Omlet Blog France

Pourquoi les pattes des poules ne souffrent-elles pas du froid en hiver ?

En regardant les poules gratter le sol gelé ou se pavaner dans la neige, on peut se demander comment elles arrivent à garder leurs pattes au chaud. Après tout, il s’agit d’une partie de leur corps dépourvue de plumes qui protègeraient du froid (à moins que vous n’ayez une race à pattes couvertes de plumes comme la Cochin, la Brahma ou la Soie).

Étonnamment, la réponse à la question « Comment gardent-elles leurs pattes au chaud ? » est: « Avec quelques astuces ! ». Leurs pattes maigres et découvertes ont des écailles, qui retiennent en partie la chaleur, mais elles peuvent aussi souffrir du froid si la poule reste trop longtemps immobile.

Et c’est là où le détail est important. Une poule garde ses pattes au chaud en se déplaçant, et en ne laissant pas ses pattes en contact avec le sol trop longtemps. Ces parties de leur corps perdent rapidement leur chaleur, mais la solution est assez simple.

Se percher est le moyen le plus efficace de retenir la chaleur. Une poule s’accroupit lorsqu’elle se perche et ses pattes sont repliées sous son corps bien au chaud. Si l’espace le permet, installez également un perchoir plat. Un morceau de bois de 10 cm de large permettra aux poules de se percher sans avoir à agripper le perchoir, ce qui, par temps très froid, empêchera leurs pattes de geler (les plus chanceuses se blottiront simplement dans un nichoir, qui est l’équivalent, pour les poules, d’une bonne couette !).

Mais bien évidemment, une poule affamée ne veut pas passer toute sa journée perchée; ainsi, même pendant les périodes les plus froides, elle sera souvent en contact avec le sol.

Les poules sur une patte

Comme beaucoup d’autres oiseaux, les poules aiment se reposer sur une seule patte, ce qui leur permet de replier l’autre membres sous leur ventre et le réchauffer. Ce comportement réduit la perte de chaleur globale et empêche leurs pattes de geler sur le sol glacé.

Un pot renversé, une bûche, une palette ou un autre espace légèrement surélevé – débarrassé de la neige ou de la glace – aidera les poules à relancer leur circulation, sans avoir à reprendre leur souffle sur le sol gelé. Comme tous les oiseaux et comme nous, les poules ont le sang chaud et la chaleur de leur propre corps exerce bientôt sa magie. En effet, avec une température corporelle moyenne d’environ 41°C, les poules peuvent rester actives par temps froid.

Le processus de réchauffement des jambes est également facilité par d’autres astuces. Lorsque les poules gonflent leurs plumes, ces dernières emprisonnent de petites poches d’air qui sont ensuite réchauffées par leur propres corps.

Certains éleveurs donnent à leurs poules un mélange de maïs et de céréales qui est plus long à digérer que des granulés standards ou que d’autres aliments pour poules. Une partie du processus de digestion consiste à produire de la chaleur – une sorte de bouillotte interne !

En général, les poules mangent plus de nourriture pendant les mois d’hiver, car elles dépensent plus d’énergie pour se maintenir au chaud. Certains éleveurs aiment compléter leur alimentation avec des protéines ou un peu de graisse, afin de renforcer leur apport en calories durant l’hiver. La graisse retient la chaleur, et la poule tout entière en profite – pas seulement les pattes (qui resteront toujours aussi minces !)

Les aider à se réchauffer

Vous pouvez aider vos poules à garder leurs pattes au chaud en veillant à ce que le poulailler soit propre et sec. Déblayez la neige qui s’y est accumulée et gardez une couche de paille sur le sol pour isoler. Vous pouvez donner aux oiseaux une protection supplémentaire en isolant le poulailler – même si une aération doit être maintenue pour permettre aux gaz libérés par les fientes des oiseaux de s’échapper.

Vous pouvez installer une porte automatique pour maintenir les espaces intérieurs confortables. Il existe également des chauffages, mais seuls ceux conçus pour être utilisés dans des poulaillers doivent être utilisés. Il est également préférable de ne les faire fonctionner que si la température descend en dessous de -5°C, au risque que vos poules s’habituent à être tout le temps bien au chaud, ce qui pourrait être désastreux si le chauffage tombe en panne et que les oiseaux sont soudainement exposés au froid. Les volailles qui ont été élevées dans la chaleur peuvent mourir d’un choc thermique.

Un poulailler doit être protégé des courants d’air, mais sans être totalement étanche, car la ventilation est importante pour garder vos poules en bonne santé. Pendant la journée, un endroit abrité dans l’enclos ou le jardin les aidera à se reposer et à réchauffer leurs longues pattes.

Les poules sont étonnamment robustes et, bien qu’elles soient exposées aux intempéries, leurs pattes sont capables de supporter toutes les intempéries d’un hiver ordinaire. Du moment qu’elles peuvent se réchauffer les pattes sur un beau perchoir de temps en temps…

This entry was posted in Hiver