En raison d’une forte demande, il y a un temps d’attente. Veuillez consulter notre page Livraisons pour en savoir plus.

Omlet Blog France Category Archives: Poules

Faites plaisir à vos animaux de compagnie cet été grâce aux 25% de réduction sur les articles Caddi

Jusqu’au 2 août, profitez de 25 % de réduction sur les distributeurs de nourriture Caddi ! Remplissez le distributeur de nourriture à libération lente avec des collations d’été pour amuser vos animaux pendant des heures.

5 caractéristiques que vous allez adorer à propos du distributeur de nourriture Caddi :

💚 Idéal pour donner des friandises à vos animaux

🌽 Maintien les aliments hors du sol pour plus d’hygiène

🔧 Facile à fixer sur n’importe quel parcours ou enclos

🍃 Mouvement de balancier pour divertir vos poules

🌦 Entièrement étanche et facile à nettoyer


Conditions générales
Cette promotion est valable uniquement du 28/07/21 jusqu’au 02/08/21 à minuit. Utilisez le code promo SUMMERSNACKS lors de la validation de votre panier pour bénéficier des 25% de réduction sur les Distributeurs de nourriture Caddi pour poules, lapins ou cochons d’Inde. Cette offre est valable uniquement sur les distributeurs de nourriture Caddi seuls. L’offre ne s’applique pas aux lots doubles, ni aux lots contenant un jouet à picorer ou des boules de nourriture Feldy Chicken. L’offre est limitée à 2 articles Caddi par famille. Dans la limite des stocks disponibles. Omlet ltd. se réserve le droit de retirer l’offre à tout moment. L’offre ne peut pas être utilisée sur les frais de livraison, les promotions existantes ou en conjonction avec une autre offre promotionnelle.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Cochons d'Inde


Pourquoi les œufs de poule ont-ils parfois un aspect bizarre ?

Photo de Danielle MacInnes sur Unsplash

Parfois, les poules pondent des œufs qui ne ressemblent en rien à des œufs classiques de supermarché. Ils peuvent être aussi bien énormes, minuscules, en forme de boule, pointus ou encore à coquille molle.

Chaque poule aura ses propres « bizarreries » en termes de taille et de couleur de ses œufs. Bien que la plupart des races de poules pondent des œufs de couleur brun clair, certaines poules pondent des œufs dont la coquille est pigmentée. Une poule produira des œufs de la même couleur tout au long de ses années de ponte. Les couleurs peuvent aller du brun foncé au bleu clair, en passant par le vert pastel, avec des mouchetures qui ajoutent toujours une autre dimension à la beauté des œufs.

Toutefois, les formes et les tailles bizarres représentent un phénomène tout à fait différent. Ce sont des bizarreries plutôt que des traits spécifiques à une race.

Pourquoi les œufs de poule sont-ils parfois plus gros ou plus petits que d’habitude ?

Un œuf énorme contient deux jaunes d’œuf. Dans ce cas, cela signifie que la poule a doublé sa production quotidienne habituelle et qu’elle a dû produire un œuf géant pour accueillir cette masse supplémentaire. Ces jaunes d’œuf sont généralement plus petits que les autres, mais ont tendance à accrocher davantage dans nos poêles à frire !

Les plus jeunes poules produisent souvent de petits œufs, mais elles commenceront assez rapidement à pondre des œufs normaux. Bien entendu, certaines races plus petites comme les poules Pékin produisent tout le temps des œufs de petite taille.

Pourquoi les œufs de poule sont-ils parfois difformes ?

Un œuf de forme irrégulière peut être produit pour diverses raisons. Il faut souvent un ou deux œufs aux jeunes poules avant qu’ils ne prennent leur forme normale. Le stress au sein du poulailler peut aussi être l’une des causes de ces œufs difformes. Cela est généralement dû au fait qu’une poule a envie de pondre mais que sa place dans le pondoir est occupée par une autre poule.

Les œufs difformes peuvent être de forme allongée ou avoir une extrémité fine et pointue. Parfois, ils n’ont pas un très bel aspect et leur surface est rugueuse, alors qu’elle devrait être plutôt lisse. On peut aussi trouver des bandes plus épaisses au milieu de leurs coquilles. Mais dans tous les cas, l’œuf à l’intérieur n’est pas affecté et peut être consommé en toute sécurité.

Un œuf en forme de boule est généralement synonyme d’une légère carence en calcium. Cette forme ronde nécessite moins de calcium par rapport à un œuf ovale classique.

Les œufs de poule de forme atypique sont-ils un signe de maladie ?

Des œufs difformes peuvent être la cause d’une bronchite infectieuse. Une poule infectée cessera de produire des œufs pendant quelques jours ou ne pondra que par intermittence. Les œufs qu’elle pondra auront une coquille fine, ridée ou rugueuse, et le blanc de l’œuf sera aqueux. Il est aussi fréquent que la coquille des œufs affectés soit de couleur plus claire que d’habitude. C’est une maladie rare, mais il existe un vaccin pour les poules.

La laryngotrachéite est une autre maladie liée aux anomalies des œufs, et un vaccin est aussi disponible pour protéger les poules. Toute maladie peut entraîner un stress chez la poule, et donc, en théorie, toute maladie peut provoquer des œufs difformes.

Pourquoi les poules pondent-elles des œufs avec des taches de rousseur ?

Certaines races de poules pondent toujours des œufs mouchetés, il y a plusieurs raisons à cela. La poule peut avoir subi un choc ou avoir été stressée d’une manière ou d’une autre pendant la formation de l’œuf, ou bien elle peut avoir développé une bizarrerie dans la partie de son système de ponte qui produit des pigments.

Ces taches de rousseur sont souvent le résultat d’une production excessive de calcium, parfois associée à la ponte de « fin de saison » au début de l’hiver. Sur certaines coquilles, on observe un motif marbré plutôt qu’une zone avec des taches de rousseur.

La moucheture est généralement lisse, mais elle se manifeste parfois par des taches en relief dues à un excès de calcium. Il peut s’agir de tâches ou de fils vermiformes, qui apparaissent souvent comme des tâches uniques sur un œuf standard. Ce phénomène peut être dû à la déshydratation. Veillez donc à ce que vos poules aient suffisamment d’eau, et que vos poules plus timides n’en soient pas constamment privées.

Pourquoi les coquilles d’œufs de poule ont-elles parfois un anneau blanc ?

Vue de côté, la coquille d’un œuf avec cette étrange particularité présente un épais anneau blanc qui ressemble étrangement à une radiographie de l’œuf qui se trouve à l’intérieur. Ce phénomène est généralement dû à une interruption de la formation de la coquille de l’œuf, causée par le stress ou par l’arrivée d’un second œuf dans la chaîne de production interne.

Le second œuf produit au cours de ce processus aura généralement un côté aplati, car il se sera heurté au premier œuf au cours des premières étapes de la formation de la coquille, ce qui l’aura « écrasé » dans une forme bizarre et aplatie.

Pourquoi les œufs de poule sont-ils parfois ridés ?

Une coquille d’œuf ridée peut être un signe de stress ou de maladie, mais la plupart du temps, il s’agit d’une maladie héréditaire. Certaines poules âgées commencent aussi à pondre des œufs ridés. Souvent, ces rides sont en fait de profondes rainures, ce qui donne à l’œuf un aspect très difforme et en fait peut-être la plus étrange de toutes les bizarreries qu’on peut trouver chez les œufs.

Les rides ressemblent parfois à une série de fissures dans la coquille. Cela est dû à la fissuration de l’œuf pendant la formation du calcium, la poule répare alors ces fissures en déposant du calcium dessus. Une fois de plus, ce phénomène est généralement causé par le stress ou la maladie, même si parfois, c’est simplement le résultat d’un second œuf qui « s’écrase » sur le premier en raison d’une surproduction

Pourquoi la coquille de certains œufs est-elle molle ?

Une coquille molle est un signe de carence en calcium ou en vitamine D. Il est possible d’éviter une carence en calcium en s’assurant que les poules aient une alimentation de haute qualité et ne se gavent pas de restes de cuisine (qui peuvent les rassasier à tel point qu’elles ne prennent plus la peine de manger les granulés pour poules pondeuses). Le manque de vitamine D peut lui aussi être évité grâce à la lumière du soleil, ce qui n’est pas toujours facile pendant les mois les plus nuageux de l’année !

D’autres causes possibles peuvent être le stress dû à la chaleur, ou l’excès de sel ou d’épinards. Lorsque vous donnez des restes de cuisine à vos poules, évitez de leur donner tout ce qui est salé.

La version extrême de l’œuf à coquille molle est l’œuf sans coquille du tout. Lorsqu’une poule pond un œuf sans coquille, il faut le nettoyer immédiatement, car il ne tardera pas à pourrir avec la chaleur du poulailler.


Les œufs bizarres sont généralement des cas isolés, et il ne faut pas s’en inquiéter. Si une poule pond un œuf bizarre pendant deux jours de suite, il est important de trouver les causes sous-jacentes. L’alimentation et le stress sont les principaux coupables..

En ce qui concerne l’utilisation culinaire, ne vous inquiétez pas. À l’exception des œufs à coquille molle et des œufs sans coquille, vous pouvez consommer tous ces œufs sans danger, peu importe leurs bizarreries.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Livraison gratuite sur une sélection de la gamme Eglu

Ne manquez pas cette occasion exceptionnelle de bénéficier de la livraison gratuite sur une sélection de poulaillers Eglu !

Conditions générales :
Cette promotion de livraison gratuite sur une sélection de produits de la gamme Eglu est disponible jusqu’à épuisement des stocks. Aucun code promo n’est requis, les frais de livraison ont déjà été déduites lors de la validation du panier. La promotion concerne le poulailler Eglu Cube Vert, le poulailler en hauteur Eglu Go UP en violet et en vert, le poulailler Eglu Go en vert et en violet. Cette promotion ne concerne pas : le poulailler Eglu Cube violet, le Clapier Eglu Go, les poignées et les extensions pour enclos Eglu Go. Sous réserve de disponibilité. La livraison gratuite s’applique uniquement sur les produits inclus, des frais de livraison supplémentaires seront ajoutés pour tout autre article ajouté au panier. L’offre de livraison gratuite ne s’applique pas pour les livraisons sur palettes. Omlet ne peut être tenu responsable des retards dus à des fournisseurs tiers, tels que les services courrier. La livraison gratuite n’est valable que pour les commandes expédiées vers le territoire principal du Royaume-Uni, l’Irlande, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Suède, l’Italie, le Danemark, la Norvège, l’Espagne et la Pologne, et ne s’applique que sur le service de livraison standard. Omlet ltd. se réserve le droit de retirer cette offre à tout moment. L’offre ne peut pas être utilisée sur les frais de livraison, les promotions existantes ou en conjonction avec une autre offre promotionnelle.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Offres et promotions


Faits étonnants à propos des yeux des poules

Les poules sont des créatures fascinantes, et leurs yeux le sont encore plus. Voici quelques faits étonnants sur les yeux des poules que vous n’avez certainement jamais entendus auparavant !

Les poules peuvent voir plus de couleurs que nous

Les poules ont une vision tétrachromatique. Elles peuvent voir les mêmes couleurs que nous (rouge, jaune et bleu), mais alors que notre rétine dispose de trois types de cônes, celle des poules en possède quatre, ce qui leur permet de voir la lumière ultraviolette. Cela permet aux poules d’avoir accès à un éventail de couleurs et de nuances beaucoup plus large que les humains.

Les poules ont une troisième paupière !

Croyez-le ou non, les poules ont en fait une troisième paupière, sur chaque œil ! Cette troisième paupière, appelée membrane nictitante, qui glisse d’avant en arrière, permet de nettoyer, d’humidifier et de protéger davantage les yeux face à la saleté.

Elles peuvent utiliser chaque œil indépendamment

Les poules sont capables d’utiliser chacun de leurs yeux indépendamment, avec un champ de vision de 300 degrés (180 pour les humains !), ce qui signifie que leurs deux yeux peuvent se concentrer sur des tâches différentes en même temps. C’est ce qu’on appelle la vision monoculaire, qui, étonnamment, se développe déjà avant même l’arrivée du poussin. Lorsqu’il est encore dans sa coquille, il se tourne vers la droite pour absorber la lumière, ainsi, le côté gauche de la coquille est couvert par son corps. Au moment de l’éclosion, la myopie se développe dans l’œil droit, ce qui lui permet de chercher de la nourriture, tandis que l’œil gauche devient simultanément hypermétrope. Cela permet au poussin de repérer les potentiels prédateurs. Vous pourrez sûrement le remarquer quand vous verrez une poule pencher la tête lorsqu’un faucon la survolera.

Les poules ont une vision nocturne catastrophique

La vision nocturne n’est certainement pas leur point fort ! Descendant des dinosaures il y a plusieurs millions d’années, les poules ne faisaient pas partie de leurs proies, à l’instar d’autres espèces. Elles n’ont donc pas eu besoin d’apprendre à courir et à se cacher dans l’obscurité. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, les poules ont besoin d’être protégées la nuit, car tout comme les humains, elles sont éveillées le jour et dorment la nuit, ce qui les rend très vulnérables face à leurs prédateurs.

Les poules sont dotée d’une vue incroyable dès leur naissance

Étonnamment, les poussins ont une vue remarquable dès qu’ils éclosent. Ils sont tout de suite capables de détecter des petits objets comme des grains de nourriture et ont même une perception de l’espace. Un bébé humain, en revanche, n’a pas cette capacité et ne la développe que quelques mois plus tard.
Photo de Andrey Tikhonovskiy on Unsplash

Les poules bougent rarement leurs globes oculaires

Les yeux des poules ont une amplitude de mouvement très limitée et n’ont pas la capacité de rester fixés sur un objet lorsque le reste de leur corps est en mouvement. C’est pour cette raison que vous observez souvent des poules se promener en secouant la tête, tout en regardant vers l’avant. Ce n’est pas tant que les poules ne sont pas capables de bouger leurs yeux, mais plutôt que leurs yeux ne peuvent pas bouger assez rapidement pour traiter l’image qui se trouve en face d’elles. Les poules ont plutôt tendance à tourner la tête lorsqu’elles veulent mieux apercevoir quelque chose.

Leurs yeux ont une structure en double cône

La rétine de l’œil est composée de batônnets et de cônes, les batônnets servant à détecter les mouvements sensibles à la lumière, et les cônes servant à apercevoir les couleurs. Comme nous l’avons découvert précédemment, les poules ont un type de cône supplémentaire par rapport à nous, ce qui explique pourquoi elles sont capables d’entrer dans une quatrième dimension de couleur, ce que nous, les humains, ne sommes pas capables de faire. La structure de la rétine à double cône signifie que les yeux de la poule sont plus sensibles au mouvement. C’est un avantage pour elles car cela leur donne une plus grande capacité à détecter les mouvements, ce qui est utile lorsqu’elles doivent localiser une menace perçue.

Les yeux des poules représentent 10 % de la masse de leur tête

Cela est relativement élevé, si l’on considère que nos yeux ne représentent qu’environ 1 % de la masse de notre tête ! Bien que cette particularité puisse être amusante, il y a en fait une bonne raison qui se cache derrière cela. Le fait d’avoir des yeux aussi grands aide les poules à apercevoir des images plus grandes et plus claires.

Les poules peuvent sentir la lumière grâce à leur glande pinéale

La lumière atteint les poules par leurs yeux, leur crâne ou leur peau, ce qui active la glande pinéale dans le cerveau. Cette glande pinéale, parfois appelée « troisième œil », est un autre élément qui rend la vision des poules si intéressante. La glande pinéale aide les poules à détecter la lumière du jour, ou son absence, même lorsqu’elles sont incapables de l’apercevoir avec leurs yeux. Cela signifie que même une poule aveugle est capable de détecter l’éclairage ou le changement de saison !

Elles sont capables de reconnaître jusqu’à cent visages différents

On dit que les éléphants n’oublient jamais rien, mais apparemment les poules non plus ! Elles sont capables de reconnaître jusqu’à cent visages, qu’il s’agisse d’autres poules, d’humains ou de n’importe qu’elle autre espèce. Elles arrivent aussi étonnamment à décrypter les expressions positives et négatives.
Après ces quelques faits intéressants, nous sommes certains que vous en saurez beaucoup plus sur le sujet étonnant des yeux des poules, ce qui vous amènera à vous demander ce qui se passe réellement à travers les yeux de vos poules !!

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Comment aider vos poules pendant qu’elles muent ?

Lors de leur mue, les poules perdent leurs vieilles plumes et en font pousser de nouvelles. Elles cessent généralement de pondre des œufs à ce moment-là, ou réduisent leur taux de ponte, ce qui leur donne le temps de se reposer et de se préparer pour la prochaine saison de ponte.

La mue a lieu chaque année, parfois deux fois, et elle peut se déclencher à tout moment ; bien qu’au Royaume-Uni, la plupart des poules muent à la fin de l’été. Parfois, une mue précoce peut être provoquée par le stress. La durée du processus varie, mais il est généralement terminé au bout de quatre semaines. Dans certains cas, il peut s’écouler trois mois ou plus avant que le nouveau manteau de plumes soit terminé.

Quand les poules muent-elles ?

Les jeunes poules muent fréquemment car elles perdent leurs plumes de bébé pour avoir des plumes adultes. La première mue a lieu avant l’âge de six semaines, une deuxième mue a lieu avant neuf semaines et une troisième à 12-13 semaines. La dernière mue (de poussin) a lieu entre 20 et 22 semaines, moment où l’oiseau devient adulte et pond des œufs. Elle changera par la suite de plumes une ou deux fois par an.

Comment savoir si votre poule est en train de muer?

Les poules perdent occasionnellement des plumes à tout moment de l’année, et il n’y a pas lieu de s’en inquiéter. Voici les signes évidents de la mue :

  • Un aspect désordonné, avec des taches chauves
  • Un aspect terne et des caroncules
  • Irritabilité
  • Un arrêt soudain de la production d’œufs, ou une réduction du nombre habituel d’œufs
  • Une augmentation de l’appétit, avec une faim excessive de protéines (la poule peut se battre avec d’autres oiseaux pour obtenir des restes de nourriture ou gratter frénétiquement pour trouver des insectes et des vers)

La mue commence généralement à la tête de la poule, et se déplace via la poitrine et les pattes jusqu’à la queue. Au moment où la queue est dénudée, les plumes de la tête ont commencé à repousser.

Si une poule perd des plumes et n’en fait pas repousser, il peut y avoir un problème de mites sur les plumes ou une autre maladie. Soyez attentif à tout comportement inhabituel chez vos poules – l’apathie ou une posture voûtée, par exemple, sont des signes d’un problème sous-jacent. Si vous avez le moindre doute sur la santé de vos poules, parlez-en à votre vétérinaire.

De même, si le cycle de ponte est fortement interrompu et que la poule ne pond pas plusieurs jours après la fin de la mue, contactez votre vétérinaire.

Que donner aux poules pour les aider à muer

La mue n’est pas une maladie, il n’y a donc pas de traitement nécessaire en tant que tel. Cependant, des changements dans l’alimentation habituelle des oiseaux les aident à traverser la mue. Leur goût pour les protéines va augmenter pendant cette période, car les nouvelles plumes en ont besoin en grande quantité. En effet, la croissance des plumes va consommer toutes les protéines habituelles que vous donnez à vos poules.

Pour ajouter des protéines supplémentaires au régime alimentaire des poules, donnez-leur un aliment contenant au moins 18 % de protéines. Il est préférable de ne pas leur donner de charcuterie et de produits laitiers, car ceux-ci sont très gras, et tous les produits laitiers sont difficiles à digérer pour les poulets. Les œufs et le poisson cuits sont de bonnes sources de protéines, et si vos poules ont accès à des insectes et des vers, c’est encore mieux. De nombreux éleveurs de poules nourrissent leurs oiseaux de vers de farine pendant la mue, et ceux-ci sont parfaits, car ils sont riches en protéines et pauvres en graisses. Les pois, lentilles et haricots cuits sont également de bonnes sources de protéines.

Pour assurer une santé générale et un système immunitaire robuste, ajoutez un peu de vinaigre de cidre de pomme à l’eau des poules pour stimuler également leur digestion. Sinon, il suffit de poursuivre le régime alimentaire sain, et de veiller à ce que leur alimentation soit riche en vitamines et en minéraux.

Que faire quand vos poules muent ?

Ne manipulez pas vos poules pendant la mue, et résistez à la tentation de couvrir leur corps dégarni avec des pulls ou des vestes pour poules ! La peau des poules est tendre et démange pendant la mue, car des centaines de plumes en forme d’épingle poussent à travers. Les manipuler ou les habiller ne fera qu’ajouter à leur irritabilité!

Pour faciliter le passage des poules à leur plumage annuel, assurez-vous qu’elles se trouvent dans un environnement sans stress. Il ne faut pas introduire de nouveaux oiseaux pendant la mue, et les rénovations de poulailler ou les changements de configuration de votre poulailler doivent être mis en attente jusqu’à ce que les nouvelles plumes soient toutes en place.

Les poules sauvages muent allègrement depuis des millions d’années avant que nous ne les domestiquions pour la première fois, c’est donc un de ces cas où il vaut mieux laisser la nature suivre son cours. Avec une petite aide alimentaire de leurs amis humains !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Les poules battent des records

La poule la plus lourde du monde

La race de poule la plus lourde, la White Sully, a été crée dans une ferme de Californie. Il s’agit d’un croisement entre des Rhode Island Rouges et d’autres races lourdes. La volaille la plus lourde, un coq du nom de Weirdo, pesait un peu plus de 10kg. Il était apparemment si agressif qu’il a tué deux chats et a blessé un chien qui s’est approché de son territoire.

La poule la plus vieille du monde

Muffy, une Red Quill Muffed American Game, est décédée à l’âge de 22 ans dans le Maryland, aux États-Unis. Une autre poule âgée célèbre était une Red Pyle appelée Matilda d’Alabama, aussi aux États-Unis. Elle fut la première poule à être décernée le titre de poule la plus âgée du monde de la part du Guinness World Records et a vécu 16 ans. Les vétérinaires pensent qu’elle a vécu si longtemps, car ses propriétaires l’ont gardée à la maison comme animal de compagnie et parce qu’elle n’a jamais pondu un seul œuf de sa vie.

L’oeuf le plus lourd du monde

L’oeuf le plus lourd du monde a été pondu par une poule Leghorn au New Jersey, États-Unis en 1956. Il pesait 454 g et avait deux jaunes dans une double coquille.

L’oeuf le plus grand du monde

L’oeuf le plus lourd n’était pas l’œuf le plus grand. Tony Barbouti d’Eastwood dans le Sussex, Royaume-Uni, a trouvé un œuf mesurant 23 cm de diamètre dans son poulailler. Il pesait un peu plus de 161 g et a sacrément impressionné Barbouti ! Plus tard, il a raconté que la poule qui a pondu cet œuf a eu un sacré choc et a eu de la peine à marcher pendant quelques jours mais s’est vite rétabli.

Le vol le plus long du monde

Les poules et le vol font deux, c’est bien connu. Tout ce qu’elles arrivent à faire est sauter en battant des ailes. Le vol le plus long par une poule a duré 13 secondes. La plus grande distance était d’environ 92 m. Pas mal pour un oiseau qui n’arrive pas à voler !

La poule qui a pondu le plus d’oeufs

Un certain Prof. Harold V. Bieller a effectué des expériences avec des poules à la fin des années 70 à l’Université du Missouri. En 1979, il a découvert une poule Leghorn qui a pondu 371 oeufs en 364 jours !

La poule couveuse la plus efficace du monde

John Dolan, fermier en Irlande du Nord, a deux poules qui figurent dans le livre des records. Sa poule Sally a eu deux couvées de poussins en 55 jours. Sa seconde couvée était de 11 poussins qui ont éclos de 12 oeufs. Les poules sont considérées comme jeunes jusqu’à trois mois, mais Sally s’est mis à pondre après seulement 21 jours. L’autre poule de John qui a battu un record est Marmalade qui a eu 107 poussins en deux ans !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Pourquoi est-ce que les nouvelles poules doivent être mises en quarantaine ?

Avant d’introduire de nouveaux oiseaux dans votre groupe, ceux-ci doivent être mis en quarantaine. Vous devrez aussi mettre en quarantaine toute poule qui tombe malade ou a l’air en mauvaise santé.

La raison derrière ce besoin est dû à un mélange de précautions et de paranoïa. Si vous achetez vos poules auprès d’un fournisseur de confiance ou avez fait éclore les œufs vous-même, il y a peu de chances que vos oiseaux soient malades. Cependant, les problèmes potentiels ne sont pas toujours évidents. Les poules peuvent être infectées par des parasites internes ou externes et les bactéries ou virus ne sont pas loin derrière.

La quarantaine réduit les chances que vos poules propagent les parasites ou infections. Ces jours-ci, on pense d’une quarantaine comme d’une précaution embêtante et isolante. Mais en mettant vos oiseaux en quarantaine, vous leur donnez simplement un peu d’espace à part du groupe. Autrement, rien ne change !

Qu’est-ce qu’une quarantaine et quand devrais-je mettre mes poules en quarantaine ?

Une quarantaine signifie simplement séparer une poule ou plus du reste du groupe. Le but est de minimiser les risques de transmission de maladie entre les poules malades ou nouvelles et celles en bonne santé.

Tous les nouveaux oiseaux doivent être mis en quarantaine. Les poules achetées dans des foires ou marchés auront probablement été en contact avec d’autres oiseaux. Les poules achetées auprès de fournisseurs de confiance ne sont pas immunisées non plus et même un oiseau qui vient d’éclore peut couver une maladie, car certaines bactéries peuvent traverser les coquilles pour infecter les embryons.

Pourquoi est-ce que les poules doivent être mises en quarantaine ?

Les maladies aviaires et parasites se propagent rapidement et une fois les symptômes évidents, il est probablement déjà trop tard pour empêcher d’autres oiseaux de tomber malade. Les oiseaux stressés sont plus vulnérables et une nouvelle poule est toujours stressée. Il s’agit là d’une conséquence normale du déplacement que la poule a subi, il vous faudra vous armer de patience.

Un oiseau qui tombe malade doit être séparé du reste du groupe pour éviter que la maladie ne se répande. Si le problème est causé par des parasites – poux, puces, vers – ceux-ci auront infecté le groupe entier avant que vous n’ayez eu la chance de réagir. Dans ce cas, achetez un traitement au lieu d’isoler vos poules.

Combien de temps est-ce que les nouvelles poules doivent rester en quarantaine ?

Les nouveaux oiseaux doivent rester en quarantaine pendant au moins quatre semaines. Si ces poules sont malades, leurs symptômes se présenteront lors de la première semaine à cause du stress causé par le déplacement. Vérifiez que vos nouvelles poules soient en bonne santé tous les jours.

Lors de la dernière semaine de quarantaine, les éleveurs avec beaucoup d’oiseaux ont tendance à introduire une poule âgée – par exemple une poule qui ne pond plus – dans le groupe en quarantaine. Si après une semaine cette poule est toujours en bonne santé, tout va bien. S’il y a le moindre problème, la poule âgée n’aura pas l’air en forme. Une méthode similaire à l’usage d’un canari dans les mines autrefois et qui n’est pas sans ses problèmes d’éthique. Mais l’idée est qu’à ce point, les éleveurs sont à 90% sûrs que le groupe en quarantaine est en bonne santé.

Remarque : la grippe aviaire a un temps d’incubation de 21 jours, une poule qui a été infectée le jour où vous l’avez achetée ne présentera pas de symptômes avant trois semaines. Ce qui explique pourquoi la quarantaine doit être aussi longue.

Créer une zone de quarantaine pour vos nouvelles poules

Voici un guide facile à suivre pour garantir que tout se passe bien durant la quarantaine :

1. Vérifiez régulièrement que vos oiseaux soient en bonne santé et qu’ils n’ont pas de poux ou de puces. Assurez-vous que leurs fientes soient consistantes et que leur posture soit correcte en suivant notre guide pour des poules en bonne santé.

2. Assurez-vous que leur enclos et poulailler dispose de tout ce dont elles ont besoin, comme un perchoir, un nichoir, un accès à de l’eau et de la nourriture fraîches, et un abri.

3. Vérifiez que les plumes, sciures, pellicules, nourriture ou eau du groupe en quarantaine ne terminent pas dans l’enclos principal.

4. Ne portez pas les mêmes vêtements et chaussures quand vous vous occupez des différents groupes. Une infection peut se répandre rapidement, surtout via vos mains et chaussures.

5. Les nouveaux oiseaux doivent être éloignés du groupe principal autant que possible, au moins 10 mètres et dans le sens du vent. Cependant, ça n’est pas toujours pratique ou possible et la plupart des éleveurs gardent simplement leurs oiseaux dans deux enclos différents. Si le groupe en quarantaine peut être mis dans un enclos fermé. C’est parfait. Garder les oiseaux dans le sens du vent est très important si les deux groupes sont très proches l’un de l’autre.

Que faire si les poules en quarantaine tombent malade ?

Si les nouveaux oiseaux tombent malades, vous devrez trouver la source du problème. Dans le doute, appelez un expert. Selon la maladie, les nouvelles poules devront être soignées et isolées pendant environ un mois. S’il s’agit de la grippe aviaire ou un autre type de maladie mortelle, les oiseaux doivent être abattus. Consultez notre article pour en savoir plus sur la grippe aviaire.

La mise en quarantaine de nouvelles poules est une méthode de prévention pour s’assurer que vos ouailles se portent bien. Ça a aussi l’avantage de donner le temps aux nouvelles venues de s’adapter à leur nouveau foyer avant de rejoindre leurs congénères.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Pourquoi les poules sont les animaux idéaux pour les enfants

Elever des poules est une belle façon d’éduquer vos enfants sur le cercle de la vie et de leur montrer tous les avantages des animaux de ferme. Ils profiteront non seulement des œufs pondus par vos poules, mais aussi des leçons que celles-ci leur apprendront sur leur valeur en tant qu’êtres vivants.

Apprendre à s’occuper de vos poules

Si vous achetez vos poules alors qu’elles ne sont encore que des poussins, vos enfants auront plus de chance de créer un lien fort avec elles. S’en occuper peut être très amusant et ils apprendront ainsi à être à l’aise près d’elles. Certaines poules, comme les poules Soies et du Sussex, aiment être caressées un peu comme des chats ! Ceci dit, rappelez à vos enfants qu’ils doivent être doux avec leurs oiseaux, qu’il s’agisse de poussins ou d’adultes. Même une poule qui a l’habitude des humains doit être approchée tout doucement, sans quoi elle risque de paniquer, de battre des ailes et de crier !

Il est impératif que vos enfants se lavent les mains après s’être occupés de poules ou de leur poulailler. Tout comme nous, les poules ont plein de bactéries. Celles-ci ont beau être bénéfiques à la santé des oiseaux, elles ne le sont pas forcément à la nôtre !

Activités quotidiennes avec les poules

Vous devez vous occuper de vos poules tous les jours, mais elles ne demandent pas beaucoup d’effort, idéal pour les enfants puisqu’ils peuvent ainsi apprendre une routine et passer un peu de temps avec leurs amis à plumes sans qu’il ne s’agisse d’une corvée pour eux.

Encourager vos enfants à participer aux activités quotidiennes avec vos poules est une bonne façon de leur apprendre à être responsables. Le matin, il faut remplir les abreuvoirs et mangeoires avant d’ouvrir le poulailler et de laisser les poules se promener dans leur enclos. Des tâches assez simples, mais qui devraient faire plaisir aux enfants.

Les poules en bonne santé mangent et boivent beaucoup, donc demandez à vos enfants de consulter notre guide sur comment nourrir vos poules. Ils deviendront vite des experts !

Laver le poulailler est une activité qui devrait être réservée aux plus de 11 ans, mais les plus jeunes peuvent tout de même donner un coup de main. Ils peuvent par exemple changer la litière et placer de nouveaux jouets dans le poulailler une fois que celui-ci est propre. Préparer le poulailler d’une nouvelle façon peut être amusant et on se rend vite compte quand les poules se sentent à l’aise chez elles !

Les enfants aiment visiter le poulailler pour y trouver des oeufs fraîchement pondus, surtout à temps pour le petit déjeuner ! Vous pourrez leur apprendre à les ramasser et (si nécessaire) doucement les nettoyer. Et ils pourront aussi apprendre à cuisiner en préparant un œuf au plat, par exemple. Qui sait, vous recevrez peut-être même le déjeuner au lit un de ces jours…

Apprendre à vos enfants à être responsables

Garder des poules vous aidera à apprendre à vos enfants à être responsables. En s’occupant d’elles, les enfants comprendront que l’effort en vaut la peine.

Certaines personnes ne sortent le matin que parce qu’ils doivent s’occuper de leurs animaux et tous les propriétaires d’animaux admettront sans doute que ça leur fait du bien. Tout comme promener un chien, nourrir les poules le matin permet à vos enfants de développer une routine tout en étant responsables et en profitant de l’air frais.

Laissez vos enfants participer en choisissant la race de vos poules

Si vous avez envie d’une race qui s’entendra avec vos enfants, les poules Soies sont un choix idéal car elles sont très tendres. D’autres races conviennent comme les Australorps, Cochins, Orpingtons, Plymouths, Sussex et Wyandottes.

Pour plus d’informations sur comment encourager vos enfants à s’occuper des poules, y compris des infos sur les races à choisir, consultez notre article Les enfants adorent s’occuper des poules .

Par contre, toutes les poules ne sont pas forcément calmes, il est important de les socialiser, c’est-à-dire s’en occuper, à partir d’un jeune âge. Si vos enfants passent du temps avec elles dès qu’elles arrivent dans leur poulailler, ils se feront probablement des amies à vie.

Peu importe la race que vous choisissez, laissez vos enfants participer à la discussion pour qu’ils se sentent responsables et connectés à leurs poules dès le départ. Ils pourront aussi s’amuser à choisir des noms !

S’amuser avec vos poules à Pâques

Beaucoup de traditions de Pâques, comme la chasse aux oeufs, nécessitent bien entendu des oeufs. Essayez de cacher les oeufs pondus par vos poules, ça ouvrira l’appétit de votre famille avant le déjeuner !

Une autre tradition de Pâques consiste à peindre des oeufs durs. Comme ça, vos enfants pourront s’essayer à la peinture. Et pourquoi ne pas faire la course avec vos oeufs peints ? Laissez-les rouler en bas d’une petite colline, le dernier à craquer gagne ! Certains oeufs sont plus durs qu’ils n’en ont l’air, le but est alors de le laisser tomber d’assez haut pour qu’il se casse !

Que ce soit pour faire la cuisine, jouer à Pâques, ou passer du temps avec les poules, il y a plein de raisons pour lesquelles les volailles sont des compagnes parfaites pour les enfants !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Comment garder vos poules heureuses et en bonne santé cet été : votre guide Omlet

L’été arrive doucement et avec lui, les chaleurs. Vous vous demandez peut-être comment garder vos poules au frais durant la période estivale. C’est le moment de se préparer en consultant nos blogs des étés passés qui vous expliqueront comment garder vos poules heureuses et en bonne santé tout l’été…

7 astuces pour que vos poules n’aient pas trop chaud cet été

 

Saviez-vous que les poules ne peuvent pas transpirer ? Elles évacuent leur chaleur corporelle par les pattes, la crête et la caroncule. Vous les verrez également haleter et déployer leurs ailes pour faire passer de l’air entre les plumes. Que faire pour les aider à rester au frais ?

De l’eau aux bains de poussière, voici 7 astuces simples mais efficaces qui vous aideront à garder vos poules au frais en été…

 

10 choses à ne pas faire avec vos poules cet été

 

De 7 choses à faire à 10 choses à éviter cet été si vous élevez des poules ! Ces conseils sont tout aussi importants que ceux de l’article précédent pour garantir un environnement confortable à vos poules lors de périodes de chaleur.

 

Protéger vos poules des poux rouges

 

Les poux rouges, ou Dermanyssus gallinae, sont sans aucun doute le pire cauchemar des éleveurs de poules ! Ces créatures nocturnes vivent dans les fissures et crevasses des poulaillers et elles n’en sortent que la nuit pour se nourrir du sang des poules. La plupart des éleveurs de poules auront déjà rencontré ces parasites et pourront confirmer qu’ils sont plus destructeurs et difficiles à éliminer que tous les autres nuisibles réunis.

Découvrez comment gérer et prévenir les infestations de poux rouges dans votre poulailler pour que vos poules restent heureuses cet été.

 

Comment l’Eglu garde vos poules au frais

 

En général, les poulaillers et les clapiers sont fabriqués en bois. Cela présente des avantages : c’est un matériau noble, facile à travailler et qui peut être aisément customisé. Cependant, il laisse à désirer quand il s’agit de faire face à la météo. Le bois n’est pas un très bon isolant thermique : s’il fait chaud dehors, la chaleur va rapidement se répandre à l’intérieur.

Si vous utilisez un poulailler en bois, c’est peut-être le moment de passer à un poulailler mieux isolé et ventilé avant que les chaleurs n’arrivent. Découvrez comment le poulailler Eglu garde les poules au frais dans ce blog.

 

 

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Pride of Omlet : dix histoires incroyables

Pride of Omlet est une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

Nous avons eu la chance de relater les histoires merveilleuses d’animaux incroyables depuis maintenant 10 semaines ! Voici un résumé de chacun de ces récits que vous pourrez découvrir ou redécouvrir sur notre blog.

Pride of Omlet: à la défense des animaux handicapés

Jerry est un chien joueur et surexcité capable de se tenir sur ses pattes avant ! Originaire de Roumanie, il a été secouru par Shena et l’a inspirée pour ouvrir un centre de secours pour animaux handicapés. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet: une compagne fidèle

Les propriétaires de Martha, Nicola et Ben, ont acheté des volailles pour faire plaisir à Julia, leur mère dont ils s’occupent à la maison. Cette famille n’aurait jamais cru qu’une poule décide de lui tenir compagnie dans sa lutte contre la démence. Découvrez son histoire ici !

 

Pride of Omlet : un vrai soutien

Hennifer, Marge et Sybil sont des poules de réforme qui travaillent avec Jonathan. Leur but ? Transformer la vie de délinquants par l’intermédiaire du projet Rosemead. Jonathan (un accompagnateur et défenseur des poules) considère que les poules sont capables de résoudre des problèmes sociaux difficiles. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : un match parfait !

En théorie, Kipper n’était pas ce dont Angela rêvait. Après des années de problèmes comportementaux, ll est devenu le donneur de sang le plus sage et a sauvé la vie de plus de quarante chiens. Kipper s’est avéré être parfait pour Angela.Read the story here!

Pride of Omlet : première de la classe

Henni Hen est une assistante professionnelle. Une poule adorable et câline qui aime les enfants, elle accompagne ses gentils propriétaires, Hamish et Verity. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : un ami à toute épreuve

Mipit est un chien d’assistance en santé mentale pour sa propriétaire, Henley. Mipit l’aide à survivre indépendamment. Et qui n’aurait pas envie d’un chien capable de recycler, répondre au téléphone et d’être le meilleur ami au monde ? Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet: parfait Peaky

Agé de seulement un an, Peaky est déjà une star à la retraite. Il a vécu toute sa vie dans une cage, ne pouvant sortir que pour les spectacles. Quand Joana et Fergus l’ont amené chez eux, il n’était plus qu’une boule de nerfs. Mais ils étaient déterminés à aider Peaky le canari à retrouver sa joie de vivre. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : sauver la vie de Sophia

Quand on a grandi avec des animaux, on n’arrive pas à se sentir chez soi sans animal de compagnie. En adoptant Harry, Sarah a sauvé sa vie, mais aussi celle de sa fille, Sophia. Harry a un don. Il arrive à détecter les crises épileptiques et a sauvé Sophia à maintes reprises. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : la barbe de Buster

Le destin de Buster était de courir après des balles sur les plages de Barry Island. Buster est un adorable labradoodle aux grands yeux marron et à la barbe reluisante. Joueur et intelligent, il est co-auteur d’un livre pour enfants rédigé par sa propriétaire, Natalie. Ce livre a pour but de sensibiliser les plus jeunes à l’autisme. Découvrez son histoire ici !

Pride of Omlet : des lapins courageux

Difficile de décrire à quel point Pixie la lapine était terrifiée quand la société de protection britannique des animaux lui a trouvé un nouveau foyer chez une propriétaire de lapins chevronnée. Dix-huit mois plus tard, cette petite coquine est au paradis et sa propriétaire, Wendy, l’adore. Découvrez son histoire ici !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animal du mois


6 erreurs à éviter quand vous élevez des poussins

Les poules apprennent vite à prendre soin d’elles-mêmes. Cependant, il y a certaines choses à éviter si vous voulez que vos poussins démarrent leur vie du bon pied.

Dans cet article, nous présentons six erreurs faciles à éviter.

1. Ne pas préparer la couveuse avant l’arrivée des poussins

Le logement de vos poussins – la couveuse – doit être prêt avant qu’ils arrivent. Autrement, vous n’aurez nulle part où les mettre, un vrai désastre.

Vous pouvez acheter des couveuses spécifiquement conçues pour les poussins ou bricoler la vôtre avec un carton ou une boîte en plastique avec des trous dans le côté. Ceci dit, ne bricolez la couveuse que si vous êtes 100% certains de comment vous y prendre.

L’essentiel est de garder les oiseaux dans un endroit chaud et bien ventilé, mais protégé des courants d’air. Réservez 0,2 m2 par poussin. – ça leur donnera assez de place, mais attention, ils vont vite grandir !

Placez un filet à poules sur le haut de la couveuse. Les poussins peuvent facilement « sauter » par-dessus une couveuse dont les parois mesurent moins de 45 cm de haut. Les poussins plus âgés ont besoin de perchoirs pour dormir et seront contents d’en avoir dans leur couveuse.

2. Ne pas avoir la bonne température dans la couveuse

Trop ou pas assez de chaleur peut facilement être fatal aux poussins. Ils doivent rester dans un environment d’une température de 35 °C pendant la première semaine. Cette chaleur doit être réduite environ tous les cinq jours jusqu’à ce que vous atteigniez une température ambiante.

La source de cette chaleur est elle aussi importante. La meilleure option est un chauffage conçu pour les poulaillers. Une ampoule chauffante rouge fait aussi l’affaire. Les ampoules blanches produisent trop de lumière et gardent les poussins éveillés la nuit. Les poussins qui ne dorment pas sont de mauvaise humeur et commencent à se battre. Les ampoules standard ne conviennent pas non plus.

Le chauffage ou ampoule doit être suspendu assez haut et doit être ajusté régulièrement. Observez comment vos poussins se comportent par rapport à la source de chaleur. S’ils se massent dessous, c’est qu’ils ont trop froid. Vous devrez alors descendre l’ampoule ou chauffage ou en ajouter un(e) autre, selon leurs besoins.

Si les poussins s’éloignent de la source de chaleur, c’est qu’ils ont trop chaud, celle-ci doit alors être éloignée ou sa température doit être réduite. Le comportement de vos poussins changera probablement au fur et à mesure qu’ils grandissent, donc observez-les bien.

3. Utiliser le mauvais type de litière

Les poussins ont des besoins très spécifiques. Pour leur litière, servez-vous de copeaux de bois ou d’autres matériaux absorbants et non toxiques recommandés pour les poussins. Évitez les journaux ou morceaux de magazines et n’utilisez pas de bois huileux ou aromatiques comme le cèdre. Une litière d’une épaisseur de 2,5 cm devrait suffire. Sans litière, les poussins risquent de glisser sur la surface de la couveuse et de se blesser les pattes, ce qui peut être mortel. Changez de litière une fois par semaine pour éviter l’accumulation de fientes.

4. Utiliser le mauvais type de nourriture

Au départ, vos poussins auront besoin de « miettes » ou de « purée ». S’ils ont été vaccinés contre les coccidioses, vous aurez besoin de nourriture sans médicaments. Une n ourriture basique conviendra aux poussins jusqu’à 16 semaines. Il existe cependant certains types de nourriture qui ne conviennent que pour quatre semaines, après quoi vous devrez passer à autre chose.

Vous pouvez donner de la nourriture fraîche à vos poussins en tant que friandises, comme des légumes, vers ou insectes. Cependant, ceux-ci ne remplaceront pas leur nourriture. Les poussins mangent selon leurs besoins, ils ne risquent pas de trop manger. Il vous suffit donc de vérifier qu’il y ait assez de nourriture dans leurs mangeoires.

Tout comme les adultes, les poussins ont besoin de gravillons pour digérer leur nourriture. Ils doivent être de la taille de grains de sable plutôt que des cailloux et morceaux de coquilles dont les adultes ont besoin.

Les poussins auront besoin d’abreuvoirs et de mangeoires convenables. Évitez d’improviser, mieux vaut en acheter. Changez l’eau de vos poussins deux fois par jour, elle devient vite sale.

5. Oublier de vérifier leur santé quotidiennement

Pour s’assurer que vos poussins soient en bonne santé, il vous suffit de les observer et de vérifier qu’ils aient l’air bien alerte. Un poussin seul qui a l’air un peu pataud alors que les autres ont l’air normaux souffre peut-être. Un poussin malade peut mourir très rapidement si on ne s’en occupe pas.

Le problème de santé le plus fréquent chez les poussins est quand leurs fientes restent collées à leurs derrières et les empêchent de faire leurs besoins. Pour les soigner, il suffit de les essuyer avec de l’eau chaude. Vous devrez peut-être retirer les fientes avec des pincettes dans les cas les plus extrêmes. Tenez le poussin fermement lors de cette opération. Sans aide, il finira vite par mourir.

Remarque : une ficelle sombre suspendue au derrière d’un poussin n’est pas dû à leurs fientes. Il s’agit de leur cordon ombilical séché. Il finira par tomber après quelques jours.

6. Mettre les poussins dehors trop rapidement

Une fois qu’ils sont âgés de deux semaines, les poussins peuvent passer jusqu’à trois heures par jour dehors sous supervision. Une grande cage portable devrait faire l’affaire. Ne laissez sortir les poussins que s’il fait au moins 18 °C dehors et que la météo soit sèche et pas trop venteuse. Ils auront besoin de nourriture, d’eau, et d’ombre.

Remarque : si vous sortez vos poussins alors qu’ils ne sont pas encore âgés de deux semaines, ou si vous les laissez dehors pendant plus de trois heures, ils risquent d’attraper froid ou un coup de soleil (selon la météo). Un tel choc peut tuer un petit oiseau.

Après 12 semaines, les poules peuvent déménager dans un poulailler Eglu et un enclos. Elles seront encore trop jeunes pour utiliser les perchoirs correctement, donc enlevez-les jusqu’à ce qu’elles soient assez grandes. Si vous disposez d’un Eglu Cube, vous devrez prendre et mettre les poussins dans le nichoir, ils auront de la peine à grimper l’échelle. Vous pouvez la convertir en rampe pour leur faciliter la vie lors des premières semaines.

Le nichoir de l’Eglu – ou tout autre poulailler – doit contenir assez de litière pour garder les poules au chaud la nuit. Changez-en au moins deux fois par semaine.

Les poussins apprendront vite en observant leurs congénères adultes. Leur comportement est généralement basé sur l’instinct, tant qu’ils disposent d’un environnement adéquat, la nature s’occupera de tout.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Incubation/Poussins


Les animaux et l’alimentation vegan

Certains animaux, comme les lapins, les hamsters et les cochons d’Inde sont herbivores. D’autres, comme les ours, sont omnivores. Pour finir, il y a aussi des carnivores comme les chats qui ne peuvent pas survivre sans viande.

Tous les animaux ont besoin d’une alimentation qui leur convient. Par conséquent, une alimentation vegan ne conviendra pas toujours à vos animaux.

Est-ce que mon chien peut avoir une alimentation vegan ?

Les dents des animaux sont généralement une bonne indication de leur alimentation. Les dents de chiens ressemblent à celles des ours, qui sont omnivores. Mais les chiens sont plus semblables aux loups, aussi au niveau de leur alimentation.

Ceci dit, tous les ours ne sont pas strictement omnivores. Le panda, par exemple, a les mêmes dents que d’autres ours, mais ne mangent que du bambou, malgré le fait que leur système digestif n’y soit pas parfaitement adapté. Donc si certains ours n’ont pas besoin de viande, en est-il de même pour les chiens ?

La réponse est compliquée. Les chiens ont besoin de graisses et de protéines que l’on trouve dans la viande. Ignorer ces besoins essentiels est dangereux, vous ne pouvez donc pas donner ce que bon vous semble à votre chien. Certains chiens ont des estomacs très sensibles et une alimentation riche en fibre et pauvre en graisse peut leur être mortel. Si vous avez l’intention de donner une alimentation sans viande à votre chien, consultez un vétérinaire au préalable.

Le collagène, l’élastine et la kératine que l’on trouve dans la viande n’ont pas vraiment d’équivalent vegan. Votre chien a aussi besoin de graisses oméga-3 que l’on trouve dans les produits provenant d’animaux comme les œufs, le poisson et certains types de viande. Les versions vegan de l’oméga-3 ne sont pas les mêmes que celle qui provient des animaux.

Il s’agit là de beaucoup de difficultés. Il existe certains produits qui prétendent pouvoir permettre à votre chien de devenir vegan tout en restant en bonne santé. Mais avant de l’y risquer, consultez un professionnel compétent dans ce domaine. Il est possible de faire un compromis, mais complètement supprimer la viande de leur alimentation n’est pas vraiment une option. Les criquets contiennent beaucoup d’acides aminés, de kératine et sont composé de 65% de protéines et constituent donc un bon compromis.

Est-ce que mon chat peut avoir une alimentation vegan ?

Les chats sont des carnivores, la viande répond à tous leurs besoins en matière d’alimentation.

Les chats sont incapables de produire certains types de protéines, contrairement aux chiens et d’autres animaux. Ils doivent donc les absorber en mangeant de la viande ou du poisson. Les acides aminés sont aussi un problème. Par exemple, les chats qui n’ont pas assez de taurine, un acide aminé animal, finissent par avoir une crise cardiaque et en meurent.

Nous ne pouvons donc pas recommander même des aliments vegan fortifiés pour les chats. Pensez-y, qu’est-ce qui arriverait si on donnait de la viande à un lapin ? Un vrai problème et pas seulement éthique.

Certains types de viandes créées en laboratoire sont en développement spécifiquement pour les propriétaires vegan ou végétariens de chats. Mais aucune garantie qu’ils fonctionnent ou seront bientôt disponibles.

Pour beaucoup de propriétaires vegans, nourrir leurs animaux peut poser un dilemme moral. Mais leurs compagnons ont besoin de manger et en ce qui concerne les chats, ils n’ont pas vraiment de choix. À vous de voir comment faire mais n’oubliez pas, votre chat a besoin de viande.

10 animaux idéaux pour les foyers vegans

Bien entendu, il existe beaucoup d’animaux herbivores, voire omnivores qui n’ont pas toujours besoin de viande. Voici nos dix préférés.

1. Les lapins. Aucun souci avec ceux-là – les lapins sont herbivores et se nourrissent essentiellement de foin et de légumes. Ils mangent parfois leurs crottes, techniquement un produit provenant d’un animal mais il ne s’agit que de végétation à moitié digérée.

2. Les cochons d’Inde. Comme les lapins, ces jolies boules de poils sont 100% herbivores.

3. Les hamsters. La plupart des propriétaires de hamsters leur donnent de la nourriture de magasin, on ne sait pas toujours ce qu’elle contient. Ceci dit, les hamsters, à l’instar de rats et des souris, sont herbivores.

4. Les gerbilles. Tout comme les hamsters, les gerbilles sont herbivores. Elles ont l’estomac sensible et ont besoin d’un mélange de granulés de qualité. Les aliments trop frais peuvent leur faire du mal.

5. Les souris. Bien qu’elles aient tendance à tout grignoter à l’état sauvage, les souris survivent sans problème avec une alimentation vegan. Toutefois, mieux vaut leur donner de la nourriture spécialement conçue pour elles pour éviter toute carence en vitamines ou minéraux.

6. Les rats. Des rongeurs essentiellement omnivores qui ont besoin d’une alimentation fortifiée s’ils n’ont pas accès à de la viande. Ceci dit, les rats qui mangent trop de graisses animales grossissent et meurent prématurément.

7. Les poules. Les propriétaires de poules le savent, ces oiseaux boulottent tout ce qu’ils trouvent – de l’herbe, des scarabées, des vers, vos légumes, donc faites attention ! La plupart des aliments pour poules imitent un mélange de plantes et de produits animaux. Il est cependant possible d’acheter des mélanges vegans et il se pourrait que cela leur suffit. Cependant, avec une telle alimentation, vos poules pondront probablement moins d’œufs. Et vous n’arriverez pas à les empêcher de chercher à manger partout où elles vont, peu importe ce que vous leur donnez !

8. Les perruches et perroquets. Les vegans n’auront aucun problème avec les perruches et perroquets, à moins qu’ils essaient d’en élever. Les femelles couveuses ont besoin de protéines sous la forme d’œufs ou de viande cuite. Il existe toutefois des alternatives vegans.

9. Les pinsons. Beaucoup d’espèces de pinsons mangent des insectes et des vers, ce sont des friandises pour ces oiseaux. Mais il ne s’agit pas d’aliments essentiels en ce qui les concernent. Les pinsons ont besoin d’un mélange de graines et de légumes.

10. Pour les amateurs de reptiles. Quand on pense aux lézards et serpents, on a souvent en tête l’image de souris ou de criquets destinés à être dévorés. Mais il existe des reptiles herbivores, comme certains types d’iguanes. Trouver l’équilibre qui leur convient peut être difficile, mais au moins vous n’aurez pas à leur donner de viande.

Il existe un pléthore d’animaux herbivores, mais cette liste n’inclut pas vraiment les chats ou les chiens. Peu importe l’animal que vous choisissez, il aura besoin d’une alimentation saine et équilibrée qui convient à ses besoins.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux


Les incroyables avantages des œufs pour la santé : pourquoi les œufs sont-ils bons pour vous ?

Les œufs, on les connaît sous plusieurs formes et cuisinés de différentes façons. On les intègre dans de nombreux gâteaux et on en fait de merveilleuses recettes. Mais connaissez-vous vraiment les avantages des œufs sur votre santé ? Vous avez entendu beaucoup de choses sur les œufs mais vous ne savez plus démêler le vrai du faux. Il est grand temps de rétablir la vérité !

Blanc ou jaune ? Quelle partie faut-il préférer manger ? Quelles vertues et autres bénéfices porte-t-on aux œufs ? Est-il vrai qu’il ne faut pas en abuser ? 

Démolissons d’abord les préjugés

“Manger des œufs provoque du mauvais cholestérol et peut engendrer des problèmes cardiovasculaires…” – préjugé des années 1980, avant que les scientifiques ne démontrent les avantages des œufs. 

L’œuf n’est pas la cause d’un mauvais cholestérol dans votre organisme. Le jaune d’oeuf contient en effet environ 200mg de cholesterol, ce qui en fait l’un des aliments qui en possède la plus grosse quantite. Toutefois ce cholestérol, une fois ingéré, ne reste pas dans l’organisme. Environ 25% du cholestérol qui se trouve dans les aliments consommés est absorbé par l’intestin. 

Le cholestérol sanguin, celui écrit sur vos analyses de prise de sang, est produit à environ 75% par le foie. Le cholestérol est le fruit d’une alimentation déséquilibrée, constituée d’aliments riches en gras saturés (matière grasse, beurre, fromage, charcuterie…), qui va engendrer une sur-fabrication du “mauvais cholestérol” par votre organisme. L’œuf n’en est encore une fois pas responsable. Votre organisme est simplement déréglé, notamment par une alimentation pas adéquate, et finit par produire plus de cholesterole qu’il n’en faut. 

Toutefois évitez de manger des oeufs frits ou des oeufs avec des tartines de beurre chaque matin. En combinant, les œufs avec des acides gras, vous avez de fortes chances d’augmenter votre taux de “mauvais cholestérol”. 

L’œuf n’est également de ce fait pas responsable des artères bouchées ni des problèmes cardiovasculaires. Tout est une question d’équilibre. La consommation d’œufs chez une personne en bonne santé peut aller jusqu’à 6 œufs par semaine. 

L’oeuf : une source fabuleuse de micro et macro nutriments

Tout d’abord, sachez qu’un œuf ne contient que 90 calories ! Ils font partie du groupe viande-poisson-œuf.

Que ce soit le jaune d’oeuf ou le blanc, l’oeuf est rempli de nutriments et de vitamines utiles au bon fonctionnement de votre organisme. L’œuf contient des caroténoïdes, antioxydants qui permettent de lutter contre les pathologies du vieillissement et notamment la vue. Mais pas seulement ! 

L’œuf est riche en protéines (2 œufs équivaut à 100g de viande), en vitamines A, D, E, K, B2 et N12 mais également en phosphore, magnésium, potassium et minéraux, de quoi maintenir votre corps en parfait état de fonctionnement.  Deux œufs à 90 calories chacun et vous pouvez faire une omelette ! Son effet coupe-faim en fait un aliment à intégrer à vos repas si vous désirez faire attention à votre ligne (toujours avec modération et avec une alimentation équilibrée à côté, bien entendu !). Il permet également d’entretenir les tissus musculaires. Les protéines sont impliquées dans le bon fonctionnement des muscles. 

La vitamine B présente dans les œufs participe au bon fonctionnement de votre cerveau : mémorisation et concentration.  

Les œufs peuvent être facilement consommés par les femmes enceintes, les nutriments présents dans les œufs dont la vitamine B9 aident à la croissance et au bon développement cérébral du fœtus. 

Les œufs contiennent du Zinc (permettant la régulation hormonale) et avec les protéines et les vitamines qu’ils fournissent, les œufs sont de véritables alliés pour vos cheveux ! Il existe d’ailleurs sur internet de nombreuses recettes pour prendre soin de vos cheveux à l’aide des œufs que vous avez sous la main. 

Petite astuce Omlet : un œuf, quelques gouttes d’huile d’amande douce (pas plus de 4) et une cuillère de miel et vos cheveux vous remercieront ! Laissez agir 10 mn et rincez abondamment. 

Et puis les oeufs, après tout c’est bon pour la santé mais c’est aussi bon gustativement parlant ! Déclinables de différentes façons, les œufs nous permettent de varier nos repas, de varier nos recettes, de varier entre le sucre et le salé. Que vous aimiez les oeufs au plat, mollets, à la coque, en quiche, en gâteau ou en crêpe, il y en a pour tous les goûts. 

Retrouvez d’ailleurs nos dernières recettes de gâteaux ici.

Comment choisir ses oeufs 

La teneur en nutriments peut varier légèrement suivant l’origine des œufs que vous consommez. La teneur en Omega 3 peut être plus faible si vous achetez vos œufs en provenance d’un élevage en cage plutôt que ceux provenant d’un élevage Bio. 

Que veut dire le marquage sur les œufs ? 

0 = élevage biologique

1 = élevage plein air

2 = élevage en liberté, en intérieur

3 = élevage en cage, avec nid et perchoir

Nous ne pouvons que vous recommander d’avoir des petites poules chez vous pour bénéficier d’oeufs frais tous les jours au réveil. Comme vous avez pu le constater, les œufs sont utiles pour votre organisme mais aussi pour des détails plus esthétiques comme les cheveux ! Les avoir sous la main, sans se soucier d’aller faire les courses, est un réel plaisir. 

Pour pouvoir aisément stocker vos œufs quotidien fournis par vos petites poules vous avez de nombreuses possibilités de rangements. Le présentoir et la rampe pour oeufs d’Omlet permettent d’avoir vos œufs parfaitement rangés et conservés par ordre de ponte. Cela vous assure d’utiliser toujours les plus vieux en premier et donc de ne faire aucun gaspillage. 

Astuce Omlet pour savoir si vos œufs sont encore frais : prenez un verre d’eau et mettez l’œuf à l’intérieur. Si il coule, l’oeuf est encore bon, si il flotte l’oeuf n’est plus frais et n’est pas à consommer. 

Les œufs sont donc dotés de plusieurs vertues et avantages et il est bon d’en consommer chaque semaine. La règle de l’équilibre dans l’assiette est primordiale pour avoir une alimentation équilibrée et saine tout en profitant de délicieuses recettes, il est encore grand temps de vous faire des Omlet (omelettes). 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Oeufs


Pride of Omlet : première de la classe

Cet article fait partie de notre série Pride of Omlet, une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

-Par Anneliese Paul

Henni Hen est une assistante professionnelle. Une poule adorable et câline qui aime les enfants, elle accompagne ses gentils propriétaires, Hamish et Verity.

Chaque printemps, Verity fait éclore des poussins à l’aide d’un incubateur dans son école du Kent, au Royaume-Uni où elle travaille en tant qu’enseignante. C’est toujours un grand moment pour les enfants qui apprennent beaucoup et les poussins duveteux marquent bien l’arrivée de Pâques.

Il était donc couru d’avance qu’Henni deviendrait assistante dès son plus jeune âge. Après tout, elle est née dans l’école. Henni aide les enfants dans leur travail et est devenu le sujet de beaucoup de leçons.

Mais le vrai talent d’Henni est sa capacité d’aider les enfants à apprendre à lire. Henni est illettrée, mais les enfants qui n’osent pas lire en face d’un adulte ont pris l’habitude de s’asseoir sur un pouf à l’écart avec Henni. Elle se blottit contre eux et les écoute lire avec patience et les encourage avec ses gloussements.

Quand Henni et ses sœurs sont devenues trop grandes pour le clapier dans la salle de classe, Verity et Hamish ont déménagé dans une maison avec un jardin. Plutôt que de faire comme d’habitude et de donner les poules aux fermiers locaux, ils ont décidé d’adopter Henni et ses sœurs. Ils comptaient d’abord adopter un chien, mais vu qu’ils travaillent tous deux à plein temps, adopter des poules semblait être un bon compromis.

Henni passe l’essentiel de son temps dehors à gratter le sol pour trouver à manger ou à grimper en hauteur. Une poule ordinaire en bref. Mais Verity et Hamish lui ont appris à utiliser une litière vu qu’elle aime se balader dans la maison et y recevoir des câlins, sans oublier son travail à l’école.

Durant le confinement, Henni a manqué aux enfants. Du coup, Verity a pris soin de l’inclure dans ses leçons soit en direct, soit enregistrées. Quand Verity lit des histoires à ses élèves, Henni se repose sur ses épaules et surveille que tout le monde soit attentif. Le vice-recteur appelle régulièrement pour prendre des nouvelles d’Henni.

Mais ça n’est pas tout. Henni et ses sœurs ont pondu environ six œufs par jour pendant le confinement, du coup Verity en a profité pour les distribuer à ses voisins. Tous les matins à 10h, Henni pondait un œuf et commençait à crier, pour que les voisins sachent que leurs œufs étaient prêts. Henni sautait ensuite sur les épaules de Verity et ils allaient distribuer les œufs ensembles.

Une fois de retour à la maison, Henni allait se percher sur son perchoir préféré sur le toit du garage et les enfants du voisinage venaient rendre visite à Verity et Hamish pour dire bonjour à « celle sur le toit ! »

Henni et ses sœurs Megg, Gertie, Margot, Ginger, Rona et Nora vivaient dans un poulailler en bois dans le jardin avant de rentrer dans le garage pour l’hiver quand il faisait trop froid, mais Verity et Hamish ont décidé que ça n’était pas suffisant. Donc l’année dernière, ils ont acheté un nouveau poulailler, un Eglu Cube d’Omlet et leurs poules peuvent maintenant rester dehors toute l’année.

Mais Henni aime toujours rentrer dans la maison pour recevoir des câlins et s’installe souvent sur le canapé entre Verity et Hamish quand ils regardent un film après le travail.

Une poule très ordinaire, pas très haut placée dans la hiérarchie, mais une éternelle optimiste. Les enfants et ses propriétaires y tiennent beaucoup. Elle mérite bien la meilleure note pour ses efforts.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux


Est-ce que je peux laisser mes poules avec d’autres animaux ?


Photo :
Daniel Tuttle via Unsplash

Si vous comptez adopter des poules, vous devrez prendre en compte vos autres animaux, comme vos chiens ou vos chats qui risquent de laisser libre cours à leurs instincts et chasser vos oiseaux. Ceci dit, vos animaux sont capables de s’entendre tant que vous faites l’effort de leur expliquer les règles.

Les chiens et les poules

Le plus important quand on a un chien est de prendre son comportement en compte. Est-ce qu’il coure après des lapins ou des chevreuils quand vous êtes en promenade ? Comment se comporte-t-il vis à vis des oiseaux qui visitent votre jardin ? S’il n’arrive pas à se retenir de les attaquer, il fera probablement de même avec des poules. Par contre s’il est d’un genre calme, vous n’aurez pas de problème et il y a des chances pour que le poulailler ne l’intéresse même pas.

Il s’agit bien entendu d’extrêmes. Il est plus probable que votre chien soit curieux et s’approche des poules. Il va peut-être passer un peu de temps à les observer voire même à jouer avec elles sans toutefois les attaquer. L’essentiel est de lui faire comprendre que les poules font partie de la meute et qu’il ne faut pas les chasser. Votre chien doit aussi se rendre compte que ce sont des oiseaux fragiles et qu’il doit être doux avec elles.

Comment apprendre aux chiens à s’entendre avec les poules

Vous pouvez apprendre à votre chien que vos poules font partie de la famille en le laissant vous observer quand vous vous occupez d’elles et de leur poulailler. Au début, gardez votre chien à l’écart à l’aide d’une barrière ou d’un filet à poules. Beaucoup de races de chiens sont hésitantes par rapport aux petits animaux et deviendront très protecteurs une fois qu’ils ont accepté les poules dans leur meute. Si votre chien les renifle doucement au lieu de tenter de jouer avec elles la tête aplatie et le derrière levé, vous êtes sur la bonne voie.

Un des éléments les plus importants à garder à l’esprit est le comportement de chaque race de chien. Les chiens de chasse comme les lévriers greyhounds et les beagles courront après des poules excitées et ne devraient pas être laissés en présence de volailles. Par contre, les chiens de ferme comme les chiens bergers ont tendance à protéger leur « troupeau » et ne devraient pas faire de mal à vos oiseaux.

Il n’y a pas de garantie que vos chiens et vos poules s’entendent, mais il est crucial de les laisser s’habituer les uns aux autres. Comme pour d’autres formes de dressage canin, ce processus peut prendre du temps. Comptez probablement plusieurs semaines avant que vous puissiez laisser votre chien avec vos poules sans barrière. Quand vous les do présentez la première fois, pensez à garder votre chien en laisse juste au cas où.

Les chats et les poules

Pas de surprise, les chats sont très différents des chiens. Ils sont difficiles à éduquer et leur comportement est pratiquement impossible à prédire. Cependant, ils ne considèrent généralement pas les poules comme des proies, un fait corroboré par de nombreux fermiers. Ils préfèrent les rats et les souris. Si vous avez des poules, vous avez probablement un rat quelque part et votre chat devrait normalement se faire un plaisir de s’en occuper.

La plupart des poules sont trop grandes pour intéresser les chats, mais tout dépend de la race de vos poules et de la taille de votre chat. Si ce dernier commence à rôder près des volailles, vous aurez besoin d’un enclos et d’un poulailler robustes qui l’empêcheront d’attaquer vos poules. Ceci dit, mieux vaut avoir un enclos et un poulailler de qualité, que vous ayez des chats ou non. L’idéal est bien entendu un poulailler Eglu. Il est très sécurisé et est fourni avec un enclos détachable.

 

Les cochons d’Inde et les poules

Vous avez peut-être déjà un clapier pour cochons d’Inde dans votre jardin. Cela ne risque pas de déranger vos poules, mais vous ne pourrez pas les y héberger. Les cochons d’Inde et les poules ne font pas de bons colocataires et ce, pour plusieurs raisons. Premièrement, vous augmenterez encore plus le risque d’attirer des rats à cause de la nourriture de vos animaux. Deuxièmement, les poules ont une hiérarchie qu’elles établissent à coups de bec. Leurs plumes épaisses les protègent de ces attaques, mais les cochons d’Inde ne disposent pas d’une telle protection.

Les lapins et les poules

Les lapins et les poules s’entendent bien à partir du moment que vous les présentez quand ils sont encore jeunes. Ils peuvent partager un enclos, mais ont des besoins différents tant au niveau de l’équipement que de la nourriture.

Les lapins, par exemple, ont besoin d’un espace propre où se reposer, vous devrez donc nettoyer l’enclos et le poulailler plus souvent que d’habitude. Vous devrez aussi réserver un peu d’espace pour que vos lapins et vous poules puissent se détendre à part. Divisez votre enclos en trois espaces, un pour les poules qui couvent, un pour vos lapins et un dernier pour tout le monde.
 
 
Photo : JackieLou DL via Pixabay

Vos poules se sentiront plus en sûreté si vous avez un grand jardin. En général, plus vous avez d’espace, plus vos poules auront de chance de s’entendre avec vos cochons d’Inde ou vos lapins.

Les poules et les autres animaux

Les poules s’entendent aussi avec les chèvres, les canards (femelles. Les mâles les attaquent). C’est un peu ironique, mais elles ont de la peine avec les oiseaux de volières. Elles grignoteront ce qui tombe sur le sol, mais attaqueront les autres oiseaux et attireront probablement des rats et des souris, un vrai problème pour les petits oiseaux.

Les hamsters, gerbilles et autres petits mammifères ne devraient jamais être laissés dans le même enclos que des poules. Celles-ci vont les tuer à coups de bec.

Suivez ces quelques règles et votre ménagerie sera heureuse !

Photo :Ricky Kharawala via Unsplash

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux


Pride of Omlet : un vrai soutien

Cet article fait partie de notre série Pride of Omlet, une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

-Par Anneliese Paul

Hennifer, Marge et Sybil sont des poules de réforme qui travaillent avec Jonathan. Leur but ? Transformer la vie de délinquants par l’intermédiaire du projet Rosemead. Jonathan (un accompagnateur et défenseur des poules) considère que les poules sont capables de résoudre des problèmes sociaux difficiles.

Le projet Rosemead est un foyer à Southend on Sea (Royaume-Uni) dont le but est de réinsérer les délinquants dans la vie active en leur donnant les compétences nécessaires. Il y a six ans, le projet a reçu des fonds de la par de la mairie de Southend pour rénover son jardin. Un polytunnel y a été installé et des parterres de fleurs et des arbres fruitiers ont été plantés.

Jonathan y a ensuite amené ses poules. Au début, ces oiseaux de réforme étaient en piteux état. En plus d’être maigres, elles avaient perdu beaucoup de plumes. Leurs crêtes étaient pâles et molles. Mais après quelques semaines à parcourir le jardin et ses tas de compost, elles ont repris des couleurs.

La plupart des résidents du projet sont d’anciens sans domicile ou prisonniers. Quand ils arrivent dans leur nouvelle chambre, ils y trouvent un bol avec deux œufs sur une table de chevet avec un petit message : « Hennifer, Marge et Sybil vous souhaitent la bienvenue ».

Jonathan se sert des œufs de ses poules pour apprendre aux résidents à cuisiner des plats simples comme des omelettes. Il a affiché des posters dans la cuisine qui expliquent les différentes façons de préparer des œufs. Ils sont même devenus une forme de monnaie, ce qui a aidé à apaiser les voisins. Après un incident avec l’un des résidents, Jonathan a rendu visite à Jean, un voisin âgé qui avait des hésitations par rapport au projet. Il lui a amené des œufs. Ceux-ci lui ont permis de rompre la glace.

Tout se passait bien jusqu’à l’arrivée d’un renard. Doris, la mère poule du groupe original, s’est précipitée sur le renard pour protéger sa famille, ce qui lui a coûté la vie. Elle est maintenant enterrée dans le jardin. L’attaque a fait l’effet d’un choc chez les résidents. Lors de sa visite suivante chez Jean, Jonathan lui a raconté ce qui s’était passé et lui a fait part de son intention d’adopter plus de poules chez la British Hen Welfare Trust. Jean a décidé de l’accompagner et d’adopter des poules également. Une expérience positive pour tout le monde.

C’est là que Hennifer, Marge et Sybil ont été adoptées après avoir été libérées de leur cage. Cela fait maintenant deux ans et demi qu’elles résident au foyer et font partie du projet. Ces deux poules sont des assistantes exemplaires pour Jonathan. Hennifer est sûre d’elle-même, Sybil est curieuse et Marge est détendue. Elle aime faire la sieste près des champs de lavande.

La plupart des résidents demeurent au foyer pendant deux ans avant de déménager dans un domicile privé, mais ils rencontrent souvent des difficultés en chemin et finissent parfois à nouveau en prison. Un de ces prisonniers a alors contacté le projet Rosemead (par l’intermédiaire de sa famille) pour leur demander des photos des poules. En effet, celles-ci aident beaucoup les résidents de Rosemead et ils y sont très attachés.

Un autre résident nous raconte qu’il adore entendre les poules glousser le matin quand il se réveille, ça le rend heureux. Un troisième a pris la responsabilité de laisser sortir les oiseaux tous les matins à 7 heures tapantes. Les poules sont d’une grande aide pour les résidents dans le jardin, quoi qu’ils fassent. « Elles ne s’enfuient pas quand ils sont là. C’est important, » nous explique Jonathan.

Certains résidents aiment acheter des friandises pour les poules. Ce qui peut paraitre banal, mais il vaut mieux ça qu’une bière. C’est bon signe. S’occuper de poules peut être beaucoup de travail, mais ce travail apprend entre autres aux résidents à nettoyer et à s’occuper d’animaux, ce qui crée un sentiment de responsabilité.

Jonathan nous raconte que « ce travail peut être très difficile, c’est dur de voir le côté positif, mais pouvoir offrir une qualité de vie adéquate à quelqu’un fait toujours plaisir et nos poules ne manquent pas de nous faire sourire. »

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux


Pourquoi le printemps est la saison idéale pour adopter des poules !

Le printemps est la saison rêvée pour installer un poulailler dans votre jardin ou pour adopter de nouvelles poules car les jours sont plus longs et plus chauds. Le jardin se réveille gentiment, les légumes commencent à pousser – très important pour l’alimentation de vos oiseaux. Les poules produisent plus d’œufs une fois l’hiver terminé et profitent généralement bien du climat plus doux et de la chaleur apportée par le printemps.

Quand devrais-je acheter des poules prêtes à pondre ?

Vous trouverez des poules prêtes à pondre au printemps car la plupart des éleveurs font éclore leurs œufs en décembre ou janvier. Entre 16 et 22 semaines après, entre mars et juin, ces poussins seront devenus des poules prêtes à pondre.

En adoptant des poules si jeunes durant cette période de l’année, vous profiterez probablement d’œufs frais pendant trois ans. Il s’agit d’un facteur important pour tout éleveur qui se respecte.

Les poux rouges et comment s’en débarrasser

Les poux rouges infestent souvent les poulaillers, mais leur population diminue fortement en hiver. Le début du printemps est le moment idéal pour traiter votre poulailler et enclos contre ces parasites avant qu’ils ne puissent profiter de la chaleur printanière pour se reproduire en masse. Votre fournisseur de produits pour animaux habituel vend probablement un spray anti-poux mais si ça n’est pas le cas, vous en trouverez chez un fournisseur agricole.

Il existe une autre méthode de prévention. Hébergez vos poules dans un poulailler à l’abri des poux. Ceux-ci prospèrent dans les poulaillers en bois car ils regorgent de recoins confortables pour ces petites créatures. En gardant vos poules dans un poulailler de qualité tel que notre gamme de poulaillers Eglu , vous ne donnerez aucune possibilité aux parasites de s’installer dans la demeure de vos oiseaux – les Photo : Myriam via Pixabay                                                        poulaillers Eglu sont en effet constitués de plastique facile à nettoyer, les poux                                                                                                                n’auront aucune chance !

Si vous êtes déjà en train de vous débarrasser des poux, profitez-en pour vous attaquer aux vers. Leur population décline également en hiver, donc le printemps est le bon moment pour traiter vos poules contre ces parasites.

Les poules et l’été

L’été est la saison idéale pour adopter des poules de réforme. Ces oiseaux ne sont pas habitués à la vie à l’extérieur et la météo estivale est assez douce pour qu’elles aient la chance de s’habituer à leur nouvelle condition. Le printemps convient aussi, mais elles seront bien plus heureuses en été.

Les poules de réforme sont des compagnons merveilleux et malgré le fait qu’on s’en soit débarrassé parce qu’elles n’étaient plus « rentables », elles sont encore capable de p ondre des œufs pendant environ deux ans. Si l’adoption de poules de réforme vous intéresse, contactez une association pour animaux ou toute autre organisation de protection pour animaux. L’avantage d’adopter des poules de réforme via de telles organisations est que les oiseaux que vous recevrez seront normalement en bonne santé.

Les poules qui se promènent à l’air libre en été picorent et dévorent des parasites tels que des limaces ou des mouches. Pensez par contre à protéger vos pousses et parterres, les poules en sont très friandes.

Les poules dans les régions plus chaudes auront besoin d’assez d’ombre ainsi que d’un poulailler disposant d’une ventilation adéquate. Le poulailler Eglu Cube est parfait pour ce genre de situation – son intérieur est suffisament frais, même durant les canicules et s’il équipé de bâches de protection, il disposera d’ombre toute la journée.

Les poules, l’automne et l’hiver

L’automne est une bonne saison tant pour les poules que pour leurs éleveurs. Le sol et les tas de feuilles sont plein d’insectes délicieux et si vous avez des arbres fruitiers, vos oiseaux pourront se délecter de leurs fruits.

Les poules muent généralement en automne et auront besoin d’une alimentation adéquate pour rester en bonne santé et pousser de nouvelles plumes. Un apport en vitamines et minéraux supplémentaires leur fera du bien. Vous pouvez aussi ajouter du vinaigre de cidre à leur eau pour un plumage plus reluisant.

La plupart des poules supportent le froid. Par contre, elles n’aiment pas se mouiller, donc pensez à les protéger à l’aide d’une couverture pour leur poulailler ou en leur donnant un coin sec dans lequel elles peuvent se blottir. Placez des copeaux de bois sous le poulailler pour éviter que le sol devienne boueux.

Selon la race de vos poules, elles pondront peut-être moins d’oeufs en hiver sans toutefois complètement arrêter de pondre. Occupez-les et gardez-les en bonne santé avec undistributeur de nourriture Caddi et des jouets à picorer. Elles ne manqueront jamais de quoi manger !

À moins que vos hivers soient particulièrement rudes, vous poules parviendront à rester chaudes en se blottissant dans le poulailler. Il s’agit après tout d’oiseaux robustes (avec quelques exceptions) et sont parfaitement capables de s’adapter au climat. Ceci dit, aidez-les autant que possible. Par exemple, un poulailler isolé comme l’Eglu Cube permettra de les garder heureuses et en bonne santé lors des mois les plus froids.

Donc même si le printemps est la saison rêvée pour adopter de nouvelles poules, elles seront capables de s’épanouir toute l’année.

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Pourquoi les poules combattent le gaspillage comme personne !

Photo : Erik Karits via Pexels

Les poules ont un train de vie écologique. Elles forment un élément intégral d’un jardin en bonne santé et recyclent beaucoup de nourriture que personne d’autre ne toucherait.

Et quoi de plus écologique que de transformer des détritus en œufs ? L’élevage de poules à l’air libre est un pas dans la bonne direction si vous désirez un train de vie écologique. Pas besoin d’élevage intensif, de granges surpeuplées ou d’autres infractions éthiques !

Vos restes constituent d’excellents suppléments si l’alimentation de vos poules est constituée principalement de granulés. Les poules sont omnivores et dévoreront tout ce que vous leur donnerez, entre autres pâtes cuites, pain noir (trempé dans l’eau pour éviter qu’il gonfle dans leurs estomacs), légumes verts, céréales, viande cuite (non salée ou saumurée), bananes, graines de tournesol, alfalfa, citrouilles, courgettes, potiron, patates douces et concombres. Suspendez de la laitue ou des troncs de brocoli dans leur cage pour qu’elles puissent s’amuser à les picorer.

Les friandises comme le pain, les céréales ou les pâtes doivent être offertes avec modération car il ne s’agit pas d’aliments nutritionnels et ils feront grossir vos poules. Les produits laitiers ou trop de salade (surtout de type iceberg) risquent de provoquer des problèmes de diarrhée, donc à éviter.

Les poules aiment aussi grignoter des plantes comme les orties ou les dents-de-lion. Certaines plantes leur sont par contre toxiques, faites attention. Consultez notre page Plantes et aliments toxiques pour les poules dans la rubrique guides pour poules pour plus d’informations à ce sujet.

Aliments à ne jamais donner à vos poules

Les patates, tomates et aubergines font partie de la famille des solanacées et sont toxiques pour les poules. Cette règle s’applique à tous ces aliments quand ils sont crus. Une fois cuits, la solanine qu’ils contiennent est détruite. Par conséquent, les poules peuvent manger des tomates ou des patates cuites.

Parmi les autres types d’aliments à ne pas donner aux poules on trouve les pépins de pomme, les avocats, le chocolat et autres sucreries, les aliments salés comme le bacon, le fromage, les chips, les haricots secs, l’ail cru, les oignons et les poireaux.

Les agrumes sont légèrement toxiques. Ils ne sont pas mortels, mais en grande quantité ils donneront de la diarrhée aux poules et auront un impact sur leur production d’œufs.

 

Photo : Tetiana Bykovets via Unsplash

Autre point important, les restes que vous donnez à vos poules doivent être frais. La nourriture moisie doit être jetée et en aucun cas offerte à vos volailles ou tout autre animal.

Les légumes trop mûrs ou fripés et le pain sec sont par contre comestibles tant qu’ils n’ont pas de trace de moisissure.

Ne donnez pas de plantes sauvages à vos poules à moins que vous soyez certains qu’elles soient comestibles. Identifiez correctement la plante et si vous avez le moindre doute, ne la donnez pas à vos oiseaux.                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Photo : Ayda Oz via Unsplash

…Mais qu’en est-il des fientes ?

Vous vous en doutez, tous vos restes ne seront pas transformés en œufs. Une partie d’entre eux ressortira sous forme de fientes. Celles-ci constituent un excellent fertilisant une fois qu’elles commencent à pourrir. Plutôt que de les ajouter directement à vos plantes et parterres, mélangez-les à votre compost et à la litière usagée de votre poulailler.

Les fermes à élevage intensif polluent énormément, en partie à cause de l’accumulation de fientes qui terminent dans les rivières. Mais ça n’est pas le cas des poules dans les petits jardins car elles ne sont tout simplement pas assez nombreuses pour produire un tel volume d’excréments. On l’a vu, en petite quantité, les fientes font du bien aux jardins.

Comment les poules peuvent vous aider à arrêter de gaspiller de la nourriture

Lorsque vous donnez vos restes à vos poules, vous vous rendez compte du gaspillage que vous et votre famille produisez. Après tout, ces restes passaient directement à la poubelle quand vous n’aviez pas encore de volailles.

Cette réalisation pourra peut-être vous faire repenser vos habitudes d’achat, la façon dont vous faites la cuisine et le gaspillage en général. Du coup, pourquoi ne pas arrêter de cuisiner plus de nourriture que nécessaire, ou d’acheter en masse et donc de risquer de garder des légumes dans le réfrigérateur jusqu’à qu’ils pourrissent ? Vous économiserez également beaucoup d’argent avec de telles mesures.

Au départ, apporter ces restes à vos poules vous a peut-être fait plaisir, mais une fois que vous commencerez à réfléchir au coût total, vous vous poserez probablement des questions. Combien d’argent gaspillez-vous juste pour avoir des restes à donner à vos oiseaux ? Après tout, vos volailles ont largement assez à manger avec tous les granulés, graines, feuilles de dents-de-lion et autres friandises que vous leur offrez. Elles n’ont pas vraiment besoin de ces restes.

Une fois que vous avez trouvé un équilibre qui convient à votre style de vie, celui-ci aura probablement un effet positif sur votre attitude par rapport au gaspillage. Vos poules peuvent vous apprendre à réduire le gaspillage de nourriture et être plus écologique, d’un certain point de vue. La question est, quels autres types de gaspillage pouvez-vous réduire ? La liste est sans fin, mais vous pouvez commencer par les plastiques à usage unique,  Photo : Anna Shvets via Pexels       les produits non-écologiques et les emballages. Notre société a beaucoup évoluée ces dernières décennies,                                                               mais il y a encore du chemin à faire.

Comment certains groupes utilisent les poules dans leurs campagnes contre le gaspillage

Certains groupes sont parvenus à la conclusion logique qu’il vaut mieux ne rien gaspiller. Et les poules sont gagnantes. Ces groupes récupèrent les restes de restaurants, ménages et magasins et les donnent à leurs oiseaux qui les « transforment » ensuite en œufs, ce dont tout le monde profite. Ce type de projet est très peu coûteux, donc ces œufs sont plus ou moins gratuits.

Par exemple à Austin, Etats-Unis, les autorités locales ont lancé un programme qui vise à réduire le gaspillage de nourriture à zéro il y a maintenant quelques années. Elles ont payé les résidents locaux pour qu’ils gardent des poules dans leurs jardins. Celles-ci sont uniquement nourries à l’aide de restes de qualité. Elles disposent donc d’une alimentation correcte. Le but de ce projet était aussi de réduire le nombre d’aliments jetés dans les décharges et a eu comme résultat de réduire les émissions de méthanes de façon notable.

Certaines écoles au Royaume-Uni et aux Etats-Unis ont créé des projets similaires à plus petite échelle, encourageant leurs communautés à donner leurs restes aux poules, ce qui devrait en inspirer plus d’un !

Savoir que ces restes deviennent des œufs fait plaisir. Et utiliser ce processus pour des projets à large échelle est très inspirant. Nous ne pouvons qu’espérer qu’ils fassent des émules !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Pride of Omlet : une compagne fidèle

Cet article fait partie de notre série Pride of Omlet, une compilation de récits incroyables qui mettent en valeur des animaux extraordinaires dont la bravoure, bonté, compassion et intelligence méritent d’être partagées avec le reste du monde.

-Par Anneliese Paul

Les propriétaires de Martha, Nicola et Ben, ont acheté des volailles pour faire plaisir à Julia, leur mère dont ils s’occupent à la maison. Cette famille n’aurait jamais cru qu’une poule décide de lui tenir compagnie dans sa lutte contre la démence.

En tant qu’enfant, Julia s’était occupée de poules. Elle avait souvent raconté à Nicola comment elle habillait ses oiseaux avant de les promener dans le jardin dans une poussette. Mais elle a dû attendre ses 90 ans avant de pouvoir à nouveau s’occuper de poules. Un rêve devenu réalité pour elle.

Nicola et Ben ont toujours pensé qu’ils n’avaient pas assez d’espace dans leur petit jardin, mais quand il a rendu visite à des proches en Irlande, Ben a remarqué une publicité Omlet qu’il à ensuite montré à Nicola. « C’est juste ce dont on a besoin », elle a dit. Leur poulailler Eglu est vite arrivé. Ils ont ensuite adopté deux poules hybrides que Julia a nommé Martha et Mary.

Mary était plutôt timide et préférait rester seule, mais Martha s’est pratiquement précipitée dans les bras de Julia dès le premier jour. « C’était un vrai coup de foudre, » nous explique Nicola.

Malheureusement, Mary est décédée, ce qui a créé un vide pour Martha. Comme tout le monde, la famille préfère laisser leurs poules se promener librement dans le jardin. Un jour, un renard s’est faufilé dans le jardin et a attrapé Martha. Nicola et Ben l’ont entendue crier dehors et se sont précipités pour voir ce qui se passait. Le renard s’est alors enfui, mais Martha était traumatisée et souffrait d’une aile cassée. Par chance, elle a depuis guérie. Ben et Nicola ont également agrandi leur enclos pour que leurs poules ne puissent sortir que quand ils sont dans le jardin.

Quand il faisait beau, Julia aimait s’asseoir dehors et observer Martha. Julia ne pouvait se déplacer qu’en chaise roulante et Martha en profitait pour grimper sur l’appui-pieds afin de se réchauffer les pattes. L’été dernier, alors que Julia n’arrivait plus à finir ses phrases, elle s’est mise à discuter avec Martha à l’aide de bruits doux. Elle pouvait rester assise pendant des heures à papoter tranquillement avec sa poule.

Pour Nicola, Martha avait presque un côté humain. Elle n’était pas juste intéressée par la nourriture et venait tenir compagnie à Julia même quand celle-ci n’avait rien à offrir. Julia tenait à Martha.

« On la voyait se balader dans le jardin avec maman, presque comme si elle s’en occupait. C’était magnifique. »

Nicola s’est finalement rendue compte que Martha se mettait à crier quand il y avait un problème et qu’elle pouvait la laisser seule dans le jardin avec Julia sans avoir à s’inquiéter.

« C’était étrange, », nous raconte Nicola, « j’entendais tout à coup Martha crier et quand j’allais voir ce qu’il passait, je découvrais que maman avait laissé tomber quelque chose, qu’un objet avait glissé de la table ou que maman n’arrivait plus à se souvenir où j’étais passée. »

On pouvait toujours compter sur Martha pour faire sourire Julia et elle profitait bien de ses œufs, surtout lors des stades les plus avancés de sa démence. Elle était particulièrement friande d’œufs durs. Martha annonçait toujours la ponte en se précipitant vers les parois de l’enclos et en criant comme pour dire « Mon œuf est prêt ! »

Julia adorait tenir les oeufs chauds de Martha. Une fois, alors que Julia faisait la sieste, Nicola lui a amené un œuf fraîchement pondu. Elle venait de se réveiller et a souri lorsqu’elle a aperçu l’œuf. Elle s’est ensuite rendormie, l’œuf dans ses mains. Quelques heures plus tard, Nicola est venue réveiller sa mère quand soudainement, l’œuf est tombé du canapé comme si Julia l’avait pondu. L’oeuf était intact. « Tu ponds des œufs maintenant ? » a demandé Nicola, ce que Julia a bien compris et tout le monde a rigolé. Ce moment fut mémorable pour la famille. Julia a gardé l’œuf dans sa main le reste de la journée. Ces souvenirs sont très important autant pour Nicola que pour Ben.

Malheureusement, Julia est décédée en septembre. « Quand elle était encore en vie, maman et Martha étaient inséparables, » nous raconte Nicola. « Je n’aurai jamais cru que maman se lierait d’une telle amitié avec une poule. Mais vu comme Martha s’est occupée d’elle, on peut vraiment dire que les poules sont des compagnes fidèles. »

« Je pense que nous aurons toujours des poules, elles sont irrésistibles. Elles font vraiment partie de la famille. »

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Que faut-il prendre en compte lorsqu’on élève des poules ?

Les détenteurs d’oiseaux à titre privé, notamment de volailles, sont tenus de confiner ces derniers pendant l’épidémie de la grippe aviaire. Merci de consulter cet article pour plus d’informations : https://blog.omlet.fr/2020/12/04/

Avoir des oiseaux dans le jardin qui pondent régulièrement des œufs, c’est chouette, n’est-ce pas ? Mais avant de s’y mettre, il y a quelques éléments à prendre en compte. Par exemple, que le jardin convienne à l’élevage de poules ou les coûts nécessaires… C’est pourquoi nous avons compilé cette liste d’informations et de conseils utiles !

Élever des poules, combien ça coûte ?

Il vous faudra probablement payer pour la nourriture, litière, sable, eau et électricité. Selon l’âge et la race de vos poules et du type et de la qualité de la nourriture que vous leur donnez, comptez environ 12 pour cinq poules par mois. Vous pourrez réduire les coûts si vos poules trouvent la plupart de la nourriture dans leur enclos, mais de la nourriture organique de qualité coûtera par contre plus cher. Pensez aussi à acheter du chou, des feuilles de chou-fleur ou encore des épinards comme suppléments aux granulés de vos oiseaux car ils en ont besoin. Un sac de litière coûte environ 15 €.

Mais ça n’est pas tout, il vous faudra aussi payer le vétérinaire et ses honoraires vont dépendre de la situation. Les vaccins sont assez bon marché et ne devraient pas coûter plus de 15 . Selon le type de maladie contre laquelle vous allez vacciner vos poules et si vous les vermifugez régulièrement, les coûts risquent d’augmenter. Et si on ajoute encore des suppléments, comptez environ 60 par année.

Pour simplifier, vous paierez probablement au maximum 50€ par mois pour cinq poules. Donc ces oiseaux sont plus rentables que d’autres animaux de compagnie comme les chiens ou les chats et ont l’avantage de pondre des œufs délicieux.

Souvenez-vous toutefois qu’il s’agit là d’une estimation générale qui dépendra bien entendu de votre pays et région, voire même de votre ville ou village.

En plus de ces frais, vous devrez aussi vous procurer un poulailler pratique et bien conçu pour garder vos oiseaux à l’abri. Vous pouvez acheter un poulailler ou fabriquer le vôtre.

 

Le perchoir à poules d’Omlet

Parmi les produits qui devraient faire partie de toutes les listes de courses, on trouve des mangeoires et abreuvoirs, un perchoir et dans l’idéal des jouets à picorer ainsi qu’un distributeur de friandises pour que vous puissiez nourrir vos poules de façon propre et saine.

Bien entendu, il vous faudra aussi acheter des poules. Les frais dépendent de la race et de l’âge de l’animal. Un groupe idéal pour un éleveur débutant devrait être composé de 4 ou 5 poules âgées d’entre 16 à 24 semaines. Si vous avez envie d’une race spéciale, vous paierez tout de suite plus cher. Une poule coûte généralement entre 3 et 12 €.

Veuillez consulter notre guide Élever des poules, combien ça coûte ?’ pour des informations plus spécifiques:

thttps://www.omlet.co.uk/guide/chickens/should_i_keep_chickens/how_much_do_chickens_cost/ Les jouets à picorer Omlet

Combien d’effort et de temps ai-je besoin pour élever des poules ?

Le travail quotidien dépend du nombre de vos poules, de leur âge et de votre préparation. Bien entendu, comptez plus de temps pour vos occuper de poussins nouveau-nés que de poules adultes. Consultez notre dernier blog pour savoir si vous occuper de poussins vous conviendra : L’élevage de poules pour débutants : poussins ou adultes?

En règle générale, plus vous avez de poules, plus vous aurez de travail, mais vous profiterez aussi de plus d’œufs pour vous et votre famille ! Cependant, s’occuper de 6 oiseaux est plus facile que de s’occuper d’un chien. Nourrissez vos poules et changez leur eau quotidiennement et assurez-vous qu’elles soient en bonne santé. Laissez-les aussi sortir au moins une fois par jour, soit libres dans le jardin, soit dans un enclos pour les protéger des prédateurs.

Un autre facteur à prendre en compte sont vos heures de travail. Si vous commencez tôt le matin ou tard le soir, vous aurez des difficultés à laisser sortir vos poules et les rentrer au bon moment. Mais ça ne veut pas dire devoir tirer un trait sur l’élevage de poules. Achetez une porte automatique pour poulailler qui s’ouvre et se ferme automatiquement même quand vous n’êtes pas là pour régler le problème !

10 à 15 minutes de travail par jour devrait être suffisant pour l’essentiel et garder vos poules en bonne santé (n’oubliez pas de réserver un peu plus de temps pour leur donner des câlins !).

Est-ce que mon environnement convient aux poules ?

Les poules ont besoin de pouvoir se promener à l’extérieur en toute sécurité pour s’exercer et profiter du soleil et de l’air frais. Elles pourront gratter le sol pour trouver à manger et se rouler dans la poussière.

La race et le nombre de vos poules détermineront l’espace dont vous aurez besoin. Elles auront besoin de suffisamment de place pour s’épanouir. Cependant, il est important d’avoir un poulailler et un enclos pour protéger vos poules des prédateurs quand vous n’êtes pas dans les alentours.

Mais qui va s’occuper de mes poules quand je ne suis pas là ?

Que vous partiez en vacances pour quelques jours ou pour plus longtemps, il y a toujours des solutions pour s’assurer que tout se passe bien pour vos poules.

Le plus pratique et probablement le plus facile est de demander de l’aide à un ami, à un membre de votre famille ou à un voisin. Il leur suffit de surveiller vos poules lorsque vous êtes loin. Pas d’inquiétude si vous ne trouvez personne pour vous aider. Les baby-sitters vous connaissez ? Et bien sachez qu’ils existent aussi pour les poules. Il y en a peut-être près de chez vous. Attention de n’engager que quelqu’un qui s’y connait en volailles.

Une autre option est d’investir dans un distributeur de nourriture automatique. Ces appareils permettent à vos poules d’avoir accès à manger toute la journée tout en empêchant les rats et autres parasites de venir grignoter. Pour finir, l’acquisition d’une porte automatique pour poulailler, vous facilitera la vie car vous pourrez la paramétrer à l’aide d’un tableau de bord pour qu’elle s’ouvre et se ferme à certains moment de la journée selon la position du soleil. Vos oiseaux pourront donc profiter de l’air libre même quand vous n’êtes pas là.

Est-ce que je peux mettre différentes races de poules ensembles ?

Oui, dans la plupart des cas les différentes races de poules peuvent cohabiter. Par contre, il est plus sûr d’isoler les coqs.

En ce qui concerne l’âge, les poules adultes attaquent parfois les poussins à cause de la

hiérarchie établie. Si des nouveaux venus débarquent tout à coup dans le poulailler, les poules les plus âgées s’efforceront de se hisser au haut de la hiérarchie mais il s’agit là d’un comportement naturel qui n’a rien avoir avec la race.
Vous risquez cependant d’avoir des problèmes si vous « mélangez » plusieurs races qui se ressemblent beaucoup (comme les Rhode Island rouges et les poules fauves du New Hampshire) avec un autre oiseau qui leur ressemble moins. Les poules à l’apparence différente sont parfois ostracisés et attaqués par le reste du groupe.

Certaines races de poules à huppe comme les Hollandaises Huppées ont de la peine à voir à cause de leur plumes, un vrai désavantage qui mène parfois d’autres poules à les attaquer.

Le plus important quand vous présentez de nouvelles poules au reste du groupe est de les isoler pendant au moins 30 jours. Vous serez ainsi en mesure d’observer les nouvelles venues et de découvrir si elles présentent des symptômes de maladies ou souffrent de parasites et donc de les soigner. Une fois les 30 jours écoulés, laissez-les rejoindre le reste du groupe et surveillez leurs interactions pour être certain que tout se passe bien. Une fois qu’elles se sont confortablement installées, vous n’aurez plus qu’à vérifier que tout va bien une fois par jour. Laissez vos poules se promener ensemble à l’air libre pour qu’elles puissent apprendre à se connaître. Pour plus d’information à ce sujet, consultez notre blog ici : https://blog.omlet.fr/2020/04/27/comment-integrer-de-nouvelles-poules-dans-un-groupe/

Souvenez-vous, vos amis à plumes sont des êtres vivants, vous devrez donc vous en occuper correctement. Vérifiez que vous disposez d’assez de temps et d’espace pour qu’elles soient heureuses avant d’en adopter.

Tant que vos poules profitent des conditions adéquates dont nous avons discuté dans cet article, elles vous en seront reconnaissantes et vous remercieront avec des câlins et des œufs frais. Planifiez à l’avance et vous n’aurez pas à stresser et vos oiseaux en seront d’autant plus heureux.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules