Omlet Blog France

Témoignage d’une vétérinaire

Jo Page est vétérinaire. Sur son blog, My Little Country Lifestyle, elle partage les histoires de sa vie quotidienne dans sa campagne du sud-ouest de l’Angleterre. Elle a récemment troqué son vieux  poulailler en bois pour un Eglu Go UP et a publié un article sur les premières semaines passées avec son nouveau poulailler.

« Après un déménagement interminable, il fallait qu’on trouve rapidement une nouvelle maison pour nos poules car leur poulailler était fixé au
grillage qui entourait notre ancien jardin, tout comme leur enclos. Mon compagnon, Matt, équipé d’un marteau, d’un tournevis, de planches et de
quelques plaques de plastiques transparentes, leur a construit un abri temporaire, pas vraiment sécurisé.
J’avais déjà travaillé avec Omlet l’an dernier en testant leur balançoire et leur perchoir. Quand ils m’ont demandé d’écrire un article sur l’Eglu Go UP, j’étais très enthousiaste !
La sécurité permanente de mes poules a toujours été une de mes priorités. Leur poulailler de fortune était difficile à nettoyer, et comme il était fait
uniquement de bois, c’était le paradis pour les poux rouges. Je me suis déjà battue contre eux les années passées, et j’ai perdu !
Et puis, quelques jours plus tard, un colis très spécial est arrivé chez nous… C’était maintenant à moi de m’armer d’un tournevis et de bâtir une
maisons pour mes poulettes, qui voulaient toutes me donner un coup de main – ou plutôt un coup d’aile. Comptez 60 à 90 minutes pour monter
l’Eglu Co UP, voire moins si on vous aide. Malheureusement, mes poules ne m’ont pas été d’un grand secours !

Le manuel est très clair. J’étais seule mais j’ai trouvé le poulailler facile à monter. Le cadre s’assemble sans difficulté, ce qui m’a permis de
choisir le meilleur endroit dans l’enclos pour le poulailler, sans oublier qu’il faut de l’espace à l’arrière pour le nettoyage et un sol bien plat devant
pour bien positionner l’extension.
Une fois le cadre en place, j’ai simplement assemblé les côtés, le dessus puis les tiroirs situés à l’intérieur. Dès qu’il a été terminé, les poules
n’ont pas perdu une seconde et l’ont inspecté sous toutes ses coutures, montant et descendant l’échelle tour à tour.
Au début, j’éparpillais quelques graines à l’intérieur du poulailler pour les encourager à entrer et sortir. Finalement, elles ont vite pris l’habitude et
elles vont toutes les quatre se mettre bien sagement au lit une fois la nuit tombée.
Mes poules ont eu la chance d’avoir une couverture thermique en plus de leur poulailler ! Depuis qu’on a déménagé à Mendip Hill, on a souvent des nuits glaciales, de la
neige et des matins gelés.

Cette couverture thermique est un gros duvet qui recouvre l’Eglu Go UP. Elle tient bien en place grâce aux fixations élastiques à l’avant et à
l’arrière et recouvre les endroits par lesquels le vent pourrait s’engouffrer. La partie extérieure est imperméable et l’intérieur est isolant, ce qui
permet aux poules d’être bien au chaud dans leur poulailler. Elle a déjà fait ses preuves face aux pluies et au froid qu’on a eus récemment !

En tant que vétérinaire, je prends la santé de mes animaux très au sérieux. Les humains ont domestiqué un
grand nombre d’animaux pour satisfaire leurs besoins et parfois ces animaux ont maintenant du mal à survivre sans nous.

Les poules ne sont pas « seulement » des poulets : ce sont des oiseaux que j’ai choisi d’élever pour obtenir
des œufs. Je dois donc m’assurer que leurs besoins soient satisfaits.

L’Eglu Go UP est à des années-lumières du petit poulailler fait-main qu’elles avaient en arrivant et bien meilleur que
celui de notre ancienne maison. Les deux étaient en bois et on avait déjà dû se débarrasser d’un modèle similaire à cause d’une infestation de
poux rouges qu’on n’avait pas réussi à éradiquer. Ils s’attaquent aux poules à l’aube et au crépuscule ; ils peuvent les rendre anémiques et
affecter la production d’œufs. Ils logent dans le bois humide, donc les poulaillers classiques en bois sont un habitat de prédilection pour ces
petites bêtes.

Les poulaillers en plastique sont beaucoup plus simples à entretenir car ils se lavent au jet d’eau et sont très hygiéniques. Nettoyer le Go UP
est une partie de plaisir. Les tiroirs se retirent facilement et vous permettent de vous débarrasser des déjections qui sont tombées sous lesperches, ce qui évite à vos poules d’en avoir plein les pattes.

La porte arrière s’ouvre sans difficulté : il suffit de tourner la poignée et elle vient toute seule. On peut même détendre les attaches de la
bâche thermique pour ne pas avoir à la retirer quand on nettoie le poulailler.
Par rapport à mon ancien poulailler, l’Eglu Go UP est bien plus pratique, plus facile à entretenir, très hygiénique et, soyons honnêtes,
bien plus beau !

Ses avantages ne s’arrêtent pas là. En plus du poulailler et de son socle, on peut également fixer des roues pour le déplacer. C’est important de
déplacer ses poules régulièrement pour que la zone autour du poulailler ne soit pas trop dévastée ou couverte de déjections. Cette tâche est
d’autant plus simple si vous avez un Eglu Go UP avec son grillage intégré.
Que vous habitiez en ville ou à la campagne, c’est un vrai plus d’avoir des poules dans votre jardin. En revanche, vous n’êtes jamais à l’abri du
danger. Les renards peuvent sévir dans les deux cas, les chats de gouttière vont parfois suivre leur instinct et s’en prendre aux poules (ce risque
reste faible) et les oiseaux de proie se réjouiront d’avoir des animaux si vulnérables en liberté.
L’enclos intégré, que ce soit celui de 2m ou de 3m, permet aux poules d’être en sécurité. Je trouve personnellement que l’enclos de 2m est un
peu petit pour quatre grosses poules, mais ça reste très utile si vous devez les confiner pendant une courte période. L’enclos de 3m leur donne
plus d’espace et permet de les cloîtrer plus longtemps.
Après quelques jours seulement, mes quatre poulettes allaient se coucher toutes seules et se sont remisent à pondre. Elles l’adorent, et nous
aussi ! »

This entry was posted in Uncategorised