluer la situation pour comprendre s’il y a un danger ou non. Il ne s’agit pas d’un problème. Un chat qui a vraiment peur miaulera fort pour le faire comprendre.

2. Perte de voix. Un chat qui a fait du tapage – par exemple s’il a passé la nuit à chasser des intrus dans le jardin – aura peut-être la voix rauque ou ne sera plus capable de miauler. Un peu comme quelqu’un qui a fait la fête et a beaucoup crié. Sa voix reviendra bientôt.

3. Infection pulmonaire. Ce problème est plus rare, mais une infection est parfaitement capable d’empêcher un chat de miauler. L’herpès féline, un froid ou encore un calicivirus sont des causes communes et peuvent mener à une laryngite. Ces maladies sont accompagnées d’autres symptômes comme des yeux humides ou coulants, des problèmes respiratoires voire même de l’essoufflement. Si votre chat présente ces symptômes, amenez-le chez le vétérinaire.

4. Les allergies. Celles-ci peuvent causer des symptômes similaires à une infection pulmonaire y compris des problèmes respiratoires et des éternuements. Elles empêchent généralement le

chat de miauler. Il est important de trouver ce qui cause l’allergie mais si ça n’est pas évident, consultez un vétérinaire.

5. La paralysie laryngée . Il s’agit d’un problème avec le larynx du chat. La maladie est associée avec l’âge avancé, c’est pourquoi les chats âgés ont tendance à être silencieux. La dégénération des cordes vocales signifie que le chat n’est plus capable de produire de bruits. Mais la maladie n’est heureusement pas inconfortable, même s’il est atteint votre chat n’en sera pas forcément malheureux.

6. Les tumeurs. Les chats sont souvent atteints de tumeurs, excroissances, polypes et cancers. Si ces maladies affectent les cordes vocales, la gorge ou la bouche d’un chat, il ne pourra plus miauler de la même façon ou ne pourra plus miauler du tout.

7. Nerfs endommagés. Un chat qui a quelque chose coincé dans sa gorge, comme un brin d’herbe ou une brindille, risque d’endommager les nerfs qui contrôlent ses cordes vocales. Un coup à la gorge peut avoir le même effet ce qui arrive parfois quand un chat tombe ou est attaqué par un autre animal.

8. Opérations récentes. Un chat qui a été opéré et anesthésié aura probablement été intubé. Ceci peut résulter en inflammation interne qui empêchera le chat de miauler pendant quelques jours voir semaines.

Il y a des raisons plus rares qui expliquent pourquoi un chat ne peut plus miauler comme la rage ou l’hyperthyroïdisme.

Dans tous les cas, votre chat aura besoin d’un peu de temps pour récupérer. L’âge ou des problèmes médicaux peuvent stopper les miaulements mais dans la plupart des cas il sera vite de retour. Donnez assez d’attention à votre chat et rassurez-le quand nécessaire et il recommencera bientôt à miauler !

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Les chats noirs et la malchance

Selon les superstitions, les chats noirs portent malheur. Mais pendant longtemps au Royaume-Uni, les chats noirs étaient considérés comme porte-bonheur à l’inverse des chats blancs.

La raison derrière ce changement est dû à un échange culturel outre-Atlantique. L’Amérique de l’époque coloniale était terrifiée par les sorcières, sorcellerie et chats noirs – le compagnon typique de toute sorcière qui se respecte. Cette superstition a été exportée en Europe avec la version américaine d’Halloween. Après tout, ça n’est pas Halloween sans citrouilles, chauves-souris et bien entendu chats noirs.

Est-ce que les chats noirs portent malheur ?

Cette superstition trouve ses origines dans les colonies britanniques en Amérique. Ces colons étaient en effet des fondamentalistes à l’affût de tout ce qui aurait pu ressembler à de la sorcellerie. Les sorcières et leurs compagnons félins étaient méprisés et le chat noir était considéré comme démoniaque. Il était souvent un élément intégral des procès contre les sorcières de l’époque.

Avec le temps, le chat noir est devenu un symbole de malchance aux Etats-Unis et a fini par remplacer le chat blanc comme porte-malheur. En Grande-Bretagne, le chat noir devient un signe de malchance durant le 20ème siècle, notamment grâce au film « Le chat noir » avec Bela Lugosi et Boris Karloff (mieux connus pour leurs rôles en tant que Dracula et le monstre de Frankenstein respectivement). Le film est basé sur une nouvelle de l’écrivain américain Edgar Allan Poe publiée en 1843. La commercialisation de la version américaine d’Halloween a aidé à ancrer l’image du chat noir comme porte-malheur dans l’imaginaire populaire.

Pourquoi est-ce que les chats noirs sont parfois censés porter bonheur ?

La raison pour laquelle les chats noirs avaient bonne réputation au Royaume-Uni est simple. Les sorcières et leurs compagnons existaient depuis toujours et faisaient partie du paysage culturel. Rien de plus normal que d’avoir un chat, ce sont d’excellents chasseurs qui permettent de contrôler les populations de rats et de souris. Et de toute façon, ces soi-disant « sorcières » n’étaient rien d’autre que des herboristes et guérisseuses, des médecins médiévaux !

Les chats noirs étaient aussi censés porter chance à bord de navires, car ils chassaient non seulement les rongeurs, mais avaient aussi la réputation d’éloigner les orages. Les femmes de pêcheurs adoptaient parfois des chats noirs pour garantir la sûreté de leur mari en mer. Mais si le chat décidait de s’enfuir, ou qu’un chat noir sautait à bord puis repartait, l’embarcation avait des risques de couler.

En Écosse, l’arrivée d’un chat noir dans une demeure était signe de bonne chance. Et un chat noir installé sous un porche était de bon augure. Ces superstitions n’étaient pas nouvelles, même à l’époque. En Egypte Ancienne, par exemple, Bastet, la déesse à tête de chat symbolisait la chance et le bonheur domestique.

Gladstone – le chat noir de Whitehall

Le gouvernement britannique n’a pas oublié que les chats noirs portent bonheur. Les différents résidents de Whitehall ont adopté bien des chats au fil des années car ils avaient besoin d’un chasseur de souris. Beaucoup de ces fonctionnaires félins étaient des chats noirs, y compris le résident actuel, Gladstone, qui a été engagé en 2016.

Vous pouvez vous en douter, Gladstone le chat est une célébrité sur les réseaux sociaux. Sa page Instagram très populaire en fait actuellement l’un des chats noirs les plus célèbres.

Qu’en est-il de la superstition qui dit que croiser un chat noir porte malheur ?

Dans certains pays, y compris en France, la direction dans laquelle un chat traverse la route est importante. Si le chat traverse de gauche à droite, c’est un bon présage. Mais s’il traverse de droite à gauche, ça porte malheur. Si le chat vous approche, c’est bon signe. Par contre s’il s’éloigne de vous, il emporte la bonne chance avec lui. Donc chasser un chat hors de son jardin porte apparemment malchance.

Si un chat noir décède, la malchance est absolue. Au Royaume-Uni, dans les années 1640, le roi Charles 1er, dont le chat avait la réputation de porter bonheur, aurait été terrifié de perdre son ami félin. Peu après la mort de son chat, le roi qui était sur le point de perdre la guerre civile, a été arrêté avant d’être décapité.

D’où viennent les chats noirs ?

Dans les légendes, le chat noir a bien des origines. Dans la mythologie grecque, Hécate, la déesse liée à la sorcellerie avait un chat noir, Galinthias, auparavant un serviteur d’Héra (la femme de Zeus). Hécate a transformé Galinthias en chat noir pour le punir de ne pas avoir empêché la naissance d’Héraclès. Hécate apparait également dans Macbeth, la célèbre pièce de théâtre de Shakespeare, mais son chat noir est aux abonnés absents.

Légendes et superstitions à part, la raison pour laquelle les chats noirs disposent d’un pelage sombre est qu’ils ont beaucoup de mélanine. Les chats noirs croisés sont assez rares et on pense que seulement 22 des races de chats ont une variante noire.

Les superstitions au sujet des chats noirs peuvent paraître amusantes, mais elles ont leurs désavantages. Les chats et chatons errants ont plus de peine à être adoptés et des chats noirs ont été attaqués par des fêtards lors d’Halloween. Du coup, les superstitions peuvent créer de réels soucis, malgré leur côté amusant.

Au final, les chats noirs, comme tous les autres chats, sont des compagnons merveilleux qui n’apportent que de la chance et du bonheur. Vous n’avez qu’à poser la question à l’un des 200 millions de propriétaires de chats du monde entier !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Dix comportements humains que les chats détestent

 

Photo :Aiden Craver via Unsplash

Chaque chat est unique, mais ils partagent tous certaines caractéristiques. Entre autres, les choses qu’ils détestent. Et celles-ci comprennent beaucoup d’habitudes humaines qui nous paraissent anodines.

Afin d’aider les propriétaires de chats à mieux s’entendre avec leurs compagnons félins nous avons listé dix comportements humains qui ne plaisent pas beaucoup à nos chats.

1. Les chats détestent le bruit

L’oreille des chats est conçue pour absorber les sons et leur ouïe est beaucoup plus aiguë que la nôtre. Par conséquent, ils détestent les machines à laver, les cris, la musique, les téléphones et ont horreur des fêtes et feux d’artifices. Ne vous inquiétez pas trop, les chats ont tendance à filer lorsqu’il y a trop de bruit. Le problème, c’est quand ils n’ont aucun moyen d’échapper au bruit environnant. C’est le cas notamment avec les feux d’artifices, ce qui les stresse beaucoup.

2. Les chats détestent être caressés trop brusquement

Certains chiens aiment bien être caressés avec un peu d’énergie, mais les chats préfèrent la douceur. Ils se sentiront en danger si vous les caressez trop brusquement et risquent d’être stressés ou même de s’enfuir, voire de vous attaquer à coups de griffes. La majorité des chats détestent être bercés. Le phénomène a même un nom – l’hyperesthésie féline. Il se retrouve fréquemment chez les chats secourus, souvenez-vous en lorsque vous caressez votre chat et allez-y gentiment. Ils n’aiment pas non plus quand on les force à porter des vêtements. Toute votre famille devrait donc être consciente de ces règles.

3. Les chats détestent être ignorés

Tous les chats n’ont pas besoin d’être au centre de l’attention, mais il s’agit plutôt d’une exception à la règle. La plupart des chats domestiques aiment être le centre du monde, mais seulement quand ça les arrange. Un chat qui n’a pas envie de se sentir seul et veut qu’on s’occupe de lui n’hésitera pas à sauter sur les genoux ou sur le bureau de son propriétaire pour qu’on le caresse. Le phénomène est d’ailleurs bien connu. Quiconque fait du télétravail peut s’apercevoir que son chat adore traîner sur le bureau à l’instar d’un clavier ou d’un écran !

4. Les chats détestent l’eau

On le sait, les chats n’aiment pas être mouillés. Un cliché derrière lequel se cache un phénomène bien réel ! Les chats évitent l’eau, se mettent à l’abri de la pluie et ont horreur d’être douchés. En ce qui les concerne, leur langue suffit pour se nettoyer. Mieux vaut éviter de donner un bain à un chat à moins que vous n’ayez pas le choix – par exemple s’il a quelque chose de toxique ou d’huileux collé à sa fourrure ou encore pour un concours.

5. Les chats détestent voyager en voiture

Nos amis félins aiment bien se cacher sous les voitures quand ils ont peur, mais ils n’aiment pas vraiment voyager en voiture. Certains en sont même terrifiés. C’est ce mélange de bruit, mouvements et odeurs étranges qui les stressent et peut même leur donner le mal des transports. Évitez donc les voyages en voiture avec votre chat, sauf si c’est nécessaire – comme les visites chez le véto ou pour vous le faire garder lorsque vous partez en vacances.

6. Les chats détestent les autres animaux

Même un chat qui a été élevé avec d’autres animaux et qui tolère leur compagnie a besoin d’un coin à lui. Après tout, les chats sont des animaux solitaires. Contrairement aux humains et à la plupart des chiens, les chats n’ont pas besoin d’un compagnon. Il vous suffit d’observer comment ils se comportent lorsqu’un autre chat envahit leur territoire (par exemple le jardin) pour vous en rendre compte.

7. Les chats détestent prendre leurs médicaments

Vous pouvez berner un chien en cachant ses médicaments dans un morceau de jambon ou dans leur bol à nourriture. Les chats quant à eux sont beaucoup moins dociles. Pour leur faire avaler une pilule, il vous faudra peut-être avoir recours à un peu de beurre et à un massage de la gorge.

8. Les chats détestent les caisses à litière sales

Les chats sont des animaux très propres et refusent de se servir d’une litière sale. Il est donc important de régulièrement changer ladite litière pour que tout reste propre et frais. On nous demande souvent « quelles odeurs les chats détestent-ils ? ». La réponse est très simple : « l’urine et les excréments de chat » (ils n’aiment pas non plus les désodorisants, l’encens, et les agrumes pelés !)

9. Les chats ne doivent jamais être frappés

Ils ne vous le pardonneront jamais. Pour éviter qu’un chat fasse une bêtise, faites un peu de bruit en claquant des mains ou tapant sur un magazine (mais attention, pas trop fort). Une punition corporelle détruira toute confiance entre vous et votre chat.

10. Les chats ont besoin d’un coin à eux

Ce coin peut être un lit pour chats, une cachette préférée, ou un coin tranquille dans le jardin. Tant que les humains n’y mettent pas les pieds. Vos enfants doivent aussi en être conscients, surtout s’ils ont envie d’attraper leur chat pour lui donner un câlin. Les chats sont des animaux territoriaux et ont besoin d’un endroit sûr et tranquille où ils puissent se détendre.

Être conscient des préférences de votre chat vous aidera à éviter de l’énerver et de le garder heureux et en bonne santé. L’important c’est de se souvenir que les chats ne sont pas comme les chiens ou les humains. Ils sont tous uniques et parfaits comme ils sont.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Les chats et le stress – tout ce qu’il faut savoir

Photos : Tatiana Rodriguez via Unsplash

On stresse pour plein de raisons : à cause du travail, parce qu’on est en retard, pour des soucis d’argent, ou encore parce qu’on est inquiet pour quelqu’un. Heureusement, nos compagnons félins savent comment nous aider à nous calmer et penser à autre chose. Mais pourraient-ils souffrir eux-mêmes de stress, et qu’en est la cause ?

De nombreux chats souffrent du stress. Ce sont des animaux nerveux qui s’adaptent mal au changement et sont donc facilement stressés. Le stress chez les chats est difficile à remarquer et à combattre et peut mener à des troubles du comportement et de la santé.

Qu’est-ce qui en est la cause ?

La raison principale est facile à expliquer. Ils confondent quelque chose d’anodin pour une menace. Cette réaction est souvent provoquée par un changement dans la vie quotidienne du chat. Peu importe si ce changement est positif ou non, il y a toujours un risque pour qu’il soit perçu comme un danger.

Faites votre possible pour trouver ce qui stresse votre chat. Nous avons divisé les raisons les plus fréquentes en quatre catégories :

  • Facteurs physiques

Une maladie ou une blessure assez grave risque d’inquiéter votre chat. Outre les douleurs, il se peut aussi qu’il doive porter un cône ou prendre des médicaments, ce qui ne manquera pas de le gêner et de limiter ses mouvements. Une femelle en chaleur ou enceinte pourra être désorientée et il sera difficile de lui faire comprendre ce qu’il se passe. Au-delà des problèmes médicaux, des changements au niveau du toilettage tels qu’un bain ou une nouvelle coupe a des chances de stresser votre chat.

  • Facteurs environnementaux

Le plus grand problème est le déménagement ou du moins un déplacement de longue durée comme des vacances ou un séjour dans un chenil. Les chats n’aiment pas l’inconnu, voyager ne leur plait pas.

Une météo extrême ou des changements de saison brusques sont capables d’inquiéter les chats. Un manque de stimulation peut aussi avoir cet effet. Un chat d’extérieur qui se retrouve enfermé pour un certain temps présentera souvent des symptômes de stress. La présence d’autres animaux dans la maison, y compris de chats, est un autre facteur environnemental assez commun.

  • Facteurs humains

Tout visiteur rendra votre chat nerveux, qu’il s’agisse d’amis que vous avez invités à dîner ou d’un nouveau colocataire. Certains chats ont aussi beaucoup de peine à supporter les bébés.

Le problème est généralement que le chat reçoit moins d’attention. Un nouveau-né qui demande toute l’attention de ses parents stressera autant un chat que trop de caresses agressives.

  • Facteurs liés à la litière et l’alimentation

Changer de type de litière ou de nourriture stressera sans doute votre chat, sauf si ce changement est progressif. Une nouvelle caisse aura le même effet, tout comme une litière trop sale ou un manque d’eau ou de nourriture.

Quels sont les effets du stress sur les chats ?

Chaque être vivant peut souffrir de stress, y compris les chats. Des épisodes de stress, peur ou anxiété sont normaux et pas trop graves en soit, mais le stress chronique et prolongé est dangereux. À l’instar des humains, de longues périodes de stress peuvent être liées à une dépression et un système immunitaire affaibli. Chez les chats, elles peuvent aussi provoquer des allergies, de l’asthme et des maladies hépatiques ainsi que des troubles gastriques.

Le stress est aussi la cause de problème comportementaux tels qu’une attitude agressive ou un manque d’utilisation de la caisse.

Quels sont les symptômes ?

Il est tout d’abord important de faire remarquer qu’il est parfaitement normal pour un chat de sursauter quand un chien aboie ou qu’un objet tombe par terre. Il vous faudra cependant être attentif si votre chat est plus stressé que d’habitude ou s’il est constamment aux aguets.

Parmi les symptômes physique, vous trouverez entre autres :

  • Vomissements et diarrhée
  • Forte perte de poils toilettage constant
  • Habitudes alimentaires et rythme du sommeil différents
  • Léthargie

Au niveau des troubles comportementaux, les symptômes sont les suivants :

  • Tout comportement ou habitude très différent
  • Un chat qui urine en dehors de sa caisse ou sur les meubles
  • Agressivité soudaine vis-à-vis des humains ou d’autres animaux de compagnie
  • Un manque d’intérêt du monde qui les entoure
  • Miaulement excessif
  • Un chat qui se cache pendant de longues périodes

Si l’apparence ou le comportement de votre chat change, la première chose à faire est de l’amener chez le véto pour vous assurer que votre compagnon ne souffre pas d’une autre maladie. Le stress peut lui-même être un symptôme de plusieurs types de maladies, mais votre vétérinaire devrait avoir de bons conseils.

Que faire pour aider mon chat ?

Le plus important est de trouver la cause du stress. Consultez notre liste ci-dessus et vérifiez comment votre chat se comporte dans différentes situations pour déterminer ce qui pourrait causer son stress.

Après avoir trouvé les origines du stress chez votre chat, il vous faudra y remédier. Certains problèmes sont plus faciles à gérer que d’autres. Dans certains cas, comme l’arrivée d’un bébé, vous n’aurez pas d’autre choix que de laisser le temps faire son affaire.

Assurez-vous que votre chat dispose d’un espace pour se cacher s’il est nerveux ou anxieux. Servez-vous d’une chambre peu fréquentée ou d’une niche pour chats telle que la niche pour chats Maya Nook. Le reste de votre famille devra apprendre à le laisser tranquille lorsqu’il va se réfugier dans son coin pour se détendre.

Passez assez de temps avec votre chat pour vous assurer qu’il aille bien. Ce faisant, votre chat sera stimulé et profitera d’interactions sociales, ce qui réduira son stress. Vous pouvez jouer à chasser la souris ou vous détendre sur le canapé. L’important est de laisser le chat choisir.

Nos compagnons sont très sensibles à notre bien-être. Si vous êtes stressés, il y a de fortes chances pour que votre chat le soit aussi. À l’inverse, si vous êtes détendus, votre chat se sentira moins menacé. Plus facile à dire qu’à faire, mais mieux vaut en être conscient. Et qui sait, peut-être que vous trouverez ainsi d’autres méthodes pour vous détendre.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Est-ce que mes chats sont plus en sécurité dans un enclos extérieur ?

Les chats d’extérieur ont une espérance de vie réduite par rapport aux chats d’intérieur. Bien sûr, il arrive qu’un chat d’extérieur atteigne les 20 ans, mais il n’en est pas moins qu’un chat qui sort est plus à risque de se blesser, d’avoir un accident ou d’attraper une infection.

Il y a des pour et des contre dans les deux camps, mais il existe un certain nombre de facteurs qui encouragent à garder son chat à l’intérieur.

Circulation

Les voitures et les chats ne font pas bon ménage. Si vous vivez près d’une route très fréquentée, vous n’aurez pas forcément envie de laisser vos chats se promener librement. Aucun chat, aussi malin soit-il, n’est capable de jauger la vitesse d’un véhicule et vous aurez de la peine à lui apprendre à ne pas chasser les souris sur la route ou de vérifier qu’il n’y a pas de trafic.

Races d’intérieur

Tous les chats ne sont pas faits pour aller dehors. Peut-être que leur fourrure n’est pas assez épaisse pour supporter la météo ou qu’ils ne sont pas assez agiles ou malins pour se débrouiller dehors. Ou tout simplement, les activités d’extérieur telles que la chasse ou l’exploration ne les intéressent pas.

Les chats atteints du FIV

Le virus de l’immunodéficience féline est une maladie très contagieuse qui affaiblit le système immunitaire des chats. Si votre chat souffre du FIV, il est fortement recommandé de le garder à l’intérieur pour éviter qu’il transmette le virus, se blesse ou s’infecte car son système immunitaire aura du mal à combattre de tels problèmes.

Protection de la nature

Un chat d’extérieur peut laisser libre cours à ses instincts, dont la chasse. Qu’il ramène des souris vous est peut-être égal, mais les chats tuent aussi des oiseaux, bébés lièvres et lézards. Les protecteurs de la nature font souvent remarquer que les chats sont des prédateurs qui déciment les petits animaux. Même si vous êtes certain que votre voisin ne fera pas de mal à votre compagnon félin, en laissant ce dernier se promener vous risquez de créer des tensions dans le voisinage.

Kidnapping de chats

Les chats se font enlever plus fréquemment que l’on pourrait le croire. Vu la valeur de certaines races, ce n’est pas surprenant. En général, les kidnappeurs observent le chat convoité pendant quelques jours avant de passer à l’action quand la voie est libre.

Il est important que vous preniez conscience de l’existence du phénomène. Si votre chat a beaucoup de valeur, il vaut peut-être mieux le surveiller si vous le laissez sortir.

Blessures et maladies

Votre vétérinaire peut recommander de garder votre chat à l’intérieur pour quelque temps s’il est malade ou blessé. Une telle privation a beau être frustrante autant pour vous que pour votre chat, mieux vaut attendre que votre compagnon soit bien guéri avant de le laisser gambader dehors.


Si vous êtes concerné par l’un de ces problèmes ou que vous préférez garder votre chat à l’intérieur pour toute autre raison, vous serez ravi d’apprendre qu’il existe une solution qui permettra à votre chat de respirer de l’air frais (ce qui est très important pour leur santé, autant mentale que physique) tout en restant bien en sécurité : un enclos pour chats.

Le grand enclos pour chats d’Omletou encore l’ enclos de balcon pour chats peuvent être personnalisés pour s’adapter à l’espace disponible dans votre jardin ou sur votre balcon. Ils mesurent un tout petit peu plus de 2 m de haut, vous pouvez donc facilement y passer du temps avec votre chat. Vous pouvez aussi simplement le laisser jouer ou se vautrer au soleil pendant que vous vous occupez du jardin.

Très polyvalent, l’enclos peut être placé sur une grande variété de surfaces et décoré avec des jouets et des griffoirs pour garantir que votre chat ne s’ennuie pas et reste en forme. L’enclos est stable et sécurisé, donc pas d’inquiétudes si vous devez laisser votre chat seul pendant un petit moment.

Vous n’aurez pas besoin de promener votre chat en laisse, du coup il pourra rester dehors plus longtemps. Placez une bâche sur l’enclos pour le protéger de la pluie ou du soleil.

Avec cet enclos, votre chat n’aura pas à craindre la circulation et il ne risquera pas de rencontrer d’autres chats au sale caractère. Vous pourrez aussi gérer le temps qu’il passe à s’exercer et le risque de kidnapping s’en verra bien réduit. Finalement, la sécurité offerte par l’enclos marche dans les deux sens. Les oiseaux, rongeurs et autres petits animaux auront moins de raisons de s’inquiéter !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Solde de fin d’été – 5 € de rabais sur les tapis rafraîchissant Omlet

Aidez vos animaux à se reposer confortablement et au frais lors des chaleurs de septembre ou après une longue promenade automnale ! Le tapis rafraîchissant Omlet est auto-rafraîchissant et dispose d’une couche en mousse à mémoire de forme pour encore plus de confort. Le tapis dispose de deux couleurs pour mieux convenir à vos goûts et ceux de vos animaux, crème classique ou gris élégant !

Profitez dès maintenant d’un rabais de 5 € sur les tapis rafraîchissant Omlet pour chiens ou chats pour un temps limité ! Saisissez le code promo COOLOFF sur la page paiement pour profiter de cette offre exclusive !

Conditions générales
Le rabais de 5 € sur les tapis rafraichissant Omlet est valide à partir du 03/09/2020 jusqu’au 08/09/2020 à minuit. Saisissez le code promo COOLOFF sur la page paiement. Concerne les tapis rafraîchissant Omlet pour chats et pour chiens. Toutes tailles comprises. Dans la limite des stocks disponibles. Omlet ltd. se réserve le droit d’annuler cette offre à tout moment. Offre non cumulable.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Comment dresser un chat à utiliser sa litière

Photos : Paul Hanaoka via Unsplash

La plupart des chats n’ont pas besoin d’être persuadés d’utiliser leur litière. Ce qui facilite les choses, l’important est juste de trouver la bonne caisse.

Une caisse doit être suffisamment grande pour accueillir votre chat quand il fait ses besoins. Elle doit aussi être placée au bon endroit. Les chats se sentent vulnérables lorsqu’ils font leurs besoins et n’utiliseront pas la litière si la caisse se trouve dans un endroit très fréquenté. Ils ont besoin d’un coin tranquille – et à l’écart de leurs gamelles. Imaginez devoir manger dans vos toilettes !

La litière elle-même ne pose généralement pas de problème. N’importe quelle marque disponible sur le marché fera l’affaire. Les produits achetés en magasin ont l’avantage que contrairement à du sable normal, ils sont super-absorbants et ne collent pas aux pattes. Mieux vaut éviter la litière parfumée, à moins que ces additifs soient constitués de produits naturels. Les parfums chimiques peuvent causer des réactions allergiques chez les chats.

Utiliser la litière pour les nuls

Un chaton très jeune qui a de la peine à contrôler sa vessie – ou un chat secouru stressé – risque de prendre du temps avant de comprendre comment utiliser sa caisse, mais la plupart finissent par comprendre !

  1. Vérifiez que la caisse est assez grande. Dans le doute, mieux vaut choisir une trop grande que trop petite. Il faut qu’un chat qui grandisse ait assez de place et que la caisse ne soit pas pleine après quelques visites. Le chat ne touchera pas la caisse s’il a l’impression qu’elle est sale.
  2. Si votre chat est très timide, une caisse couverte est la meilleure option pour lui donner un peu d’intimité.
  3. Si vous avez plus d’un chat, nous vous recommandons d’avoir une caisse par chat. Ça évite les problèmes si vos chats se disputent ou décident de ne pas faire leurs besoins au même endroit qu’un autre chat !
  4. Enlevez les crottes tous les jours et nettoyez la caisse et changez la litière au moins une fois par semaine. Si la caisse commence à puer, le chat risque de faire ses besoins ailleurs.
  5. Au début, votre timing est important. Un chaton doit faire ses besoins après avoir joué ou mangé. Quand il a fini de manger, portez-le vers la caisse. Laissez-le gratter et renifler et le tour devrait être joué. Vous pouvez aussi jouer à côté de la caisse pour être prêt à la mettre dans la caisse au moment opportun/crucial.
  6. Montrez l’exemple. Non, pas besoin d’utiliser leur caisse à la place des toilettes ! Essayez plutôt de mettre votre doigt dans la litière. Ne forcez pas votre chat à mettre sa patte dans le sable, ça risque de le stresser et de lui faire peur de la caisse, l’opposé de ce que vous voulez.
  7. Si votre chat fait ses besoins en dehors de la caisse, déposez ses crottes dans la litière pour lui montrer ou il doit aller la prochaine fois.
  8. Soyez patients, ne criez pas sur votre chat s’il ne comprend pas tout de suite. Montrez-lui que vous êtes fiers quand tout se passe bien. Une fois qu’il a bien compris, laissez-le se débrouiller.

Quand ça va pas

Si votre chat n’a pas envie d’utiliser la caisse et traite la maison comme une toilette géante, une idée est de déplacer ses gamelles là où il a laissé ses crottes la dernière fois. Comme nous l’avons dit, les chats n’aiment pas manger dans leur toilette, donc ça devrait les pousser à utiliser la caisse.

S’il refuse toujours d’écouter, le laisser dans une chambre avec les gamelles d’un côté et la caisse de l’autre devrait faire l’affaire. Seul un chat particulièrement têtu refuse de comprendre. Un espace fermé a beau ressembler à une prison, tant qu’il ne fait pas trop chaud ou froid le chat se sentira en sûreté. Et vous pouvez toujours jouer avec lui. Après quelques jours en isolation, le chat aura retenu la leçon.

Un chat qui refuse catégoriquement d’utiliser la litière est peut-être stressé par quelque chose. Ce quelque chose peut être un chien, un autre chat, des enfants trop bruyants, ou encore un mauvais emplacement. Il peut aussi s’agir de problèmes de santé, donc dans le doute consultez un vétérinaire.

Autrement, dresser un chat à utiliser sa litière est un vrai plaisir.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Qu’est-ce que le FIV et comment affecte-t-il mon chat ?

Photos : Erik-Jan Leusink via Unsplash

Qu’est-ce que le FIV ?

Le FIV ou virus de l’immunodéficience féline, est un virus qui affecte les chats taux quatre coins du monde. Il n’est pas particulièrement dangereux en lui-même, mais affaiblit progressivement le système immunitaire du chat, ce qui le rend plus susceptible d’attraper des infections secondaires.

Si 2,5% à 5% des chats portent le FIV en eux, il est moins répandu parmi les chats domestiques en bonne santé.

Comment s’attrape-t-il ?

Le FIV se transmet par contact direct avec un chat infecté, généralement par morsure ou blessure. Ce qui explique le nombre de cas élevé parmi les mâles non-stérilisés qui se battent souvent pour défendre ou élargir leur territoire. On pense que les mères le transmettent aussi à leurs chatons, mais c’est plus rare. La transmission par nettoyage, partage de gamelle ou proximité est très rare.

Le FIV ne se transmet pas entre espèces, donc un chat infecté peut vivre avec des humains sans problèmes. Par contre, si vous avez un chat infecté, mieux vaut ne pas avoir d’autres chats.

Quels sont les effets du FIV sur mon chat et comment les repérer ?

L’infection se manifeste d’abord par une courte période de maladie qui ne se remarque pas toujours. Après quoi, le système immunitaire du chat va progressivement se détériorer. Mais il faut généralement des années pour que les effets se fassent véritablement sentir.

Une façon dont les vétérinaires peuvent détecter le virus et décider de tester le chat est quand l’animal a de la peine à se remettre de petites blessures ou maladies. Le chat n’a pas besoin d’être gravement malade, c’est plutôt une question de visites trop fréquentes chez le vétérinaire un peu trop fréquentes, ou d’un chat qui a toujours l’air un peu patraque.

Un chat FIV positif est plus susceptible à certains types de tumeurs, infections pulmonaires, problèmes dermiques et inflammations de la bouche. Cela dit, le virus ne réduit pas l’espérance de vie d’un chat tant qu’il reste à l’intérieur et qu’on s’occupe bien de lui.

Est-ce que ça se soigne ?

Non. Mais étant donné que les problèmes sont causés par des infections secondaires et non pas le FIV, ceux-ci peuvent être traités la plupart du temps. Donc pas besoin de se faire trop de soucis.

S’il existe bien un vaccin contre le FIV existe, son efficacité ne fait pas l’unanimité. Pour le moment, il n’est utilisé que dans quelques endroits aux Etats-Unis.

Que faire si mon chat est infecté ?

Vu que le FIV se transmet par contact direct avec d’autres chats, un chat infecté doit rester à l’intérieur. Ceci empêche non seulement d’autres transmissions du virus, mais évite aussi les infections secondaires.

Si votre chat est infecté, il aura tout de même besoin d’un peu d’air frais. Le grand enclos pour chats Omlet permet à un chat infecté d’être dehors et de profiter de la nature sans rencontrer d’autres chats. Décorez l’enclos à l’aide de jouets et d’arbres à chat et laissez votre animal s’amuser quand vous allez dans le jardin ou jouez avec lui dans l’enclos.

Il est important d’amener votre chat chez le vétérinaire pour un check-up régulier ou si son comportement ou sa santé semble affecté. Assurez-vous que sa nourriture est saine et bien équilibrée. Les aliments crus ne sont pas recommandés pour les chats atteints de FIV, car la viande et les œufs crus sont dangereux pour un chat souffrant de problèmes immunitaires.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Comment expliquer les allergies aux chats ?

L’allergie aux chats est la plus répandue de toutes les allergies aux animaux Elle est presque deux fois plus fréquente que l’allergie aux chiens. On estime que 3 personnes sur 10 souffrent d’une forme d’allergie aux félins, mais toutes n’empêchent pas complètement de passer du temps avec les chats.

Les symptômes les plus courants d’une allergie aux chats se manifestent après avoir passé du temps avec un chat, dans une maison comme ailleurs. Ils incluent :

  • Toux et problèmes respiratoires
  • Irritations sur le torse et le visage
  • Yeux rouges et irrités
  • Éternuement

Les réactions plus sévères sont l’essoufflement, les œdèmes et dans les cas les plus extrêmes le choc anaphylactique. Une personne avec une allergie de sévérité moindre peut ne manifester aucune réaction immédiate, mais ressentir une fatigue et souffrir d’un mal de gorge constant après quelque temps.

Qu’est-ce qui cause ces symptômes ?

Contrairement aux idées répandues, les allergies aux animaux ne sont pas causées par leur poil, mais par une protéine produite par des glandes épidermiques. Chez les chats, on la trouve dans leur salive, l’urine et les pellicules. Cette protéine est connue sous le nom de Fel d. Selon l’Organisation mondiale de la santé, il existe 8 différents allergènes, Fel d 1 à 8. Parmi ceux-ci, Fel d 1 est responsable d’entre 60 à 90% des réactions allergiques. Sa fonction biologique demeure inconnue. Ce dont on est sûr, c’est qu’elle est drôlement agaçante !

Les personnes souffrant d’allergies ont un système immunitaire trop sensible qui confond des entités inoffensives telles que cette protéine avec des intrus dangereux et réagit donc violemment pour s’en débarrasser. Les symptômes allergiques sont un effet secondaire de cette défense contre l’allergène.

Que faire ?

Les chats mâles produisent plus de Fel d 1 que les femelles et les mâles stérilisés. Pourtant, cette différence est minime et ne va probablement pas changer votre sort.

Même chose pour les races dites hypoallergéniques. Elles ont beau fonctionner pour certains allergiques, elles produisent tout de même du Fel d 1. Donc si vous souffrez de réactions allergiques sévères, une race de chat qui produit moins de pellicules ne changera pas grand-chose. Il ne vous reste qu’une chose : Avant d’adopter, passez un peu de temps avec un chat de la race que vous comptez adopter et regardez si vous développez des symptômes.

Certaines personnes réagissent bien aux antihistaminiques. Si celles-ci sont prises régulièrement, elles minimisent les symptômes et permettent donc de passer du temps dans une maison qui héberge un ou des chats. Mais attention : Il s’agit d’une précaution plus que d’autre chose et prépare le corps aux éventuels problèmes. Par contre, mieux vaut ne pas prendre d’antihistaminiques de façon quotidienne juste pour pouvoir adopter un chat. Même si c’est difficile, il faudra probablement accepter que votre allergie ne vous permette pas d’avoir de chat pour le moment.

Pour finir, souvenez-vous que des allergies peuvent apparaitre à tout moment, même si vous n’avez manifesté aucun signe auparavant. Les allergies ne sont pas héréditaires en soi, mais le risque de les développer peut l’être. En d’autres termes : si vous êtes allergiques aux chats, il y a de fortes chances pour que vos enfants deviennent aussi allergiques. Il en va de même pour d’autres types d’allergies. Vu que l’allergie aux chats est très répandue, c’est peut-être une bonne idée de laisser vos enfants passer un peu de temps avec un chat avant d’en adopter un.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


10 choses que tout propriétaire de chats devrait savoir

1.

Votre chat mange trop vite ? Pour l’empêcher de se goinfrer, échangez son bol contre une assiette plus grande, mais moins profonde. Il est ainsi forcé à prendre de plus petites bouchées et de manger moins vite, ce qui réduit les risques de vomissement.

2.

Si votre chat ne boit pas assez, séparez son bol d’eau de son bol de nourriture. Les chats à l’état sauvage ne boivent pas au même endroit où ils mangent, car la viande risque de contaminer l’eau. Nos chats, bien que domestiqués, n’ont pas perdu cet instinct.

3.

Est-ce que votre chat aime se frotter contre l’écran de votre ordinateur ou se vautrer sur votre clavier? Il y a une solution très simple : un bon vieux carton ! Il suffit d’en placer un sur votre bureau, la plupart des chats préfèrent se concentrer sur leur jouet favori plutôt que sur votre ordinateur.

4.

Vous pouvez mettre des friandises pour chats au congélateur. La température et texture étranges vont stimuler leurs sens. En été, des friandises congelées ont un effet rafraîchissant que votre chat appréciera.

5.

Si malgré tous vos efforts votre chat continue à grimper sur vos buffets, nouveaux canapés et autres tables, il existe une solution très simple. Placez du scotch double-face sur toutes les surfaces que votre chat risque de griffer. Les chats détestent toucher les surfaces collantes, ils apprendront rapidement à les éviter. Après quoi vous pouvez enlever le scotch.

6.

La meilleure façon d’éviter d’être envahi par des poils de chats est de les brosser régulièrement, si possible tous les jours. Votre chat perdra non seulement moins de poil, mais il pourra aussi se laver plus facilement, ce qui réduit le risque de poils et de fourrure emmêlés. Procurez-vous une bonne brosse adaptée au type de poil de votre chat et profitez du brossage pour passer un peu de temps avec votre compagnon.

7.

Pour enlever les poils sur vos tapis, coussins et canapés, enfilez des gants et passez votre main dessus. Vous pouvez aussi vous servir d’un racleur en plastique !

8.

Il arrive que les chats fassent leurs besoins dans des plantes en pot. Le moins qu’on puisse dire c’est que ça n’est pas très sympa, et certainement pas bon pour la plante. Pour empêcher votre chat de les vandaliser, recouvrez la surface de vos pots avec des pommes de pin. C’est décoratif et votre chat n’osera pas s’en approcher.

9.

Pour stimuler un chat d’appartement, rien de mieux qu’un endroit à grimper. Si vous n’avez pas la place pour un arbre à chat, installez une étagère. Les chats adorent les explorer.

10.

Votre maison a beau être impeccable, et peu importe combien de fois par jour vous brossez votre chat, vous trouverez toujours des poils et de la saleté dans son lit. Le mieux est d’avoir un lit à toute épreuve et lavable à la machine, tel que le Lit Omlet Bolster. Sa mémoire à forme est parfaite pour votre chat.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Quel est le meilleur moment pour adopter un chat ?

Lorsqu’il s’agit de trouver le bon moment pour adopter un chat, il n’y a qu’une seule grande règle qui prévaut : éviter de ramener son nouveau compagnon à la maison lors d’une fête importante ou à une période de l’année associée aux feux d’artifice.

Malheureusement, cette règle simple est trop souvent ignorée. Les grandes célébrations sont généralement celles de Noël et des anniversaires et s’accompagnent habituellement de cadeaux, y compris, de nouveaux chats et chatons. Vous voyez où nous voulons en venir ?

Le problème réside dans le fait que ces célébrations impliquent beaucoup de bruit et énormément de monde. Dans ce genre d’environnement, un chat récemment adopté est susceptible de courir se mettre à l’abri et de rester caché aussi longtemps que possible. Il faut parfois plusieurs jours à un animal anxieux pour se remettre d’un traumatisme lié à une fête.

Le meilleur moment pour les félins

  • Naturellement, il est préférable de faire connaissance avec le nouvel arrivant lorsque tout est calme dans la maison. De cette façon, le chat se fait rapidement une idée de ce que sera la vie quotidienne avec vous et vos proches.
  • Si le chat est un cadeau d’anniversaire ou de Noël pour un enfant, expliquez-lui pourquoi le chaton arrivera avec un jour ou deux “de retard”. Vous pouvez alors profiter du jour de la fête pour rendre la maison plus accueillante pour l’animal. Installez le griffoir, le lit pour chat, la chatière et le bac à litière. Faites des provisions de nourriture et de friandises et préparez de nombreux jouets. Tous ces accessoires peuvent servir de cadeaux d’anniversaire ou de Noël de substitution, préparant ainsi le terrain pour l’arrivée du félin dans les jours suivants. Il est de toute façon impératif de préparer votre foyer de cette manière, qu’il s’agisse d’un jour de fête ou non.
  • Les maisons doivent également être à l’épreuve des chats; il sera nécessaire d’enlever les plantes d’intérieur toxiques et les décorations fragiles.
  • La date d’arrivée du chat doit être adaptée en fonction du calendrier de la personne qui s’occupera de l’animal. Les chats sont des animaux indépendants, une fois qu’ils sont bien installés. Toutefois, dans les premiers jours, ils auront besoin de réconfort, de genoux accueillants et de quelques séances pour apprendre à se servir de la litière. Un chat plus âgé peut déjà être propre, mais un chaton mettra un certain temps à comprendre le rôle de la litière.
  • Si le chat est appelé à passer du temps à l’extérieur, il est conseillé de le ramener à la maison lorsqu’il ne fait pas trop froid dehors. Même si le beau temps n’est jamais garanti, les mois d’été sont les plus susceptibles d’offrir des conditions sèches et ensoleillées. Le vent, la pluie ou la neige ne feront aucun mal au chat, mais si le temps est très mauvais, l’animal mouillé peut décider de se mettre à l’abri loin de chez lui. S’il n’a rejoint sa nouvelle maison que depuis peu, il pourrait décider de s’installer dans ce nouvel abri et localiser l’animal ne sera pas chose aisée.

Les différentes périodes de la vie

  • Les personnes âgées : C’est une pensée bien triste: de nombreux chats survivent à leurs propriétaires. Ce n’est pas une raison pour se priver d’adopter un chat si l’on est âgé, mais tous les propriétaires doivent avoir en mémoire qu’un chat vit 15, voire 20 ans. Si assumer les soins quotidiens du chat devient problématique, il devient nécessaire d’aborder le sujet. Dans le cas où le propriétaire d’un chat serait difficilement capable d’acheter de la nourriture ou de nettoyer un bac à litière, l’aide apportée par une personne extérieure dans ces tâches permettrait au propriétaire et à l’animal de rester ensemble. Des recherches scientifiques suggèrent en effet que les chats ont des effets bénéfiques sur la santé mentale des personnes âgées et qu’ils contribuent à leur bonheur.
  • Les nourrissons : À l’autre extrémité de la pyramide des âges, la situation est bien différente; il est recommandé d’éviter de ramener un nouveau chat s’il y a un bébé dans la maison. Bien qu’incroyablement rares, il existe des témoignages tragiques de bébés accidentellement étouffés par des chats. Le problème le plus courant reste celui des allergies : certains enfants peuvent développer des symptômes tels que l’asthme ou des éruptions cutanées à proximité de chats et de chiens. Tant que vous ignorez si votre enfant souffre d’allergies, il est préférable d’éviter de prendre ce risque. Et quand bien même un enfant serait allergique aux chats, il existe des races hypoallergéniques, dont l’Abyssin, le Rex de Cornouailles et le Bengal, qui ne provoquent aucune réaction allergique.
  • Les enfants: Si le chat est destiné à un enfant, il est primordial qu’une personne responsable investisse quelques heures de son temps dans les soins au chat. Aucun enfant de moins de 12 ans ne doit assumer l’entière responsabilité d’un chat, ou même d’un animal de compagnie.
  • Les adultes intermédiaires: Entre l’enfance et la vieillesse, il existe une période où beaucoup d’entre nous prévoient de prendre un nouveau départ en changeant d’emploi et de domicile. Si vous prévoyez ce genre de changement dans un avenir proche, mieux vaut retarder l’arrivée d’un nouveau compagnon. L’acclimatation à un nouveau foyer, puis à un autre peu après, n’est pas idéale, et le chat risquerait de quitter le second logement à la recherche du premier…

En résumé, s’il ne fallait retenir qu’une règle générale, ce serait la suivante : vous pouvez ramener un nouveau chat à la maison à tout moment, à condition qu’il s’agisse du bon moment !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Offrez à votre animal de compagnie son propre canapé dès aujourd’hui avec une remise de 25 €

Réduisez les courants d’air, la saleté et les nuisances, et améliorez la qualité du sommeil de votre animal en surélevant son lit grâce aux Cadres de Lit design Omlet Fido et Maya. En ce moment, vous bénéficiez d’une réduction de 25 € sur tous les Cadres de Lit. Parfait pour offrir à votre animal de compagnie son propre canapé !

Conditions générales
La remise de 25 € sur les cadres de lit est valable du 18/06/20 au 23/06/20 à minuit. La réduction ayant déjà été appliquée, aucun code promotionnel n’est requis. Valable sur les Cadres de Lit pour Chiens Omlet Fido Small, Cadres de Lit pour Chiens Omlet Fido Medium, Cadres de Lit pour Chats Maya Small et Cadres de Lit pour Chats Maya Medium. Sont exclus les lits sans cadre de lit. Sous réserve de disponibilité. Omlet ltd. se réserve le droit de retirer l’offre à tout moment. L’offre ne peut être utilisée sur la livraison, les remises existantes ou en conjonction avec une autre offre.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Quelques informations sur la queue des chats

Une démarche élégante accompagnée d’une queue haute est une des caractéristiques du chat. Curieusement, aucune autre espèce de félins ne marche de cette manière et on ne sait pas exactement quand les chats de compagnie ont adopté cette attitude pour la première fois.

L’ancêtre du chat domestique, le chat sauvage africain, s’est rapproché de l’homme il y a plus de 10 000 ans. Attirés par le grand nombre de rongeurs qui grignotaient nos réserves de céréales, ce sont les félins qui nous ont probablement adoptés, et non l’inverse. Il semble évident que les félins pique-assiettes ont vite adapté leur langage corporel, queue comprise, pour nous faire plaisir et s’assurer rapidement une place sur le canapé.

Les informations suivantes vous indiquent tout ce que vous devez savoir sur les mouvements de queue de votre chat.

1 – L’équilibre

Les chats possèdent un équilibre remarquable. Leur queue joue un rôle majeur dans cette prouesse, servant de contrepoids lorsque l’animal joue au funambule sur des murs étroits ou des corniches. La queue permet également aux chats de courir et de changer de direction avec une grande agilité et sans trébucher. La prochaine fois que vous en aurez l’occasion, observez la course d’un chat et comment il négocie un virage serré; si un humain imitait le félin, il s’écroulerait tout simplement sur le sol.

2 – La queue raconte une histoire

Les chats communiquent avec leur queue en envoyant des signaux subtils. Le signal le plus courant est la queue haute, qui indique que le chat est heureux. Dans les moments de grand plaisir, la queue haute frémit à son extrémité. Il ne faut pas confondre ce signal avec le frémissement de la queue d’un chat au repos, qui signifie, dans ce cas, qu’il est irrité. Une fois que le chat est sur ses pattes et que sa queue se balance d’un côté à l’autre, il est passé de l’agacement à la colère, alors méfiez-vous !

3 – À l’attaque

Lorsqu’ils traquent une proie, les chats ont tendance à garder la queue basse et immobile, mais cette dernière peut tout de même frémir d’excitation à l’approche du moment où ils vont bondir. Si la chasse est infructueuse, la queue s’agite en signe d’irritation.

4 – Aucune queue à signaler

Certaines races, dont le Manx, naissent sans queue, à cause d’un gène dominant. Cependant, deux chats Manx sans queue ne devraient jamais être autorisés à se reproduire, car la combinaison des deux gènes dominants entraîne de graves problèmes de santé chez les chatons. La queue recourbée des races Bobtail n’impliquent pas les mêmes problèmes de santé éventuels que chez le Manx. À l’instar de leurs congénères pourvus de queues standard, le Manx et le Bobtail semblent malgré tout posséder un bon sens de l’équilibre.

5 – Quand la queue disparaît

Un chat dont la queue a été blessée voire amputée lors d’un accident ou qui s’est retrouvée coincée dans une porte, est définitivement handicapé. Il ne pourra plus se maintenir en équilibre aussi bien qu’avant, ni envoyer de signaux avec sa queue. Il est néanmoins tout à fait capable de mener une vie heureuse : il suffit aux propriétaires de détecter de nouveaux signaux dans le langage corporel de leur animal pour connaître son humeur.

6 – Histoire intérieure

La queue du chat compte entre 19 et 23 vertèbres selon la race (sans parler du Manx qui en est dépourvu !), soit environ 10% du nombre total d’os du corps du félin. Ces vertèbres donnent toute sa souplesse à la queue, qui est maintenue par des muscles, des tendons et des ligaments complexes.

7 – La queue en souffrance

Si votre chat n’est pas dans son assiette, vous pouvez généralement le deviner grâce à sa queue. Elle ne sera pas en position haute ou ne remuera pas comme d’habitude. Si vous remarquez un changement dans les mouvement de queue de votre compagnon, vous devez envisager un examen de santé. Certains chats sont sujets à des dermatites, parfois provoquées par des puces. Ces maladies se manifestent souvent par une inflammation de la zone où la queue rejoint la croupe. Certains problèmes hormonaux peuvent également entraîner une inflammation de la queue.

8 – Félins à la verticale

La faculté de marcher avec une queue haute est un phénomène propre aux chats domestiques. Tous les autres félins marchent en ayant une queue basse, horizontale, ou bien repliée entre les pattes.

9 – Le bout de la queue

Les chats lèvent la queue pour nous dire qu’ils sont heureux et détendus, mais lorsqu’ils rencontrent d’autres chats, le signal d’une queue levée est une invitation à venir enquêter. Les chats renifleront un congénère dont la queue est en l’air.

Il est largement admis que le ronronnement est une invention des chats à notre intention, et peut-être que cette queue haute et joyeuse est un moyen supplémentaire pour eux de gagner une place dans nos cœurs et nos foyers.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Pourquoi l’air frais est bénéfique à la santé des chats

En regardant un chat rôder dans l’herbe ou simplement se détendre au soleil, il apparaît clairement que ces animaux aiment être dehors. Si vous vivez à la campagne, cela ne pose aucun problème et les chats y profitent à la fois du grand air et du confort domestique. En revanche, en ville, les propriétaires sont parfois moins enclins à laisser leur chat gambader à l’extérieur.

Les chats des villes ont généralement une durée de vie plus réduite que les chats des campagnes. Cela n’a rien à voir avec les bienfaits de l’air frais mais plutôt dû au fait que la majorités des morts prématurées de nos amis félins sont causées par des accidents de la route, et qu’en ville, le chat est susceptible de perdre ses neuf vies beaucoup plus rapidement.

Pourquoi les chats aiment-ils être à l’extérieur ?

Aimez-vous passer du temps au soleil, en respirant à pleins poumons, une légère brise caressant votre visage ? Les chats également. Tout comme vous, ils apprécient les activités qui ne peuvent pas se faire entre 4 murs. Ils sont stimulés par le mouvement, les sons et les odeurs, et même le plus petit jardin est une mine d’informations. Les chats explorent tout ce que le monde a à offrir, ce qui leur procure une stimulation à la fois mentale et physique et fait d’eux des chats heureux et en bonne santé.

Des recherches ont montré que certains sons, notamment le piaillement des rongeurs et le gazouillement des oiseaux, sont particulièrement stimulants pour les chats. D’un point de vue instinctif, ils trouvent ces sons agréables et captivants; et tous les animaux mérite que leur instinct soit satisfait.

Si on leur en donne l’occasion, les chats exploiteront pleinement les avantages de la vie à l’air libre, bien évidemment dans un environnement proche, mais aussi dans une zone géographique beaucoup plus vaste, parcourant parfois des territoires d’un kilomètre de rayon autour de leur foyer. Ils noueront toutes sortes de relations sur ce territoire, certaines amicales et d’autres un peu moins, mais qui feront toutes partie de leur vie trépidante de chat.

Ainsi, la vie en extérieur est un excellent moyen de réduire le stress car elle donne au chat les nombreuses informations dont il a besoin pour rester alerte et satisfait et lui permet de se détendre dans son habitat naturel.

Toutefois, les propriétaires qui souhaitent garder leurs animaux à l’intérieur ne doivent pas se sentir coupables de leur décision. Ils peuvent malgré tout offrir à leur animal la plupart des avantages de la vie en extérieur.

Comment faire entrer le monde extérieur à l’intérieur

La race, et donc la personnalité, joue un grand rôle dans la satisfaction d’un chat. Certaines races, dont le Birman, le Siamois, le Korat, l’Oriental et l’Abyssin, ont besoin du plein air comme un pianiste a besoin d’un piano et elles ne seront pas heureuses si on leur refuse l’accès à l’extérieur. D’autres races, comme le Persan, le Bleu russe et le Ragdoll, semblent avoir été élevées pour passer leur vie sur un canapé et se contenteront parfaitement d’une vie en intérieur. La plupart des chats croisés aiment profiter des avantages des deux mondes, donc si votre chat est destiné à vivre en intérieur, il vous faudra rendre votre maison un peu plus “sauvage”.

Si vous stimulez votre chat grâce à des jouets, y compris ceux contenant de l’herbe à chat, vous faites déjà la moitié du travail. Il convient également d’ouvrir les fenêtres en grand pour laisser entrer l’air frais, les odeurs et les sons, sans pour autant offrir une porte de sortie au chat. À défaut, ouvrir la porte donnant sur le jardin, tout en fermant les portes intérieures, permettra à l’air frais de circuler.

Si l’espace le permet, un enclos pour chats est une excellente solution. Il peut être relié à la maison par une chatière sur la porte qui permet à votre animal de passer autant de temps qu’il le souhaite à l’extérieur. Si l’enclos n’est pas relié à la maison, vous pouvez tout à fait y laisser votre animal pendant que vous profitez de votre jardin. Ou, si vous partez au travail de bonne heure, vous pourriez apprendre à votre chat à se promener en laisse. Cette activité nécessite cependant une organisation minutieuse car il est essentiel d’éviter les chiens pendant leurs promenades !

Même si vous vivez en appartement, il est tout de même possible de laisser votre chat sortir à l’air libre, à condition de disposer d’un balcon. L’ Enclos de balcon pour chats de chez Omlet convient à la plupart des balcons et offrira à votre chat un espace sécurisé pour sentir le vent dans sa fourrure.

Les principales informations à retenir sont que les chats ont besoin d’air frais et de tous les bienfaits de l’extérieur. Toutefois, les chats des villes qui mènent une vie agréable sur le canapé peuvent profiter de la plupart des plaisirs et des stimulations de l’extérieur en restant à l’intérieur.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Apprenez à interpréter le langage corporel de votre chat

Les ancêtres les plus proches de nos chats domestiques appartenaient à une espèce de chats sauvages solitaires qui n’avaient pas besoin, et dans la plupart des cas ne souhaitaient pas, attirer l’attention sur leurs émotions. Montrer une faiblesse risquait de vous faire paraître comme une proie facile aux yeux des prédateurs et autres rivaux. Ce comportement est encore observé chez les chats modernes ; dans la plupart des cas, ils tenteront de vous cacher ce qu’ils ressentent.

Cela étant dit, ils savent évidemment communiquer. Avec d’autres félins et avec nous. Ils utilisent des odeurs et des vocalisations mais aussi beaucoup de signaux visuels exprimés par leur langage corporel.

Lorsque vous essayez d’analyser et de comprendre le langage corporel de votre chat, il est important de prendre en compte la situation dans son ensemble plutôt que de ne considérer qu’un seul élément. Observez l’environnement et essayez de repérer les facteurs qui pourraient avoir un impact sur votre chat. Y a-t-il un élément qui pourrait stresser, mettre en colère ou inquiéter votre chat ? Cela pourrait vous permettre de mieux comprendre ces signaux, qui ne sont pas toujours très clairs.

Il y a cinq paramètres à prendre en compte lorsque vous essayez de lire le langage corporel de votre chat: les yeux, les oreilles, la tête, le corps et la queue !

LES YEUX

  • Les battements des paupières sont lents – Des paupières qui battent lentement, ou qui sont à moitié fermées, indiquent que votre chat est vraiment détendu et rassuré par son environnement. Vous pouvez essayer de battre des paupières au même rythme pour imiter le comportement de votre chat. C’est un excellent exercice pour consolider votre relation.
  • Les pupilles dilatées – Si la pièce dans laquelle vous vous trouvez n’est pas extrêmement sombre, les pupilles dilatées indiquent que votre chat se sent surpris ou effrayé et anxieux. En général, le chat ne cligne pas des yeux et ces derniers restent grand ouverts.
  • Les pupilles étroites – En revanche, si les pupilles sont très étroites, votre chat est probablement nerveux, voire à la limite de l’agressivité.
  • Le regard fixe – Si votre animal a les yeux rivés sur quelque chose ou quelqu’un, il est probable qu’il s’agisse d’un défi. Si c’est vous que le chat fixe du regard, mieux vaut ne pas s’en approcher !

LES OREILLES

  • Pointant légèrement vers le haut et vers l’avant – Un chat heureux et détendu gardera ses oreilles droites et dirigées vers l’avant. C’est la position par défaut des oreilles qui s’orienteront en fonction des sons dans la pièce.
  • Dressées en pointe – C’est le signe d’un chat qui est vigilant et prêt à partir. Il a peut-être entendu un bruit sur lequel il veut se renseigner, mais il écoutera encore un peu plus longtemps avant de partir enquêter.
  • Dirigées dans des directions différentes – Si une oreille est orientée vers un côté et une autre vers l’arrière, il est possible que le chat soit nerveux et qu’il essaie d’évaluer la situation pour obtenir le plus d’informations possibles.
  • Dirigées vers l’arrière, plaquées contre la tête – C’est le signe d’un chat énervé, en colère et potentiellement agressif, qui est prêt à bondir. Il est préférable de le laisser seul.

LA TÊTE

  • Un chat décontracté et heureux aura des moustaches souples qui pointent vers l’extérieur. De nombreux chats ont également une expression faciale de relaxation qui évoque un sourire.
  • Un chat inquiet ou effrayé ramènera ses moustaches sur les côtés de sa tête pour prendre le moins de place possible et ne pas apparaître comme une menace. S’il est en état d’alerte, ses moustaches pointeront vers l’avant.
  • Si les moustaches se hérissent ou pointent vers l’avant, c’est un signe que le chat est en colère. Il peut montrer ses dents et feuler ou grogner.

LE CORPS

  • Pour un chat, la position corporelle neutre est détendue et équilibrée, sans aucune tension. S’il est allongé, il sera étiré ou recroquevillé en boule avec ses pattes repliées sous le corps. Bien souvent, cela s’accompagne d’un ronronnement qui indique que le chat est heureux et détendu.
  • Dans la plupart des cas, un chat nerveux ou effrayé s’enfuira pour se cacher loin de ce qui l’effraie, mais si la chose est impossible, il demeurera immobile sur le sol, la tête basse.
  • Un chat en colère essaiera de paraître aussi imposant que possible, avec des poils hérissés, des pattes avant tendues et un dos arqué.
  • Il est à noter qu’un chat couché sur le dos n’a pas forcément envie qu’on lui caresse le ventre. Tout comme les chiens, ils essaient de montrer leur soumission mais préfèrent dans la plupart des cas, ne pas être touchés.

LA QUEUE

  • En l’air – C’est le signe d’un chat heureux qui veut de l’attention et de la compagnie. La queue peut aussi être relâchée, mais ne bouge normalement pas.
  • Droite et dirigée vers le bas – Cela signifie que le chat est effrayé ou contrarié. Un chat effrayé peut aussi replier sa queue sous son corps.
  • Agitée – Une queue qui se balance ne signifie pas la même chose chez les chats que chez les chiens. Si la queue bouge rapidement d’un côté à l’autre, le chat est probablement agacé et aimerait qu’on le laisse tranquille. Si, au contraire, le chat remue lentement la queue, il essaie d’évaluer la situation et de décider ce qu’il doit faire. Le chat peut se sentir un peu inquiet, alors si vous le pouvez, essayez de le rassurer.
  • Hérissée dans le prolongement le corps – Ne vous approchez pas ! C’est un chat en colère qui essaie de paraître aussi effrayant que possible face aux menaces potentielles.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats


Pourquoi certaines personnes détestent-elles tant les chats ?

À un moment ou un autre de notre vie, il y a toujours quelqu’un pour nous poser l’éternelle question… “Préférez-vous les chats ou les chiens?”

Pour ceux qui répondent “les chats”, vous entendrez certainement une remarque aussi déroutante que sans surprise : “Moi, jamais de la vie! Je DÉTESTE les chats !”

Mais pourquoi? De nombreuses personnes ont un ressentiment très fort à l’égard des chats, et la plupart du temps, elles ne peuvent même pas justifier cette position négative. Si certaines raisons sont compréhensibles, d’autres sont tout simplement irrationnelles ! Voici quelques raisons pour lesquelles nos amis félins ont suscité tant de haine…

Mythes et histoire

Si nous nous replongeons dans l’Histoire de l’Égypte ancienne, nous constatons que les chats étaient considérés comme des êtres magiques, protecteurs et même symboles de chance. Les Égyptiens vénéraient même une déesse chat nommée Bastet.

D’où viennent alors ces divisions entre les bons et les mauvais chats ?

Au cours de l’Histoire, de nombreux pays ont eu des avis partagés sur la symbolique des chats. Le principal mythe qui a été perpétué jusqu’à nos jours est préjudiciable à la réputation du chat noir. Certains disent que si un chat noir croise votre chemin, vous n’aurez pas de chance. D’autres pensent que les chats noirs sont en fait des sorcières dissimulées. Bien qu’aucune de ces suppositions ne s’avère être vraie, elles ont encore aujourd’hui un impact sur le taux d’adoption des chats noirs et peuvent expliquer, d’une certaine manière, pourquoi tant de gens se sentent mal à l’aise en présence d’un chat, quelle que soit la couleur de son pelage.

De mauvaises expériences

Une raison classique de la haine envers les chats est liée à une mauvaise expérience remontant à l’enfance. Elle s’articule généralement autour d’une visite chez la famille ou des amis et d’un enfant mordu ou griffé par un chat, sans que soit nécessairement mentionné ce que l’enfant peu délicat a pu faire pour provoquer le chat en question.

Certaines personnes craignent les chiens pour la même raison ; ce n’est donc pas la principale cause d’hostilité. On ne peut qu’espérer, qu’un jour, ces personnes se rendront compte qu’il est très rare qu’un chat attaque sans raison. En tant qu’adulte, vous serez plus à même de lire les signaux d’un chat qui aimerait avoir un peu d’espace.

Des créatures indépendantes

Oui, d’accord, parfois les chats ne sont pas aussi affectueux que les chiens, mais c’est parce qu’ils sont généralement plus indépendants. Cependant, l’idée suggérée par certains détracteurs de chats que ces derniers ne sont pas du tout capables d’aimer leurs propriétaires est tout simplement ridicule.

Certains chats qui ont eu de mauvaises expériences avec les humains peuvent être plus méfiants ou même avoir peur de nous ; ils se seront probablement habitués à leur propre compagnie et auront appris à se débrouiller seuls. Mais, même les chats les plus peureux et les plus isolés peuvent réapprendre à apprécier la compagnie des humains, après avoir reçu beaucoup d’amour, de soins et d’affection.

Le chat des voisins

Si le chat de votre voisin fait des dégâts dans votre jardin ou terrorise vos poules, il est compréhensible qu’une certaine colère puisse se développer à l’égard de l’espèce entière. Cependant, ce comportement n’est pas le fait de tous les chats ; alors, ne les mettez pas tous dans le même panier !

Pour garder de bonnes relations de voisinage, vous pourriez toutefois vouloir responsabiliser les propriétaires de chats et proposer des solutions comme un grand enclos d’extérieur pour permettre aux chats de passer du temps à l’extérieur sans créer de problèmes. Certaines personnes promènent même leur chat en laisse, après avoir déménagé dans une région, pour leur montrer où ils peuvent aller ; l’utilité de cette pratique est discutable.

“Les chiens sont plus mignons”

Certaines personnes sont des amoureux invétérés des chiens et cela doit être respecté. Cependant, déterminer quel animal est “le plus mignon” est une question entièrement subjective et ne doit pas être considéré comme une vérité absolue. Si vous pensez que les chats sont plus mignons, alors tant mieux pour vous ! Les chats devraient avoir autant de chances que n’importe quel animal de compagnie de trouver un foyer heureux et aimant pour la vie. Si vous leur donnez tout ce dont ils ont besoin pour se sentir en sécurité et heureux, ils vous aimeront en retour.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats