Omlet Blog France

Guide d’incubation

Tant que vos poules pondent, vous pouvez faire éclore des œufs toute l’année. Cependant, la saison la plus propice à l’incubation est le printemps.
Faire éclore les œufs de vos poules et élever leurs poussins est l’une des activités les plus gratifiantes et les plus stimulantes qui soit. Quoi de plus excitant que de voir grandir les poussins en sachant qu’ils vont devenir de belles poules élevées dans les meilleures conditions ? Normalement, la période d’incubation dure 21 jours. Le moyen le plus sûr de couver des œufs fertilisés est de le faire artificiellement à l’aide d’un incubateur. Cela vous permet de maximiser les chances d’avoir des poussins en bonne santé. Vous trouverez ici un guide pas à pas pour incuber vos œufs correctement. Bonne lecture !

1. Pensez sur le long terme

Avant de commencer, vous devez savoir ce que vous aller faire avec vos poussins une fois les œufs éclos. Dites-vous que, entre les œufs non-fertilisés et les éventuels incidents qui peuvent survenir durant l’incubation, 25 à 50 % des œufs ne donneront pas de poussin. Parmi ceux qui vont éclore, environ la moitié seront des poules, l’autre moitié des coqs. Si les premières ne posent généralement pas de problème, vous devrez savoir ce que vous aller faire des mâles car les coqs sont moins utiles et peu de gens en ont besoin – difficile donc de les refiler à vos voisins. Pour la majorité des races, les coqs n’aiment pas vivre à plusieurs : ils se battront vigoureusement s’ils ne sont pas complètement séparés les uns des autres.

2. Procurez-vous des œufs

Vous devrez ensuite vous assurer autant que faire se peut que les œufs ont bien été fécondés. Vous pouvez vous les procurer chez un éleveur ou un fermier dont vous ne doutez pas de la qualité du travail. Suivant les races, les œufs peuvent coûter relativement cher. Un éleveur ne pourra jamais vous garantir à 100 % que ses œufs sont fécondés, mais en général, si le prix est élevé, c’est qu’ils auront des chances de l’être. Toutefois, attention aux arnaques, surtout sur Internet !

Les œufs ne doivent ni être difformes ni avoir de défaut visuel quelconque. La moindre fêlure dans la coquille doit vous faire renoncer à l’achat immédiatement. Même le plus petit défaut peut avoir des conséquences comme des difficultés pour le poussin à briser la coquille de l’œuf pour en sortir, des malformations, voire un arrêt du développement de l’embryon.

Une fois que vous avez vos œufs, nettoyez-les avec du désinfectant pour œuf. La coquille est poreuse et laisse passer l’eau et l’oxygène pour l’embryon. S’il y a la moindre toxine ou bactérie à la surface, elle peut l’endommager.

3. Tenez un journal


Il peut être très judicieux de tenir un journal de bord. Cela implique de numéroter les œufs et de garder une trace de leur poids quotidiennement. Un œuf qui se développe va graduellement perdre du poids durant l’incubation, environ 10 à 15 % en tout. Si l’un d’entre eux ne perd pas de poids, cela veut certainement dire que l’embryon ne se développe pas.

4. Procurez-vous un incubateur

Chaleur tournante

Choisissez votre incubateur avec soin. Certains, comme le Brinsea Mini II, ont un mécanisme de chaleur tournante intégré. Le système de rotation automatique des œufs peut être un plus pour limiter les efforts et le temps passé à s’en occuper. Chaque œuf doit être retourné toutes les 90 minutes pour que l’embryon soit toujours bien positionné dans la coquille. Une poule pondeuse les retourne toute seule en se déplaçant dans le nid, et la rotation automatique permet de bien reproduire les conditions réelles de la couvaison. Sans cette option, vous devrez retourner les œufs manuellement dans l’incubateur. Notez que le fait de marquer les œufs vous permet d’être certain que vous n’en oubliez pas un ou deux.

Contrôle de la température

Un bon incubateur maintiendra tout seul une température stable. La température idéale pour couver des œufs est 37,5°C et les bons incubateurs sont équipés d’une alarme qui sonnera si la température s’éloigne trop de cette valeur. La température ambiante de la pièce dans laquelle il se trouve est une donnée cruciale car elle impacte grandement celle à l’intérieur de l’incubateur. Vous devrez l’ouvrir tous les jours pour contrôler vos œufs, qui ne doivent pas subir un choc thermique trop important à ce moment-là – cela pourrait tuer le fœtus. Il est recommandé d’utiliser une pièce d’une température d’environ 25°C et surtout sans courant d’air.

Contrôle de l’humidité

Un incubateur de bonne qualité fera en sorte de maintenir un taux d’humidité convenable. Ce taux doit être situé autour de 40-50 % mais doit augmenter à partir du 19e jour pour ramollir la coquille et faciliter l’éclosion. Certains incubateurs, comme le Brinsea Mini II, sont équipés de deux réservoirs d’eau : un à remplir tous les jours et l’autre à partir du 19e jour. Sur ce modèle, ils sont situés à l’extérieur de l’incubateur, ce qui vous permet de ne pas l’ouvrir trop souvent. La condensation qui se forme dans l’incubateur au bout de quelques jours est parfaitement normale.

5. Les soins réguliers

Refroidissement

Le septième jour est un palier important : vous devrez désormais refroidir les œufs 30min par jour, de préférence à heure fixe. Certains incubateurs sont équipés d’un ventilateur que vous pouvez programmer à votre guise. Si le vôtre n’en a pas, vous devrez les refroidir manuellement en les sortant de l’incubateur. La différence de température ne doit pas être trop importante, 2 à 5°C d’écart suffiront.

Un œuf dont l’embryon se développe conserve sa température même s’il est exposé à l’air libre. C’est comme ça qu’une poule sait si un œuf qu’elle couve est en développement ou non : lorsqu’elle quitte le nid pour aller boire ou manger, un œuf mort se refroidit presque instantanément et aura perdu sa chaleur à son retour. Elle profite ensuite de sa découverte pour s’en débarrasser.

Mirage

Le mirage consiste à inspecter l’intérieur de l’œuf avec une lampe adaptée. Vous devez commencer à le faire au plus tard au 7e jour. Si un œuf n’a pas montré de signe de développement au 7e jour, il n’incubera pas. Vous devez retirer ces œufs de l’incubateur car en cas contraire ils finiront par se décomposer. À partir du 7e jour, vous devez continuer à les inspecter régulièrement. Inutile de le faire tous les jours, car vous ne verrez pas vraiment d’évolution d’un jour à l’autre, mais vous pouvez les regarder tous les trois ou quatre jours. Le mirage et la pesée des œufs sont deux bons indicateur pour voir si vos œufs se développent ou non.

Entre le 7e et le 19e jour, vous devez garder votre routine : refroidissement, pesée et mirage occasionnel.

6. Éclosion

Le deuxième palier important est celui du 19e jour. Vous devez arrêter de retourner les œufs et de les refroidir. Mettez un tapis antidérapant pour éviter que les poussins ne glissent en faisant leurs premiers pas à l’extérieur. Vous devrez également augmenter l’humidité pour atteindre environ 65 %. Avec l’incubateur Brinsea, vous n’avez qu’à remplir le second réservoir d’eau.

À partir d’un moment, les œufs vont se mettre à bouger légèrement : le poussin se replace dans le bon sens pour pouvoir sortir. Vous serez tenté de contrôler les œufs toutes les deux minutes, mais mieux vaut les laisser tranquilles et y jeter un œil de temps en temps (toutes les six heures environ).

Vers le 20e jour, les poussins devraient faire un petit trou dans l’œuf. N’essayez pas de les aider en agrandissant le trou ou en brisant la coquille : ils le feront d’eux-mêmes au moment opportun. Ils vont aussi profiter de ce temps pour finir de consumer tous les nutriments qui restent dans la coquille, il est donc très important de ne pas les faire sortir trop tôt.

La plupart des races de poules ont une incubation de 21 jours, une poignée seulement voit cette durée passer à 20 ou 22 jours. N’aidez pas les poussins à sortir de l’œuf, ils y arriveront sans votre aide – c’est leur première épreuve de force. N’intervenez que si l’un d’entre eux a vraiment du retard par rapport à ses congénères ou si la coquille est vraiment très épaisse et que le poussin a beaucoup de mal à sortir même après un certain temps.

Une fois que les poussins sont tous sortis, laissez-les dans l’incubateur pendant 24h. Ils seront bien repus grâce aux restes de nutriments qu’ils ont trouvés dans leur œuf. En plus, l’incubateur leur permet de profiter d’une température et d’une humidité optimales.

Vous pouvez regarder notre vidéo sur l’incubation pour voir à quel point ça vaut le coup de faire éclore des œufs !


Aujourd’hui, économisez 70,99€ en achetant un poulailler Eglu Go violet et un kit de débutant Brinsea Mini II. Vous aurez tout ce dont vous aurez besoin pour mener à bien votre incubation : une lampe à mirer, une couveuse à poussins, un poulailler Eglu Go (dans lequel vos poules pourront vivre dès l’âge de 9 semaines) et l’incubateur lui-même.

This entry was posted in Uncategorised