Omlet Blog France Category Archives: Poules

Est-ce que mes poules ont trop froid ?

Les détenteurs d’oiseaux à titre privé, notamment de volailles, sont tenus de confiner ces derniers pendant l’épidémie de la grippe aviaire. Merci de consulter cet article pour plus d’informations : https://blog.omlet.fr/2020/12/04/

Les poules sont des oiseaux costauds et n’ont aucun problème pour s’adapter à la météo quelle que soit la saison. À moins que l’hiver ne soit particulièrement rude, vos poules resteront au chaud en se blottissant l’une contre l’autre et le froid ne les perturbera pas autrement.

Comment est-ce que les poules restent au chaud en hiver ?

Leur secret est un système d’isolation naturel. Leurs plumes conservent la chaleur corporelle et réchauffent l’air piégé sous leur plumage. Lorsqu’elle se repose, la chaleur corporelle d’une poule est de 40 à 43°C et son rythme cardiaque de 400 battements par minute – signes d’un métabolisme élevé, parfait pour se préparer pour l’hiver.

Vous vous demandez peut-être comment elles arrivent à garder leurs pattes au chaud, surtout quand elles passent leur temps à gratter le sol ou à se promener dans la neige. Après tout, elles n’ont pas de plumes sur leurs pattes (excepté certaines races telles que les poules Cochin, Brahmas, et Silkies). Leurs écailles sont capables de conserver un peu de chaleur, ce qui est suffisant vu que la plupart des poules bougent sans cesse et ne restent pas immobiles pendant longtemps.

Comment reconnaître une poule qui a trop froid ?

Il vous suffit de la regarder. Ses plumes seront ébouriffées et elle sera perchée, une patte retroussée. Sa crête et ses barbillons seront pâles. À partir du moment où votre poule ne se comporte pas comme ça toute la journée, il n’y a pas d’inquiétude à avoir.

Les poules ne devraient pas rester mouillées trop longtemps. C’est bien plus dangereux que le froid ou la neige, elles peuvent facilement finir en hypothermie. Une poule qui en souffre se retrouve rigide et froide, ses yeux restent soit grands ouverts, soit complètement fermés. Si vous trouvez l’une de vos poules dans cet état, amenez-la à l’intérieur et enroulez-la dans une serviette chaude. Une fois qu’elle va mieux, placez-la dans une boite avec de la litière dans un endroit chaud pendant quelques heures.

Est-ce que les poules se perchent pour rester au chaud ?

Comme beaucoup d’autres oiseaux, les poules aiment se percher sur une patte en hiver et retroussent l’autre bien au chaud contre leur estomac. Elles évitent ainsi de gaspiller de la chaleur inutilement et évitent que leur patte ne gèle sur le sol. Les oiseaux sont des animaux à sang chaud, leur chaleur corporelle leur suffit amplement.

Se percher sur une patte est une méthode très efficace pour conserver de la chaleur. Lorsqu’une poule niche, elle se replie sur elle-même et garde ses pattes blotties contre son corps. Installez un perchoir plat dans votre poulailler ou enclos. Il permettra à vos oiseaux de nicher sans avoir à passer leurs griffes autour d’une barre et elles ne risquent donc pas de les geler en cas de temps froid. Si vous ne disposez pas de perchoir, un pot à l’envers, un tronc, une planche ou tout autre espace surélevé leur donnera un espace sur lequel se reposer pour éviter le gel et la neige.

Quelle est la température limite pour les poules ?

Les poules sont capables d’adapter leur température et comportement selon la météo, donc tout endroit vivable pour nous l’est aussi pour elles. Le problème est le froid combiné à l’humidité. Assurez-vous donc que leur poulailler soit bien sec et de sécher vos poules si elles sont mouillées. Appliquez un peu de vaseline sur leurs crêtes pour éviter les gelures.

Est-ce que les poules peuvent mourir de froid ?

Le froid n’est généralement pas capable de tuer une poule tant qu’elle a la possibilité de se réfugier dans un poulailler au chaud en cas de météo trop extrême. Par contre, une poule qui a trop froid est plus à risque de tomber malade ou d’attraper des parasites et elle ne pondra pas autant d’œufs que d’habitude. Elle ira plutôt se blottir sur un perchoir ou un nichoir pour rester au chaud.

Quel est le meilleur poulailler pour l’hiver ?

Un poulailler adéquat fait toute la différence. En cas de météo particulièrement froide, un poulailler en bois disposant d’une porte qui ne se ferme pas bien deviendra vite humide et gelé alors qu’une maison robuste et de qualité tel que l’Eglu ne souffrira pas de ces problèmes et permettra à vos poules de se réchauffer après une journée à l’extérieur. La température à l’intérieur d’un Eglu restera assez haute la nuit.

Vous aiderez vos poules en gardant leur poulailler propre et sec. Nettoyez la neige qu’elles auront pu traîner à l’intérieur et placez une couche de litière sur le sol. Isolez le poulailler pour plus de protection, mais pensez tout de même à ne pas obstruer la ventilation, sans quoi les gaz produits par leurs fientes ne pourront pas s’échapper.

Une porte automatique vous aidera à garder le poulailler au chaud. Si vous comptez installer un chauffage, celui-ci doit être conçu spécialement pour les poulaillers et mieux vaut l’utiliser que si la température tombe sous les -5°C, sans quoi vos poules s’habitueront à la chaleur, ce qui risque de poser des problèmes si le chauffage tombe en panne. Une poule trop habituée à la chaleur peut mourir d’un choc hypothermique en cas de froid soudain.

Est-ce que les poussins sont aussi sensibles au froid ?

Les poussins et les jeunes poules sont plus sensibles au froid que les adultes. Dès qu’une poule a ses plumes d’adulte, elle sera aussi robuste que des poules plus âgées. Par contre, un poussin aura besoin de protection et devra rester sous une lampe chauffante. Un poussin seul dans le froid risque de mourir.

Astuces contre le froid

Les conseils suivants vous aideront à protéger vos poules en hiver :

  • Protégez leurs crêtes et barbillons du gel avec de la vaseline.
  • Empêchez l’eau de geler. Vérifiez les points d’eau au moins deux fois par jour et si vous trouvez de la glace, enlevez-la. Au cas où la météo annonce du gel, amenez les conteneurs à l’intérieur la nuit ou achetez un chauffage conçu pour empêcher l’eau de geler.
  • Les poules retournent généralement dans leur poulailler au crépuscule, mais cette habitude peut changer en hiver vu que le soleil se couche plus tôt. Dans le cas où vos poules se promènent dans le noir, équipez-les avec des vestes haute visibilité pour les trouver plus facilement. Les vestes les garderont aussi au chaud, toujours pratique en hiver.
  • Des lampes à chaleur ou radiateurs à huile permettent d’avoir un peu plus de chaleur mais vous n’en aurez pas besoin à moins que vos oiseaux soient très fragiles ou ont perdu des plumes (comme les poules de réforme). Par contre, leur espace doit devenir un peu moins froid plutôt que chaud.
  • Si vous ne disposez pas d’un Eglu, isolez un poulailler en bois avec du papier bulle, du carton, des vieux tapis ou des couvertures.
  • Placez de la litière sur le sol du poulailler pour garder vos poules au chaud.
  • Installez un abri à l’épreuve des intempéries dans leur enclos pour aider vos poules.
  • Donnez-leur un peu plus de maïs avant qu’elles aillent dormir. Elles le digéreront la nuit, ce qui les gardera au chaud. En général, vos poules mangent plus en hiver vu qu’elles consomment plus d’énergie pour rester chaudes.
  • Certains propriétaires donnent des suppléments riches en protéines ou suet à leurs poules pour qu’elles prennent un peu de poids pour l’hiver. La graisse conserve la chaleur, parfait pour votre oiseau.

Donc la réponse à la question « est-ce que mes poules souffrent du froid ?» est non. Assurez-vous que l’environnement (surtout leur poulailler et enclos) de vos poules convient à toutes les saisons et elles seront heureuses.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Au secours, ma poule n’arrête pas de s’envoler !

Les détenteurs d’oiseaux à titre privé, notamment de volailles, sont tenus de confiner ces derniers pendant l’épidémie de la grippe aviaire. Merci de consulter cet article pour plus d’informations : https://blog.omlet.fr/2020/12/04/

C’est bien d’avoir des poules dans votre jardin, encore faut-il qu’elles y restent  ! Les voir s’envoler chez les voisins et devoir les poursuivre sur la route n’est pas forcément une partie de plaisir. C’est stressant pour tout le monde et c’est même parfois dangereux pour vos petites poules ! Oui mais alors, que faire me direz-vous ? Leur couper les ailes ? Couper les ailes de votre poule ne sera vraiment pas nécessaire, mais couper quelques plumes pourquoi pas…

Pourquoi ma poule veut à tout prix voler ?

Si vous avez affaire à une poule fugueuse c’est sûrement pour plusieurs raisons. Le caractère des poules est différent d’une volaille à une autre. Si certaines aiment se prélasser sous un arbre ou dans leur poulailler, d’autres préfèrent gambader à la recherche d’une relative liberté retrouvée. Cet esprit voyageur et parfois aventurier peut parfois être associé à des espèces de poules. Ainsi il n’est pas rare que la Leghorn ou la Gauloise se retrouvent perchées sur un arbre afin de se reposer. C’est surtout dû à leur poid plus léger par rapport à d’autres races. Face à un instinct grégaire assez développé chez ces animaux, il suffit par ailleurs que l’une ne prenne la poudre d’escampette pour que les autres la suivent. 

Toutefois, vos petites poules peuvent parfois s’envoler, voire sauter non pas pour se reposer mais pour fuir une situation. Un événement extérieur soudain et inhabituel peut être générateur de panique. L’irruption d’un chien, la présence d’un prédateur ou le déclenchement d’un bruit strident et inattendu peuvent stresser vos poules et les pousser à prendre la fuite. Elles ont alors deux solutions : courir ou essayer de s’envoler. Sous l’effet du stresse, par peur et par affolement elles peuvent facilement vous surprendre et voler plus haut que ce que vous ne pensiez. Si parfois ce n’est rien et que les répercussions sont minimes, il peut, d’autres fois, arriver que vos poules puissent se blesser. Alors comment éviter ce genre de situation ?

Comment éviter que ma poule ne s’envole vers des contrées lointaines ?

Trois grosses précautions sont à prendre lorsque vous avez une poule baroudeuse :

  • Choisissez un endroit calme dans votre jardin pour installer votre poulailler. Cet endroit doit être stratégique. Si vous avez de l’espace, éloignez le poulailler des dangers potentiels : routes, parking pour garer la voiture, jouets pour enfants…Vos poules doivent se sentir en sécurité. Leur poulailler est leur repère, il faut qu’elles puissent picorer et se reposer en toute quiétude.
  • Investissez dans un enclos assez grand. Avoir une clôture suffisamment haute peut les dissuader de s’envoler et les préserver des attaques et des dangers extérieurs.Chez Omlet, vous avez un large choix d’enclos de différentes tailles. N’hésitez pas à visiter notre site internet pour trouver l’enclos adéquat pour vos poules adorées. 

Photo by N I F T Y A R T ✍🏻 on Unsplash

  • La troisième précaution est souvent connue des propriétaires de poules mais elle n’est pas souvent appliquée. C’est pourtant une précaution élémentaire quand vous introduisez un volatile dans un poulailler. Il s’agit de couper les plumes d’une seule aile dans le but de déséquilibrer votre petite poulette. Mais comment faire ? Munissez-vous d’un ciseau et coupez les rémiges, c’est-à-dire les plus grosses plumes.  Vous pouvez couper également les rémiges primaires et secondaires. Les plumes doivent être coupées à mi-longueur pour que l’opération puisse fonctionner. Soyez rassuré, on ne coupe que de la Kératine. C’est comme si vous alliez chez le coiffeur !

Retrouvez la vidéo tutorielle “Comment couper les ailes de vos poules ?” en cliquant ici.

Offrir un confort adéquat à vos poules, en termes d’espace et de bruit, les aidera donc à rester dans leur poulailler chéri. Observez-les, ainsi que leur comportement, afin de trouver l’aménagement idéal à votre espace extérieur.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Est-ce que différentes races de poules peuvent s’entendre entre elles ?

Les détenteurs d’oiseaux à titre privé, notamment de volailles, sont tenus de confiner ces derniers pendant l’épidémie de la grippe aviaire. Merci de consulter cet article pour plus d’informations : https://blog.omlet.fr/2020/12/04/

Toutes les différentes races de poules descendent d’un ancêtre commun, le coq doré. Du coup, elles arrivent généralement à s’entendre. Mais il y a tout de même des exceptions.

Lorsque vous décidez d’ajouter une nouvelle poule à votre groupe, celle-ci devra rester à l’écart pendant une semaine pour que toutes les poules puissent s’habituer l’une à l’autre. Après quoi, elle n’aura aucun mal à trouver sa place dans la hiérarchie, même si elle risque de se bagarrer un peu avec les autres au départ. C’est normal, il ne s’agit pas d’hostilités inter-races.

De temps à autre, vos poules risquent de se disputer sans raison apparente et la poule la plus faible sera attaquée par la plus forte. Si le problème persiste plus de trois jours après l’arrivée de la nouvelle poule, vous devrez séparer les deux combattants.

Y-a-t-il des races de poules plus agressives ?

Certains types de poules sont plus agressives que d’autres, mais elles ne sont pas violentes pour autant. Chez les poules, l’agression est souvent une question d’environnement – de mauvaises conditions de vie ou de stimuli visuels. Généralement, l’agresseur ne continuera d’attaquer, au bout de trois jours, que si sa victime dispose d’un plumage étrange sur sa tête. Les belles plumes des poules soie, Araucana, poules de Houdan et poules de Padoue sont capables d’énerver d’autres poules.

Il s’agit d’une question d’instinct. Les poules sont sensibles à la taille des crêtes d’autrui et on pense que les poules à grandes crêtes ont tendance à se hisser au sommet de la hiérarchie et établir leur dominance. Le phénomène n’est pas entièrement compris. Une poule adornée de plumes sur la tête sera soit considérée comme une menace si sa crête est assez grande, ou une victime potentielle si elle n’a pas de crête. Dans tous les cas, une poule avec des plumes sur la tête est un défi pour les autres poules dominantes.

Les oiseaux avec des belles plumes sur la tête sont plus vulnérables car ce plumage peut leur tomber devant les yeux. Elles auront de la peine à voir et risquent de ne pas remarquer les attaques, ce qui peut finir en blessures.

Autres raisons pour le harcèlement entre poules

D’autres types de plumage inhabituel peuvent entraîner un harcèlement entre les poules, comme par exemple les « pantalons » à plumes des Faverolles. Mais ça ne devrait pas poser trop de problèmes, cette race devrait bien s’entendre avec les autres poules.

Des poules qui ne présentent aucune particularité au niveau de leur plumage ou crête sont parfois attaquées si elles sont d’une race différente au reste du groupe. Le groupe l’attaquera simplement parce qu’elle est différente. Le problème est assez rare et n’existe pas parmi les groupes de poules composés de races différentes.

Est-ce que les poules créent des liens entre elles ?

En règle générale, mélanger les races permet à la création plus facile de liens et d’une hiérarchie car chaque race a un tempérament qui lui est propre. Les poules d’un groupe composé d’une même race auront plus de chances de se disputer entre elles – elles sont par exemple toutes dominantes ou toutes timides selon la race. Mais dans tous les cas, elles auront besoin d’une hiérarchie.

La taille de la poule n’a aucun impact sur comment elle sera traitée. Une petite poule de Bantam peut parfaitement s’entendre avec une énorme poule de Sussex. Quant au coq, il traitera toutes les poules avec respect peu importe leur race. Dans la plupart des cas, tous les oiseaux s’entendront à merveille.

Il existe toutefois quelques éléments pratiques à garder en tête si vous comptez avoir des poules de races différentes. Certaines poules sont par exemple plus à l’aise en hiver que d’autres. L’âge peut aussi poser problème si vous n’avez pas envie d’exposer vos poules à trop de changements. Si vos oiseaux ont tous la même espérance de vie, vous achèterez probablement toutes les poules de la génération suivante la même année. Ce qui vous évite d’avoir à présenter des nouvelles venues au groupe à tout bout de champ et vous permet de stabiliser la hiérarchie.

Quelles races de poules s’entendent le mieux ?

Certaines races sont naturellement dociles et risquent moins de se disputer avec d’autres poules et de les harceler comme par exemple l’Araucana, l’Australorp, la poule Cochin, le Rhode Island rouge, la poule soie, la poule de Sussex et la Wyandotte.

Pensez aussi à leur donner assez d’espace, vous éviterez ainsi les disputes et garderez vos poules plus heureuses. Plus elles ont d’espace, moins elles risquent de se chamailler et donc de ne pas s’entendre.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Tout ce qu’il faut savoir sur la grippe aviaire en 2020

 

La grippe aviaire concerne tous les éleveurs de poules. Les efforts déployés pour contenir le virus n’aboutissent jamais à son éradication totale, et le fait qu’il ne fasse pas actuellement la une des journaux ne signifie pas qu’il a disparu. Cette année, beaucoup de pays autour du globe ont subi l’équivalent d’un confinement pour la grippe aviaire et les gouvernements ont demandé à leur population de prendre les mesures nécessaires pour combattre la maladie.

Le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Danemark et les Pays-Bas ont tous soufferts d’épidémies locales durant la seconde moitié de cette année. La souche de la grippe aviaire, actuellement en Europe, est un type de grippe aviaire faiblement pathogène, ce qui signifie qu’il y a très peu de chances pour qu’elle se transmette chez les humains. Mais le spectre d’une pandémie aviaire est toujours présent.

On pense que l’épidémie actuelle a émergé dans les régions ouest de la Russie et du Kazakhstan, tout comme les épidémies des étés 2005 et 2016. Dans ces deux cas, la maladie s’est propagée dans l’est et le nord de l’Europe.

Notre article décrit l’impact de la grippe aviaire, comment elle se propage et ce que vous pouvez faire en tant qu’éleveur de poule pour l’éviter en se basant sur des instructions gouvernementales et autres mesures pratiques.

Qu’est-ce que la grippe aviaire ?

Comme son nom l’indique, la grippe aviaire est un type d’infection virale qui s’est biologiquement adaptée aux oiseaux. Mais la grippe aviaire n’est pas un virus spécifique aux poules et autres types de volailles. En théorie, elle est capable d’infecter n’importe quel oiseau, domestique ou non. Son réservoir consiste en effet d’oiseaux sauvages grégaires comme les oies et les mouettes.

Les symptômes de la grippe aviaire chez les poules

Une poule atteinte de grippe aviaire présentera plusieurs symptômes. Elle sera moins active, son appétit sera réduit et elle aura l’air nerveuse. Elle pondra moins d’œufs et après quelque temps sa crête et ses barbillons auront l’air bleu et gonflés. Elle risque aussi de tousser, d’éternuer et d’avoir de la diarrhée. Malheureusement, ces symptômes se retrouvent dans d’autres maladies dont les poules souffrent, il vous faudra donc consulter un vétérinaire pour obtenir un diagnostic définitif.

Le virus peut se répandre parmi toutes vos volailles en deux semaines. Certaines poules infectées ne présenteront peut-être pas de symptômes, mais elles pourront tout de même transmettre le virus. D’autres risquent de tomber malades et de mourir très rapidement.

Comment traiter la grippe aviaire chez les poules ?

Vous pourrez réduire le risque que vos poules attrapent la grippe aviaire en suivant les recommandations du ministère de l’agriculture. Vaccinez vos poules à risque. Si malgré tout, vos poules ont attrapé la grippe aviaire, elles devront être abattues. Vous trouverez un lien avec les recommandations du gouvernement français à la fin de cet article.

Comment protéger vos poules

    • Placez la nourriture et l’eau de vos oiseaux à l’intérieur et à l’abri des oiseaux sauvages. Nettoyez la nourriture par terre assez régulièrement.
    • Nettoyez votre équipement régulièrement et essuyez les surfaces dures avec un désinfectant.
    • Nettoyez vos chaussures avant et après avoir rendu visite à vos poules.
    • Nettoyez les vêtements que vous avez portés quand vous avez rendu visite à vos poules.
    • Protégez l’enclos de vos poules des fientes d’oiseaux sauvages à l’aide d’une bâche.
    • Gardez vos poulaillers amovibles toujours au même endroit – les endroits frais risquent de dissimuler des fientes d’oiseaux sauvages.
    • Surveillez bien vos poules. Si elles présentent des symptômes, consultez un vétérinaire qualifié.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Comment attraper une poule

Les détenteurs d’oiseaux à titre privé, notamment de volailles, sont tenus de confiner ces derniers pendant l’épidémie de la grippe aviaire. Merci de consulter cet article pour plus d’informations : https://blog.omlet.fr/2020/12/04/

 

Photo : Jim Tegman via Unsplash

La plupart des poules n’aiment pas être ramassées. Ça les stresse, prenez donc soin de seulement les prendre dans vos bras lorsque c’est absolument nécessaire.

Vous aurez toutefois besoin de savoir le faire, notamment si vos poules sont en danger, si elles ont besoin d’être nettoyées parce qu’elles ont quelque chose collé à leur plumes, ou encore si elles ont besoin d’être examinées.

Il existe plusieurs méthodes pour attraper une poule. Si celle-ci est en danger parce qu’elle s’est échappée et qu’elle se retrouve sur une route ou dans un jardin avec un chien, il est plus judicieux de la « diriger » vers un endroit sûr plutôt que de la ramasser. Si elle est poursuivie par un chien, votre premier réflexe est de mettre le chien de côté. Dans le cas où la poule s’est échappée, guidez-la vers un endroit sûr en écartant vos bras et en l’encourageant à retourner dans son poulailler. Une poule dans une telle situation n’aura qu’une envie, c’est de retrouver les siens, donc dirigez-la vers le trou ou la barrière à travers laquelle elle s’est échappée.

Si votre poule a réussi à sautiller par-dessus un mur, il vous faudra avoir recours à des méthodes plus traditionnelles.

Comment attraper une poule qui s’est échappée ?

Dans le cas où vos poules sont très dociles, il vous suffit de leur offrir des friandises puis de les ramasser. Si seulement c’était si facile avec toutes les poules ! Certaines  sont pratiquement impossibles à attraper, elles peuvent atteindre 14.5 km/h en courant. Il vous faudra les piéger dans un coin pour pouvoir les ramasser.

Le mieux avec les poules qui se sont échappées en courant ou que vous n’arrivez pas à trouver est d’être patient et de compter sur ses instincts. En effet, les poules vont instinctivement retourner vers leur poulailler au crépuscule. Un des avantages à élever des volailles !

La meilleure méthode pour attraper une poule

Est-ce que les poules aiment être ramassées ? Généralement non. Mais il existe plusieurs méthodes si vous avez besoin de les attraper. Certaines de ces méthodes ne devraient être utilisées que par des experts.

  • Attraper la poule à l’aide d’un bâton avec un crochet. Commençons par la méthode la plus dangereuse. Un expert peut se servir d’un bâton avec un crochet ou un nœud pour attraper la poule. Il s’agit d’un outil dangereux, capable de casser la patte ou le cou d’une poule par accident. Le mieux est de ne pas s’en servir.
  • Attraper la poule à l’aide d’un filet. À l’instar du bâton à crochet, le filet peut être dangereux, les talons de la poule peuvent y rester coincés, ce qui entraîne parfois des blessures. Si vous comptez vous servir d’un filet, assurez-vous d’attraper la poule assez vite pour minimiser le stress. Par contre, ne vous étonnez pas si vos poules sont terrifiées par le filet après coup ! Servez-vous d’un filet assez grand ou d’une couverture pour plus de sûreté.
  • Piéger la poule dans une caisse. Placez de délicieuses friandises dans une caisse et fermez la porte à l’aide d’un bâton dès que la poule y est entrée. Cependant d’autres animaux risquent d’être intéressés par le contenu de la caisse et d’y faire un tour !
  • Attraper la poule avec une boîte . Si la poule que vous voulez attraper se trouve dans un poulailler ou enclos, dirigez-la dans un coin avant de la piéger dans une boîte puis d’en refermer la porte. Cette technique est pratique pour attraper les poules durant la journée (même si elle marche aussi la nuit) ou en cas de poules agressives.
  • Attraper la poule à l’aide d’une lampe. La méthode la plus simple et efficace. Les poules qui se reposent sur leurs perchoirs en compagnie d’autres volailles la nuit ont tendance à rester calmes. Il vous suffit d’ouvrir le toit du poulailler, éclairer l’intérieur avec une lampe et trouver la poule que vous avez besoin de ramasser. Elle devrait se laisser faire sans problèmes.

Ramasser la poule

Lorsque vous ramassez une poule, il vous faut être ferme sans toutefois la brusquer. L’important est de l’empêcher de battre des ailes. La meilleure méthode consiste à la tenir en place en lui mettant une main sur le dos pour bloquer ses ailes avant de la prendre vers vous. Si l’oiseau est très nerveux, placez-le dans une couverture pour la calmer.

Il est plus facile d’attraper une poule calme. Attirez-la à l’aide de friandises, attrapez-la en la caressant pour la calmer et reposez-la gentiment après l’avoir nettoyée ou examinée. Reculez un peu et laissez-la rejoindre ses amies.

Pour résumer, il existe plusieurs façons d’attraper une poule, mais ne ramassez que vos oiseaux lorsque c’est absolument nécessaire. Évitez de vous servir d’un crochet ou d’un filet si possible et prenez toujours en compte le bien être de votre poule.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Les poules et le déménagement

Les détenteurs d’oiseaux à titre privé, notamment de volailles, sont tenus de confiner ces derniers pendant l’épidémie de la grippe aviaire. Merci de consulter cet article pour plus d’informations : https://blog.omlet.fr/2020/12/04/

Le déménagement est stressant pour tout le monde – y compris les poules et autres animaux. En ce qui concerne vos volailles, l’important est d’avoir tout préparé dans votre nouveau domicile pour les accueillir. Leur enclos et poulailler devront être prêts avant de déballer vos premiers cartons !

Les poules sont sensibles au stress et pondront moins d’œufs dans les jours qui suivent le déménagement. Prenez soin de vos poules plus faibles ou nerveuses qui risquent de se casser une patte voire se tuer en cas de panique. Bien gérer leur stress est la clé du succès en ce qui concerne le déménagement.

La méthode idéale est de les ramasser une à une depuis le poulailler le matin plutôt que d’essayer de les attraper une fois dehors. C’est aussi moins stressant pour elles !

Le transport

La caisse de vos poules doit être couverte et disposer d’une ventilation adéquate. Elle a besoin d’assez d’espace pour que votre poule puisse se retourner sans problème (ce qui lui évite aussi de paniquer au cas où elle se sent à l’étroit) et assez sombre afin que la poule suive son instinct et fasse la sieste pour la durée du voyage. Par contre s’il s’agit d’un long voyage, vos poules auront besoin d’assez de lumière pour se nourrir, une caisse de transport pour animaux est donc idéale.

Vous aurez besoin d’une caisse par poule, vérifiez donc que vous en avez assez. Les poules au caractère calme peuvent être transportées dans une même caisse. Placez de la paille dans la caisse pour absorber les fientes, assurez-vous que la caisse est bien fixe et n’en superposez pas plus de trois les unes sur les autres.

Vos oiseaux ne doivent pas avoir trop chaud durant leur voyage, une bonne ventilation est donc importante. Si vous n’avez que deux trois poules, elles pourront facilement voyager sur le siège arrière de votre voiture avec climatisation. Gardez les caisses en place à l’aide de couvertures et de ceintures de sécurité.

Évitez les contours et faites en sorte de raccourcir votre voyage autant que possible. Si vous pouvez prendre l’autoroute pour atteindre votre nouveau domicile, tant mieux. Par contre, il vous faudra planifier avec soin si vous comptez prendre des routes de campagne. Dans le doute, prenez la route la plus rapide.

Dans les deux semaines qui suivent le déménagement, assurez-vous que l’alimentation de vos poules soit riche en vitamines et minéraux. Certains propriétaires recommandent l’ajout de probiotiques et vitamines à leur alimentation, mais discutez-en au préalable avec votre véto.

Ne vous inquiétez pas au sujet de la nourriture en cas de voyage assez court. Par contre si votre voyage est plus long, vous devrez nourrir vos poules. Faites une pause pour nourrir vos volailles toutes les trois heures. Si vous transportez vos poules dans des caisses, attachez un biberon sur le côté.

Un poulailler portable ?

Il est parfois difficile de transporter un poulailler traditionnel. Beaucoup d’éleveurs préfèrent construire un nouveau poulailler dans leur nouveau domicile. Ce qui les force parfois d’héberger leurs poules dans une cabane temporaire jusqu’à ce que le nouveau poulailler et enclos soient construits.

Vous pouvez éviter ce genre de problème à l’aide d’un poulailler portable qui peut être rangé et installé dans votre nouveau jardin en un instant. Vos poules connaissent déjà les lieux, ce qui les évite de stresser.

Les poulaillers et enclos tels que le poulailler Eglu sont parfaits à ce niveau. Placez le poulailler dans votre nouveau jardin et vos poules se sentiront chez elles avant même que vous ayez eu la chance de déballer le premier carton. Emménager n’a pas toujours besoin d’être stressant pour tout le monde !

Mais tout n’est pas fini une fois que vos poules se sont installées dans le nouveau jardin. Le stress peut empirer d’autres problèmes de santé, donc surveillez bien vos volailles après le déménagement. Une raison supplémentaire de favoriser l’achat d’un poulailler et d’un enclos portables.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Est-ce que je peux laisser mes poules seules ?

Vous êtes responsables du bonheur et de la bonne santé de vos animaux. Vous devrez donc vous assurer que vos poules disposent de tout ce dont elles ont besoin si vous décidez de partir en voyage, même si ce n’est que pour une journée.

Les poules sont plus indépendantes que la plupart des animaux de compagnie, elles n’ont pas besoin d’interagir avec des humains tous les jours, sont parfaitement capables de s’exercer et ne risquent pas de trop manger. Par contre, il vous faudra tout de même vous occuper de certaines choses avant de partir.

Pendant combien de temps puis-je les laisser seules ?

Ça dépend de vos poules, de votre jardin et de votre poulailler. Vous devrez correctement préparer votre poulailler, peu importe la durée de votre voyage.

Les poules ont besoin d’un accès permanent à de l’eau et de la nourriture ainsi que d’assez d’espace pour gambader. Si vous ne partez que pour 2-3 jours, vous n’aurez aucune difficulté à vous organiser. Le plus important mais aussi le plus difficile, est d’empêcher les prédateurs d’attaquer vos volailles lorsque vous n’êtes pas là pour les surveiller. Laisser vos poules se promener librement est trop dangereux, vous aurez besoin d’un enclos sûr et avec assez d’espace pour vos volailles.

Un grand poulailler Eglu Cube connecté à un grand enclos pour poules est parfait pour l’élevage de poules et il vous sera particulièrement utile lorsque vous ne pouvez pas surveiller vos poules. Le grand enclos peut être agrandi et résistera sans problèmes aux attaques de renards ou de rapaces.

Tant que votre enclos est assez grand et sécurisé et que vos poules disposent de suffisamment d’eau et de nourriture, vous pourrez partir en weekend sans inquiétude.

Est-ce que je dois demander à quelqu’un de s’occuper de mes poules ?

Si votre voyage dure plus de trois jours, il vous faudra demander à quelqu’un de s’occuper de vos poules en vérifiant quotidiennement que tout se passe bien. Même si vous ne partez que pour une nuit, nous vous recommandons de demander à un voisin de jeter un coup d’œil rapide pour s’assurer que vos poules aillent bien.

Il y a parfois des accidents. Peut-être qu’une poule s’est blessée en tombant ou que l’abreuvoir s’est renversé. Si quelqu’un s’occupe de vos poules, il ou elle sera à même de rectifier la situation et de vous tenir au courant du moindre problème.

Vos proches seront sans doute ravis de vous aider, surtout en échange d’œufs frais ! Si vous avez installé une porte automatique qui laisse les poules sortir le matin et se ferme le soir, ils pourront décider quand rendre visite à vos poules.

Si quelqu’un s’occupe de vos poules, essayez de leur faciliter la vie avant de partir.

De quoi auront-elles besoin ?

Tant que vous êtes sûrs que vous poules ont tout ce qu’il leur faut pour quelques jours, vous vous en serez probablement déjà occupé, mais voici un rappel, sait-on jamais :

Eau et nourriture

Vous savez certainement de combien d’eau et de nourriture vos poules ont besoin par jour, c’est une question de race et de taille. Dans le doute, mieux vaut leur laisser trop que pas assez. Et prenez soin d’installer plus d’une mangeoire, juste au cas où.

Préparation pour la météo

Les prévisions météo ne sont jamais parfaites. Vérifiez que vos poules puissent rentrer dans leur poulailler sans problème et qu’elles disposent de coins à l’abri en cas de fortes pluies ou de soleil tapant.

Jeux

Vous poules ont peut être pris l’habitude de jouer avec vous en soirée, ce qui risque de leur manquer quand vous partez en voyage. Pour compenser, donnez-leur des jouets amusants. La balançoire à poules est très appréciée des poules, mais certaines préfèrent le distributeur de nourriture Caddi ou encore les jouets à picorer.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


50% de rabais sur les jouets à picorer lorsque vous vous abonnez à la newsletter Omlet

Des bonbous ou un sort ! » Gâtez vos poules pour Halloween avec un jouet à picorer terrifiant ! Économisez 50% sur les jouets à picorer en vous abonnant à la newsletter Omlet !

Conditions générales
Cette promotion est uniquement valide à partir du 29/10/20 jusqu’au 02/11/20 à minuit. Après avoir saisi votre adresse e-mail, vous recevrez un code rabais à saisir sur la page paiement. En saisissant votre e-mail, vous acceptez de recevoir la newsletter Omlet. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. L’offre s’applique uniquement aux jouets à picorer poppy et pendant. L’offre ne s’applique pas aux lots de 2 ou lots avec distributeur de friandises Caddi. L’offre est limitée à 2 jouets à picorer par domicile. Dans la limite des stocks disponibles. Omlet ltd. se réserve le droit d’annuler cette offre à tout moment. L’offre ne s’applique pas aux frais de livraison. L’offre est non cumulable.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Offres et promotions


Comment dois-je nourrir mes poules ?

Les poules sont douées pour trouver de la nourriture. Les oiseaux à l’air libre picorent et grattent pour trouver toutes sortes de friandises sauvages telles que de l’herbe, des plantes, des vers ou encore des insectes. Cependant, même si vos poules disposent d’un accès illimité au jardin, il vous faudra les nourrir avec des granulés de qualité. Ceux-ci contiennent un mélange équilibré de protéines, carbohydrates, vitamines et minéraux (surtout du calcium pour les coquilles d’œufs) qui garde vos poules heureuses et en bonne santé. Les protéines sont particulièrement importantes pour la production des œufs.

Il est important de connaître les besoins diététiques de vos poules pour garantir un apport suffisant. Pour des poules de taille moyenne telles que le Rhode Island Rouge, l’Oxford Brun ou encore la poule Orpington, il vous faudra entre 115 et 120 grammes de nourriture par poule et par jour, soit entre 805 et 840 grammes de nourriture par semaine. Les poules plus grandes telles que les poules de Sussex mangent plus, les plus petites comme les Leghorns mangent moins. Pour les petites Bantam, il faut prévoir entre la moitié et trois quarts de la quantité indiquée pour les poules de taille moyenne .

Différents granulés

Un poussin âgé de moins de cinq semaines a besoin de suppléments riches en protéines. Entre 5 et 18 semaines, il aura besoin de granulés qui aident à sa croissance et lui permettent de prendre du poids. Dès que la poule commence à pondre, elle n’aura besoin que de granulés de ponte typiques. Ceux-ci sont riches en protéines, calcium et autres nutriments essentiels.

Vos poules ont aussi besoin de gravier quotidiennement. Donnez-leur des friandises, mais avec modération. Si vous leur donnez trop, elles risquent de ne plus manger leurs granulés. Le maïs constitue une excellente friandise, bonne pour la santé, qui ne manquera pas de ravir vos poules.

Comment s’assurer que toutes mes poules ont assez à manger ?

Chaque groupe de poules dispose d’une hiérarchie. S’il n’y a pas assez de place pour que toutes les poules remplissent leur jabot en même temps (ce qu’elles font avant d’aller dormir), les oiseaux dominants se régalent avant les autres. Offrez-leur une mangeoire assez grande ou installez plus d’une mangeoire pour permettre à plusieurs poules de manger en même temps. Ainsi, les poules plus timides pourront se nourrir sans problème.

Assurez-vous qu’il reste assez de nourriture dans la mangeoire après que les poules dominantes soient passées. N’oubliez pas d’examiner vos oiseaux pour tout problème de santé. Si leurs oeufs ont une coquille molle ou que vos poules perdent leur plumes, il peut s’agir d’une carence alimentaire qui indique un problème de qualité de la nourriture plutôt que de quantité.

Les poules mangent-elles le même type de nourriture toute l’année ?

Les poules muent une fois par an et ont besoin de plus de nourriture lors de ce processus. Leur organisme nécessite une consommation plus forte de protéines pour faire pousser leur nouveau plumage. Elles ont également tendance à manger plus lorsqu’il fait froid pour se garder au chaud. Les poules à l’air libre auront plus de peine à trouver à manger dans le jardin en hiver vu qu’il y a moins d’insectes et que l’herbe ne pousse pas.

Durant ces périodes, vous pouvez leur donner un peu plus à manger. Il vous suffit de regarder combien de granulés elles laissent dans leur mangeoire chaque soir pour voir si vous leur donnez trop ou pas assez.

Les poules produisent moins d’œufs en hiver, donc la quantité de granulés riches en protéines reste la même toute l’année. L’important est qu’elles aient assez à manger. En été, si vous remarquez que vos poules ont de la peine à finir leur nourriture, il y a de fortes chances qu’elles trouvent trop à manger dans votre jardin pour encore avoir faim. Ceci peut poser un problème si la nourriture qu’elles trouvent n’est pas assez équilibrée. Si une poule ne mange pas assez ses granulés, pensez à la garder confinée quelques temps dans son poulailler. Elle mangera alors ce qui est nécessaire à sa santé plutôt que les friandises offertes par le jardin.

Les poules doivent disposer d’un accès permanent à leurs granulés. Elles mangent selon leurs besoins et ne se comportent pas comme certains chiens qui mangent tout ce qu’ils trouvent !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Pourquoi les poules sont d’excellents compagnons pour vos enfants

Les poules sont des compagnons merveilleux pour toute la famille. Non seulement elles vous fournissent des œufs frais quotidiennement, mais elles sont aussi d’excellente compagnie. En plus, vos enfants pourront en apprendre beaucoup ! Les poules demandent moins d’effort que d’autres animaux, et même des enfants en bas âge pourront vous aider à vous en occuper. Découvrez pourquoi les poules sont d’excellents compagnons pour les familles avec des enfants !

Pourquoi les poules sont de si bons compagnons ?

  • Responsabilité
    Peu importe leur âge, avec les poules, vos enfants apprennent à s’occuper d’un être vivant avec toute la responsabilité que cela implique. Bien entendu, il n’est pas question de les laisser s’en occuper seuls, mais le simple fait de distribuer de la nourriture ou remplir un abreuvoir peut apprendre à un enfant à être moins égoïste.
  • Routines
    Les animaux de compagnie demandent un engagement à long terme. Les enfants devront apprendre à mettre leurs besoins et envies immédiates de côté pour nettoyer le poulailler. Ils apprendront aussi à suivre une routine structurée, ce qui plaît à beaucoup d’enfants.
  • Nourriture
    En élevant des poules, vos enfants apprendront que la nourriture n’apparaît pas dans les magasins comme par magie. Avec un peu de chance, ils comprendront pourquoi avoir assez d’espace et d’amour est essentiel pour les animaux et respecteront la nature.
  • Le cercle de la vie
    Si vous avez des animaux, vos enfants seront confrontés à la vie et à la mort. Que vous éleviez des poussins, gardiez des poules pour leur viande ou en tant que simples animaux de compagnie, vos enfants découvriront le cercle de la vie.
  • Hygiène
    Grâce à vos animaux d’extérieur, vos enfants apprendront l’importance d’une bonne hygiène. Ils doivent se laver les mains après s’être occupés des poules et comprendront que les poulaillers doivent être nettoyés régulièrement pour que leurs amis à plumes restent heureux et en bonne santé.
  • De nouvelles compétences
    Élever des poules est une activité qui regorge de leçons, et toutes ne sont pas toujours évidentes. Il faut savoir compter les œufs et mesurer la nourriture et l’eau. Vos enfants apprendront aussi que chaque animal a des besoins qui lui sont propres, que les coquilles peuvent être utilisées dans le cadre de projets artistiques, tandis que leur contenu est à la base de beaucoup de recettes délicieuses.

Des éléments à considérer

  • Commencez avec un maximum de 5 poules. Vos enfants pourront ainsi les différencier et leur donner des noms qui correspondent à leur caractère. Si vous avez trop de poules, il deviendra difficile de se souvenir de chacune d’entre elles et donc de les considérer comme des amis. Vous pouvez toujours en adopter d’autres plus tard !
  • Evitez d’adopter un coq dès le départ. Ils sont plus sûrs d’eux et plus agressifs que les poules et peuvent intimider les enfants plus jeunes. Pas besoin de leur faire peur.
  • Procurez-vous un poulailler qui vous facilitera la tâche et laissera vos enfants participer. Le grand poulailler Eglu Cube est un parfait exemple. Rien de plus simple que de laisser les poules sortir le matin et de le refermer le soir (pour encore plus de facilité, servez-vous d’une porte automatique !) et ramasser les œufs grâce à son plateau amovible. Vos enfants pourront vous aider à le nettoyer, par exemple en retirant le plateau à fientes ou en essuyant les surfaces du poulailler une fois par semaine. Votre poulailler restera splendide !
  • Même si vous ne désirez pas incuber et élever des poussins,, vos enfants s’intéresseront probablement davantage à des poules plus jeunes. Encouragez-les à interagir avec elles et prenez-les régulièrement dans les bras pour les habituer. Facilitez-leur la tâche avec un enclos facile d’accès, comme le grand enclos Omlet. Un enclos facile d’accès vous encouragera à leur rendre visite plus souvent et à passer plus de temps avec elles !
  • Sélectionnez une race conviviale et réputée pour s’entendre avec les enfants. Les poules soies, par exemple, sont connues pour être douces et gentilles et aiment être prises dans les bras. Les orpingtons sont calmes et affectueuses et les poules cochins s’adaptent facilement à toutes les situations. Vous trouverez plus d’informations sur les différentes races de poules ici.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Pourquoi certains œufs ont plus d’un jaune ?

Beaucoup de gens préfèrent le jaune d’œuf au blanc. Du coup, si leur œuf contient plus d’un jaune, c’est le bonheur !

Certaines poules pondent un œuf à deux jaunes à tous les coups, ce qui s’explique par une aberration génétique. Il s’agit pourtant d’un phénomène très rare et il ne semble pas être associé à une race de poule spécifique.

Vous pouvez toutefois profiter d’un œuf à double jaune tous les jours, c’est simplement une question de prix. Vous avez peut-être remarqué des cartons estampillés « super œuf » dans certains supermarchés et vendus à prix fort. Ces œufs ne sont pas pondus par une race spécifique, mais plutôt par des poules assez jeunes. L’Internet a beau parler de races de poules capables de pondre des œufs à deux jaunes, il ne s’agit que de fiction… pour le moment !

La plupart des œufs à double jaune trouvés par les éleveurs sont pondus par des poules jeunes. Celles-ci vont d’abord pondre un ou deux petits œufs avant de produire des œufs à double jaune. Une fois que leur corps s’est habitué à la ponte, elles pondront environ cinq œufs par semaine. À ce stade, il est très rare d’avoir un œuf à double jaune, mais certaines poules plus âgées en produisent parfois. Il se pourrait que les Rhode Island rouges, Oxford bruns, poules du Sussex et Leghorn aient plus de chance de pondre des œufs à double jaune.

Comment se forment-ils?

Le corps des poules produit un jaune d’œuf une demi-heure après la ponte du dernier œuf. Une fois qu’il atteint l’oviducte, à savoir la partie du corps d’une poule dans laquelle un œuf se forme, le jaune est recouvert de blanc d’œuf puis de calcium solide. Si la poule a produit plus d’un jaune simultanément, le processus va les traiter de la même façon, comme s’ils faisaient partie du même œuf.

Si un œuf à double jaune est fertilisé, deux embryons vont se développer dans la même coquille. La plupart du temps, ces « jumeaux » ne se développent pas correctement. Soit l’un des poussins ne grandira pas au-delà du stade initial, soit les deux n’aboutiront pas. Il est donc très rare que deux poussins éclosent à partir du même œuf. Les éleveurs recommandent d’empêcher les œufs à double jaune de se développer et la plupart du temps ces œufs sont vendus à des entreprises alimentaires.

Comment peut-on reconnaitre un œuf à double jaune ?

Pas besoin de casser la coquille, il suffit de le mirer. Dans le temps, on plaçait un œuf près d’une bougie ou d’une lampe pour en découvrir l’intérieur. Si vous remarquez deux points sombres, votre œuf a deux jaunes.

Bien que les œufs à double jaune soient rarissimes (environ un sur mille), il y a tellement de poules qui pondent qu’il est facile d’en trouver partout dans le monde.

Par contre, n’espérez pas un jour vous régaler d’un œuf à triple jaune. Il n’y a qu’une chance sur 25 millions pour qu’un soit pondu !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


10 signes que vos poules vous contrôlent

1. Vous avez créé un profil pour vos poules

Admettez-le, après avoir acheté un poulailler et adopté des poules, vous êtes impatient de partager la nouvelle avec votre famille et vos amis. Vous postez tout sur Twitter, Facebook ou Instagram, de la ponte de nouveaux œufs aux délicieuses recettes que vous avez concoctées avec ceux-ci.

2. Il y a des œufs partout dans votre maison

Vous êtes maintenant à l’aise avec vos poules et les laissez se promener dans votre maison. Elles ne dérangent personne, vos autres animaux les adorent, mais de temps à autre vous trouvez un œuf fraichement pondu dans votre bol à fruit ou sur votre canapé. L’essentiel, c’est qu’elles se sentent chez elles !

3. Vous préférez passer vos vacances à la maison

Vous traitez vos premières poules comme vos propres enfants. Vous les lavez, nourrissez et vous leur assurez une vie confortable. Et si vous avez des enfants humains, partir en vacances est la dernière chose dont vous avez envie. Vous préférez vous détendre sur le canapé avec votre film favori tout en mangeant votre plat préféré.

4. Vous discutez avec vos poules

Parfois, on a juste besoin de parler à quelqu’un, et les poules savent écouter. Elles ne répondent jamais et ne vous jugeront pas. Elles risquent tout au plus de se blottir contre vous ou de demander des câlins. C’est quand même moins cher qu’un psychologue !

5. Vos poules ont des surnoms

Après quelques semaines, vous remarquez que vos poules ont chacune un comportement différent. Certaines sont timides, d’autres difficiles ou encore câlines. C’est l’occasion de leur donner un surnom ! Pourquoi pas Choupette, Cocotte ou Sophie ? Après tout, c’est vous qui décidez, nous ne sommes pas là pour juger.

6. Votre maison est décorée « volaille »

En ce qui concerne la décoration, c’est poules à gogo. Qu’il s’agisse de serviettes avec motifs de volailles ou de paniers à œufs en forme de poules, vous et vos amis ne manquez de rien.

7. Vous avez un cabas pour transporter vos poules

Une visite chez le véto ? Vos poules méritent d’être confortables. C’est pourquoi vous avez un cabas haut de gamme pour transporter vos poules dès qu’elles se sentent un peu patraque.

8. Vous avez des costumes pour vos poules

Quelle que soit la fête, vos poules ont un costume pour l’occasion. A Halloween, il y a de fortes chances que vos autres animaux portent un costume qui s’accorde avec ceux de vos volailles.

9. Au lieu de promener votre chien, vous promenez vos poules

Oui, les harnais pour poules, ça existe. Vous le savez parce que vous avez fait des recherches sur Amazon. Vous n’avez peut-être pas beaucoup de place et vos poules ont besoin de se dégourdir les jambes, du coup vous allez les promener dans le parc. Rien de plus normal.

10. Vous avez construit une table de picnic pour vos poules

On a tous vu ces vidéos de construction dans lesquelles quelqu’un construit une table de picnic pour écureuils. Qui dit que vos poules méritent moins que ces écureuils ? Vous avez construit et peint votre propre table et vos poules peuvent maintenant manger dans la dignité qu’elles méritent.

Au final, on sait bien que commencer à élever des poules peut être difficile. Chacun a des expériences qui lui sont propres et a sa façon de s’occuper de ses poules. Elles font partie de la famille, donc aucune raison d’y aller de main morte !

Plus d’information sur les poulaillers Eglu ici

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Est-ce que mes poules ont besoin de suppléments ?

Photos : William Moreland via Unsplash

La réponse la plus simple est non. Tant que vous nourrissez vos poules avec des aliments de qualité et les laissez picorer dans le jardin afin qu’elles trouvent des insectes et pierres pour digérer, elles ont tout ce qui leur faut.

Comme son nom l’indique, un supplément doit être donné en plus d’une nourriture saine et équilibrée. Il ne s’agit pas d’un remplacement pour une nourriture de qualité, un manque d’activité physique et un espace suffisant. Par contre, vous pouvez leur donner quelque chose pour les aider à rester en bonne forme, un peu comme les humains prennent des vitamines et minéraux pour leur santé.

Ces suppléments sont particulièrement utiles dans des périodes éprouvantes, comme lors d’une mue ou par froid glacial. Nous avons compilé une liste de suppléments qui pourront vous être utiles.

Gravier

On le sait bien, les poules n’ont pas de dents. Elles se servent de petits cailloux pour broyer leur nourriture. Les poules à l’air libre trouveront leur gravier elles-mêmes en picorant dans le jardin, mais si pour une raison ou pour une autre vous avez besoin de les garder dans un endroit restreint ou si leur poulailler est couvert de neige, vous pouvez ajouter du gravier à leur repas.

Prenez soin de sélectionner un type de gravier conçu pour les poules, tel que le mélange de gravier d’Omlet.

Vinaigre

Le vinaigre, généralement le vinaigre de cidre est un excellent stimulant. Il facilite la digestion, protège des parasites et a des propriétés antiseptiques. Il peut aussi prévenir les infections pulmonaires en hiver.

Choisissez un type de vinaigre organique ou non pasteurisé qui contient une substance connue sous le nom de « mère ». Celle-ci ressemble à du gel et se développe naturellement sur le vinaigre. Elle est riche en enzymes et minéraux, la raison pour laquelle le vinaigre est si bénéfique.

Ajoutez le vinaigre à l’eau de vos poules, environ 10 ml par litre d’eau.

Ail

L’ail a beau être mauvais pour les vampires, il est plein de bonnes choses pour les humains et les poules.

Broyez une gousse fraîche ou servez-vous d’ail en poudre et ajoutez-le à la nourriture de vos poules. L’ail favorise la circulation sanguine et prévient les infections pulmonaires. Il stimule également l’appétit, c’est donc parfait pour les poules de réforme et qui ont besoin de plus de nutriments.

Herbes

Beaucoup d’herbes et épices sont réputées avoir des propriétés médicinales qui renforcent le système immunitaire de vos poules. Verm-X est un supplément 100% naturel bon pour le système digestif des poules, ce qui permet d’éviter parasites et infections.

Les poules raffolent aussi d’origan, de cannelle, persil, curcuma et gingembre. Ces herbes et épices sont pleines de vitamines et renforcent le système immunitaire de vos volailles. Broyez-les et ajoutez-les à leur nourriture.

Calcium

Les poules ont besoin de beaucoup de calcium pour fabriquer la coquille de leurs œufs, par conséquent une poule en ponte risque d’avoir besoin d’une dose supplémentaire.

Le fortifiant pour coquille d’œuf d’Equimins est un supplément riche en calcium et phosphore qui améliore la qualité des œufs de vos poules. Une excellente solution pour les poules de réforme et les poules qui muent.

Epices à volailles

Ces épices ont depuis longtemps été privilégiées par les éleveurs de poules. Il s’agit d’un supplément riche en minéraux et bon pour la santé des poules. Parfait pour les poules en mue ou pour conserver leur appétit pendant tout l’hiver.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Tenir les Rats éloignés du Poulailler

Voici l’une des questions qui nous est le plus souvent posée par de potentiels futurs éleveurs de poules :

« Est-ce que mes poules risquent d’attirer des rats ? »

Il est important de savoir que les rats ne sont pas attirés par les poules elles-mêmes mais par leur nourriture. Une fois que vous avez compris cela, il n’est plus si compliqué d’empêcher les rats d’envahir votre jardin.

Entreposer toute la nourriture des poules dans des poubelles sécurisées et fermées par un couvercle

Conservez la nourriture de vos poules de manière aussi hermétique et sécurisée que possible en utilisant des poubelles pour éviter qu’elle ne dégage des odeurs susceptibles d’attirer des visiteurs indésirables.

Ne jeter au sol que la nourriture qui sera mangée à coup sûr par les poules

Afin d’éviter que des rats ne soient attirés par des restes de nourriture qui traînent dans l’herbe, jetez au sol uniquement ce qui sera consommé par vos poules dans la journée. Pour qu’il n’y ait plus de nourriture par terre, vous pouvez utiliser un distributeur de graines comme nos Jouets à picorer ou notre Distributeur de nourriture Caddi.

Retirer les mangeoires durant la nuit

Recouvrez correctement ou retirez du poulailler toutes les mangeoires et autres distributeurs de nourriture à la tombée de la nuit. Replacez-les dans l’enclos le lendemain matin. Les poules restent en général confinées dans leur poulailler durant la nuit et leur goûter de minuit ne devrait donc pas leur manquer !

Suspendre des CD dans l’enclos

On dit que la façon dont les CD reflètent la lumière surprend et désoriente les rats. Cela peut donc être un bon moyen pour les empêcher de s’approcher du poulailler. Accrochez de vieux CD dans l’enclos avec un morceau de ficelle et regardez si cela fonctionne !

Ramasser les œufs chaque jour

Les rats sont également attirés par les œufs de vos poules (ils constituent eux aussi de la nourriture). Veillez donc à ramasser les œufs chaque jour pour éviter toute tentation. Les poulaillers Eglus sont des maisons entièrement sécurisées où vos cocottes pourront pondre en toute sérénité sans avoir peur que leurs œufs ne soient volés !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Dois-je vermifuger mes poules ?

Comme la plupart des animaux, les poules peuvent avoir des vers. Ces endoparasites vivent dans le corps de l’oiseau et sont connus sous le nom d’Helminthe.

Ma poule a-t-elle des vers ?

Il existe trois types de vers capables d’infecter vos poules. Ceux-ci sont :

  1. Les vers ronds. Il y a différents types de vers ronds, ou nématodes, mais le grand ver rond est le plus répandu. Ils vivent dans le système digestif des oiseaux et peuvent parfois être détectés dans les fientes des poules.
  2. Les syngames. Ces sales bêtes s’attachent aux trachées des poules et s’agrippent sans bouger.
  3. Les vers plats. Ils s’attachent aux parois des intestins et grandissent, ce qui peut devenir très désagréable. Ils sont plus rares, mais causent plus de problèmes pour les oiseaux.

C’est parfois difficile de savoir si une poule est infectée. Différents symptômes peuvent indiquer la présence de vers : une crête plus pale, une ponte réduite, la diarrhée accompagnée d’un appétit féroce, mais sans prise de poids. Une poule infectée par un syngame va tendre le cou pour respirer. Il arrive que l’infection ne se remarque que tard, lorsqu’elle est devenue sévère et potentiellement intraitable.

Faut-il vermifuger ?

La plupart des éleveurs vermifugent leurs poules régulièrement pour éviter les infections, en général une fois en automne et une fois au printemps. Ils utilisent Flubevent, un vermifuge pour volailles disponible chez le vétérinaire qui tue les vers et leurs œufs. Prenez soin de sélectionner un vermifuge adapté à vos poules et vérifiez si les œufs d’une poule sous traitement doivent être jetés. Vermifugez toutes vos poules en même temps.

D’autres éleveurs préfèrent vermifuger une fois l’infection confirmée. Certains vermifugent ne sont efficaces que contre des vers spécifiques et ne servent donc à rien si votre poule est infectée par un autre type de ver. Ces éleveurs trouvent aussi qu’il ne vaut pas la peine de stresser un oiseau pour rien s’il n’est pas infecté. De plus, vermifuger toutes les poules deux fois par ans peut coûter cher.

Si vous soupçonnez que vous poules sont infectées, mais préférez avoir un diagnostic avant de les vermifuger, vous pouvez tester leurs fientes, soit en vous adressant à votre vétérinaire ou en envoyant les fientes à un laboratoire dans un kit pré-fait.

Empêcher les infections

Quelle que soit la méthode choisie, mieux vaut prévenir que guérir.

Le mieux est de déplacer votre poulailler régulièrement sur de l’herbe fraîche. Ceci empêche les épidémies, car le cycle de vie des parasites s’en verra interrompu. Les œufs des vers sont évacués dans les fientes des oiseaux infectés et peuvent survivre à même le sol jusqu’à qu’ils soient ramassés par des poules à la recherche de nourriture. Il s’agit d’un cycle de vie direct, car le ver ne se sert pas d’un hôte pour atteindre la poule. Par contre, les vers dont le cycle de vie est indirect, font en sorte que leurs œufs soient avalés par d’autres animaux, comme les vers de terre, limaces ou mille-pattes, où ils hibernent jusqu’à que leur hôte est mangé par une poule. Après quoi, la larve éclot dans la poule et le cycle se répète.

Pour éviter infestation après infestation, il vous faut donc bouger vos poules régulièrement. Un poulailler portable vous facilitera la tâche. C’est le cas des poulaillers Eglu Cube ou Eglu Go UP.

Pensez aussi à tondre le gazon, les rayons ultraviolets du soleil tuent les œufs qui se cachent dans les fientes de poules. Nettoyez l’enclos de vos poules chaque semaine et ramassez les fientes et la paille humide. Vous aurez de la peine à enlever tous les œufs de vers si l’une de vos poules est infectée, mais ça vaut quand même le coup d’essayer !

Pour finir, beaucoup d’éleveurs ne jurent que par le supplément Verm-X. Sa recette à base d’herbes crée un environnement qui facilite l’élimination et l’expulsion des intrus dans les intestins. Offrez ce supplément à vos poules assez régulièrement pour aider leur système immunitaire.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Comment donner un bilan de santé à votre poule

En tant qu’éleveur de poules, vous êtes responsable de leur santé et bien-être. Vous garantirez leur bonne santé et éviterez les parasites en leur procurant un toit propre, beaucoup d’espace, de la nourriture saine et des jouets amusants. Malheureusement, toute cette attention, aussi grande soit elle, ne vous épargne pas toujours les mauvais sorts.

Des accidents arrivent et les poules peuvent tomber malade tout comme les humains. En tant que proies, elles sont capables de dissimuler leurs faiblesses et douleurs. Donc si elles montrent des signes d’inconfort, elles sont probablement déjà gravement malades.

Avec le temps, vous apprendrez à faire la différence entre leur comportement normal et leurs attitudes inhabituelles, révélatrices de problèmes. Il est toutefois préférable d’essayer de détecter ces problèmes le plus tôt possible en effectuant un bilan de santé rigoureux. Nous vous recommandons de faire le check-up suivant en suivant ces instructions au moins une fois par semaine :

Yeux

Les yeux de vos poules doivent être clairs, éveillés et bien ouverts. Ils ne doivent pas contenir de muqueuse ni être trop secs ou encore coulant ou larmoyant.

Narines

Leurs narines doivent être propres et sans saletés ou muqueuse.

Bec

Le bec d’une poule doit être lisse, sans griffure ou dégat. Le haut et le bas du bec doivent être parfaitement alignés et le haut doit être un peu plus long. Une poule en bonne santé gardera son bec fermé la plupart du temps.

Crête

La crête d’une poule adulte qui ne couve pas doit être rigide et d’un rouge vif. Si sa position ne correspond pas à ce que l’on trouve chez d’autres spécimens de la même race (par exemple une crête tombante alors qu’elle devrait être dressée), il pourrait y avoir un problème.

En hiver, faites attention gel. Protégez leur crêtes avec de la vaseline si nécessaire.

Jabot

Le matin, le jabot d’une poule doit être vide, car elle a passé la nuit à digérer. Après avoir mangé, le jabot doit être solide au toucher, mais pas trop dur. Si le jabot d’une poule n’est jamais vide et qu’elle a mauvaise haleine, il y a un souci.

Plumes

À moins qu’elle mue, le plumage d’une poule doit être plein et reluisant. Des trous ou des plumes emmêlées peuvent être signe de stress, de parasites ou de problèmes sociaux. Apprenez à reconnaitre la mue, elle arrive une fois par année et il vaut mieux ne pas la confondre avec des problèmes de plumage.

Jambes et pattes

Vérifiez les écailles sur leurs pattes et assurez-vous qu’elles soient lisses et plattes. Des écailles sèches ou dressées peuvent indiquer des problèmes d’acariens. Nettoyez régulièrement le dessous de leurs pattes et vérifiez qu’il n’y a pas de saleté, coupures ou marques noires. Non seulement ceux-ci peuvent être inconfortables, mais elles peuvent provoquer une infection mortelle connue sous le nom de pododermatite.

Cloaque

Une poule qui pond a un cloaque rose, large et humide. Chez les poules plus âgées, il est plus pale et sec. Un cloaque ne devrait pas saillir ou paraitre blessé, les autres poules risquent d’attaquer si elles voient du sang.

Les poux et acariens adorent la zone autour du cloaque, soyez attentif à tout point noir ou aux rougeurs.

Crottes

Un tiroir pour crottes sous les perchoirs, comme celui des poulaillers Eglu, vous permet d’inspecter les crottes de vos poules en nettoyant le poulailler. Les crottes doivent être dures et brun foncé avec un peu de liquide blanc par endroits. Ça peut varier selon ce que la poule a mangé, mais les crottes trop liquides ou tachées de sang indiquent un problème.

Effectuez ce bilan santé régulièrement vos poules et vous serez en mesure de détecter d’éventuels soucis assez tôt. Certains peuvent être traités à la maison, comme les parasites et les petites coupures, mais dans le doute mieux vaut consulter un vétérinaire. Pour plus d’information sur les soucis de santé fréquents chez des poules, consultez notre guide.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Pourquoi vos poules ont besoin d’un perchoir – 33% de réduction dès maintenant !

Les poules adorent les perchoirs, c’est dans leur instinct. L’ancêtre de la poule domestique aimait se percher haut dans les arbres tropicaux, chercher un perchoir est tout aussi naturel que gratter le sol et pondre des œufs.

La plupart des races domestiques ne sont toutefois pas capables de grimper aux arbres, elles sont trop grandes et trop lourdes. Mais les poules se sentent plus en sécurité lorsqu’elles se tiennent à quelque chose car à l’origine, les perchoirs les aidaient à fuir les prédateurs.

Les poulaillers Eglu disposent d’excellents perchoirs, vos poules seront ravies d’y dormir. Mais il leur faut aussi un perchoir pour l’enclos. Un bâton a beau nous paraître ennuyant, il s’agit d’une superbe façon d’enrichir leur espace.

Confortable et convivial, le perchoirà poules Omlet est solide et facile à installer dans l’enclos. Choisissez entre le perchoir de 1 m et de 2 m et prenez soin d’en ajouter assez pour que toutes vos poules aient un coin pour se relaxer et observer le monde.

Les poules sans perchoir sont plus à risque d’attirer des poux ou d’attraper des bactéries qui trainent sur le sol. Le fait de ne pas avoir de nichoir peut aussi affaiblir leur système immunitaire et réduire le nombre d’œufs qu’elles pondent.

Profitez de l’occasion d’économiser ⅓ sur le perchoir à poules Omlet et gâtez vos poules avec un nouveau jouet ! Saisissez le code promo PERCH4LESS sur la page paiement pour profiter de ce rabais !

Conditions générales
Promotion d’un tiers (33%) de réduction sur le perchoir pour poules Omlet est valide à partir du 10/09/20 jusqu’au 14/09/20 à minuit. Saisissez le code promo PERCH4LESS sur la page paiement. S’applique aux perchoirs pour poules Omlet de 1 m et de 2 m. Offre limitée à 2 perchoirs par foyer. Dans la limite des stocks disponibles. Omlet ltd. se réserve le droit d’annuler cette offre à tout moment. L’offre ne s’applique pas aux frais de livraison. Offre non cumulable.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Offres et promotions


Quels mythes sur les poules sont fondés ?

Photos : Sarah Halliday via Unsplash

Les poules ne voient pas les couleurs

FAUX – Les poules ont une meilleure perception des couleurs que les humains. Elles possèdent cinq récepteurs de luminosité (les humains n’en ont que trois), ce qui leur permet de mieux apercevoir les couleurs.

Certaines poules sont moitié mâle et moitié femelle

VRAI – Ce phénomène est connu sous le nom de gynandromorphisme. Les poules qui en sont atteint ont un côté mâle (grand barbillon, ergot, torse plus musclé, etc…) et un côté femelle (plumage moins vivace, crête et corps plus petit, etc…). Il faut le voir pour y croire !

Il y a autant de poules que d’humains

FAUX – Il y a plus de 25 milliards de poules sur terre, soit 4 fois plus que d’êtres humains. La poule est l’oiseau le plus répandu.

Les poules s’orientent à l’aide de champs magnétiques

VRAI – Comme tous les oiseaux, les poules se servent du champ magnétique terrestre pour s’orienter. Des études ont montré qu’elles utilisent aussi le soleil pour connaître l’heure. C’est comme ça que les coqs savent quand chanter leur cocorico et quand aller au lit.

Les poules sont cannibales

DEBATTU – Vous avez peut-être entendu parler de poules cannibales. Certaines poules essaient parfois de picorer la chair de leurs camarades. Cependant, il ne s’agit pas d’un comportement naturel, mais plutôt d’une réaction au stress causé chez les poules de batterie qui manquent de place. Une poule heureuse et à l’air libre ne mangera pas ses amies.

Les poules n’ont pas de papilles gustatives

FAUX – On a beau croire que les poules avalent tout ce qu’on leur donne, elles ont tout de même des papilles gustatives et des goûts différents. Les poules ne reconnaissent pas le sucre ou les épices, mais peuvent différencier les goûts salés, acides et amers.

La couleur de l’œuf a un impact au niveau nutritionnel

FAUX – Malgré les racontars de certains éleveurs, les œufs bruns ne sont pas plus sains que les autres ou vice-versa. La couleur de l’œuf change selon la race, mais n’a aucune influence sur la valeur nutritionnelle.

Si on lui coupe la tête, une poule va continuer à courir

VRAI – Certaines poules vont continuer à courir après avoir perdu leur tête. Ce phénomène est causé par la pression que la hache exerce sur les nerfs du cou. Ils envoient un signal aux muscles qu’il faut courir sans que le cerveau n’ait son mot à dire.

La poule bouge en étant morte. Sauf dans le cas de Miracle Mike. Un fermier avait décidé de l’abattre mais a visé un peu trop haut. Les poules ont une partie de leur cerveau à l’arrière de leur cou et dans le cas de Mike, cette partie est restée attachée à son corps. Il ainsi survécu sans tête pendant 18 mois !

Les poules peuvent être hypnotisées

VRAI – Il existe plusieurs façon d’hypnotiser une poule. La plus commune est de tenir la poule et de placer sa tête près du sol, puis de tracer une ligne dans la terre depuis son bec. La poule sera paralysée et ne bougera plus tant que personne ne la touchera ou claquera des mains.

Cela ne leur fait probablement pas de mal, mais on ne sait pas si ça les stresse. Donc mieux vaut éviter de le faire trop souvent.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Parlez-vous poule ?

Les poules discutent constamment entre elles. Leurs gloussements et piaillements ont un sens précis, et bien que certains de ces bruits sont faciles à comprendre – par exemple lorsqu’elles crient en s’enfuyant- d’autres sont plus subtils.

Voici dix bruits émis par les poules et leur significance..

Un Potpotpot tout doux et en crescendo. C’est le bruit émist par une poule qui picore dans l’herbe ou dans le poulailler. La poule s’amuse à chercher de la nourriture et signale à ses congénères que tout est en ordre. Si plusieurs poules émettent ce Potpotpot ensemble, c’est pour dire que tout va bien.

Le gloussement-piaillement. Ce cri bref signifie qu’il y a eu de la bagarre, généralement entre une poule timide et une poule dominante qui essaie de lui piquer sa nourriture. Les poules font aussi ce bruit quand elles sont surprises, par exemple par l’ouverture soudaine de la porte du poulailler.

Le piaillement explosif. Quand une poule explose en un tonnerre de piaillements, cris et autres appels de détresse, elle donne l’alerte et exprime sa peur tout en avertissant les autres poules de détaler. Sa terreur peut être déclenchée par des voitures, chiens, prédateurs ou par quelqu’un qui essaie de la saisir.

Le gloussement. C’est ce qu’on appelle le bouc-bouc-bouc-badaaac! si familier. Répété plusieurs fois à haute voix, ce bruit signifie qu’une poule vient de pondre. La poule s’éloigne de l’œuf et commence à glousser. On pense qu’il s’agit d’une façon d’éloigner les prédateurs de l’œuf et du nid.

Bouc-bouc-bouc- (mais sans badaaac!) Une poule qui trouve son coin favori occupé par quelqu’un d’autre émet ce bruit. Sa manière de dire « Je suis ici ! » et « Fiche le camp ! » en même temps.

Grondement. Si une poule couve et n’a pas envie de bouger, elle gronde et feule. Traduit en langage humain : « Pas toucher ! » et « Fiche le camp ! »

Le murmure. Une poule qui observe des œufs en train d’éclore va caqueter tout doucement pour rassurer les poussins. Une fois qu’ils ont éclos, la poule leur indique où trouver à manger à l’aide d’un touc-touc ! (Les coqs font le même bruit pour dire aux poules qu’ils ont trouvé un bon coin pour manger). Une mère poule peut aussi faire un rrrrrr insistant pour appeler les poussins en cas de danger.

Le cocorico. Classique des coqs– mais ça ne leur est pas exclusif, certaines poules font le même bruit. Le cocorico annonce le matin et qu’il est temps de se lever pour trouver à manger. Le coq s’en sert aussi pour indiquer son territoire. S’il y a plus d’un coq, les oiseaux subordonnés n’osent pas crier avant leur chef. Un cocorico atteint généralement les 90 décibels, et peut les dépasser !

À l’aide ! Une poule séparée du groupe va appeler à l’aide. Le bruit ressemble au caquètement qu’elles font pour annoncer la ponte d’un œuf. On pense qu’il s’agit d’un SOS pour le coq. Une stratégie risquée s’il y a des prédateurs dans les parages !

Bourdonnement. Le matin, quand les poules sont encore dans leur poulailler, elles bourdonnent. Tant que la porte reste fermée, le volume augmente. Leur façon de dire « On veut sortir, on a du pain sur la planche ! »

Grâce à votre connaissance du patois des poules, il vous sera facile de comprendre leur conversations… qui ne semblent jamais s’arrêter !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


La hiérarchie des poules

La basse-cour peut paraître un endroit calme où l’égalité règne, mais la réalité est tout autre !

Chaque groupe de poules, qu’il soit constitué de 2 ou de 200 individus, à sa hiérarchie qui détermine qui est la reine et qui doit se contenter d’obéir.

La hiérarchie s’établit généralement d’elle-même. Les poules dominantes font la loi et les autres obéissent. Les poules qui ont grandi ensemble règlent les rapports de force sans faire tout un foin. Par contre, si deux oiseaux dominants sont mis dans le même poulailler, ils vont se battre pour le contrôle du poulailler. Toutefois elles se contentent généralement de battre leurs ailes et de se donner des coups de bec, mais se blessent rarement. Laissez les régler leurs problèmes entre elles, à moins qu’il y a un risque que l’une soit gravement blessée. Si vous intervenez trop tôt, elles recommenceront à se battre dès que vous avez le dos tourné.

Une fois la bataille terminée, la hiérarchie s’établit naturellement, donc pas besoin d’intervenir. La plupart du temps, les poules ne sont pas trop agressives et ne se battent pas entre elles tant qu’il y a quelqu’un pour leur donner des ordres.

En cas d’inquiétude, séparez les poules qui se battent en claquant des mains et sortez l’une d’elles du champ de bataille. Mettez un peu de vaseline sur leurs crêtes et barbillons pour minimiser les dégâts si vous avez peur que les hostilités reprennent plus tard.

Les poules ont besoin d’espace. Serrées, elles vont commencer à se bagarrer et s’attaquer à coups de bec (ce qui arrive fréquemment avec les poules de batterie). Assurez-vous donc que votre poulailler offre suffisamment de place.

Si une poule dominante monopolise la mangeoire et l’abreuvoir, installez-en plus pour calmer la situation. Vous pouvez aussi la distraire à l’aide de maïs ou de laitue ou en suspendant des CD à hauteur de bec. Elles se défouleront là-dessus.</

Parfois la taille compte

La plupart du temps, les poules les plus agressives sont en générales aussi les plus dominantes. Il arrive toutefois que des poules se hissent au haut de la hiérarchie sans trop de violence. Il se pourrait bien que leur crête y soit pour quelque chose. Les poules avec des crêtes plus grandes et plus hautes ont tendance à avoir une position supérieure dans la hiérarchie.

Une poule dominante qui disparaît peut mener à une confusion susceptible de créer une certaine agitation en attendant qu’une nouvelle hiérarchie s’établit. Il se peut même qu’une poule plus douce finisse par s’imposer, surtout si elle a déjà passé un certain temps dans le poulailler quand des nouvelles venues débarquent.

En amenant des nouvelles poules dans le poulailler, gardez-les à l’écart des autres pendant environ une semaine pour qu’elles s’habituent les unes aux autres. Forcer les poules à cohabiter dès le départ risque de finir en catastrophe, les poules plus anciennes brutalisent parfois les nouvelles venues. Et si le sang commence à couler, d’autres poules vont s’y mêler, et tout le monde ne survit pas toujours.

La hiérarchie change aussi si une poule dominante tombe malade ou commence à couver. Les poules qui vieillissent ont tendance à perdre leur place dans la hiérarchie, donc gardez un œil sur elles pour que rien de grave n’arrive.

Être au sommet de la hiérarchie ne veut pas dire faire régner la terreur ! Les poules dominantes protègent aussi le groupe en guettant le danger et en trouvant des nouvelles sources de nourriture et des endroits à gratter.

La présence d’un coq ne signifie pas pour autant la dissolution de la hiérarchie des poules. Mais le mâle s’y trouve au sommet la plupart du temps, sauf s’il est très timide ou si la poule cheffe a un caractère bien trempé. Les poules continuent à respecter la hiérarchie entre elles. Veillez à ne pas avoir plus d’un coq pour 15 poules, sinon les coqs vont commencer à se battre et maltraiter les poules.

La vie de basse-cour doit être organisée. Mais tant que vos poules ont de la place et que vous les surveillez pour éviter trop de violence, la nature suivra son cours.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules