Omlet Blog France Category Archives: Uncategorised

Pourquoi les chiots Golden Retriever mâchouillent-ils autant ?

Chiot Golden Retriever couché sur le panier pour chien Topology d’Omlet avec un surmatelas matelassé
Chiot Golden Retriever couché sur le panier pour chien Topology d’Omlet avec des pieds en épingle noirs et un surmatelas matelassé

Les chiots Golden Retrievers sont incontestablement adorables, avec leur pelage duveteux et leur tempérament joueur. Mais s’il y a une chose qui peut rendre leurs propriétaires fous, c’est leur propension à mâchouiller tout ce qu’ils trouvent sur leur passage ! Entre les paires de chaussures et les meubles de la maison, ces petits chiots semblent avoir un désir insatiable de ronger tout ce qui leur tombe sous la dent. Mais pourquoi les chiots Golden Retrievers mâchouillent-ils autant ? Et y a-t-il quelque chose que vous puissiez faire pour les en empêcher ?

Faisons connaissance avec le Golden

Doux, loyal, vif et incroyablement gentil avec les enfants, il n’est pas étonnant que le Golden Retriever fasse partie des races de chiens les plus populaires en France. Pour comprendre pourquoi, il faut remonter au XIXe siècle, à l’époque où cette race a été élevée pour la première fois.

En 1868, Lord Tweedmouth, propriétaire du domaine écossais de Guisachan, s’intéressait aux chiens de chasse endurants et cherchait un animal capable de supporter le climat et le terrain écossais. Ne trouvant pas de race existante en capacité de suivre le rythme, il décida de créer la sienne. En accouplant un Retriever à poil plat avec un Tweed Water Spaniel, Lord Tweedmouth a contribué à créer l’adorable chien que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Golden Retriever.

Comme en témoignent sa taille et sa carrure solide et athlétique, le Golden Retriever possède les gènes du sport dans son ADN. Ajoutez à cela sa grande intelligence et sa capacité à apprendre très facilement les ordres, et vous comprendrez rapidement pourquoi le Golden Retriever est réputé depuis si longtemps pour être le chien idéal pour la chasse au gibier.

Mais même si cette race a été domestiquée, son instinct de chasseur est encore très prononcé encore aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle ces chiens adorent tout porter à leur bouche, surtout lorsqu’ils sont bébés.

Tous les chiots ont-ils l’habitude de mâcher ?

Comme les bébés humains, les chiots utilisent leur bouche pour explorer le monde qui les entoure. Il existe d’ailleurs des justifications à ce comportement naturel (et destructeur). Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les chiots mordillent autant.

  • Soulagement du stress : Les chiots utilisent beaucoup leur bouche pour lutter contre le stress lié à la séparation d’avec leur mère et leur famille. Et lorsqu’ils intègrent votre maison, cette angoisse de la séparation peut persister lorsque vous vous absentez ou même lorsque vous quittez simplement la pièce où se trouve votre animal. Dans ce cas, le fait de mâchouiller contribue à apaiser leur anxiété et à les réconforter.
  • Soulagement de la douleur : La mastication est un élément essentiel du processus de dentition du chiot. Au fur et à mesure que les chiots grandissent, leurs dents de lait tombent pour laisser place à leurs dents d’adulte. La mastication aide à soulager la douleur au niveau des gencives. Il n’est pas rare que les chiots mâchent davantage durant cette période pour soulager leur douleur.
  • Exercice physique : Tous les chiots ont besoin de beaucoup d’exercice et de stimulation pour rester heureux et en bonne santé. Lorsqu’ils n’ont pas assez de temps pour courir et s’amuser, les chiots peuvent s’ennuyer et s’agiter, et la mastication devient alors un moyen de se défouler. Fournir suffisamment de jouets, d’exercice et d’attention à votre animal peut contribuer à réduire ses envies de mâchouiller des objets inadaptés.
  • Communication :Comme les chiens ne parlant pas notre langue, ils ont dû trouver d’autres moyens de communiquer avec nous. Les chiots utilisent leurs dents pour signaler à leurs propriétaires qu’ils ont besoin d’aide, qu’ils sont frustrés ou qu’ils veulent simplement un peu d’attention. En observant le langage corporel et les habitudes de mastication de votre toutou, vous serez en mesure de comprendre plus précisément ce qu’il essaie de vous dire et vous pourrez réagir en conséquence.

Heureusement, la mastication est un comportement propre au chiot qui devrait s’atténuer considérablement avec l’âge. Si vous remarquez que votre chiot plus âgé ou votre chien adolescent continue à mâcher des objets de votre maison, il est peut-être nécessaire de consulter votre vétérinaire pour vous assurer que ce comportement n’a pas de causes sous-jacentes.

Comment empêcher un chiot Golden Retriever de mâcher ?

Cela est tout simplement impossible. Il s’agit d’un comportement naturel chez tous les chiots, quelle que soit leur race. Néanmoins, vous pouvez réorienter cette habitude destructrice en offrant à votre toutou des moyens plus sains d’exprimer son comportement instinctif.

  • Beaucoup de jouets à mâchouiller

S’il est naturel pour les chiots Golden Retrievers de mâchouiller, il est important de veiller à ce qu’ils le fassent sur des objets appropriés. Vous ne voudriez pas que vos nouvelles chaussures, votre meuble préféré ou, pire encore, le propre panier de votre chiot, deviennent son nouveau jouet à mâchouiller.

L’une des meilleures choses à faire est donc d’offrir à votre chiot un grand nombre de jouets à mâcher. Recherchez des jouets spécialement conçus pour les chiots, car ils seront plus doux et moins agressifs pour leurs dents en développement. Vous pouvez également essayer des textures et des formes différentes pour voir ce que votre animal préfère mâcher. Mieux vaut des jouets abîmés qu’un panier déchiqueté…

  • Beaucoup d’exercice

Les chiots Golden Retrievers sont des chiens intelligents qui ont besoin de beaucoup de possibilité d’apprendre et d’explorer. L’un des meilleurs moyens de limiter les coups de dents de votre Golden est donc de lui faire faire de l’exercice.

En gardant à l’esprit que les chiots ne sont pas encore capables de faire de longues promenades d’une heure en raison de leur jeune âge, vous pouvez les maintenir actifs pendant les heures d’éveil en faisant de courtes balades autour du pâté de maisons, en jouant à la balle ou même en sortant dans le jardin pour que votre animal puisse renifler et rester mentalement stimulé. N’oubliez pas qu’un chiot fatigué (dans le bon sens du terme) est un chiot heureux. Et un toutou qui s’est bien dépensé sera plus enclin à dormir dans son panier qu’à le mâchouiller.

  • Beaucoup de patience

Il est essentiel de se rappeler que les chiots Golden Retrievers sont encore en train de découvrir et d’explorer le monde qui les entoure. Ils n’ont pas l’intention de détruire votre maison ou de vous désobéir. Au contraire, ils essaient simplement de comprendre leur environnement et de trouver leur place dans le monde. Avec beaucoup d’amour, de patience et un dressage approprié, votre chiot apprendra à ne pas endommager vos meubles et deviendra un véritable membre de votre famille – à la fois heureux, bien élevé et en bonne santé.

Le meilleur panier pour un chiot Golden Retriever

Il y a plusieurs facteurs essentiels à prendre en compte pour trouver le bon panier pour votre bébé Golden. Le premier, et le plus important, est la taille. Les chiots grandissent vite… très vite. Vous devez donc choisir un panier suffisamment grand pour sa future taille adulte, et suffisamment confortable pour qu’il puisse s’étirer de tout son long.

Mais la durabilité du panier est tout aussi importante que sa taille. Si les chiots Golden Retriever adorent mâchouiller, leur panier ne sera pas épargné ! Le panier de votre bébé Golden doit être fabriqué à partir de matériaux de haute qualité pour pouvoir résister à son comportement inné de mordiller, mais il doit aussi être facile à nettoyer pour que vous puissiez vous débarrasser rapidement des saletés.

Le panier pour chiot Topology, conçu par Omlet, est un panier de première classe qui répondra à tous les besoins de votre toutou. En plus d’être durable, performant, confortable et lavable en machine, il est garanti contre les coups de dents de votre chiot. Si, au cours des 180 premiers jours d’utilisation, votre chiot mâchouille le surmatelas matelassé de son panier Topology au point de le déchiqueter, nous le remplacerons gratuitement par un neuf dans le cadre de notre garantie de 180 jours.

Omlet et votre chiot Golden Retriever

Chez Omlet, nous considérons que la période du chiot est l’un des meilleurs moments à partager avec son toutou. Certes, elle s’accompagne de son lot de frustrations et de destructions, mais l’amour et le bonheur que vous recevez en retour n’ont pas de prix. En tant que pionniers et nouveaux fabricants de référence dans l’industrie des produits pour animaux de compagnie, nous avons porté notre expertise à un niveau supérieur en concevant des jouets, des paniers et d’autres produits pour chiens indispensables pour garder votre chiot Golden Retriever heureux et en bonne santé.

Chiot Golden Retriever couché avec un œil fermé

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Du chiot à l’âge adulte – Les différentes étapes de la vie des chiens

chiot dans une niche pour chien fido nook avec un panier pour chien bolster vert

Si vous avez déjà élevé un enfant, depuis son plus jeune âge de bébé jusqu’à l’âge adulte, vous ne connaissez que trop bien les moments de bonheur, les maux de tête, les épreuves et les satisfactions qui accompagnent cette expérience. Mais qu’en est-il de l’éducation d’un bébé chien ? Vous savez, celui avec plein de poils, une queue et des bisous baveux. Peut-on considérer qu’élever un chien est comparable à élever un enfant ? Nos petites boules de poils ne sont peut-être pas capables de communiquer leurs besoins aussi bien que les bébés humains, mais cela ne les rend pas moins membres de la famille pour autant. Afin de construire et maintenir un lien éternel avec nos chiens, il est essentiel de comprendre leurs besoins à chaque étape de leur vie.

Comme nous l’avons évoqué dans un blog précédent, intitulé Quel âge a vraiment votre chien en années humaines ?, nos compagnons canins vieillissent beaucoup plus vite que leurs amis humains. Un fait poignant qui nous rappelle que chaque moment compte et que chaque câlin pourrait durer un peu plus longtemps… Alors, pendant combien de temps un chien est-il considéré comme un bébé ? Quand savons-nous que notre chien est entré dans son effroyable, mais charmante période d’adolescence ? Et comment pouvons-nous mieux soutenir nos chiens âgés plus facilement épuisés ? Voici une liste utile pour vous guider, vous et votre chien, à travers ces étapes précieuses.

La période « chiot »

Les années chiots, la surcharge de mignonnerie ! C’est l’époque où votre bébé à fourrure a encore cette odeur enivrante de chiot et une énergie débordante. Selon les races, cette étape de la vie d’un chien se situe généralement entre la naissance et l’âge de 18 à 24 mois. Tout comme pour les humains, c’est au cours de cette première phase de développement que les chiens apprennent les compétences de socialisation de base. Vous voulez que votre toutou fasse partie de votre famille, n’est-ce pas ?

Il existe plusieurs façons de faire participer un chiot énergique et curieux à votre vie de famille. Lorsque votre chien est encore petit, passez beaucoup de temps à lui parler, à le caresser et à lui apprendre toutes les règles à respecter, comme faire ses besoins à l’extérieur, dormir la nuit et ne pas mordiller les meubles de la maison. Omlet offre une variété de jouets pour chiens parfaits pour garder les dents pointues des chiots à l’écart des canapés ! C’est aussi à ce stade de sa vie que votre chiot grandira le plus. Une alimentation de qualité et des soins vétérinaires seront donc essentiels pour assurer son épanouissement. Les chiots peuvent demander beaucoup de travail, mais avec des routines et un entraînement cohérents, vous aurez un chien adolescent (argh !) avant de vous en rendre compte !

Du chien adolescent au chien adulte

Déjà ? Même pas quelques années épuisantes ? En effet ! La plupart des chiots atteignent l’âge adulte à l’âge de 3 ans, ce qui signifie que la période d’adolescence est assez courte selon la race. Les chiens de petite taille, comme les chihuahuas et les teckels, deviennent adolescents vers l’âge de 6 mois, tandis que les chiens de grande taille, comme les bergers allemands et les dogues allemands, le deviennent vers l’âge de 3 ans. Bien que la majeure partie de l’éducation à l’obéissance ait lieu pendant la période où votre animal est encore chiot, vous devez continuer de récompenser le bon comportement de votre chien (renforcement positif) pendant son adolescence ; les chiens commencent à tester les limites autour de cet âge. Alors que vous penserez avoir maîtrisé les ordres « assis, pas bouger, donne la patte », votre chien adolescent ou adulte commencera à vous défier en ignorant ces comportements pourtant déjà appris, alors ne lâchez pas le morceau.

La stimulation mentale est également importante à tous les stades de développement, alors faites en sorte que votre chiot adolescent s’investisse dans de nombreuses activités comme ramener la balle, faire des sorties entre chiens et jouer à des jeux. La devise pour cette étape ? Un chien fatigué est un chien bien élevé ! Et n’oubliez pas la santé et l’hygiène de votre animal qui sont primordiales quel que soit l’âge. La plupart des chiens adultes en bonne santé ont toujours besoin de faire de l’exercice régulièrement, ce qui peut représenter jusqu’à 25 minutes par jour. Alors faites-en une affaire de famille – prenez votre enfant adolescent et votre chien adolescent et emmenez tout le monde en promenade !

La fin de l’âge adulte

Ce n’est pas parce que votre toutou à fourrure est devenu adulte et a un peu vieilli que vous devez commencer à chercher des maisons de retraite pour les chiens. Les chiens âgés sont toujours des chiens actifs ! Notre ancien blog, S’occuper d’un chien âgé, vous donnera un bon aperçu de la meilleure façon de gérer les années de l’âge adulte de votre chien. Si vous avez votre animal depuis tout petit, vous commencerez à remarquer que votre chiot et son petit museau ralentiront un peu le rythme vers l’âge de 6 ans. Peut-être remarquerez-vous aussi que vous ralentirezun peu le rythme vous-aussi pour refléter son comportement et mieux répondre à ses nouveaux besoins. C’est une bonne chose ! Au lieu de faire une longue promenade chaque jour, envisagez d’emmener votre chien plus âgé faire quelques promenades plus courtes afin de maintenir l’exercice sans l’épuiser. Vous découvrirez peut-être que ce nouveau changement de rythme vous conviendra également !

De nombreux chiens âgés commenceront également à modifier leur comportement à ce stade, avec des changements au niveau de la mobilité et des fonctions cognitives. Il est donc primordial d’effectuer des visites régulières chez le vétérinaire afin de prévenir tout problème potentiel. On ne peut pas apprendre de nouveaux tours à un chien âgé ? Bien sûr que si ! Les chiens plus vieux peuvent tout à fait apprendre de nouveaux tours, mais tout comme les humains plus âgés, il faudra limiter les récompenses alimentaires au minimum, car le métabolisme commencera lui aussi à ralentir à ce stade. En outre, certains chiens âgés peuvent commencer à avoir des problèmes d’articulation, il est donc essentiel de veiller à ce que votre animal dispose d’un panier confortable qui le soutient correctement. Le panier de luxe pour chien Topology d’Omlet est une excellente option pour personnaliser un couchage digne d’un roi ou d’une reine des chiens âgés. Quelle que soit la race de votre animal, tous les chiens âgés de toutes formes et toutes tailles sont tout aussi agréables et adorables que les chiots !

Chien qui se rafraîchit sur un tapis rafraîchissant à mémoire de forme pour chien d’Omlet

Les propriétaires d’animaux savent que s’occuper d’un chien, à n’importe quel stade de sa vie, est un engagement plein de travail et de satisfactions. Qu’il s’agisse d’un chiot plein d’entrain qui apprend à faire ses premiers pas en laisse ou d’un chien âgé qui préfère passer son temps allongé au soleil, il y a beaucoup à gagner à chaque étape de la vie d’un chien. Et même si nos toutous à fourrure ne sont pas là aussi longtemps que nos bébés humains, il va sans dire que l’amour qu’ils nous offrent est inestimable, peu importe leur âge. Alors profitez de chaque moment de chaque étape !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


L’élevage de poules et le jardinage

Amy Shore, la charmante dame qui se cache derrière le compte Instagram chicksandveg, est une jardinière éleveuse de poules qui vit dans le Norfolk, en Angleterre. Dans ce blog, elle partage son expérience d’éleveuse en tant que jardinière, en vous donnant des conseils utiles sur ce que vous pouvez faire pour empêcher vos poules de s’approcher de vos précieuses cultures !


Mon jardin ne serait pas le même sans la présence de mes poules. Pendant que je me promène, je peux les entendre jacasser tout en profitant de leur compagnie, et j’éprouve un réel sentiment de bonheur lorsque je les aperçois prendre un bain de poussière sous les haies ou désherber mes allées.

élever des poules en tant que jardinier

Espace aménagé

Il peut être judicieux d’avoir la possibilité de déplacer vos poules dans le jardin et de fermer les zones qu’elles n’ont pas le droit d’explorer. J’ai divisé mon jardin en plusieurs parties, certaines sont libres d’accès pour mes poules et d’autres leur sont inaccessibles. Cela n’est pas réalisable dans tous les jardins mais vous pouvez aussi improviser en installant des clôtures temporaires. Pour délimiter mon jardin j’ai utilisé des filets pour poules et des treillis extensibles. En délimitant votre jardin, vous pouvez changer régulièrement les espaces occupés par vos poules et donner un peu de répit à votre pelouse, et vos poules peuvent aussi découvrir des espaces différents de temps en temps.

Bien que mes poules puissent globalement se déplacer partout dans le jardin, je leur ai installé un petit foyer sûr et sécurisé rien que pour elles, dans leur Grand Enclos d’Omlet. Elles y trouvent beaucoup d’espace, de friandises et de perchoirs pour s’occuper, et il constitue un endroit idéal lorsque j’ai besoin de les enfermer temporairement.

J’utilise des pots en hauteur dans mon potager, qui empêchent mes poules de picorer mes légumes, mais si vous voulez être certain qu’elles ne puissent pas y accéder, vous pouvez envisager d’installer des tunnels ou des filets pour les protéger. J’ai placé des arceaux et des filets par-ci, par-là, afin de protéger mes semis des nuisibles, mais ils servent aussi à tenir à distance mes poules un peu trop gourmandes !

poules perchées et poulailler eglu go up dans un jardin

Culture pour les poules

Ne vous méprenez pas, même si je m’assure que mes poules ne se servent pas dans mon jardin, j’aime aussi leur faire plaisir de temps en temps ! Je cultive beaucoup de légumes « supplémentaires » tout au long de la saison et mes poules sont très douées pour nettoyer les plantes en mauvaises état.

Ce que je préfère cultiver pour mes poules, ce sont les salades et les micropousses ultra rapides. J’ai quelques pots consacrés à l’ensemencement et à la culture de délicieuses friandises pour mes poules. Chaque semaine, j’éparpille quelques graines dans un pot ou dans un bac peu profond, et certaines micropousses apparaissent après seulement quelques jours. Elles sont mangées en un rien de temps, mais entendre mes poules gazouiller de bonheur en vaut vraiment la peine !

Une autre culture rapide qui ne prend pas trop de place est le radis ! De plus, si vous souhaitez garder la racine pour vous, les poules adorent les feuilles toutes seules ! En parlant de feuilles, je passe aussi pas mal de temps à arracher les feuilles extérieures de mes brassicas et de mes laitues pour les partager avec mes poules. Elles adorent aussi les blettes, ce qui est pratique car il y en a beaucoup dans mon jardin, un peu trop même.

Je ne cultive pas seulement des légumes pour mes poules ! Elles adorent aussi les tournesols (comme nous tous). Une fois qu’ils ont fini de fleurir, en plus d’en laisser quelques-uns pour les oiseaux du jardin, les poules adorent picorer toutes les graines. J’aime bien aussi voir des capucines dans mon jardin, ce sont de jolies fleurs qui poussent bien dans des paniers suspendus et sur les bords des pots. Elles sont idéalement placées pour les poules plus gourmandes et les détournent de mes légumes !

Les poules offrent tellement d’avantages pour le jardinage. Elles sont excellentes pour lutter contre les limaces et autres bestioles, elles fournissent du fumier qui, une fois bien décomposé, peut constituer un excellent engrais et, surtout, elles sont de très bonne compagnie ! Je partagerai toujours mon jardin avec mes poules et je veux m’assurer qu’elles en profitent tout autant que moi !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules


Témoignage d’une vétérinaire

Jo Page est vétérinaire. Sur son blog, My Little Country Lifestyle, elle partage les histoires de sa vie quotidienne dans sa campagne du sud-ouest de l’Angleterre. Elle a récemment troqué son vieux  poulailler en bois pour un Eglu Go UP et a publié un article sur les premières semaines passées avec son nouveau poulailler.

“Après un déménagement interminable, il fallait qu’on trouve rapidement une nouvelle maison pour nos poules car leur poulailler était fixé au
grillage qui entourait notre ancien jardin, tout comme leur enclos. Mon compagnon, Matt, équipé d’un marteau, d’un tournevis, de planches et de
quelques plaques de plastiques transparentes, leur a construit un abri temporaire, pas vraiment sécurisé.
J’avais déjà travaillé avec Omlet l’an dernier en testant leur balançoire et leur perchoir. Quand ils m’ont demandé d’écrire un article sur l’Eglu Go UP, j’étais très enthousiaste !
La sécurité permanente de mes poules a toujours été une de mes priorités. Leur poulailler de fortune était difficile à nettoyer, et comme il était fait
uniquement de bois, c’était le paradis pour les poux rouges. Je me suis déjà battue contre eux les années passées, et j’ai perdu !
Et puis, quelques jours plus tard, un colis très spécial est arrivé chez nous… C’était maintenant à moi de m’armer d’un tournevis et de bâtir une
maisons pour mes poulettes, qui voulaient toutes me donner un coup de main – ou plutôt un coup d’aile. Comptez 60 à 90 minutes pour monter
l’Eglu Co UP, voire moins si on vous aide. Malheureusement, mes poules ne m’ont pas été d’un grand secours !

Le manuel est très clair. J’étais seule mais j’ai trouvé le poulailler facile à monter. Le cadre s’assemble sans difficulté, ce qui m’a permis de
choisir le meilleur endroit dans l’enclos pour le poulailler, sans oublier qu’il faut de l’espace à l’arrière pour le nettoyage et un sol bien plat devant
pour bien positionner l’extension.
Une fois le cadre en place, j’ai simplement assemblé les côtés, le dessus puis les tiroirs situés à l’intérieur. Dès qu’il a été terminé, les poules
n’ont pas perdu une seconde et l’ont inspecté sous toutes ses coutures, montant et descendant l’échelle tour à tour.
Au début, j’éparpillais quelques graines à l’intérieur du poulailler pour les encourager à entrer et sortir. Finalement, elles ont vite pris l’habitude et
elles vont toutes les quatre se mettre bien sagement au lit une fois la nuit tombée.
Mes poules ont eu la chance d’avoir une couverture thermique en plus de leur poulailler ! Depuis qu’on a déménagé à Mendip Hill, on a souvent des nuits glaciales, de la
neige et des matins gelés.

Cette couverture thermique est un gros duvet qui recouvre l’Eglu Go UP. Elle tient bien en place grâce aux fixations élastiques à l’avant et à
l’arrière et recouvre les endroits par lesquels le vent pourrait s’engouffrer. La partie extérieure est imperméable et l’intérieur est isolant, ce qui
permet aux poules d’être bien au chaud dans leur poulailler. Elle a déjà fait ses preuves face aux pluies et au froid qu’on a eus récemment !

En tant que vétérinaire, je prends la santé de mes animaux très au sérieux. Les humains ont domestiqué un
grand nombre d’animaux pour satisfaire leurs besoins et parfois ces animaux ont maintenant du mal à survivre sans nous.

Les poules ne sont pas « seulement » des poulets : ce sont des oiseaux que j’ai choisi d’élever pour obtenir
des œufs. Je dois donc m’assurer que leurs besoins soient satisfaits.

L’Eglu Go UP est à des années-lumières du petit poulailler fait-main qu’elles avaient en arrivant et bien meilleur que
celui de notre ancienne maison. Les deux étaient en bois et on avait déjà dû se débarrasser d’un modèle similaire à cause d’une infestation de
poux rouges qu’on n’avait pas réussi à éradiquer. Ils s’attaquent aux poules à l’aube et au crépuscule ; ils peuvent les rendre anémiques et
affecter la production d’œufs. Ils logent dans le bois humide, donc les poulaillers classiques en bois sont un habitat de prédilection pour ces
petites bêtes.

Les poulaillers en plastique sont beaucoup plus simples à entretenir car ils se lavent au jet d’eau et sont très hygiéniques. Nettoyer le Go UP
est une partie de plaisir. Les tiroirs se retirent facilement et vous permettent de vous débarrasser des déjections qui sont tombées sous lesperches, ce qui évite à vos poules d’en avoir plein les pattes.

La porte arrière s’ouvre sans difficulté : il suffit de tourner la poignée et elle vient toute seule. On peut même détendre les attaches de la
bâche thermique pour ne pas avoir à la retirer quand on nettoie le poulailler.
Par rapport à mon ancien poulailler, l’Eglu Go UP est bien plus pratique, plus facile à entretenir, très hygiénique et, soyons honnêtes,
bien plus beau !

Ses avantages ne s’arrêtent pas là. En plus du poulailler et de son socle, on peut également fixer des roues pour le déplacer. C’est important de
déplacer ses poules régulièrement pour que la zone autour du poulailler ne soit pas trop dévastée ou couverte de déjections. Cette tâche est
d’autant plus simple si vous avez un Eglu Go UP avec son grillage intégré.
Que vous habitiez en ville ou à la campagne, c’est un vrai plus d’avoir des poules dans votre jardin. En revanche, vous n’êtes jamais à l’abri du
danger. Les renards peuvent sévir dans les deux cas, les chats de gouttière vont parfois suivre leur instinct et s’en prendre aux poules (ce risque
reste faible) et les oiseaux de proie se réjouiront d’avoir des animaux si vulnérables en liberté.
L’enclos intégré, que ce soit celui de 2m ou de 3m, permet aux poules d’être en sécurité. Je trouve personnellement que l’enclos de 2m est un
peu petit pour quatre grosses poules, mais ça reste très utile si vous devez les confiner pendant une courte période. L’enclos de 3m leur donne
plus d’espace et permet de les cloîtrer plus longtemps.
Après quelques jours seulement, mes quatre poulettes allaient se coucher toutes seules et se sont remisent à pondre. Elles l’adorent, et nous
aussi !”

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Avez-vous troqué votre poulailler ou votre clapier pour un Eglu flambant neuf en janvier ?

Avez-vous troqué votre poulailler ou votre clapier pour un Eglu flambant neuf en
janvier ? On veut voir vos photos avant et après !

Pour avoir une chance de gagner un lot d’accessoires pour vos poules, vos lapins ou
vos cochons d’Inde d’une valeur de 50€, rendez-vous sur notre page Facebook et rédigez un commentaire sur notre post
consacré aux photos d’avant et après l’installation de votre Eglu pour nous montrer à quoi ressemble le vôtre !
Vous devez aimer notre page Facebook pour pouvoir participer à ce concours. Six gagnants seront sélectionnés
sur l’ensemble de la communauté Omlet !

Bonne chance !

Conditions générales

  1. Les concours et promotions d’Omlet ne
    sont ni sponsorisées, ni promues, ni administrées ni associées à Facebook sous aucune forme.
  2. Ce concours est réservé aux clients
    d’Omlet qui ont un Eglu Cube, un Eglu Go (clapier ou poulailler) ou un Eglu Co UP.
  3. Une seule participation par personne sera
    acceptée. Il est possible de participer à ce concours via la page Facebook d’Omlet.
  4. Les employés d’Omlet ou les membres de
    leur famille proche ne peuvent pas participer au concours. Il en va de même pour les partenaires et sous-traitants
    qui ont été impliqués dans la promotion de celui-ci.
  5. Pour participer, vous devez partager une
    photo de votre ancienne et de votre nouvelle installation avec l’Eglu. Ce dernier doit être présent sur la photo. Vous
    devez également aimer la page du réseau social sur laquelle vous participez.
  6. Ce concours prend fin le 31 janvier à
    minuit. Le prix sera un lot d’accessoires d’une valeur de 50€/$50/£50/500kr pour lapins, cochons d’Inde ou poules,
    en fonction des animaux occupant l’Eglu du vainqueur.
  7. Il y aura six gagnants : trois remporteront
    un lot d’accessoires pour lapins ou cochons d’Inde, trois autres remporteront un lot d’accessoires pour poules. Les
    vainqueurs seront tirés au sort parmi toutes les participations valides. Notre décision, en vertu des conditions
    générales de ce concours, sera finale ; aucune correspondance publique ne sera engagée à ce sujet.

  8. Les vainqueurs seront prévenus par
    message privé dans les sept jours suivant la date de clôture du concours. Si l’un d’entre eux ne répond pas à notre
    sollicitation dans les sept jours, nous nous réservons le droit de lui retirer son prix et de tirer au sort un nouveau
    vainqueur.
  9. Le prix n’est pas convertible en argent
    comptant et n’a aucune valeur commerciale.
  10. En participant à ce concours, vous
    acceptez de respecter ces conditions générales.
  11. Tous les participants acceptent qu’Omlet
    utilise le contenu généré par les utilisateurs (par exemple les photos) pour d’éventuelles campagnes commerciales.
  12. Les vainqueurs acceptent que leur nom
    soit utilisé et s’engagent à accepter les requêtes d’Omlet pour de l’éventuelle publicité post-concours si celles-ci
    restent raisonnables.
  13. Omlet se réserve le droit de retirer ce
    concours à tout moment. Omlet peut également modifier le concours, les informations relatives au concours ou ces
    conditions générales sans préavis. Toute modification sera notifiée soit dans les informations relatives au concours
    soit dans ces conditions générales.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Découvrez les produits Omlet sur le Salon International de l’Agriculture 2019 de Paris

Rencontrez Omlet à Paris !

Pour la 3ème année consécutive Omlet.fr sera présent au Salon de l’Agriculture de Paris se déroulant cette année du samedi 23 février au dimanche 3 mars au Paris expo, Porte de Versailles.

Sur notre stand situé dans le hall 4 – Basse-cour vous aurez la chance de rencontrer nos équipes et de découvrir ou de découvrir à nouveau de nombreux produits Omlet parmis lesquels :

Informations utiles :

Horaire d’ouverture : de 9h00 à 19h00 tous les jours.

Tarif d’entrée : 14 € pour les adultes, 7 € pour les enfants et étudiants, 9 € pour les handicapés, gratuit pour les -6ans.

Plan du Salon de l’Agriculture : ici (Omlet sera dans le Hall 4)

Adresse : 1 Place de la Porte de Versailles, 75015 Paris, France

Site internet du Salon de l’agriculture : ici

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question concernant notre participation en cliquant ici

Au plaisir de vous rencontrer sur notre stand !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Retours clients sur la Porte Automatique d’Omlet

La toute première Porte Automatique d’Omlet pour poulaillers testée pour ces clients !

Cette porte est conçue pour fonctionner avec le désormais célèbre Nouveau grand poulailler Eglu Cube ainsi qu’avec les poulaillers traditionnels en bois. La Porte Automatique d’Omlet fonctionne à piles. Elle comprend à la fois un mode Luminosité et un mode Horaire, ce qui vous assure une flexibilité maximale et un contrôle optimal.

Plusieurs clients ont testé la nouvelle Porte Automatique pour nous – et pour vous ! Nous sommes revenus vers eux pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouveauté et si elle avait eu un impact sur leur vie de tous les jours. Ont-ils pu trouver la tranquillité qu’ils cherchaient ?


En novembre 2017, Harley, membre d’une association de protection animale anglaise, a sauvé 6 poules qui vivent maintenant dans un Eglu Cube dans son jardin.

Comment ça se passe avec votre nouvelle porte automatique d’Omlet ? Super bien ! Ça a changé notre vie, que ce soit pour moi ou pour mes poules.
Comment s’est passé l’installation ? Est-ce que vous l’avez fixée directement sur l’Eglu ou bien sur l’enclos ? Je l’ai mise sur l’Eglu Cube car l’idée était que les poules puissent se lever aux aurores et rentrer le soir sans que Maître Renard ne puisse les toucher. Ça a été facile à installer, ça m’a pris une vingtaine de minutes. J’ai trouvé le manuel très clair.
Quel est le point fort de la porte selon vous ? Elle m’a permis de redécouvrir la liberté ! Quand j’ai eu mes poules, j’avais bien compris qu’il fallait s’en occuper, mais la réalité m’a vite rattrapée. Les poulettes aiment se lever à la fraîche. Je me levais une heure plus tard les week-ends et culpabilisais d’entendre qu’elles voulaient sortir. C’était la même chose quand je partais le soir et que je ne pouvais pas revenir avant le crépuscule : je paniquais à l’idée que des bêtes puissent venir leur faire du mal. La porte automatique m’a retiré une épine du pied. Je n’ai plus à me traîner hors du lit au petit matin et je sais qu’elles sont bien au chaud et à l’abri dans leur poulailler si je m’absente le soir.
Quel réglage utilisez-vous ? Avez-vous rencontré des difficultés pendant la programmation ? J’utilise le mode horaire. Mes poules restent dans mon jardin ouvrier donc contrairement à d’autres, je ne peux pas directement les surveiller depuis la fenêtre du salon. J’ai déjà eu une première expérience avec un renard qui tournait autour de mon poulailler (les poules étaient en sécurité heureusement). Maintenant, je suis extrêmement prudente et je préfère que les poules puissent gambader quand il n’y a aucun danger, donc le mode horaire me convient bien.
Est-ce que ça a eu un impact sur votre routine ? Vous sentez-vous plus reposée depuis que vous vous en servez ? Mon mode de vie en a été bouleversé ! Au début de l’hiver, ça m’arrivait de m’absenter une demi-heure de mon travail juste pour enfermer les poules dans leur poulailler. Leur rythme de vie a également changé. Je pense que la majorité des propriétaires de poules ne le sont pas que pour les œufs. On veut tous leur offrir la meilleure vie possible, surtout quand comme moi on a des poules qui ont connu la vie en batterie. Cette porte leur permet d’avoir un rythme de vie régulier : elles se lèvent tous les jours à la même heure, elles ont toute la journée pour vagabonder où bon leur semble et elles peuvent rentrer dans leur poulailler le soir tout en sachant qu’elles seront en sécurité. C’est parfait pour nous. Je ne m’étais jamais renseignée sur les portes automatiques, je ne savais comment ça marchait ni ce que je pouvais attendre d’un tel accessoire. J’étais un peu sceptique au début mais après l’avoir programmée j’ai été rapidement conquise. Pouvoir choisir entre le mode horaire et le mode luminosité m’a mise en confiance. J’avais un peu peur que la porte ne se renferme sur mes poules mais elle se ferme lentement et leur laisse le temps de se déplacer. En plus, elle a un détecteur d’obstacle, donc si quoi que ce soit reste dans son chemin, elle ne se ferme pas dessus. J’avais peur de devoir changer les piles totues les 24h car je n’ai pas l’électricité dans mon jardin, mais elles ont l’air de bien tenir. Le niveau de batterie est indiqué sur le tableau de bord, donc je suis plutôt tranquille.

Ruth est propriétaire de trois poules et en possède depuis une dizaine d’années.

Comment ça se passe avec votre nouvelle Porte automatique ? On l’aime beaucoup. Avant, on avait une autre porte avec un capteur de lumière mais celui-ci n’était pas intégré à la porte, donc parfois il ne fonctionnait pas.

Où avez-vous attacher votre porte automatique ? On l’a mise sur notre Eglu. C’était très simple à installer.

De quel réglage vous servez-vous ? On utilise le mode Luminosité pour être sûrs qu’elle s’ouvre dès que les poules sont prêtes pour leur nouvelle journée et qu’elle se referme le soir quand elles sont parties se coucher.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus avec la Porte automatique ? Nos meilleures surprises ont été la robustesse de la porte et du tableau de bord et surtout d’avoir le niveau de batterie qui s’affiche directement dessus. On s’est déjà fait un sang d’encre pour nos poules avec notre précédente porte car les piles rendaient l’âme sans prévenir ou parce que le câble se coinçait dans le système d’ouverture et finissait par lâcher. C’es horrible de savoir que les poules sont enfermées, dehors comme dedans.


Emma garde des poules depuis un an et demi. Elle en a 8 qui partagent un Grand poulailler Eglu Cube.

Comment ça se passe avec votre nouvelle porte automatique d’Omlet ? On essaye cette porte depuis le mois de mai. J’étais très enthousiaste à l’idée de m’en servir car je savais qu’elle allait avoir un impact positif sur les corvées matinales. Elle a parfaitement répondu à mes attentes. Elle m’a simplifié mes matinées et mes soirées. Je reste impressionnée par sa qualité.

Comment s’est passé l’installation ? Est-ce que vous l’avez fixée directement sur l’Eglu ou bien sur l’enclos ? Ça a été un jeu d’enfant, mon mari l’a installée en 20 minutes. On l’a mise directement sur notre Eglu Cube.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus avec la Porte Automatique ? Certainement l’idée de pouvoir faire des grasses matinées pendant les vacances et les week-ends en sachant que je n’ai pas à me lever pour leur ouvrir la porte ! Pour être honnête, je l’adore. Je ne pourrais plus m’en passer.

Quel réglage utilisez-vous ? Avez-vous rencontré des difficultés pendant la programmation ? On utilise le mode Luminosité. On n’a rencontré aucune difficulté, le manuel est très clair.

Est-ce que ça a eu un impact sur votre routine ? Vous sentez-vous plus reposée depuis que vous vous en servez ? Oh que oui ! C’est tellement agréable… Ça a eu un véritable impact sur notre vie de famille. Plus besoin de se disputer pour savoir qui va ouvrir le poulailler. J’attends l’automne et l’hiver avec impatience !

59 comments - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Gâteau de Noël

Avez-vous des gâteaux sur votre liste au Père Noël ? Vous en cherchez un qui soit léger, facile à faire, bon pour la santé, sans gluten et sans matière grasse ajoutée, que vous puissiez faire avec les œufs de vos poules et les légumes du jardin ? Cette recette remplit tous ces critères !


Ingrédients :

100 g de chocolat pâtissier noir

250 g de betterave crue râpée

4 œufs frais

100 g d’amande moulue

150 g de sucre de canne en poudre

2 cuillères à soupe de poudre de cacao

2 cuillères à café de mélange d’épices

1 cuillère à café de levure (sans gluten si besoin)

Des décorations de votre choix : sucre glace, copeaux de chocolat, poudre d’amande…

La recette :

1) Préchauffez le four à 180°C, puis prenez un plat rond en fer-blanc et recouvrez-le de papier cuisson.

2) Faites fondre le chocolat au bain-marie.

2) Dans un saladier, mélangez les œufs, les amandes, le sucre, la poudre de cacao, les épices et la levure.

3) Incorporez le mélange au chocolat fondu. Ajoutez ensuite la betterave râpée.

4) Versez le tout dans le plat en fer-blanc et mettez au four pendant 40 minutes. Pour vérifier la cuisson, plantez un couteau à légume au cœur du gâteau : si le couteau est toujours propre en sortant, c’est que le gâteau est cuit.

5) Laissez refroidir puis décorez selon vos envies !

Bon appétit !

Les délicieuses recettes de Hen Cornerwww.hencorner.com

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Cookies pomme-cannelle pour chiens

Ces délicieux cookies pomme-cannelle pour chiens font d’excellentes friandises de Noël. De plus, ils sont très diététiques !

Ingrédients
Pour 10 cookies

70g de farine de noix de coco
Un œuf
3 cuillères à café d’huile de coco
Une pincée de cannelle
Une pomme (râpée)
Un emporte-pièce

Un four à thermostat 4 / 180°C (160°C pour les fours à chaleur tournante)

  1. Préchauffez le four à 160°C et mettez du papier sulfurisé sur la plaque de cuisson.
  2. Faites chauffer 3 cuillères à café d’huile de coco dans un bol au micro-onde pendant 1 minute ou jusqu’à ce qu’elle fonde.
  3. Mélangez l’œuf et l’huile de coco.
  4. Râpez une pomme dans le bol, puis mélangez.
  5. Ajoutez une pincée de cannelle au mélange.
  6. Dans un autre bol, mettez 70g de farine de noix de coco puis incorporez-la petit à petit au mélange tout en prenant soin de bien mélanger en même temps.
  7. Continuez d’ajouter de la farine de noix de coco jusqu’à ce que vous obteniez la texture d’une pâte (peut-être n’utiliserez-vous pas toute la farine). Celle-ci doit être collante et légèrement friable.
  8. Saupoudrez une surface propre de farine de noix de coco puis posez la pâte dessus.
  9. Aplatissez la pâte avec un rouleau à pâtisserie ou avec vos mains pour qu’elle fasse environ 1cm d’épaisseur.
  10. Utilisez un petit emporte-pièce (5cm de diamètre environ) pour découper des cookies dans la pâte et placez-les sur la plaque de cuisson. Faites attention car la faible teneur en matière grasse de la pâte (rappelons que le gras n’est pas bon pour les chiens!) peut la fragiliser.
  11. Lorsque toute la pâte a été utilisée et que les cookies sont tous en place, mettez la plaque de cuisson dans le four pendant environ 15 minutes. Gardez un œil dessus pour éviter que les cookies ne brûlent.
  12. Quand ils sont prêts, sortez-les du four et laissez-les refroidir. À se stade, ils vont encore se raffermir un peu, donc manipulez-les avec précaution.
  13. Lorsqu’ils ont refroidi, mettez-les dans un endroit frais et au sec et donnez-en à votre chien de temps en temps !

Bénéfices pour la santé

  • La farine de noix de coco est sans gluten et convient donc aux chiens intolérants au blé. De plus, ces cookies sont pauvres en sucre mais riches en protéines, en fibres et en matières grasses non-saturées.
  • En petite quantité, l’huile de coco peut donner du tonus au poil, améliorer la digestion et renforcer les défenses immunitaires.
  • Les œufs sont également une excellente source de protéine qui complétera à merveille le régime alimentaire de votre chien.
  • Saviez-vous que la cannelle est très bénéfique pour les chiens d’un certain âge souffrant d’arthrose ? Ajoutée en petite quantité dans les repas de votre chien, elle peut faire preuve d’une incroyable efficacité.
  • Les pommes sont riches en vitamines A et C et font donc office de friandises saines pour les chiens. Cela dit, ne leur donnez pas les pépins car ils peuvent être dangereux pour leur santé.

Comme pour toutes friandises, ces cookies doivent être donnés en complément d’un régime alimentaire équilibré. Ne leur donnez jamais trop de friandises d’un seul coup.

Si vous vous lancez dans cette recette, on serait curieux de voir votre résultat ! N’hésitez pas à publier vos photos sur Instagram avec le hashtag #OmletFrance.

 

Sources :
https://www.chewchewtreats.ca/blogs/chewchew-treats-blog/coconut-flour-benefits-for-dogs
https://www.cesarsway.com/dog-care/nutrition/dog-approved-people-food
https://www.dogster.com/dog-food/about-cinnamon-for-dogs
https://moderndogmagazine.com/articles/can-dogs-eat-apples/29085
https://www.dogsnaturallymagazine.com/the-health-benefits-of-coconut-oil/

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Dates limites de commande pour livraison avant Noël 2018

Soyez livrés à temps pour Noël !

Passez votre commande avant le lundi 17 décembre à midi pour être sûr de
la recevoir en France métropolitaine, Suisse, Belgique et Luxembourg avant les fêtes avec le transporteur DPD / Chronopost.

Passez votre commande avant le jeudi 13 décembre à midi pour être sûr de
la recevoir avant les fêtes en Suisse et avant le vendredi 14 décembre à midi pour être sûr de
la recevoir avant les fêtes en France métropolitaine, Belgique et Luxembourg avec le transporteur Royal Mail / La Poste.

Passez votre commande avant le lundi 10 décembre à midi pour être sûr de
la recevoir en France métropolitaine, Suisse, Belgique et Luxembourg avant les fêtes avec le transporteur Geodis.

Ces dates limites dépendent des articles que vous commandez ainsi
que de la méthode de livraison choisie. Cette date n’est donnée
qu’à titre indicatif : nous vous conseillons de passer vos commandes avant le lundi 17 décembre pour
augmenter vos chances de la voir arriver à temps. Omlet n’est en aucun cas responsable des
retards de livraison dus aux transporteurs.

Aucune livraison ne sera effectuée les 25, 26 décembre et
1er janvier.

Les livraisons reprendront un rythme normal dès le 2 janvier 2019.

Joyeuses fêtes de fin d’année de la part de toute l’équipe d’Omlet !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Présenter un nouveau chat à votre matou

La rencontre entre un nouveau chat ou chaton avec votre chat résidant peut parfois être une situation délicate. Une façon de faire que vous ne voudrez pas essayer est de simplement les faire cohabiter sans la moindre préparation. Si vous les faites se rencontrer trop tôt ou sans les mettre à l’aise, ils peuvent devenir très hostiles car ils risquent de se sentir menacés ou apeurés.

Il est important de savoir qu’une fois qu’un chat a une dent contre un autre chat, il peut être très difficile d’y remédier. C’est pourquoi il vaut mieux être prudent et prendre son temps pour bien faire les présentations afin qu’ils puissent tous les deux être heureux et se sentir en sécurité.

 

Contrairement aux humains et à la plupart des animaux, les chats ne cherchent pas particulièrement à tisser des liens sociaux avec les leurs. Être le seul chat du foyer ne les dérange pas. Ceci ne veut pas dire qu’ils n’apprécieront pas la compagnie d’un autre chat, simplement qu’ils n’ont pas ce besoin ou ce désir naturel de socialisation présent chez une grande partie des animaux.

 

Présenter un chaton à un chat adulte sera peut-être plus facile car le chaton, sexuellement immature, ne sera pas perçu comme une menace par le chat plus âgé. En revanche, un chaton peut être très vif et très joueur, ce qui peut rendre le chat résident anxieux : vous devrez lui donner l’occasion de se reposer dans une pièce à l’écart du plus jeune.

Au début, mieux vaut garder les deux chats dans des pièces séparées, par exemple un dans le salon et l’autre dans un bureau. Mettez dans la pièce du nouveau chat tout ce dont il aura besoin : litière, nourriture, eau, etc. Assurez-vous qu’il n’y ait pas de lutte pour la nourriture, la litière ou les recoins qu’ils occupent pour dormir. Créez des zones séparées pour qu’ils puissent cohabiter.

Vous pouvez utiliser un diffuseur de phéromone pendant quelques jours avant que votre nouveau chat n’arrive chez vous. Les phéromones apaiseront votre premier chat, qui se sentira plus à son aise et bien en sécurité.

Si votre nouveau chat est un chaton, vous pouvez utiliser une cage pour chien dans un premier temps. Petite astuce : faites en sorte que votre chaton s’habitue à sa cage avant de le mettre dans la même pièce que le chat résident. Vous pouvez par exemple la mettre dans la pièce du chaton et la laisser ouverte pour qu’il s’y habitue petit à petit.

La hauteur fait également le bonheur des chats, surtout s’ils ont peur ou s’ils se sentent menacés. Assurez-vous qu’il y ait suffisamment d’endroit en hauteur accessibles pour vos chats afin qu’ils puissent s’y rendre pour se détendre.

Les chats ont un bon odorat, ce qui implique que les odeurs étrangères peuvent être très anxiogènes, surtout celles d’autres chats. L’idée d’intervertir leurs odeurs pour que les chats s’habituent à celle de l’autre est simple mais diablement efficace. Essayez d’échanger leurs litière pendant la nuit, ou caressez-les l’un après l’autre sans vous lavez les mains entre les deux. Cela aura pour effet de mêler leurs odeurs et ils seront familiers l’un avec l’autre sans même s’être rencontrés !

Un lieu commun – lors des premières présentations, assurez-vous que les chats se rencontrent en terrain neutre (assigné à aucun des deux), tout en veillant qu’ils aient bien un accès à leur territoire personnel s’ils veulent se replier. À ce moment-là, laissez-les faire. Ils auront accès l’un à l’autre de loin et lorsqu’ils se sentiront suffisamment à leur aise, ils finiront par se rapprocher. Essayez de ne pas les forcer à se rapprocher s’ils n’en ont pas envie.
Une technique efficace pour que deux chats s’entendent bien est de les nourrir en même temps, dans des gamelles séparées mais à une distance raisonnable l’un de l’autre.

Les sifflements et les gémissements ne sont pas inhabituels : ils vous indiquent où les deux chats en sont dans leur approche respective. Peut-être devez-vous ralentir le processus et les tenir à l’écart l’un de l’autre pendant quelques jours supplémentaires.

En plus d’avoir chacun leur environnement, vous devrez vous assurer qu’ils aient chacun de quoi boire, manger, dormir et faire leurs besoins. C’est le meilleur moyen d’éviter les disputes inutiles !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


12 faits que vous ignorez certainement à propos des cochons d’Inde

Garçon avec son cochon d’Inde dans le clapier pour cochons d’Inde Eglu Go d’Omlet

Les cochons d’Inde sont des animaux de compagnie étonnants et sociables qui ont beaucoup à offrir aux familles qui s’en occupent. Mais savez-vous d’où vient leur nom, combien de temps ils passent à dormir et combien d’orteils ils possèdent ? Ces 12 faits que vous ignorez probablement sur votre cochon d’Inde vont encore augmenter l’amour et l’affection que vous portez à vos petites boules de poils adorées.

1. Pourquoi ce nom ?

Ne vous fiez pas à leur nom. Les cochons d’Inde sont en fait originaires des Andes d’Amérique du Sud !

2. Quel rapport avec les cochons ?

Le terme « cochon » peut parfois prêter à confusion, mais les cochons d’Inde n’ont aucun lien de parenté avec les porcs ; ils appartiennent en fait à la famille des rongeurs et sont ainsi nommés en raison de leurs petits grognements, qui font penser à ceux des porcelets.

3. Quelques notions d’appellation

Comme pour les cochons, les cochons d’Inde mâles sont appelés verrats et les femelles sont appelées truies. Toutefois, les bébés ne sont pas des porcelets, mais des chiots. Même si certaines personnes suggèrent qu’ils ressemblent à des bébés chiens à la naissance, ce n’est pas vraiment le cas. Les chiots canins et les chiots cochons d’Inde ont d’ailleurs très peu de choses en commun.

4. Des capacités dès la naissance

Les « chiots » naissent avec de la fourrure et les yeux ouverts, et sont très mobiles dès leur plus jeune âge ; contrairement à la plupart des autres espèces de rongeurs qui naissent sans poils et aveugles, et qui sont incapables de s’aventurer au-delà de leur nid au cours des premiers jours de leur vie. Les petits cochons d’Inde peuvent voir, marcher, entendre et même avoir quelques dents. Cela leur confère un avantage en tant que proies dans la nature.

5. Taille et corpulence

En moyenne, les cochons d’Inde adultes pèsent entre 450 grammes et 1,40 kg et mesurent entre 20 et 40 cm. Si les verrats sont généralement plus grands que les truies, ils ne doivent pas être en surpoids pour autant. En effet, les cochons d’Inde sont des animaux sujets à l’obésité, qui peut être difficile à détecter en raison de leur forme allongée, semblable à celle d’une pomme de terre. On considère qu’ils sont en surpoids lorsqu’on ne peut pas sentir leur colonne vertébrale, leurs côtes ou leurs hanches à travers leur graisse, ou lorsqu’ils présentent des bourrelets apparents.

6. Une durée de vie plus longue que les autres rongeurs

Bien que les petits animaux de compagnie ne soient pas réputés pour leur longévité, les cochons d’Inde vivent relativement longtemps lorsqu’ils disposent des soins appropriés. La durée de vie moyenne d’un cochon d’Inde domestique est de 5 à 7 ans.

Cochon d’Inde qui se déplace dans le système de tunnel Zippi d’Omlet

7. Quelques chiffres étonnants

Les cochons d’Inde possèdent quatre orteils sur leurs pattes avant, mais seulement 3 sur leurs pattes arrière. Leur nombre total d’orteils est donc de 14. Cependant, certains d’entre eux peuvent en avoir plus que prévu lorsqu’ils sont atteints d’une maladie appelée « polydactylie » ; une mutation génétique entraînant la croissance d’orteils supplémentaires.

8. Des dents qui poussent en permanence

Comme chez les autres rongeurs, les dents des cochons d’Inde poussent continuellement tout au long de leur vie. Il est donc important de leur donner de la nourriture et des friandises à ronger pour les aider à garder leurs dents en bon état. Servez leur friandises préférées dans un distributeur de nourriture Caddi pour les placer à la hauteur idéale, cela leur permettra d’aiguiser leurs dents plus facilement.

9. Un manque de sommeil surprenant

Les cochons d’Inde ne dorment pas beaucoup. En fait, ils ne dorment que 4 à 6 heures par période de 24 heures. Ils ont également la capacité de faire des siestes rapides, qui durent de quelques secondes à quelques minutes, mais généralement pas plus de 30 minutes. Les bébés cochons d’Inde ont besoin d’un clapier confortable pour récupérer correctement pendant leurs courtes périodes de sommeil.

10. Petits mais bruyants

Les cochons d’Inde ont leur propre langage, et il est extrêmement vocal. Ils émettent toute une gamme de petits bruits : ronronnements, gémissements, cris, roucoulements, grondements, sifflements et claquements de dents. Il est aussi assez courant que les cochons d’Inde saluent leurs propriétaires en émettant un petit bruit joyeux et excité.

11. Un besoin de compagnie

Les cochons d’Inde sont des animaux très sociaux qui ont besoin de compagnie pour s’épanouir. Leur vaste vocabulaire et leurs aptitudes sociales sont mieux exploités en compagnie d’autres cochons d’Inde. Ils sont généralement plus heureux lorsqu’ils sont élevés par paires, mais certains s’épanouissent tout aussi bien dans un groupe de trois ou plus. N’oubliez pas que vous devez toujours avoir des paires de même sexe ou stérilisées afin d’éviter les portées.

12. Un pelage pour toutes les occasions

Les cochons d’Inde présentent une grande variété de couleurs et de textures. Leurs différentes races donnent naissance à des pelages longs et courts, avec des textures allant de bouclées et ondulées à courtes et lisses, en passant par l’absence totale de poils.

Omlet et vos cochons d’Inde

Les cochons d’Inde sont des animaux de compagnie mignons et originaux qui peuvent être appréciés par toute la famille. En les hébergeant dans des clapiers adaptés et sécurisés, vous pourrez observer de plus près toutes leurs merveilleuses caractéristiques. Prenez également la peine de placer leurs aliments préférés en hauteur pour laisser leurs comportements naturels s’exprimer. Vous verrez, les cochons d’Inde peuvent être des animaux vraiment amusants et agréables à élever !

Cochon d’Inde à l’extérieur dans l’enclos du clapier pour cochons d’Inde Eglu Go d’Omlet

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Les plantes toxiques pour les chats

Les chats ont un besoin naturel de mâcher de l’herbe et des plantes en tout genre. Ils adorent l’exploration, l’escalade et la découverte, ce qui peut malheureusement s’avérer dangereux. En fait, si votre intérieur est décoré de nombreuses fleurs et autres plantes vertes, certaines d’entre elles peuvent être nocives pour vos chats.

Malheureusement, la majorité des plantes d’intérieur sont toxiques pour nos amis les félins. Elles peuvent causer de graves irritations cutanées et gastro-intestinales, surtout si elles sont ingurgitées en grande quantité. Dans certains cas, si vous n’intervenez pas rapidement, votre chat peut en mourir. Il est donc essentiel de protéger votre chat à l’intérieur et de savoir quelles sont les plantes à proscrire ! Voici un tableau avec les principales plantes d’intérieur à éviter si vous avez un chat :

 

 

Les symptômes à surveiller

La majorité de ces plantes sont toxiques et irritent le système gastro-intestinal des chats. Ces symptômes incluent : des inflammations, des irritations, des démangeaisons sur le corps et le museau (votre chat se grattera beaucoup) et des enflements. Il est possible que le poison affecte un organe en particulier : dans ce cas, les symptômes seront plus spécifiques. Par exemple :

  • Difficultés respiratoires : les voies respiratoires peuvent être infectées.
  • Une salivation excessive, des difficultés à mâcher et à avaler : la bouche, la gorge et une partie de l’œsophage peuvent être infectées.
  • Des vomissements : l’estomac et les intestins peuvent être infectés.
  • Des diarrhées : les intestins et le colon peuvent être infectés.
  • Une consommation d’eau excessive : les reins peuvent être infectés.
  • Une pulsation et une respiration irrégulières : le cœur peut être infecté.

 

Intervention immédiate

Si vous surprenez votre chat en train de manger une plante toxique, ou si vous pensez qu’il vient de le faire, vous pouvez pratiquer les premiers gestes vous-même. Cela peut s’avérer efficace si vous le faites jusqu’à une heure ou deux maximum après l’ingestion. Si vous ne pouvez pas effectuer ces petits gestes, amenez votre chat chez un vétérinaire.

 

  1. Retirez les feuilles ou tout autre partie de la plante qui seraient restées dans sa bouche ou en contact avec votre chat.
  2. Lavez votre chat à l’eau chaude (sans le brûlez pour autant) en utilisant un savon non-irritant au pH neutre.
  3. Essayez de déterminer quelle plante votre chat vient d’ingurgiter. Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, prenez-en avec vous et rendez visite à votre vétérinaire avec votre chat.
  4. En cas de vomit ou de diarrhée, il vous faudra également prendre un échantillon et vous rendre chez le vétérinaire.
  5. Et surtout, contactez votre vétérinaire ou la clinique vétérinaire la plus proche sans attendre !

 

Liste détaillée des plantes toxiques pour les chats

Sources :

https://www.cathealth.com/cat-care/toxic-items/1262-cat-toxic-plant-list

https://www.tuttosuigatti.it/piante-fiori-ed-erbe-tossiche-per-il-gatto.html

https://www.petmd.com/cat/emergency/poisoning-toxicity/e_ct_poisonous_plants#

 

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Journée mondiale de l’oeuf

Nous vous souhaitons une bonne journée mondiale de l’œuf ! Celle-ci
a lieu le deuxième vendredi d’octobre chaque année. Partout dans le monde, des événements sont
organisés pour rendre hommage à cet objet rond, curieux et savoureux.

Chez Omlet France, nous avons décidé de verser nos dons à une petite
société française, Poules Pour Tous, créée par Thomas Dano en février 2017.
Thomas était choqué par une pratique cruelle et malheureusement trop courante : pour des questions de
normes, les poules d’élevage prennent la direction de l’abattoir à l’âge de 18 mois, alors qu’elles peuvent
encore pondre des œufs pendant plusieurs années. C’est là que lui est venue une idée simple : racheter
les poules de 18 mois aux éleveurs pour les revendre aux particuliers. Cette initiative lui permet de
sauver les poules d’une mort certaine et de leur offrir une nouvelle vie !

Par la même occasion, nous vous proposons de gagner vous-même une
balançoire à poule ! Pour participer, vous n’avez qu’à aimer notre page Facebook et à laisser un
commentaire sur la publication consacrée à la journée mondiale de l’œuf, en nous expliquant comment
vous aimez manger les vôtres (au plat, brouillés, pochés…). Pour chaque commentaire,
1€ sera versé à l’une des associations choisies par Omlet dont Poules Pour Tous fait
partie. De plus, nous tirerons au sort deux gagnant(e)s qui auront la chance de gagner une balançoire à
poule Omlet ! Le concours prend fin le 16 octobre 2018 à minuit. Bonne chance à toutes et à tous, et
n’oubliez pas de partager ce post à vos amis !

 

Conditions générales
Ce concours prend fin le mardi 16 octobre 2018 à minuit. Pour participer, vous devez aimer notre
page Facebook et commenter notre publication sur la journée mondiale de l’œuf. Chaque commentaire
entraînera un don de 1€ à Poules Pour Tous. La somme totale des dons faits par Omlet lors de cette
opération ne peut toutefois pas dépasser 250 €. Deux des participants gagneront une balançoire à poule
Omlet. Les gagnants seront choisis au hasard parmi les participants et seront informé de leur victoire le
17 octobre 2018. Omlet se réserve le droit d’annuler cette opération de don à tout moment. Les prix ne
peuvent pas être convertis en argent comptant. Seuls les participants domiciliés en France
métropolitaine, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg peuvent gagner les prix. Les employés
d’Omlet et leur famille proche ne peuvent pas participer à ce concours, tout comme les partenaires
d’Omlet ayant participé à la promotion de ce concours. Omlet se réserve le droit de modifier ou d’annuler
tout concours et toute information relative aux concours sans préavis. Toute modification sera signalée
dans ces Conditions générales. Toutes les participations doivent se faire sur la publication concernée.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Journée internationale du chat

Le 8 août, nous avons fêté la journée internationale du chat en invitant nos clients et
nos followers du monde entier à partager sur nos pages les histoires de chats qu’ils ont recueillis. Voici une sélection de nos récits préférés…



“J’ai pris Bettemis et sa sœur sous mon aile au refuge de Tøstrup. Elle était si petite qu’on pensait qu’elle ne vivrait
pas longtemps, mais elle a survécu. Quand elle avait deux ans, elle est tombée d’une fenêtre et s’est cassé le pelvis en deux, là encore elle a tenu le
coup ! C’est le chat le plus câlin et le plus affectueux que je connaisse, même si elle a le pas un peu lourd. Elle partage ma maison avec trois autres
chats et un chien.” – Lilian, Danemark.

“Voici mon petit monstre nommé YumYum. Il a été secouru d’une maison dont les habitants étaient beaucoup trop
agités. Les enfants lui couraient après pour lui tirer la queue. Il a été enfermé dans une pièce avec un bac à litière presque jamais nettoyé. Il avait
deux mois et faisait un peu moins d’1kg. Au début, c’était une petite boule de nerf, mais il a fini par se calmer. Maintenant, il a 14 ans et il a du
diabète depuis plusieurs années. Il a le droit à son insuline deux fois par jour et à ses biscuits sans glucide. On peut dire que c’est un peu lui le patron
maintenant.” – Helen, Royaume-Uni.

“Mon chat s’appelle Misfit. C’est notre vétérinaire qui nous l’a donné. Quand elle l’a trouvé dans la rue, il était malade. Son propriétaire n’est jamais
venu le chercher donc on l’a prit. On a 33 chats en tout, la plupart venant du même refuge.” – Tilla, Danemark.

“Voici Fröken Fräs ! Elle a passé 10 ans dans le refuge avant d’avoir un
nouveau toit. Elle était un peu agressive, plutôt réservée, et personne n’en voulait. Ça n’a pas été facile quand elle s’est mise à avoir des problèmes de
dents avec l’âge. Maintenant, elle vit avec nous en province depuis plusieurs années. Elle adorent manger des crevettes, faire une sieste au soleil,
jouer avec une balle ou simplement rester près de nous et se faire caresser. Il existe beaucoup de chats comme elle par ici : des chats avec quelques
« défauts » dont presque personne ne veut.” –
Pia, Suède.

“Voilà Jessie ! Elle a été secourue par le refuge Little Valley où elle a été soignée
méticuleusement car elle avait les pattes arrière complètement écorchées 🙁 Ils ont d’abord cru qu’ils devraient l’amputer, mais grâce aux soins de
qualité ça n’a finalement pas été nécessaire. Le rétablissement a pris un certain temps mais aujourd’hui elle se porte très bien, elle est en bonne santé
et elle s’est faite sa place dans la famille !” – Charley, Royaume-Uni.
“Ce chat tout mignon s’appelle iPoes !Je l’ai adoptée en 2010. Je sais que c’est
facile à dire de son chat, mais je peux quand même vous assurer que c’est une des plus gentille que je n’ai jamais vue. Elle ne mord et ne griffe
jamais, sauf le chat des voisins car elle fait tout pour qu’il n’empiète pas sur son territoire !
D’après le refuge, elle vivait dans une maison avec beaucoup de chiens et de chats avant qu’ils ne la récupèrent. Elle n’était pas très sociable au début,
il a fallut presque deux ans avant qu’elle se sente suffisamment à son aise pour s’asseoir sur mes genoux. Mais ce problème est résolu aujourd’hui :
maintenant, elle dort avec moi, de préférence sous la couette, avec sa tête sur mon oreiller ! Elle a beau être très gentille, elle n’est pas bien maline
pour autant… Comme elle est toute petite, mon vétérinaire dit en rigolant que sa petite tête ne peut pas accueillir un très gros cerveau. Mais même à
huit ans elle apprend toujours de nouvelles choses tous les jours !” – Pauline, Pays-Bas.

“J’ai secouru Heddi en 2001, elle a aujourd’hui 17 ans. Elle a une forte personnalité et elle sait ce qu’elle veut. Elle
nous fait toujours signe quand elle veut quelque chose, que ce soit sa nourriture ou aller dehors, même à 5h du matin ! Ces jours-ci, elle préfère
dormir dehors, elle ne quitte jamais le jardin. Elle poursuit et chasse les mâles qui viennent sur notre terrain. Ses reins commencent à devenir
capricieux et elle a de l’arthrite, mais ses dents sont en bon état et elle est toujours heureuse. Elle a une amie, Nancy, qui a deux ans de moins qu’elle.
C’est une toute autre personnalité mais je les aime toutes les deux.” –
” – Annika, Suède.
“Bibi a été secouru il y a 9 ans ! Il errait dans le quartier un soir d’hiver où il faisait très
froid, on pense que ses propriétaires n’en voulaient plus. Il est venu à ma porte, je l’ai fait entrer et il n’est jamais reparti. Il est tellement reconnaissant
qu’il tolère tous les animaux que je secours, même un oiseau qui lui aussi refuse de partir :)” – Joëlle, France.


“Bonjour à tous, je vous présente Obi et Ficelle ! On a adopté Obi récemment, c’est un chaton de trois mois qu’on a
trouvé dans la rue, il était affamé et malade ! Aujourd’hui, il mène une vie de prince avec Ficelle qu’on a adoptée dans un refuge du nord de la
France.” – Cassandre, France.

“On a récupéré notre chat Mia dans un refuge en septembre 2017. Nos autres animaux domestiques,
tous issus de refuges, étaient eux aussi très contents de faire sa connaissance !” – Marlena, Allemagne.
“Luna vient du refuge de Lund. On ne connaît pas son histoire, on sait
simplement qu’elle y a passé du temps. Elle n’était pas très sociable quand elle était jeune, et aujourd’hui, elle dort dans mes bras sous la couette et
obéit à mes ordres !” –
Charlotte, Danemark.
“Pendant l’été 2006, on a
aperçu un chaton juste devant chez nous. Il était rachitique, couvert de mites d’oreille et il avait une grosse blessure au niveau de l’estomac. Il m’a
fallut deux jours pour l’attraper, après quoi il s’est calmé instantanément et il s’est mis à ronronner. J’avais déjà quatre mâles castrés et je n’avais pas
du tout prévu de le garder, mais on rapidement changé d’avis. Je suis tombée amoureuse ! Alvin (c’est son petit nom) fait maintenant autant partie de
la famille que les autres chats.” –
Jennifer, Suède.

“Sir George est arrivé chez moi depuis un refuge de New-York il y a deux ans et cohabite avec Diamonds. J’ai eu
George quand il avait quatre jours et déjà j’ai vu que j’allais beaucoup en apprendre sur la médecine animale avec lui. Il a développé une hernie
discale parce qu’il faisait trop d’efforts et dès 5 semaines il a eu des diarrhées chroniques. Il a continué à avoir des problèmes de santé et a dû attendre
d’avoir cinq mois pour ne plus souffrir. On lui a fait passer une batterie de tests et on l’a mis à toutes sortes de régimes. Ma vétérinaire est géniale, elle
n’a jamais baissé les bras – Diamonds non plus d’ailleurs. On a fini par trouver un régime alimentaire qu’il tolérait. Il est allergique aux produits
laitiers, au poisson et aux glucides. Il est passé d’un va-et-vient entre diarrhée et constipation à des selles tout à fait normales. Début juillet, il a eu une
obstruction des voies urinaires. Ma vétérinaire, encore elle, a fait un super travail et m’a évité un voyage aux urgences. Il a un traitement médical
permanent et un régime spécial (pendant un temps, il fallait qu’on lui cuisine nous-mêmes ses repas). À cause d’une malnutrition pendant sa jeunesse,
je l’appelle mon « mini-chat », mais il est très heureux et il se porte bien !” –Cathryne, USA.

Découvrez d’autres histoires sur notre page Facebook !


No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Roulé à la framboise et au citron meringué

Roulé à la framboise et au citron meringué

Rien de tel qu’une pavloava géante pour conclure un repas en été. Mais cette année, on a enrobé ce concentré de bonheur dans un roulé à la meringue pour profiter de toutes les saveurs à chaque bouchée !

Ingrédients pour la meringue :

6 blancs d’œuf
300g de sucre en poudre
25g de sucre en poudre (pour saupoudrer)
1 cuiller à café de farine de maïs
1 cuiller à café de vinaigre blanc

Ingrédients pour la farce :

400ml de crème fouettée (épaisse)
Un petit pot de crème de citron (faite maison de préférence)
2 barquettes de framboises fraîches
Du sucre-glace (pour saupoudrer)

Préparation :

1) Préchauffez le four à 180°C ; mettez du papier sulfurisé sur une plaque de cuisson.
2) Battez les blancs en neige jusqu’à ce qu’ils soient bien fermes.
3) Incorporez la farine de maïs et le vinaigre blanc dans les blancs en neige. Continuez à les battre tout en ajoutant les 300g de sucre.
4) Étalez la meringue sur la plaque avec le papier sulfurisé.
5) Faites cuire pendant 10min à 180°C, puis baissez la température du four à 160°C et laissez encore cuire 10min jusqu’à ce que la meringue commence à se colorer et à devenir ferme au toucher.
6) Étalez un torchon propre sur le plan de travail. Disposez une feuille de papier cuisson dessus et saupoudrez-la à l’aide des 25g de sucre.
7) Sortez la meringue du four et retournez-la sur le papier cuisson que vous venez de préparer. Laissez refroidir.
8) Une fois que la meringue est à température ambiante, décollez délicatement l’autre feuille de papier cuisson (celle qui était dans le four) et étalez la crème fouettée sur toute la surface de la meringue.
9) Étalez de la crème de citron sur la crème fouettée à intervalles réguliers et disposez les framboises par-dessus.
10) En vous servant du papier cuisson présent sous la meringue, enroulez le tout en vous assurant que ni le papier ni le torchon ne se retrouve coincé dans le gâteau !
11) Mettez ensuite le roulé sur un plat à dessert, saupoudrez de sucre glace et savourez !

 

 

Les délicieuses recettes de Hen Corner

www.hencorner.com

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Comment utiliser un clicker avec son chien

Un clicker, qu’est-ce que c’est ?

Un clicker est un petit boîtier équipé d’un bouton qui émet un petit « click » quand on le presse. Dans les années 50, il était surtout utilisé pour le dressage des dauphins et des autres mammifères marins, mais il est très vite devenu un incontournable des dresseurs canins.

Pourquoi utiliser un clicker plutôt que de simples commandes verbales ?

Pour donner des ordres à un chien, la voix de l’homme est en réalité difficile à interpréter et peut même parfois prêter à confusion. Le même mot peut être prononcé avec des intonations qui varient souvent d’un contexte ou d’une personne à l’autre. À l’inverse, le clicker produit toujours le même son, ce qui vous permet d’aller droit au but avec votre chien et de l’éduquer efficacement.

Quelques conseils :

  1. Armez-vous de patience

  2. Choisissez un lieu approprié au dressage, avec le moins de distraction possible pour votre chien

  3. Faites-le quand votre chien a encore faim, sinon les friandises ne seront pas une source de motivation suffisante

  4. Veillez à ce qu’il ait fait ses besoins avant pour capter pleinement son attention

Première étape : le renforcement positif (clicker, friandises)

Le clicker est un outil de dressage qui se base sur le renforcement positif. Quand vous éduquez votre chien avec un clicker, vous devez encourager et renforcer un comportement positif plutôt que de punir ses « mauvaises » actions. Pour commencer, vous devez lui apprendre à associer le son du clicker à une récompense. Actionnez le bouton et donnez-lui une friandise juste après ; répétez le processus une dizaine de fois puis faites une pause. Vous devrez faire ces petites sessions plusieurs fois par jour, tout en prenant soin de bien varier l’heure et le lieu de la pratique pour que votre chien associe la récompense au clicker plutôt qu’à un endroit ou à un moment de la journée.

Souvenez-vous que le son du clicker devient une promesse de récompense, donc si vous appuyez dessus par mégarde, vous devrez lui donner une friandise.

Deuxième étape : apprendre des ordres à son chien (ordre, exécution, clicker, récompense)

Une fois que votre chien a bien compris qu’un « click » était synonyme de récompense, il est temps de commencer le dressage à proprement parlé. Si par exemple vous voulez lui apprendre à s’asseoir quand vous dites « assis », vous devrez accompagner votre ordre « assis » d’un geste de la main (peu importe lequel mais pensez-bien à vous en tenir à celui que vous aurez choisi et à ne jamais le changer). Dès que votre chien s’assoit, appuyez immédiatement sur le clicker et donnez-lui une récompense. Répétez cette routine (ordre-exécution-clicker-récompense) jusqu’à ce que votre chien ait assimilée l’ordre.

Si vous avez des doutes ou des questions sur le dressage au clicker, n’hésitez pas à contacter un professionnel.

Sources :

https://www.companyofanimals.co.uk/brands/clix-training

https://www.petsafe.net/

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


L’Eglu Go : une maison de rêve pour les poussins et les canetons

Eglu Go d’Omlet : une maison de rêve pour les poussins et les canetons

Par Lotte Denckert – www.selvforsyningilandsbyen.dk @selvforsyningilandsbyen


J’ai eu la chance de pouvoir tester l’Eglu Go. Depuis le printemps dernier, j’ai eu deux couvées, d’abord des poussins, puis plus tard des canetons, et les deux ont habité dans l’Eglu Go.

Le verdict est sans appel : c’est un excellent clapier d’élevage, idéal pour les poussins. L’intérieur est facile à nettoyer, il n’y a aucun courant d’air (et pourtant, il est bien aéré), il convient parfaitement à des poussins ou des canetons. En plus, l’extension les protège très bien, surtout que les plus jeunes peuvent être des proies de choix pour les rapaces et autres prédateurs.

L’Eglu Go pour l’élevage des poussins

Au début, mes poussins vivaient en cage dans notre chambre d’ami. J’ai utilisé un incubateur pour les faire éclore puis j’ai dû me servir d’une couveuse pendant les premiers mois car il faisait trop froid dehors. Quand les températures ont commencé à grimper et que les premières plumes apparaissaient sur les poussins, je les ai installés dans le poulailler. Ils y sont restés environ 10 semaines. Ils étaient 10 en tout, il y avait de la place pour tout le monde jusqu’à ce qu’ils atteignent leur taille adulte et qu’ils soient en âge de rejoindre les autres poules dans le poulailler principal. J’ai retiré les perchoirs de l’Eglu Go car les poussins ne dorment pas dessus. J’ai rempli de poulailler d’une bonne couche de paille et de copeaux de bois car il faisait encore un peu frais au printemps.

Ce poulailler est simple à déplacer, surtout si vous possédez les roues qui vont avec. Vous pouvez donc le changer d’emplacement lorsque l’herbe dessous commence à se raréfier, ce qui permet aux poussins de toujours avoir de l’herbe fraîche sous leurs pattes.

Avoir un enclos fermé au-dessus est très pratique dans les premiers temps. Les poussins sont à la merci des rapaces, et cet enclos les protège des attaques d’oiseau. Au début, les poules plus âgées étaient aussi une menace pour eux : elles peuvent être assez réticentes à l’idée de devoir accueillir de nouveaux arrivants. Les poussins ont donc pu rester au calme dans leur enclos et les poules ont pu s’habituer progressivement à leur présence. Ça m’a bien simplifié la tâche quand j’ai dû faire les présentations car elles se connaissaient déjà.

  

L’éclosion et l’élevage dans l’Eglu Go

Quand les poussins sont devenus trop gros pour habiter tous ensemble dans le poulailler, je les ai mis dans l’enclos principal et du jour au lendemain, je me suis retrouvée avec un Eglu Go vide. Il se trouve que mes canes avaient pondu beaucoup d’œufs dans un grand nid mais qu’aucune d’entre elles ne semblait vouloir s’en occuper. Comme j’avais déjà deux poules soies couveuses, j’ai essayé de leur attribuer cette fonction pour ces œufs-là. Elles ne les ont pas rejetés et avaient l’air contentes de pouvoir couver. Environ une semaine avant qu’ils éclosent, j’ai mis les deux couveuses et leurs œufs dans l’Eglu Go. Les poules l’ont très bien vécu, elles ont continué de s’en occuper. Une semaine plus tard, huit petits canetons sont venus au monde !

J’ai à nouveau retiré les perchoirs car les canards ne s’en servent pas et je leur ai installé deux nids à la place. Les poules s’occupaient bien des petits, ça n’avait pas l’air de les déranger que leurs progénitures aient des pattes palmées.

Là encore, les autres volailles de mon jardin se sont habituées petit à petit à la présence des nouveaux canards. Ainsi, il n’y a eu aucun problème lorsque j’ai laissé les canetons et leurs mères rejoindre le reste de la troupe une semaine plus tard.

L’avantage de l’Eglu Go quand on a des canards est que ces derniers préfèrent dormir dehors. Une fois la nuit tombée, je les laisse dans l’enclos qui sert d’extension au poulailler car quand celui-ci est fermé ils sont vraiment à l’abri des prédateurs. En plus, ils peuvent toujours dormir dans l’Eglu s’ils en ont envie. J’ouvre la porte de l’enclos le matin pour qu’ils puissent vagabonder à leur guise dans le jardin et attraper limaces, escargots et insectes.

Je recommande sans la moindre hésitation ce poulailler, que ce soit pour des poussins ou pour des canetons. Je préfère largement utiliser l’Eglu Go pour l’incubation plutôt que de faire de l’incubation « naturelle » ou d’utiliser une couveuse automatique. L’extension de 3m est très pratique car elle permet aux petits d’avoir plus d’espace pour jouer et pour se lancer dans l’exploration.

  

 

.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Exposition canine du Bulldog Club danois

En août, le Bulldog Club danois a organisé une exposition canine pour bouledogues au Danemark, pour laquelle la catégorie « plus beau visage » était sponsorisée par Omlet ! À cette occasion, nous avons pu discuter avec les organisateurs de l’événement, ce qui nous a permis d’en savoir plus sur les raisons pour lesquelles la santé de ces chiens avait une place centrale dans ce concours.

    

Pourquoi vous focalisez-vous à ce point sur la santé des bouledogues ?

La raison est simple : malheureusement, la plupart des bouledogues, quels qu’ils soient, ont de plus en plus de problèmes de santé. À chaque exposition qu’on organise, on essaye d’en faire une priorité.
Pour nous, c’est important de présenter des chiens en bonne santé qui peuvent respirer et se déplacer normalement, qui ne souffrent pas d’allergies, etc.

Comment reconnaît-on un bouledogue en bonne santé ? Quels sont les principaux problèmes qui peuvent survenir chez eux ?
Un bouledogue en bonne santé n’a pas de problème pour se déplacer, autrement dit il n’a pas de limite physique. Les narines doivent être bien ouvertes pour éviter les problèmes respiratoires. Il faut aussi qu’ils ne soient pas en sur-poids car ça pourrait lui tasser, entre autres, les hanches, et donc créer des malformations.
Les problèmes de santé les plus fréquents sont les maladies cutanées, la dysplasie et les problèmes respiratoires, qui peuvent être dus à des narines trop étroites.

Que doivent faire les personnes souhaitant adopter un bouledogue pour s’assurer d’en choisir un en bonne santé ? Si on en a déjà un, qu’est-ce qu’on peut faire pour en prendre soin ?
Au moment de l’achat, le mieux est de consulter l’intégralité du dossier médical de ses parents : radios des hanches, des épaules, de l’arrière-train, etc. Si vous pouvez les voir en chair et en os, ou au moins voir la mère, c’est encore mieux.
De même, il est conseillé de se familiariser avec cette race de chien, par exemple en allant régulièrement à des expositions. C’est aussi une bonne occasion de rencontrer des bouledogues ainsi que les éleveurs.
Une fois que vous avez votre bouledogue, le mieux est de s’assurer qu’il se muscle, qu’il ne devienne pas trop gros et qu’il soit en forme. Veillez à ce qu’il fasse suffisamment d’exercice, qu’il mange comme il faut et qu’il reçoive beaucoup d’affection ! Les bouledogues ne sont pas des larves de canapé : ils ont besoin de se dépenser et d’être stimulés, comme tous les autres chiens.

Quel est l’avantage d’avoir un bouledogue par rapport aux autres races de chien ?

Les bouledogues sont des chiens très versatiles : ils peuvent aussi bien remplir le rôle de chien domestique de famille que celui de partenaire sportif capable de travailler dur.
Leur incroyable personnalité en font de véritables membres de la famille, alors que leur corps musclé et leur détermination les rendent très faciles à dresser pour tout type d’activités comme les concours d’obéissance ou de traction de poids.
De manière générale, le bouledogue s’adapte très facilement aux besoins de son maître et de sa famille.

    

Combien y a-t-il de variétés de bouledogue différentes ? Est-ce que vous les exposez toutes ?

On peut citer : le bouledogue français, le bouledogue anglais, le Old English Bulldog, le bouledogue de Leavitt, le Renascence bulldog, le Continental bulldog, le bouledogue américain…
Cependant, ici, au Danemark, les bouledogues américains sont interdits.
Jusqu’à présent, on organise uniquement des expositions pour les Old English bulldogs et les Leavitt.

Pour les intéressé(e)s, comment doit-on s’y prendre pour présenter son bouledogue à une exposition ?
Vous pouvez aller sur notre site www.dbc-show.dk. Vous y trouverez plein d’informations, sur le déroulement des expositions ou sur ce que vous devez amener par exemple.
Il vous suffit de vous inscrire et de venir vous et votre chien au prochain concours !

Que pensez-vous que les gens ignorent à propos des bouledogues ?

Ce sont des chiens très attachants et tout aussi têtus. Ils seront capables de vous faire rire et de vous surprendre tous les jours !

 

***Vainqueur de la catégorie « plus beau visage » – sponsorisée par Omlet***

    

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Enclos pour chats : Bonne ou mauvaise idée ?

Est-ce que vous envisagez de prendre un enclos pour votre chat ?

Aujourd’hui, il fait 25°C. On aimerait tellement pouvoir ouvrir notre porte-fenêtre, seulement, on a deux chats d’intérieur, et on a peur qu’ils s’échappent.

C’est de là qu’est née l’idée d’avoir un enclos pour nos chats. Mon mari n’a aucune envie de compromettre l’esthétique de la maison ou du jardin, donc le clôturer était inenvisageable. De plus, si un grillage empêche nos chats de sortir, il n’empêche pas aux autres chats de s’introduire sur notre terrain.
On s’est ensuite demandé si on ne pouvait pas fabriquer un enclos nous-mêmes. Après une courte réflexion, on s’est dit qu’il ferait tâche dans notre jardin et qu’il ne serait pas très… flexible.
J’ai commencé à chercher des enclos qui soient déplaçables et qu’on puisse facilement agrandir si besoin, mais personne ne propose ce genre d’enclos. Personne ? Si ! J’ai fini par découvrir celui d’Omlet, qui correspondait parfaitement à mes besoins.
Cet enclos d’extérieur est ajustable en longueur et en largeur. Il est facile à déplacer, à ranger et à agrandir. Cerise sur le gâteau, il est vert et se mêle parfaitement à notre jardin. Un des aspects qui m’a séduite est qu’on puisse le poser directement sur l’herbe, ce qui permet aux chats de s’amuser sur la terre ferme. Le toit est fait du même grillage que les côtés, donc ils peuvent toujours guetter ce qui se passe dans le ciel, que ce soit un avion, un oiseau ou quoi que ce soit.

Il est possible de couvrir l’enclos s’il pleut, vous pouvez donc vous en servir de terrasse couverte pour jouer avec vos chats. La couverture peut aussi les protéger du vent, faire de l’ombre ou masquer l’intérieur si vos animaux veulent passer un moment au calme.

On entend beaucoup dire que « c’est mal de mettre les chats en cage », mais pour moi, c’est tout sauf une cage, plutôt leur petit espace de verdure. On les met ici pour les protéger mais aussi pour leur donner une chance d’aller à l’extérieur et de prendre l’air, sans courir le risque qu’ils ne se fassent renverser par une voiture ou attaquer par d’autres animaux. Nos deux chats adorent leur enclos, ils utilisent même le grillage comme mur d’escalade.

On peut enfin profiter du jardin avec nos chats.

On ne se fait plus réveiller en pleine nuit ou à la fraîche : maintenant, nos deux chats sont très heureux et ils ont la stimulation nécessaire (physique et intellectuelle) une fois dans leur enclos.
On a pu redécouvrir la vie à l’extérieur tout en permettant à nos chats d’être en très bonne santé et de mener une vie heureuse.

– Maria, Roskilde (Danemark)

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised