Omlet Blog France

Comment intégrer de nouvelles poules dans un groupe

Beaucoup d’entre nous savent ce que cela représente. Vous commencez avec quelques poules, juste pour essayer. Mais une fois que vous réalisez quels animaux de compagnie étonnants sont les poules et à quel point leurs oeufs sont délicieux, vous penserez probablement bientôt à agrandir le groupe et à vous procurer des poules supplémentaires pour votre jardin.

Toutefois, ajouter de nouveaux membres à un groupe existant est plus facile à dire qu’à faire et il est important de savoir ce qui vous attend pour éviter les conflits et les agressions, voire pire encore.

La clé d’une intégration réussie est le temps. Soyez patient : cela peut prendre un certain temps avant que les nouveaux individus vivent heureux au sein du groupe, mais cela en vaudra la peine. Chaque race de poule est différente et toutes les poules ont une personnalité unique. La réussite de vos tentatives dépend donc de nombreux facteurs. Voici quelques éléments de réflexion à considérer :

Faites les bons choix

Certains disent que s’en tenir à la même race est une bonne idée, mais il est tout à fait possible d’avoir plusieurs races différentes vivant côte à côte. Si possible, choisissez des poules d’âge et de taille similaires à celles que vous avez déjà. Les poules plus petites et plus jeunes deviendront facilement une cible si elles sont introduites dans un groupe de poules plus grandes; à l’inverse, les nouvelles poules, plus jeunes et agiles, pourraient causer du stress aux membres plus âgés du groupe. Il faut éviter d’ajouter de jeunes animaux à un groupe s’ils ne sont pas assez âgés et forts pour se défendre en cas d’intimidation.

De même, il ne faut jamais introduire une poule seule ; elle ne pourra que se faire malmener dans une hiérarchie déjà établie. Plus vous ajoutez de poules, plus la hiérarchie devra se modifier et il sera plus facile pour le groupe de choisir l’individu dominant. Dans la mesure du possible, ajouter plus de poules que vous n’en avez déjà minimisera souvent les problèmes d’intimidation. Mais c’est un pari risqué si vous prévoyez d’agrandir votre groupe à plusieurs reprises !

Quarantaine

La première étape du processus d’intégration consiste à mettre les nouvelles poules en quarantaine, loin de votre groupe, pour s’assurer qu’elles ne sont pas porteuses de maladies ou de parasites. Effectuez des contrôles sanitaires réguliers sur les nouveaux arrivants pendant que vous les gardez séparés et traitez toute maladie que vous pourriez rencontrer. Il peut être utile de leur administrer un traitement vermifuge et de les traiter avec de la terre de diatomée à plusiers reprises pour être absolument certain qu’elles n’apportent aucun parasites avec elle dans le poulailler.

Mettez les nouveaux arrivants en quarantaine pendant au moins une semaine, idéalement plus longtemps, ou jusqu’à ce que vous soyez certain qu’ils sont heureux et en bonne santé.

Une intégration lente

Malheureusement, vous ne pouvez pas vous contenter de faire cohabiter les nouvelles poules avec les anciennes dès que vous êtes sûr qu’elles sont en bonne santé. Vous devez plutôt leur permettre de s’habituer les unes aux autres. L’idéal est de placer les deux groupes à proximité l’un de l’autre pour que les animaux puissent se voir et se sentir, mais suffisamment loin pour qu’ils ne puissent pas se toucher. Il faut espérer que votre groupe existant montrera de la curiosité envers les nouvelles poules sans pour autant avoir le sentiment que sa maison est envahie. Les panneaux de séparation pour le Grand Enclos pour Poules sont parfaits pour cette étape car ils vous permettent de diviser l’enclos et de permettre aux deux groupes de s’apprivoiser.

Gardez cette configuration pendant au moins une semaine. Au bout de quelques jours, les poules peuvent donner l’impression qu’elles se sont habituées les unes aux autres mais, pour elles, il y a une grande différence entre apercevoir des congénères derrière la clôture et partager un poulailler et courir avec elles. Vous aurez plus de chances de réussir en vous montrant patient.

La grande rencontre

Lorsque vous pensez qu’il est temps que les deux groupes se rencontrent pour de vrai, il est préférable de le faire dans une zone neutre qu’aucune poule n’a revendiquée, même s’il ne s’agit que d’une petite zone clôturée dans le jardin.

Il est toujours préférable de laisser le groupe existant venir vers les nouveaux animaux; alors posez-les et laisser le groupe s’approcher. Cette méthode est particulièrement important si vous effectuez l’intégration dans l’enclos du groupe : ne laissez pas sortir les animaux du poulailler avant que les nouvelles poules soient à l’aise dans l’enclos.

Essayez d’introduire des distractions amusantes qui pourraient détourner quelque peu leur attention. Remplissez un Jouet à Picorer ou un Distributeur de nourriture Caddi avec les friandises préférées de vos poules qui, espérons-le, seront plus intéressées par les jouets que par les nouveaux arrivants.

Une autre chose qui vaut la peine d’être essayée est d’intégrer les poules de nuit, lorsqu’elles sont tranquillement perchées dans leur poulailler. Ouvrez la porte de l’Eglu et déposez les nouvelles poules avec celles que vous possédez déjà. Cela leur permet de s’habituer à la présence et à l’odeur des nouveaux arrivants alors qu’elles sont endormies et peu susceptibles d’attaquer. Cette méthode semble très bien fonctionner pour certaines, alors qu’elle entraîne quelques problèmes pour d’autres; c’est donc à vous de décider si vous voulez prendre le risque. Assurez-vous d’être présent le matin lorsque les poules se réveillent pour observer les réactions.

Comme nous l’avons dit, cela peut prendre un certain temps avant que le groupe ne retrouve son harmonie. Vous devez vous préparer à quelques conflits et intimidations; tout cela permet la constitution d’une hiérarchie. Les choses doivent cependant rentrer dans l’ordre au bout de quelques jours, voire une semaine. Si vous constatez que les poules se blessent gravement ou se piquent jusqu’au sang, il est temps d’intervenir. Identifiez la principale source d’intimidation et isolez-la pendant quelques jours, seule. Cela peut sembler sévère mais c’est la meilleure chose que vous puissiez faire pour vos animaux. Lorsque vous la remettrez dans le groupe, la poule sera tellement occupée à essayer de comprendre la nouvelles hiérarchie qu’elle n’aura pas le temps d’intimider.

This entry was posted in Poules