Omlet Blog France

Votre animal a t-il besoin d’un compagnon ?

Un animal qui fait naturellement preuve d’un fort désir de vie sociale s’appelle, sans surprise, un animal social. Ces animaux ont besoin d’interagir avec d’autres membres de leur espèce. S’ils vivent seuls, ils s’ennuieront à mourir, seront frustrés, voire auront peur de tout et de rien. À moins que vous ne puissiez passer vos journées entières avec eux, il est fortement recommandé de leur trouver un ami.

Les animaux solitaires, en revanche, passent la plus grande partie de leur vie sans côtoyer leurs semblables, exceptés pendant les périodes de reproduction et pour l’éducation des petits. Il s’agit souvent d’animaux territoriaux qui apprécient peu la présence d’autres animaux, surtout des leurs. Certains de ses animaux iront jusqu’à se battre s’ils vivent ensemble, ce qui peut se solder par de graves blessures voire la mort de l’un d’entre eux.

Lapins À l’état sauvage, les lapins vivent en groupe. Ce sont des animaux très sociables qui doivent au moins pouvoir vivre avec un de leurs congénères. L’idéal est que les lapins se connaissent depuis la naissance, mais s’ils se sont connus avant l’âge de 3 mois, ils s’entendront bien la plupart du temps. La meilleure combinaison est un mâle et une femelle, tous deux castrés. Deux frères ou deux sœurs ayant grandi ensemble s’entendront bien également mais il est important qu’ils soient stérilisés pour éviter les disputes.

Hamsters Les hamsters dorés (et parfois les hamsters de Chine) doivent vivre seuls. S’ils vivent en groupe, ils auront tendance à être anxieux, même s’ils ont une très grande cage. Si vous voulez faire cohabiter des hamsters, optez pour des hamsters nains comme des Roborovski ou des hamsters russes : ceux-là peuvent vivre en groupe tant qu’ils ont suffisamment d’espace.

Cochons d’Inde À l’état sauvage, ce sont des animaux sociables qui apprécient la compagnie. Ceux domestiqués vivent souvent par deux. Deux femelles (appelées « truies ») se supporteront très bien, tout comme deux mâles (appelés « verrats »), surtout s’il s’agit de deux sœurs ou de deux frères. Deux mâles d’âges différents peuvent également cohabiter s’il n’y a pas de femelle dans les parages. Une femelle et un mâle peuvent vivre ensemble mais ce dernier devra être castré.

Gerbilles Vu leur nature très sociable, les gerbilles ont besoin de vivre en groupe, exception faite pour les gerbilles à queue grasse. Il est toujours recommandé d’adopter les gerbilles par paire car présenter une nouvelle arrivante à un groupe de gerbilles adultes (de 16 semaines et plus) est souvent une tâche ardue. Vous pouvez avoir deux mâles ou deux femelles. Bien qu’elles aiment vivre en groupe, il est conseillé de ne pas aller au-delà de 2-4 gerbilles, à moins que vous ne puissiez leur fournir un immense habitat.

Chiens Les chiens adorent l’attention et l’affection, qu’elle vienne de vous ou de leurs congénères. L’attention de leur maître et de leur famille peut leur suffire et adopter un deuxième chien n’est pas indispensable. On croit souvent qu’en avoir un deuxième permet de résoudre tous les problèmes d’anxiété de séparation du premier, mais malheureusement ça ne fonctionne pas à tous les coups. Vous devez prendre en compte beaucoup de critères si vous voulez adopter un deuxième chien : le sexe, le tempérament, l’énergie qu’il doit dépenser, la taille…

Chats On pense souvent que les chats ne sont guère intéressés par l’idée d’avoir de la compagnie féline. La plupart du temps, ils sont très contents d’être le seul chat de la maison. Les chats sont en effet des animaux solitaires, mais ils peuvent vivre en groupe, et cela arrive souvent. Un compagnon (ou devrait-on dire « complice ») supplémentaire leur procure une bonne stimulation intellectuelle et physique. Cela leur permet aussi de se tenir mutuellement compagnie en votre absence. Comme pour la plupart des animaux, le mieux est d’en avoir deux issus de la même portée.

Poules Les poules sont des animaux très sociables. Elles forment le cœur de la société, tandis que les coqs sont plutôt indépendants. Elles préfèrent tout de même vivre en groupe. Une poule sans ami sera stressée et se sentira seule. Si vous adoptez plusieurs poules ou si vous en ajoutez une au groupe déjà existant, elles commenceront par établir un ordre pour se nourrir, au point que vous vous demanderez s’il agit bien d’un animal « social » après tout. Consultez la rubrique de notre guide consacrée aux présentations entre poules pour en savoir plus sur la manière de les faire se rencontrer.

This entry was posted in Uncategorised