Omlet Blog France Archives: août 2019

Minimiser le stress de votre animal lors d’un déménagement

Un déménagement peut s’avérer très stressant, non seulement pour vous et votre famille, mais également pour vos animaux.

Le changement est moins important pour les petits animaux qui vivent en cage ou en enclos. Cependant, les petits rongeurs et les oiseaux devront tout de même être conduits dans le nouveau logement et il va sans dire que le voyage sera loin d’être une partie de plaisir pour eux.

Mais de tous les animaux, ce sont les chiens et les chats qui ressentent le plus de stress lors d’un déménagement. Tout ce qu’ils ont toujours connu disparaît avec le changement de maison : les endroits sécurisés, les petits coins à soi, les territoires et les odeurs et les bruits familiers.

Voici quelques petits conseils qui aideront vos amis poilus à se détendre dans cette période agitée.

Aider vos animaux à déménager

Une bonne idée pour que le déménagement se passe au mieux : déposez votre chat ou votre chien dans un chenil ou une pension ou confiez-le à une personne qui pourra s’en occuper. Votre animal échappera ainsi au chaos ambiant et il pourra rester au calme avant que vous ne veniez le récupérer une fois que vous vous serez installé dans votre nouveau logement.

Si vous choisissez plutôt de le garder avec vous afin qu’il affronte la tempête à vos côtés, il y a plusieurs choses à faire pour lui faciliter la vie.

  • Installez-le dans un endroit sécurisé – une pièce de la maison au calme, loin des cartons, des meubles en mouvement et des déménageurs transpirants. Déposez des objets familiers dans la pièce, comme ses gamelles et ses jouets préférés, et assurez-vous que votre animal y passe du temps plusieurs semaines avant le déménagement afin qu’il s’y habitue. Cela fonctionne avec les chiens et les chats mais aussi avec les petits mammifères et les oiseaux.
  • Si votre chien a une cage, c’est même peut-être mieux. De la même façon, si votre chat aime se lover dans une cage ou dans une boîte, laissez-le faire.
  • Désignez un membre de la famille qui sera responsable du bien-être de votre animal durant le déménagement.
  • Certains propriétaires recommandent de vaporiser des phéromones apaisantes dans la caisse ou le panier du chat (vous en trouverez en animalerie ou chez votre vétérinaire). Vous pouvez également calmer votre chat en recouvrant sa cage d’un drap pour qu’il soit dans le noir.

Les animaux et la route

Certains animaux adorent voyager. D’autres détestent ça. La peur de la route peut être réduite grâce à quelques petites astuces.

  • Si votre animal a l’habitude de prendre la voiture, parfait. Sinon, faites-lui découvrir l’intérieur de votre véhicule quelques semaines avant le déménagement.
  • Pour voyager en sécurité, les chiens doivent être attachés à l’aide d’une ceinture spécialisée et les chats doivent être installés dans une cage. Idéalement, mieux vaut les habituer à ces nouveaux objets avant le voyage. Ne laissez jamais un animal en liberté dans la voiture durant votre déménagement et ne faites pas voyager votre chien au milieu d’un camion de déménagement bizarre et effrayant.
  • Le voyage risque d’être particulièrement stressant pour les petits animaux qui vivent en cage. Si c’est possible, recouvrez leur cage et calez-la avec des objets mous afin qu’elle ne bouge pas durant le trajet. Si vous transférez les animaux dans une boîte de transport, déposez-la dans un endroit sombre et assurez-vous qu’elle ne risque pas de bouger. Ne la placez jamais dans la boîte à gants, des fumées toxiques pouvant s’y accumuler.
  • Si le trajet est long, faites des pauses pour que votre chien ou votre chat boive et, dans le cas du toutou, pour qu’il puisse faire ses besoins et se dégourdir les pattes.

Aider vos animaux à s’installer

Les animaux ont besoin de temps pour s’installer dans un nouvel environnement. Les premières heures sont sans aucun doute les plus stressantes et vous devrez donc essayer de rendre ce moment le moins difficile possible pour votre animal.

  • Choisissez une pièce calme où installer votre animal et déposez-y son panier ou sa couverture ainsi que quelques objets qui lui sont familiers. Fermez la porte jusqu’à ce que vous ayez entièrement vidé le camion de déménagement dans votre nouveau logement.
  • Une fois tous les meubles et cartons à l’intérieur et les fenêtres fermées, laissez votre animal explorer son nouveau lieu de vie. Restez près de lui pour le rassurer. La plupart des animaux se détendront au bout de cinq minutes après avoir bien reniflé l’environnement et recevront avec joie une petite friandise.
  • Si vous avez un chat, frottez sa tête et ses joues avec un chiffon puis passez ce chiffon sur le sol et sur les plinthes. Ce geste permettra de transférer les phéromones naturelles du chat.
  • Il est préférable d’installer le lit de votre animal dans la pièce où vous comptez dormir plutôt que de le laisser passer les premières nuits seul et n’importe où dans la maison. La routine et les habitudes sont les clés d’un déménagement réussi.
  • Lorsque vous sortez, tenez votre chien en laisse les premiers jours pour éviter qu’il ne se perde en reniflant de nouvelles odeurs ou qu’il essaie de rentrer dans votre ancien logement, qui restera encore pendant quelques temps sa « maison ».
  • Gardez les chats à l’intérieur pendant au moins une semaine, au risque qu’ils ne s’enfuient. Cela est fort probable si votre nouveau logement est proche de l’ancien. Ne les faites sortir qu’une fois la nuit tombée et seulement si vous êtes sûr qu’ils se sont bien installés.
  • Assurez-vous que vos animaux soient pucés et qu’ils aient une plaque d’identification sur leur collier, au cas où ils fugueraient.

Les animaux ne tardent pas à prendre leurs marques dans leur nouveau logement. Ils ont seulement besoin d’un peu de temps, de votre présence continue et rassurante et de la vue et de l’odeur de nourriture, de litière et de jouets familiers.

Ce sont ces éléments, bien plus qu’une question de géographie, qui constituent une maison pour un animal heureux.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux on August 30th, 2019 by mathieugrassi


Choisir une poule qui vous convient

Vous envisagez peut-être d’accueillir des poules chez vous pour la première fois ou d’adopter quelques cocottes supplémentaires ? Mais que cherchez-vous exactement ?

Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte. Par exemple, votre objectif principal est-il d’avoir une bonne quantité d’œufs ou plutôt des œufs très colorés ? Vos poules seront-elles de véritables animaux de compagnie ou bien seulement des fournisseurs d’oeufs et/ou de viande ? Devront-elles être suffisamment calmes pour que des enfants puissent les manipuler ?

Suivez nos conseils pour être sûr que votre amie à plumes répondra à vos attentes.

De bonnes pondeuses

Toutes les poules proposées sur le marché pondent des œufs. En revanche, si vous espérez que deux ou trois poules parviennent à satisfaire les besoins en œufs hebdomadaires de votre famille, certaines races connues pour leur productivité sont à privilégier.

En hiver, la plupart des poules connaissent une période où elles pondent moins. En règle générale, cinq œufs en moyenne par semaine tout au long de l’année est le mieux que vous puissiez espérer. La poule d’Ancône, l’Asutralorp, la Favaucana et la Rhode Island rouge sont particulièrement réputées pour leur ponte. De nombreuses autres poules atteignent quatre œufs par semaine mais ces races-là sont les reines du poulailler en matière de ponte et vous offriront entre 260 et 300 œufs par an.

Et si nous devions nommer une gagnante, ce serait sans aucun doute l’Australorp. En effet, c’est une poule de cette race qui détient le record mondial : 364 œufs en une seule année !

Des œufs colorés

La plupart des poules pondent des œufs bruns ou beiges et la couleur de la coquille n’influe en aucun cas sur le goût de l’œuf ou sur la couleur du jaune, qui dépend elle uniquement de l’alimentation de vos poules (une bonne quantité de légumes vous donnera des beaux jaunes bien orangés).

Cependant, certaines poules produisent des œufs d’une couleur inhabituelle. C’est le cas de l’Ameraucana, de la Cuckoo Bluebar, de la Legbar crème et de la poule Azur, comme son nom l’indique, qui pondent toutes des œufs bleus.

L’Araucana, la poule de Pâques, la Favaucana et l’Ameriflower produisent des œufs bleu vert tandis que les poules du groupe vert olive vous donneront, c’est logique, de très beaux œufs vert olive.

Les magnifiques œufs marron chocolat sont la spécialité de la Delaware, de la poule de Marans et de la Penedesenca. La poule du Prat, la Plymouth Rock, la Barnevelder et la Welsumer pondent quant à elles des œufs marron rouge et marron rose.

Les poules suisses et la Sumatra vous offriront de jolis œufs crème. En ayant différentes races dans votre jardin, vous pourrez obtenir un splendide mélange d’œufs pour votre panier de Pâques ! (et sans aucune teinture!)

Des poules adaptées aux enfants

De nombreuses races de poules sont connues pour être nerveuses, tandis que d’autres ont tendance à donner des coups de bec sur les mains. Elles ne conviennent pas à des enfants pour des raisons évidentes : « peureux » et « agressif » sont deux mots à bannir lorsque vous recherchez un animal pour votre progéniture !

Certaines poules sont calmes et obéissantes et s’habitueront vite à être caressées, portées et cajolées par les membres de la familles. C’est notamment le cas de la Brahma, de la poule Cochin, du barbu d’Uccle, de la poule de Pâques, de la Golden Buff, de l’Orpington, de la poule soie et de la Sussex.

Un poulet rôti ?

Beaucoup de gens possèdent des « poules à double usage », c’est-à-dire des poules qui non seulement pondent bien (quatre œufs par semaine en moyenne) mais qui sont aussi parfaites pour être mangées. Toutes les bonnes pondeuses ne font pas de délicieux poulets mais c’est le cas de nombre d’entre elles : la Delaware, la poule de Dorking, la Faverolles, la Géante de Jersey, l’Orpington, la Plymouth Rock, la Red Cap, la Rhode Island rouge, la Sussex et la Wyandotte.

Les poulets sont des poules spécifiquement destinées à être mangées qui ne pondent pas beaucoup. Elles grandissent plus vite que les poules pondeuses. Les races les plus populaires sont le poulet de Bresse, la croix Cornish et la Freedom Ranger.

Des poules d’ornement

Si vous êtes peu intéressé par les œufs et les nuggets et si vous cherchez simplement un animal qui égaiera votre jardin, les bantams sont faites pour vous. Ces poules de petite taille ont été spécifiquement développées pour être jolies ! Leur plumage est fait d’une infinité de couleurs et de motifs. Elles ont beaucoup de succès auprès des éleveurs qui souhaitent participer à des concours.

Les races les plus populaires dans cette catégorie sont la Plymouth Rock barrée, avec son fascinant plumage rayé ; la Brahma fauve herminé, qui arbore des couleurs éclatantes et des pieds emplumés ; la poule Cochin, qui existe dans toutes sortes de motifs et de couleurs ; le spectaculaire barbu d’Uccle mille fleurs ; et les magnifiques poules de soie au plumage duveteux.

En conclusion, quelle que soit la poule que vous recherchez, elle existe forcément quelque part !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules on August 29th, 2019 by mathieugrassi


Surmonter la perte d’un animal

Seuls ceux qui ont perdu un animal cher à leur cœur savent que la douleur peut-être aussi déchirante que celle ressentie lors du décès d’un ami ou d’un membre de la famille. Beaucoup de couples considèrent leur animal de compagnie comme un enfant supplémentaire, même s’il a quatre pattes, une queue et qu’il ne répond pas toujours aux questions qu’on lui pose. Nous sommes nombreux à trouver du réconfort auprès de nos animaux en cas de coup dur et ils deviennent souvent de véritables amis qui sont présents au quotidien. Cela explique que leur décès puisse être extrêmement douloureux.


Vous avez le droit d’être triste

Il vous faudra peut-être du temps pour accepter ce qui est arrivé. Durant cette période, autorisez-vous à être triste. Cela est d’autant plus important si vous avez des enfants qui sont peut-être confrontés pour la première fois à la mort et peuvent avoir du mal à la comprendre. Les propriétaires d’animaux doivent malheureusement souvent prendre la décision difficile de faire endormir leur animal lorsque ses problèmes de santé sont trop graves pour être soignés. Cela rajoute un autre aspect au deuil : certains se sentent coupables d’avoir pris cette décision, pensant qu’ils auraient pu faire autrement. N’hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire : il sera là pour vous rassurer et vous confirmer que vous avez fait le bon choix. N’ayez pas honte de votre tristesse. Même si beaucoup de personnes ne comprennent pas et ne montrent aucune compassion lors de la perte d’un animal, cela ne signifie pas que vous devez vous interdire d’être bouleversé. Si vous pensez que cela vous ferait du bien de prendre quelques jours de congé pour vous
remettre, faites-le. Un animal qui a passé des années dans votre foyer laisse forcément un grand vide lors de son départ et il est tout à fait normal de se sentir seul et désemparé. N’hésitez pas à confier vos ressentis à vos amis et aux membres de votre famille. Cependant, si vous vous sentez incompris, rapprochez-vous d’associations spécialisées pour en parler. Vous pouvez aussi rendre hommage à votre animal sur le site de 30 millions d’amis.
Si l’animal que vous avez perdu était le seul de votre foyer, rangez son lit, ses gamelles, ses jouets et autres accessoires dans le garage ou dans le cabanon afin que vous n’ayez plus à les voir tous les jours. Il peut être difficile de s’en débarrasser directement et il est inutile de brusquer les choses, contentez-vous dans un premier temps de les ranger pour qu’ils ne vous rappellent pas constamment votre animal disparu. Si vous avez un autre animal, surveillez-le pour vous assurer qu’il ne présente pas de signes de dépression ou de solitude. Consultez votre vétérinaire si vous avez l’impression que le comportement de votre animal a beaucoup changé et que sont état se détériore.

Et après ?

Certaines personnes choisissent d’adopter un nouvel animal juste après le décès car leur maison est devenue trop vide. D’autres, en revanche, n’en sont pas capables car ils ont le sentiment d’essayer de remplacer l’animal qui est parti. Vous pouvez envisager d’adopter un animal différent : si vous avez perdu un chien, vous pouvez peut-être accueillir un chat. De cette façon, vous ne remplacerez pas l’animal décédé et vous offrirez un foyer heureux à un chat abandonné.

On nous reproche souvent de prendre trop de photos de nos animaux mais c’est à ce moment-là qu’elles prennent tout leur sens. Sélectionnez celles que vous préférez et faites-en un album ou une toile à mettre au mur de façon à ce que votre animal ait toujours sa place dans votre maison. Vous pouvez également planter un arbre ou des fleurs dans le coin du jardin préféré de votre animal, lui lire ou lui écrire un poème, faire un don à une association d’animaux qui vous tient à cœur ou devenir bénévole dans un chenil. Vous trouverez ci-dessous un exemple de poème, traduit de l’anglais.

 

Les empreintes que tu as laissées (Titre original : « Pawprints Left
By You ») – Vayda Venue

Tu ne me fais plus de fêtes
Dès que je passe la porte.
Tu n’es plus là pour me faire sourire,
Ou me faire rire.
La vie me semble si calme sans toi.
Tu étais plus qu’un animal,
Tu étais un membre de ma famille, mon ami,
Un être adorable que je n’oublierai jamais.

Il me faudra du temps,
Pour m’habituer à ton absence.
Je t’entends encore,
Et tu me manques chaque jour.
Tu étais le compagnon idéal,
Fidèle, loyal et sincère.
Je porterai toujours dans mon cœur
Les empreintes que tu y as laissées.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux on August 23rd, 2019 by mathieugrassi


Pourquoi les poules cachent leurs œufs et comment les en empêcher

Si vous avez des poules dans votre jardin, votre routine matinale est probablement bien rodée : vous vous levez, vous buvez une tasse de café ou un bol de thé et vous allez ramasser les œufs frais gracieusement offerts par vos cocottes. Quelle mauvaise surprise de sortir le matin, impatient de manger leurs œufs au petit-déjeuner, et de revenir dans la cuisine les mains vides ! Plusieurs raisons peuvent expliquer que vous ne trouviez plus d’œufs dans les nichoirs de vos poules : elles sont peut-être tout simplement trop vieilles, en train de couver ou de muer ou encore pondent-elles moins en raison de la saison hivernale. Cependant, il se peut aussi qu’elles continuent à pondre mais qu’elles cachent leurs œufs dans un autre nid construit à l’extérieur de leur poulailler.

Pourquoi les poules cachent-elles leurs œufs ?

Pour faire court, cela peut être dû soit à un manque de nichoirs, soit à des nichoirs que vos poules trouvent inconfortables, pour une raison ou une autre. Il est recommandé d’installer un nichoir pour quatre poules, même si un pour six, voire un pour huit peut suffire. Il est important que vous offriez à vos poules un endroit sécurisé, calme et ombragé dans lequel elles se sentent protégées pour pondre leurs œufs. Vous pouvez installer les nichoirs directement sur le sol ou bien surélevés. Les poules ne sont pas regardantes sur le matériau utilisé pour construire leur nichoir ; en revanche, elles deviennent beaucoup plus difficiles lorsqu’il s’agit de trouver un  ndroit où pondre leurs œufs. Si les nichoirs en bois sont les plus répandus, ceux en plastique et en métal sont plus faciles à nettoyer et moins sujets au développement de bactéries. Si vos poules arrêtent subitement d’utiliser le nichoir qu’elles semblaient auparavant apprécier, il se peut qu’il y ait une infestation de mites à l’intérieur.

Encourager vos poules à pondre dans leur nichoir

Vous n’allez évidemment pas vous amuser à chercher les œufs de vos poules chaque matin et vous préférez naturellement les ramasser directement dans le nichoir prévu à cet effet. Suivez ces différentes étapes pour encourager vos poules à pondre dans leur nichoir plutôt que dans l’herbe, dans les ballots de foin, sous le poulailler ou dans tout autre endroit qui, pour une raison étrange, leur semble approprié.

Nettoyez le nichoir au moins une fois par semaine
Qu’un œuf soit fécondé ou dégusté, il est très important qu’il soit pondu dans un nichoir propre. Vous devez le nettoyer, le désinfecter et le traiter contre les parasites régulièrement. Un nichoir sain, débarrassé des fientes et des poux rouges, attirera davantage vos poules. Il est conseillé de nettoyer le nichoir au moins une fois par semaine. Ajoutez de la paille fraîche, des copeaux de bois ou du foin au fond du nichoir pour offrir à vos poules un lieu de ponte agréable et confortable.

Localisez le nid secret

Si vos poules sont autorisées à se promener dans le jardin, il est possible qu’elles aient construit un nid sous un buisson ou dans un coin du terrain. Prenez votre poule en filature pour trouver sa cachette. Les poules ont tendance à pousser un fort gloussement de satisfaction après avoir pondu, cela devrait vous aider à trouver le nid. Une fois ce dernier repéré, retirez les œufs et essayez d’en bloquer l’accès ou de le rendre moins plaisant. Vous pouvez le recouvrir d’un morceau de bois, de pierres ou de bouteilles remplies d’eau. Avec un peu de chance, cela convaincra vos poules de retourner dans le nichoir cosy que vous leur avez installé.

Utilisez des œufs factices

Les poules pondent généralement là où il y a déjà des œufs. Les œufs factices sont très utiles pour encourager les poules à pondre dans un endroit précis. Lorsque de jeunes poules s’apprêtent à pondre pour la première fois, les œufs factices déposés dans le nichoir leur indiqueront qu’il s’agit du bon endroit où le faire.

Ramassez les œufs régulièrement

La collecte des œufs est évidemment l’une des grandes joies des éleveurs de poules mais elle est aussi très importante. Quelques œufs n’empêcheront pas une poule d’ajouter le sien mais si le nichoir déborde, cela risque de la décourager. Ramassez les œufs au moins une fois par jour, tous les jours. En plus de vous garantir d’avoir des œufs toujours frais, cela évitera aussi que vos poules ne se mettent à les manger ou à les couver.

Bouleversez leurs habitudes

Les poules aiment avoir leurs petites habitudes et elles peuvent se montrer très têtues lorsqu’il s’agit de cacher leurs œufs. La plupart des poules pondent le matin : pour les empêcher de déposer leurs œufs ailleurs que dans le nichoirs, vous pouvez garder vos cocottes dans leur enclos jusqu’à la mi-journée. Si ce sont de vraies têtes de mules, essayez de les laisser dans leur enclos quelques jours. Elles seront obligées de pondre à l’intérieur et, si tout va bien, finiront par modifier leur routine.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules on August 21st, 2019 by mathieugrassi


Présenter votre nouveau-né aux chats et aux chiens

L’arrivée d’un nouveau bébé à la maison est un véritable ouragan. Du moins, c’est ainsi que vos animaux peuvent le ressentir. Un chien aura peut-être moins de temps de jeux et de promenade et un chat risque d’être évincé de ses couchettes préférées ou de vos genoux à cause de la présence du nourrisson.

Il est important de bien préparer vos animaux à l’arrivée du nouveau membre de votre famille et d’adapter leur routine en fonction. Dans l’idéal, cette préparation doit avoir lieu avant la naissance.

Préparation prénatale pour les animaux

Dans les mois précédant la naissance, passez un peu moins de temps avec votre chien ou votre chat, surtout s’il a l’habitude de se reposer sur vos genoux ou de s’asseoir à vos pieds pour que vous vous intéressiez à lui.

Si, à ce stade de la grossesse, votre chien n’est pas complètement éduqué, c’est le moment d’y remédier. Faites-vous aider d’un éducateur si nécessaire. Votre chien doit au moins maîtriser les ordres de base : « Assis », « Pas bouger » et « Lâche ». Il est indispensable que les humains habitant dans la maison réaffirment leur rôle d’êtres dominants dans la meute.

Un bébé n’arrive pas seul dans la maison : il apporte avec lui de nouveaux bruits et de nouvelles odeurs. Vous pouvez préparer vos animaux à cela en invitant des parents avec leur nourrisson ou bambin à boire le café. Vous pouvez également diffuser un enregistrement des pleurs d’un bébé pour que les oreilles de vos animaux s’y fassent et allumer tous les jouets électroniques, les mobiles, les balancelles et autres appareils de puériculture bruyants. Faites sentir à vos animaux une couche et un lange avec quelques gouttes de lotion pour bébé dessus. Les familiariser avec tout cela permet déjà de gagner la moitié de la bataille.

Rapprochez-vous de votre vétérinaire

Un animal stérilisé est plus calme et il a moins tendance à mordre. Cela est particulièrement vrai avec les mâles. Une fois castrés, ils percevront moins le nouveau-né comme un rival. Si votre animal n’est pas encore stérilisé, programmez l’opération avec votre vétérinaire. Et au passage, assurez-vous que Garfield et Rantanplan sont vermifugés, à jour dans leurs vaccins et en bonne santé.

Chamboulez sa routine

Un bébé apporte une bonne dose d’imprévus dans une maison et les vieilles routines ne tardent pas à disparaître. Ce n’est vraiment pas grave mais un animal très attaché à ses petites habitudes peut avoir du mal à gérer cette transition soudaine. Anticipez ces bouleversements en changeant les heures de repas, en créant des zones interdites avec des barrières de sécurité, voire en engageant une nouvelle personne pour promener votre chien.

Si la future maman a toujours été le compagnon préféré de l’animal, il est conseillé d’essayer de lui trouver un nouveau meilleur ami. Cela peut être son partenaire, un autre enfant ou un ami. Toute personne qui pourra passer du temps de qualité avec l’animal conviendra.

Présenter le nouveau bébé

Avant que le chien ou le chat ne voie le nouveau-né, faites-lui renifler une couverture ou une couche sale. Essayez de ne pas laisser paraître votre nervosité lorsque vous entrez pour la première fois dans votre maison avec votre bébé, les animaux sentiront tout de suite les ondes négatives.

Pour faire les présentations, asseyez-vous avec le bébé dans vos bras, de préférence dans une pièce neutre où l’animal n’a pas l’habitude d’aller. Laissez le chat ou le chien s’approcher à son rythme (et un par un si vous avez plusieurs animaux). Ne forcez pas la rencontre. Gardez quelques friandises à portée de main pour féliciter votre animal.

Vous pouvez renforcer les associations positives en récompensant votre chien à chaque fois qu’il se trouve en présence de vous et de votre bébé. Votre animal finira ainsi par associer le nouveau-né et les bonnes choses (c’est-à-dire la nourriture!) Les chats se montrent en général moins frileux et finissent simplement par considérer le bébé comme votre égal et par ne plus s’en méfier.

Un adulte doit toujours superviser toute interaction entre un bébé/bambin et un animal.

Remarques spécial chats

Un chat docile devra seulement s’habituer au nouveau bébé et en être éloigné lorsqu’il dort. En revanche, un chat plus énergique doit purement et simplement être tenu à l’écart. Les jeunes enfants ont tendance à attraper instinctivement des poignées de poils et un chat un peu nerveux risque de répondre par des coups de griffes. Une chatière équipée d’un verrou peut s’avérer utile durant les premiers jours pour que le chat reste à l’extérieur dans les moments-clés.

La plupart des chats détestent les pleurs de bébés et disparaissent dès les premiers cris. C’est très pratique ! Assurez-vous que votre minou ait un endroit calme et sécurisé pour s’isoler du chaos ambiant. La Niche cosy pour chats Maya Nook est idéale pour offrir un peu d’intimité à votre chat.

Les chats se sentent nerveux et vulnérables quand ils mangent ; veillez à ce que les enfants restent à l’écart à l’heure des repas. Il va de soi qu’il vaut mieux également éviter qu’ils ne jouent dans la litière !

Remarques spécial chiens

Dans cette situation où la confiance est fondamentale, il est indispensable que votre chien soit bien éduqué. Cependant, gardez à l’esprit que certaines races ne sont pas faites pour s’entendre avec les enfants. Un chien qui appartient à une race développée depuis des siècles pour attaquer n’a PAS SA PLACE dans une maison familiale. Les petits chiens énergiques comme le Jack Russell, le teckel et le chihuahua peuvent aussi poser problème (mais vous connaissez mieux votre chien que nous).

Un jouet à récompenses comme le Kong est une distraction bien utile. Vous pouvez le donner à votre chien lorsque vous passez du temps avec votre bébé, pour détourner son attention.

Il est important de ne pas arrêter de promener votre chien, au risque de le rendre anxieux et frustré. Il s’agit de tout faire comme d’habitude, même si les habitudes ont un peu changé.

La relation chien/enfant va dans les deux sens et les enfants doivent donc également être éduqués. Apprenez-leur à être doux avec le chien, c’est la base d’une bonne relation.

L’importance de cette relation ne doit pas être sous-estimée. Les enfants peuvent développer leur sens de l’amitié, du respect et de la responsabilité au contact des animaux. Il a également été prouvé que les enfants ayant grandi avec des animaux présentent moins d’allergies.

Ça y est, vous avez remplacé votre bébé animal avec un vrai bébé et cela laisse présager de gros changements. Mais si vous gérez tout d’une main de maître, c’est surtout le début d’un très beau nouveau chapitre dans la maison du bonheur.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux on August 21st, 2019 by mathieugrassi


Pour que vos poules ne s’ennuient plus

Vous connaissez sans doute l’expression « s’ennuyer comme un rat mort ». Mais saviez-vous que les poules, bien vivantes elles, pouvaient aussi parfois trouver le temps long ?

Une poule enfermée sans rien faire dans son poulailler ne tardera pas à montrer des signes d’ennui, comme le ferait un être humain. Elle se mettra peut-être à donner des coups de bec à ses congénères ou à arracher ses propres plumes. Si du sang coule, les autres poules risquent de se joindre à l’attaque de coups de bec et cette crise de folie risque malheureusement d’entraîner la mort de certaines de vos cocottes.

Si elles n’ont rien de mieux à faire que de gratter le sol et de donner des coups de bec, vos poules peuvent aussi commencer à manger leurs propres œufs et ceux de leurs collègues. Une fois qu’une poule a pris cette habitude, elle aura beaucoup de mal à s’en défaire.

Des poules qui s’ennuient passeront la journée dans leur nichoir et s’affaibliront à cause du manque d’exercice. L’ennui peut aussi entraîner le développement de stress chez la poule qui, sous ses effets, cessera temporairement de pondre.

Adieu l’ennui !

Comme toujours, mieux vaut prévenir que guérir. Il existe heureusement de nombreuses façons d’éviter que l’ennui ne règne en maître dans l’enclos de vos poules. La règle principale est très simple : ne laissez pas vos poulettes enfermées !

  • De l’espace à explorer – Offrez à vos poules un terrain aussi grand que possible. Si elles ont accès à un jardin ou à une prairie où donner des coups de bec et gratter avec leurs pattes, c’est l’idéal. N’ayez pas peur, elles rentreront instinctivement chercher la sécurité de leur poulailler au coucher du soleil. Il vous suffira alors de fermer la porte derrière elles.
  • Osez les poules mouillées ! – Une journée à l’intérieur est une journée perdue à s’ennuyer pour vos poules. Laissez-les enfermées dans le poulailler seulement si le temps est très mauvais. Un peu de pluie, de neige ou de vent ne leur fera pas de mal, même si l’enclos est trop boueux à votre goût.
  • Des distractions – Les poules, comme la plupart des animaux, ont besoin de stimulation. Installez plusieurs perchoirs pour qu’elles puissent prendre de la hauteur et se reposer, ainsi que des échelles, des pots, des souches d’arbres et autres petits objets sur lesquelles elles pourront grimper. Beaucoup de poules apprécient aussi les balançoires à poules, à croire qu’elles ont été des perroquets dans une autre vie !
  • Des friandises – Cacher quelques délicieuses friandises dans les herbes ou sur un muret est une bonne façon d’amuser vos poules. Glissez-en quelques unes dans une balle en osier, posez-la au sol et regardez vos poules se régaler tout en jouant au foot. Vous pouvez également suspendre dans leur enclos un Distributeur de nourriture Caddi rempli de légumes, juste assez haut pour que vos poules soient obligées de sauter pour grignoter. Les boules de graisse et de graines faites maison ou achetées dans le commerce constituent aussi une excellente source de divertissement. Attention tout de même à ne pas gaver vos cocottes de friandises et à leur offrir une alimentation saine et équilibrée.
  • Elles en feront tout un foin ! – Un tas de foin, de paille, de feuilles ou de compost ravira vos poules qui pourront gratter et fouiller à leur guise. Elles trouveront peut-être même quelques vers et insectes pour joindre l’utile à l’agréable. Vos poules peuvent vous donner un sacré coup de pouce au jardin : elle aplatiront le tas de déchets verts en un rien de temps !
  • L’attrait de la nouveauté – Les poules seront fascinées par tout élément nouveau dans leur enclos, même s’il s’agit simplement d’une boîte remplie de paille ou d’une vieille brosse. Elles seront aussi subjuguées par leur propre reflet, n’hésitez donc pas à leur donner un vieux miroir. Un vieux réveil ou une grosse montre avec un verre réfléchissant et un tic-tac bruyant devrait aussi les intriguer un moment.
  • Laissez-les mordre la poussière !– Un bain de poussière leur fera plaisir tout au long de l’année, sauf lorsqu’il fait très chaud en été. Si le temps est humide, installez-leur un bain de terre sèche dans une partie abritée de l’enclos ou du poulailler.
  • Du temps de qualité– Ne sous-estimez pas l’importance de l’interaction avec vos poules. Une fois le lien de confiance établi, elles apprécieront votre présence, comme n’importe quel animal de compagnie. Il est vrai que cette relation peut devenir difficile à contrôler, notamment quand elles se mettent à monter sans complexe sur la table du jardin pour voir ce qu’il y a à manger, à boire ou à lire !

L’ennui n’est pas une fatalité dans l’enclos de vos poules. Tant qu’elles pourront satisfaire leurs besoins instinctifs de gratter et de se percher, et s’amuser un peu au passage, elles seront heureuses et en bonne santé.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules on August 21st, 2019 by mathieugrassi


Une nouvelle vie pour les poules de réforme

Lisez ce témoignage d’une bénévole du British Hen Welfare Trust (un organisme britannique œuvrant pour l’adoption des poules de réforme),également cliente chez Omlet, qui a récemment recueilli deux poules de réforme.


C’est en regardant mes poules s’épanouir dans le jardin et m’offrir tant de choses en retour, de leurs œufs délicieux à des crises de fous rires en passant par leurs singeries perpétuelles, que j’ai su que je voulais à mon tour faire quelque chose pour ces merveilleuses créatures.

Le soir même, je me suis inscrite en tant que bénévole auprès du British Hen Welfare Trust. J’avais entendu et lu des histoires sur les poules de réforme mais je n’aurais jamais pu imaginer ce à quoi j’allais être confrontée et ce que vivaient jour et nuit ces milliers de jolies demoiselles.

Récupérer mes nouvelles poules

Ma journée en tant que bénévole a commencé à 6h30 par une visite à la ferme. En arrivant, je me suis retrouvée face à une rangée d’immenses granges sans fenêtres d’où s’élevaient des milliers de voix faiblardes.

J’ai ensuite rejoint les autres bénévoles qui étaient déjà en train de sortir ces petites poules au regard perdu pour les charger dans les cages qui les emmèneraient vers leur nouveau foyer, définitif cette fois-ci, où elles recevraient enfin un nom et de l’amour.

Dès que j’ai mis un pied dans cette ferme, j’ai constaté que la réalité était bien pire que ce que j’imaginais. Je voyais à perte de vue ces dizaines de petits corps déplumés et fragiles écrasés les uns contre les autres dans des cages de 15 cm de haut. L’air était irrespirable, gonflé de poussière et d’ammoniaque, et la seule chose que je voulais était de sortir le plus vite possible toutes ces poules de cette noirceur, des barreaux de ces cages.

C’était enthousiasmant de travailler avec les autres bénévoles qui avaient le même objectif que moi et mettaient vraiment du cœur à l’ouvrage. Je savais que je devais rester forte si je voulais sortir les cocottes de cet enfer ; ce jour-là, nous avons sorti 2 000 poules de cette prison, 2 000 pauvres poules qui n’avaient rien connu d’autre pendant 18 mois. Alors qu’elles sont encore jeunes, elles ne reçoivent pas les nutriments dont elles ont besoin et ne pondent plus d’œufs en quantité ou en qualité suffisante pour l’industrie ; elles ne sont donc plus rentables. Elles partent alors tout droit à l’abattoir, c’est la dure réalité. Oui, la triste vérité, c’est que nous n’avons pas pu emmener toutes les poules et que notre action n’a été qu’une goutte d’eau dans l’océan. Mais nous savons au moins qu’elle a du sens pour les poulettes qui ont eu la chance de trouver une famille aimante.

J’ai moi-même sorti les deux poules qui m’étaient destinées et il se trouve qu’elles étaient les plus déplumées du lot. L’une d’entre elles, que j’ai appelée Tess, n’avait plus que quelques plumes sur tout le corps. Je l’ai serrée contre moi sur le trajet du retour à la maison et elle a fermé ses petits yeux, comme si elle réalisait qu’après une si longue journée, elle pouvait enfin se reposer.

Les premiers jours à la maison

Une fois Tess et Gloria (qui doit son nom à la chanteuse de « I will survive ») ramenées à la maison, je les ai laissé prendre leurs marques jusqu’au soir dans la caisse de transport du chat, avec de l’eau et de la nourriture à leur disposition. Je voyais bien que je les terrifiais et cela était bien légitime puisque le seul contact humain qu’elles avaient eu jusque là était dépourvu d’amour.

Même si j’ai la chance d’avoir un Grand enclos pour mes cocottes, je savais que mes deux nouvelles poules auraient besoin de temps pour s’acclimater. Elles n’avaient jamais vu la lumière du jour et devaient auparavant se contenter de 20 heures de lumière artificielle suivies de 4 heures de noir complet, dans le seul but d’optimiser leur production d’œufs.

Je leur ai offert un appartement de luxe avec vue : un magnifique Eglu Go UP tout neuf équipé d’un enclos de 2 mètres et de roues afin que je puisse le déplacer facilement dans le jardin pour qu’elles se délectent d’herbe fraîche à volonté. L’Eglu est extrêmement facile à nettoyer et il minimise les risques d’invasions de poux rouges (je ne voulais pas qu’une infestation mette en danger mes poulettes encore si faibles). Avantage non
négligeable, il rend aussi très bien dans mon jardin.

Plus tard dans la soirée, j’ai délicatement déposé Tess et Gloria dans leur poulailler Eglu en prenant soin de fermer la porte afin qu’elles passent une bonne nuit de sommeil et qu’elles s’habituent à leur nouvel environnement. Il est essentiel qu’elles puissent mettre leur odeur à l’endroit où elles dorment car cela les encouragera à aller se coucher d’elles-mêmes à la tombée de la nuit.

Au petit matin, je les ai laissé sortir et même si leur démarche n’était pas des plus gracieuses, elles se sont toutes deux empressées de descendre pour explorer les environs et se jeter sur leurs mangeoire et abreuvoir Glug & Grub. C’est à ce moment-là que nous avons commencé à créer un lien, avec l’aide précieuse de délicieux grains de raisin.

Je crois que mon plus beau souvenir de ces premiers jours est de les revoir s’allonger au soleil, complètement détendues et reprendre leurs comportements naturels, comme les bains de poussière.

Elles se sont adaptées de mieux en mieux au fil des jours et je m’émerveille toujours de leur capacité à accepter une nouvelle situation. Elles ont mis du temps à savoir grimper à l’échelle, sûrement à cause de leurs pattes encore fragiles, mais elles ont maintenant bien intégré les notions de jour et de nuit et elles montent toutes seules se coucher à la tombée de la nuit. Je les retrouve alors lovées l’une contre l’autre quand je viens leur dire bonne nuit.

Elles vont mieux !

Six semaines après leur libération, je peux vous dire qu’elles s’épanouissent ! Elles ont de forts caractères qui se développent chaque jour : Tess est courageuse et Gloria est coquine. Elles se remplument bien et elles remplissent mon cœur d’un amour intense que je sais réciproque.

Alors que j’écris cet article, je les regarde toutes les deux profiter du soleil avec mes autres poules dans le jardin, retournant de temps en temps dans leur Eglu pour boire et manger avant de repartir pour de nouvelles aventures. Je vois bien qu’elles savent qu’elles ont enfin trouvé une vraie
maison.

Je tiens à remercier Omlet d’avoir créé ce fantastique poulailler dans lequel mes poules coulent une retraite paisible. C’est simple, ellesl’adorent !

Si vous envisagez d’adopter des poules de réforme, vous pouvez consulter la page Facebook Sauvetages de poules.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules on August 19th, 2019 by mathieugrassi


Trousse de premiers secours pour animaux


Fort heureusement, il est très rare que les animaux rencontrent des pépins de santé. La plupart d’entre eux souffriront simplement, au cours de leur existence, de quelques piqûres de puces et de tiques et de 2-3 blessures sans gravité.  Cependant, mieux vaut avoir toujours chez soi une trousse de premiers secours contenant les produits nécessaires si votre animal venait à se blesser ou à tomber malade. Certains petits bobos peuvent en effet être rapidement soignés à la maison, même si, dans de nombreux cas, vous devrez emmener votre animal chez le vétérinaire pour qu’il examine votre animal et lui prescrive un traitement. Le contenu de la trousse varie selon l’animal. Commençons néanmoins avec les produits médicaux de base qui doivent être présents dans toutes les trousses.

Une trousse de premiers secours ne serait pas complète sans …

    • Des bandes adhésives ou en crêpe, de 2,5 à 5 cm de large
    • Des compresses non-adhésives et absorbantes (5 cm x 5 cm ou plus petites pour les cochons d’Inde, les lapins…) 
    • Des compresses de gaze stériles et absorbantes 
    • Des lingettes stériles
    • Une solution antiseptique et antibactérienne en spray
    • Du sparadrap
    • Des cotons-tiges, des carrés et des boules de coton
    • Deux bonnes paires de ciseaux, une à bouts ronds et une plus petite aux lames courbes
    • Une couverture ou une serviette épaisse
    • Des gants jetables
    • Un tire-tique
    • Un désinfectant à base d’iode pour soigner les petites blessures (notamment celles infligées par les tiques)
    • Un peigne pour retirer les puces et les poux
    • Une pince à ongles
    • Une solution oculaire stérile pour retirer une poussière ou de la fumée dans les yeux
    • Une bouteille d’eau remplie pour laver les coupures et les blessures et pour l’hydratation
    • Un savon doux à utiliser avec l’eau
    • De la poudre hémostatique pour stopper les saignements en cas de griffe cassée
    • De la fécule de maïs pourempêcher les petites blessures et les égratignures de saigner
    • De la diphénhydramine, un antihistaminique pour traiter les réactions allergiques modérées
    • Un thermomètre pour animaux
    • Une carte avec le numéro de téléphone de votre vétérinaire et tout autre numéro d’urgence pouvant être utile
    • Des friandises, bien pratiques pour féliciter votre animal et le rassurer après l’avoir soigné ou manipulé d’une manière inhabituelle
    • Équipez-vous aussi de poudres anti mites et anti puces et de vermifuges spécialement destinés à l’espèce que vous avez.
    • Si vous avez un petit animal, n’oubliez pas la seringue qui vous permettra de lui donner de l’eau ou de la nourriture liquide s’il refuse de boire ou n’arrive pas à le faire.
    • Une loupe peut s’avérer utile pour examiner les blessures ou observer les infestations de parasites sur les rongeurs, les lapins et les oiseaux en cage.

 

Les chats et les chiens


D’autres articles peuvent servir pour les chats et les chiens, notamment la collerette qui empêchera votre animal à poils de mordre sa blessure ou son pansement. La taille de la collerette dépend de celle de votre animal.  Nous vous recommandons aussi de glisser une muselière dans la trousse de premiers secours de votre chien. Même le plus calme des toutous peut se montrer apeuré et agressif lorsqu’il souffre. Sachez que des muselières existent également pour les chats.

Les oiseaux

De nombreux produits cités ci-dessus vous seront utiles pour soigner vos oiseaux. Vous pouvez y rajouter un filet spécialement conçu pour capturer des
oiseaux effrayés ou non-dressés dans une cage ou une volière. 
Le crayon hémostatique est un outil indispensable pour soigner les blessures liées à une plume ou une griffe cassée. Contrairement aux mammifères, les oiseaux n’ont pas d’agent coagulant efficace dans leur sang et une blessure qui semble superficielle peut conduire à une hémorragie mortelle. Le crayon hémostatique permettra d’arrêter rapidement l’écoulement de sang. Un produit désinfectant pour la cage minimisera le risque d’une épidémie si l’un de vos oiseaux tombe malade. Il en existe de nombreuses marques dans les magasins, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire afin de savoir lequel est le plus adapté à l’espèce d’oiseau que vous avez. Vous pouvez également vous procurer des gouttes
d’ivermectine chez votre vétérinaire. Ce médicament permet d’éliminer les parasites internes et externes, notamment ceux responsables de la gale du bec et des pattes. Il agit aussi sur les poux et les parasites du pelage et des oreilles présents chez les petits mammifères comme les 
hamsters, les gerbilles et les cochons d’Inde.Glissez aussi une pince coupante dans votre trousse de premiers secours. Il arrive en effet que les oiseaux se coincent dans des câbles ou des fils qui
pendent, par exemple pour y accrocher des jouets ou des friandises.
Des seringues d’alimentation et des brucelles pourront vous servir mais ce sont des outils de précision qui demandent une certaine maîtrise. Rapprochez-vous de votre vétérinaire pour en savoir plus.

Attention à ne pas vouloir tout faire soi-même…

La trousse de premiers secours est réservée aux petits bobos. En cas d’urgence, son utilisation ne doit constituer qu’une étape avant de vous rendre chez le vétérinaire. Tout animal malade doit recevoir des soins appropriés dispensés par un professionnel.  Cependant, une trousse de premiers secours correctement remplie vous évitera perte de temps et inquiétude en cas d’invasion de parasites, de blessures superficielles et autres petits désagréments qui peuvent être réglés en deux temps trois mouvements à la maison.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux on August 15th, 2019 by mathieugrassi


Les animaux en vacances

Ah, l’été… Les vacances dans le sud, les voyages à l’étranger, les séjours à la plage… L’occasion de se reposer en famille et d’oublier les contraintes du quotidien. Vous réservez un hôtel avec votre partenaire, vous consultez une carte avec les enfants en leur demandant où ils veulent aller, vous préparez le matériel de camping, et… Attendez, on allait oublier quelqu’un ! « Chérie, le chat, on l’emmène avec nous ? »

C’est un détail qui échappe souvent aux nouveaux propriétaires d’animaux domestiques : partir en vacances implique certaines responsabilités. Et beaucoup ne l’assument pas : les Français sont les champions d’Europe des abandons d’animaux, avec 100 000 abandons par an dont 60 000 l’été, soit un animal abandonné toutes les deux minutes pour cette période. Vous trouverez ici nos astuces pour que vos animaux prennent eux aussi leur pied (ou leur patte) pendant vos vacances !

LES POULES

À moins d’être un aventurier dans l’âme et de vouloir faire le tour du monde à la voile avec vos poules, il est globalement peu recommandé de partir en vacances avec elles. L’idéal reste de demander à des amis ou à vos voisins de s’en occuper, en leur proposant de récupérer les œufs qu’elles pondront pendant cette période. Si vous avez un Eglu Cube avec des roues, vous pouvez même directement déplacer le poulailler chez eux !

LES RONGEURS & LES LAPINS

Tout comme les poules, il est fortement conseillé de laisser vos rongeurs et vos lapins chez vous et de demander à un ami de s’en occuper, de préférence quelqu’un qu’il connaît déjà. Si toutefois vous décidez de l’emmener avec vous ou si vous n’avez pas le choix, vous devrez faire attention aux changements de températures, auxquels ils sont très sensibles. En voiture, vous devrez faire très attention à ce qu’il n’ait ni trop chaud (ne pas le laisser sous la fenêtre ou dans une voiture arrêtée au soleil) ni trop froid (ne pas le mettre devant la clim). De même, rien ne devra se balader librement dans la cage : vous devrez sûrement enlever son biberon d’eau et sa gamelle, et donc vous arrêter régulièrement pour qu’il puisse manger et boire. Notez que les rongeurs et (surtout) les lapins sont des animaux timides et routiniers qui supportent mal les changements de milieu.

LES CHATS

Les chats font partie de ces animaux que vous pouvez emmener avec vous, même si rien ne vous y oblige : les chats sont des animaux autonomes qui sont souvent capables de rester seuls un certain temps. Remplissez son distributeur de croquettes et son eau avant de partir. Si vous partez moins de dix jours, vous pouvez demander à un ami de venir s’en occuper : une ou deux petites visites par jour devrait suffire.

Au-delà de dix jours, il est conseillé de le laisser à des proches, de préférence des gens qui le connaissent et qui n’ont pas d’animaux domestiques qui pourraient mal s’entendre avec lui. Vous pouvez également le mettre en refuge, mais votre chat pourra se sentir abandonné les premiers jours (nouveau décor, nouvelles têtes…) et pourra faire une dépression : n’hésitez pas à lui donner des calmants comme des fleurs de Bach, douces et naturelles.

LES CHIENS

C’est avec les chiens que la question du départ en vacances est la plus délicate. Comme le rappelle Wamiz, « vous ne pouvez pas le laisser seul dans votre appartement et juste lui remplir une grosse gamelle, il s’agit de maltraitance animale ». Il va sans dire que l’abandon, qui peut être puni de deux ans de prison et 30 000 € d’amende, n’est pas une solution envisageable. Le mieux reste donc de l’aider à faire ses valises et de lui réserver une place dans votre voiture !

Pourquoi prendre son chien en vacances ?

Il est possible de le laisser à des amis ou de la famille, de préférence des gens qui connaissent bien votre toutou. Mais n’oubliez pas que le chien est un animal très sociable qui adore la compagnie de son maître : pour lui, des vacances seront une occasion exceptionnelle de passer du temps avec celles et ceux qu’il aime. De plus, puisque vous êtes en « vacances », cela implique que vous avez davantage de temps libre et que vous pouvez passer des journées complètes avec votre chien, qui n’aura pas à rester seul plusieurs heures à attendre votre retour du boulot !

En plus de son bonheur à lui, vous et votre famille serrez très contents de passer la journée entière avec votre chien. Il peut également vous permettre de faire des rencontres : il y a fort à parier que de nombreux curieux et curieuses s’arrêteront pour le caresser et le complimenter !

Comment bien préparer les vacances de son chien ?

Voici une liste de ce que vous pouvez faire pour bien préparer votre chien au voyage et faire en sorte que votre séjour se déroule comme sur des roulettes :

  • Avant le départ, habituez-le petit à petit aux trajets en voiture. Certains chiens peuvent avoir
    le mal des transports : mieux vaut les préparer, surtout si vous prévoyez de passer du temps en
    voiture.
  • De même, il est préférable que votre chien maîtrise les ordres de base, comme de revenir
    au pied quand vous l’appelez. S’il a appris à ne pas tirer sur la laisse, c’est encore mieux !
  • Assurez-vous que ses vaccins soient à jour.
  • Prenez bien toutes ses affaires : les croquettes, la trousse de secours, le carnet de santé, lalaisse, les gamelles, la cage, ses jouets préférés, les sacs à crottes… Il est important de
    prendre ses croquettes si vous partez à l’étranger car peut-être que vous ne trouverez pas sa
    marque préférée suivant le pays où vous allez.
  • Faites-le voyager à l’arrière du véhicule.
  • Assurez-vous que les lieux que vous voulez visiter tolèrent les animaux de compagnie. Ne
    débarquez jamais dans un hôtel sans vous être renseigné auparavant. De même, vous pouvez
    trouver sur Internet la liste des plages françaises qui tolèrent les chiens.
  • Faites très attention à ce qu’il n’ait pas trop chaud. Si vous partez en promenade, n’oubliez
    surtout pas de lui prendre une gamelle et de l’eau.
  • Si vous lui préparez un petit coin temporaire, ne faites jamais les choses à moitié : il doit
    toujours avoir son eau, sa nourriture, un coin à l’ombre… Même si ce n’est que pour une petite
    heure !
  • Vous pouvez lui mettre un collier GPS si cela vous paraît nécessaire, par exemple si vous
    prévoyez des promenades dans des zones sauvages. Dans la même veine, une application,
    S.O.S. Pets, vous permet de trouver la clinique vétérinaire la plus proche.
  • Le site Internet http://www.fleatickrisk.com/fr vous permet de voir quels sont les risques
    d’être contaminé par des parasites suivant la ville où vous vous rendez : n’hésitez pas à y faire
    un tour et à vous équiper en fonction.

LES TRANSPORTS EN COMMUNS

En France, les transports en commun sont régis par certaines règles concernant le transport d’animaux de compagnie :

  • Avion : pensez à déclarer votre animal au moment de la réservation et arrivez en avance le
    jour J. Les chats et les petits chiens peuvent en général voyager avec vous, mais les gros
    chiens doivent souvent faire le voyage en soute dans une cabine prévue à cet effet (chauffée et
    pressurisée). Les oiseaux, les lapins et les hamsters sont souvent interdits mais certaines
    compagnies aériennes peuvent les accepter.
  • Train : les chiens doivent être muselés, exceptés les chiens d’aveugle. Les passagers sonten droit de se plaindre donc veillez à ne pas les déranger. Si vous voyagez dans un train-
    couchette, vous devrez réserver un compartiment dédié à vous et votre chien.
  • Bus : en général, les compagnies acceptent les petits animaux (en cage toutefois) et
    refusent les gros. Renseignez-vous avant de réserver.
  • Bateau : les animaux peuvent souvent voyager dans un endroit qui leur est attribué. Notez
    que si vous chargez votre voiture sur le bateau, votre animal aura le droit de rester dedans et
    voyagera gratuitement.
  • Taxi : les chauffeurs de taxi sont en droit de refuser vos animaux. La plupart du temps, un
    simple surplus vous sera demandé.

Sources : www.wamiz.com, www.toutoupourlechien.com, www.ouafmag.com, https://ilspartentavecnous.org, www.la-spa.fr, www.planetoscope.com

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Poules on August 15th, 2019 by mathieugrassi


Activités à faire à la maison avec vos enfants et animaux de compagnie

CUISINEZ QUELQUE CHOSE POUR VOS ANIMAUX

Les journées pluvieuses sont idéales pour passer du temps en cuisine à préparer des petites friandises qui feront plaisir à vos animaux. Pourquoi ne pas essayer ces crêpes pour chiens ? Ou encore ces friandises pour hamsters ? Assurez-vous que la recette choisie soit adaptée aux animaux et souvenez-vous que les friandises doivent être données avec parcimonie.

INVENTEZ DE NOUVEAUX JEUX AVEC VOTRE CHAT

Profitez de votre temps libre pour passer quelques heures à jouer avec votre chat. La plupart des chats âgés finissent par s’inventer leurs propres jeux pour s’amuser mais cela ne signifie pas qu’il n’apprécient pas votre compagnie. Et, qui sait, vous pourriez peut-être découvrir de nouveaux jeux rigolos ensemble ! Les jeux de chasse remportent généralement un franc succès. Votre matou sera à coup sûr captivé par des objets qui bougent de manière rapide et imprévisible. Essayez d’agiter des plumes ou un morceau de tissu fluide devant son museau et déplacez ces objets sur le sol pour faire bouger votre chat.

ENSEIGNEZ UN NOUVEAU NUMÉRO À VOTRE CHIEN

Il n’y a pas d’âge pour apprendre ! Votre chien peut mémoriser de nouveaux petits numéros tout au long de sa vie, à condition qu’il soit suffisamment encouragé et stimulé. Quoi de mieux que de passer quelques heures à lui montrer de nouveaux tours ?

Pourquoi ne pas lui apprendre à aboyer sur demande ? Ou à faire le mort ? Vous pouvez également l’emmener au parc pour qu’il s’entraîne à rapporter des objets. Vous trouverez de nombreux tutoriels sur Youtube si vous manquez d’idées. Il ne vous reste plus qu’à peaufiner votre stratégie et à remplir vos poches de friandises ! À la fin de l’été, vous et votre chien aurez largement de quoi épater vos amis et votre famille en soirée !

L’ARGUMENT DE L’ARGENT DE POCHE

Pourquoi ne pas proposer aux enfants de nettoyer le poulailler en échange d’une petite hausse de leur argent de poche ? Les poulaillers Eglu sont si faciles à nettoyer que n’importe quelle personne suffisamment grande pour atteindre l’intérieur peut le faire en un claquement de doigts. Demandez-leur de rapporter les nouveaux œufs au passage et prenez ensuite le temps de déjeuner ensemble !

FABRIQUEZ DES JOUETS POUR VOS LAPINS

Nous vous proposons de nombreux jouets pour lapins sur notre boutique en ligne mais si vous voulez en fabriquer avec vos enfants, pas besoin de chercher bien loin, tout le matériel nécessaire se trouve dans votre jardin ou dans votre la maison.

Repérez un saule et ramassez-en quelques petites branches à tresser en balle ou en couronne. Vos lapins adoreront ce nouveau jouet et ils en profiteront pour grignoter ce bois très nutritif.

Si vous avez une vieille serviette éponge ou un jean dont vous ne voulez plus, fabriquez une poupée de chiffon pour vos lapins. Laissez libre cours à votre imagination pour créer la plus jolie des figurines ou contentez-vous de faire un nœud au milieu d’une bande de tissu bien résistante. Les lapins prendront beaucoup de plaisir à jeter ce joujou dans leur enclos et à le réduire en lambeaux. Veillez à le leur retirer avant qu’il n’en reste plus rien car il est préférable qu’ils n’avalent pas trop de tissu.

CONSTRUISEZ UN PARCOURS D’OBSTACLES POUR VOTRE HAMSTER

Les hamsters adorent courir, sauter et grimper et vous vous régalerez en leur bâtissant une course d’obstacles. Commencez par trouver un lieu sûr dans votre maison où vous pourrez laisser votre hamster en liberté (c’est à dire un endroit éloigné des autres animaux et d’une porte ouverte). Vous pouvez d’ailleurs installer le parcours dans un parc ou dans un enclos délimité par des livres ou d’autres objets lourds. Assurez-vous juste qu’ils ne risquent pas de tomber et de blesser votre animal.

Vous pouvez utiliser des briques Lego pour délimiter les contours du parcours. Les Lego conviennent aussi parfaitement pour créer des tremplins ou des marches. Recyclez des bâtons de sucette en les transformant en échelle ou en rampe sur laquelle le hamster pourra grimper. Veillez à ce que les bâtons soient bien propres et utilisez une colle non toxique. Les rouleaux de papier toilette et les boîtes en carton sont également parfaits pour construire des tunnels et des endroits où se cacher. Assemblez-les avec de la colle pour former un labyrinthe au sein du parcours d’obstacles.

Une fois le parcours construit, cachez des friandises à différents endroits pour encourager votre hamster à l’explorer ! Commencez par un petit parcours, repérez les parties que votre hamster préfère et agrandissez-le en fonction.

UNE SÉANCE PHOTO

Sortez un peu de l’ordinaire en prenant des photos de votre animal dans des endroits inhabituels. Adossez-le à un mur blanc pour une ambiance studio photo ou essayez de le photographier en train de courir ou de sauter dans le jardin. Si votre animal supporte le port de vêtements, vous pouvez l’habiller avec différentes tenues et des chapeaux rigolos avant de le faire poser devant l’objectif. Avez-vous déjà pensé à ouvrir un compte Instagram spécialement dédié à votre animal pour faire partager sa beauté au monde entier ? C’est le moment ! Si vous décidez de sauter le pas, vous trouverez ici nos conseils pour prendre de belles photos de vos animaux.

DE LA PEINTURE SUR ŒUFS

Pourquoi les activités autour des œufs devraient-elles se limiter à la période de Pâques ? Faites cuire des œufs durs, laissez-les refroidir et sortez le matériel d’arts plastiques pour les décorer en laissant parler votre cœur. Choisissez un thème que tout le monde devra suivre ou bien, si vous êtes un compétiteur dans l’âme, demandez à vos amis et à votre famille de juger les œufs et de leur décerner des prix : « Le plus créatif », « Le plus coloré », « Le plus drôle »…

DE L’ART ABSTRAIT CANIN

Révélez au grand jour le talent artistique de votre chien en lui donnant l’opportunité de créer son chef d’œuvre. Prenez de la peinture à l’eau sans produits toxiques et trempez-y les pattes de votre chien. À l’aide de quelques friandises, attirez votre toutou-louse-Lautrec sur une toile blanche et laissez-le courir dessus pour dessiner une œuvre d’art. Gardez de l’eau à portée de main pour nettoyer ses pattes dès que vous êtes satisfait du résultat. Mieux vaut peut-être réserver cette activité pour l’extérieur si vous ne voulez pas repeindre au passage vos tapis et vos meubles.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Animaux on August 12th, 2019 by mathieugrassi


Apprendre à nager à son chien

Richard Whately, universitaire d’Oxford et évêque de Durham qui vécut au 19ème siècle, apprit à ses chiens à grimper aux arbres au bord de la rivière Cherwell pour qu’ils puissent ensuite sauter dans l’eau depuis les branches.

Heureusement, il existe des méthodes bien plus simples pour habituer votre chien à se baigner de temps en temps. Cela dit, le mot à retenir dans le paragraphe précédent est « apprendre ». En effet, les chiens ne nagent pas d’eux-mêmes et il est donc nécessaire de leur enseigner la nage. Vous constaterez tout de même que la plupart des chiens parviendront à rester à la surface et à patauger (la fameuse nage du petit chien!) pour regagner le bord si vous les jeter à l’eau (mais ce n’est définitivement pas la meilleure manière de procéder!) Beaucoup de chiens n’ont pas besoin d’être convaincus et sautent dans les rivières, les mares et même la mer dès qu’il en ont l’opportunité. D’autres sont en revanche plus frileux et certaines races ne sont tout simplement pas faites pour nager.

Repérer les chiens qui ne peuvent pas nager

Les chiens qui n’ont pas de museau, comme le boxer, le bouledogue français, le pékinois et le carlin, ont beaucoup de mal à garder leur truffe hors de l’eau. Leur museau aplati (le syndrome brachycéphale pour être exact) les rend inaptes à la nage. De la même manière, les chiens qui ont une grosse tête et un torse musclé, comme les bouledogues américains et les Staffordshire Bull Terriers, ont beaucoup de mal à nager, voire en sont totalement incapables.

Les chiens aux pattes courtes ne pourront pas aller très loin dans l’eau mais ils sont capables de garder la tête à la surface. Cela concerne notamment les bassets hounds et les teckels.

Le premier bain

Si votre chien est sensé pouvoir nager mais se montre un peu méfiant, ou qu’il n’est tout simplement pas habitué, voici quelques petites astuces qui devraient le rendre accro en un rien de temps !

  • Choisissez un endroit où l’eau n’est pas trop profonde afin que vous puissiez secourir votre chien s’il se met à paniquer. Une légère pente est idéale : la rive d’un lac, une rivière calme ou un plan d’eau. Beaucoup de chiens prennent leur premier bain dans une pataugeoire à la maison.
  • Optez pour un lieu calme afin de minimiser les distractions et de permettre au chien de se concentrer sur sa leçon de natation.
  • Gardez votre chien attaché à une longue laisse pendant qu’il se baigne.
  • Munissez-vous d’un bâton ou d’un jouet pour attirer votre chien dans l’eau. Si vous y allez en premier, votre chien sera tenté de vous suivre. Certains chiens sauteront d’un coup dans l’eau, d’autres auront besoin de plus de temps pour se faire à l’idée. Ne forcez jamais votre chien à entrer dans l’eau en le tirant ou en le jetant dedans.
  • Il existe des gilets de sauvetage pour chiens de différentes tailles si votre toutou se montre particulièrement nerveux ou si vous n’êtes pas sûr qu’il puisse bien nager.
  • Une fois que votre chien est habitué à l’eau, allez un peu plus loin (pas évident dans une pataugeoire!) en l’encourageant à vous suivre. La clé est de lui donner confiance.
  • Pour aider un chien anxieux à s’habituer à décoller ses pattes du fond d’une piscine ou d’une rivière, tenez-le par le torse afin de le rassurer. Il se mettra instinctivement à battre des pattes avant et vous pourrez l’encourager à utiliser ses pattes arrière en soulevant légèrement son arrière-train. Il les bougera alors naturellement pour rétablir son équilibre.
  • Une fois que votre chien a acquis le battement de pattes avant et arrière, il a tout compris ! Vous pouvez maintenant le laisser apprivoiser ses nouvelles fonctions, tout en restant près de lui afin de le rattraper par le torse s’il se fatigue ou se met à paniquer.
  • Prenez une serviette avec vous pour sécher votre chien une fois qu’il sort de l’eau. Les chiens les plus petits peuvent très vite attraper un coup de froid. Attendez-vous à être aspergé quand votre chien s’ébroue en sortant !

Pour de nombreux chiens, l’entraînement ne prendra que quelques secondes. La nage est aussi naturelle que l’aboiement chez des races comme le terre-neuve, le caniche, le chien à loutre, les différents retrievers, les épagneuls, les setters et – oh surprise ! – les chiens d’eau portugais et espagnols. Et rassurez-vous, pas besoin de leur apprendre à grimper aux arbres pour qu’ils se jettent à l’eau!

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chiens on August 6th, 2019 by linnearask


Test de Q.I. pour chats

Les chats sont connus pour un tas de choses : leur instinct de chasseur, leurs ronronnements… Mais qu’en est-il de leur intelligence ? Ce mot est davantage associé aux chiens et aux perroquets.

Pour autant, cela ne veut pas dire que les chats ne sont pas futés, simplement qu’ils sont modestes et qu’ils cachent bien leur jeu. Derrière leurs airs de larve de canapé se cache un cerveau en ébullition.

Votre chat a-t-il plutôt l’intelligence d’O’Malley ou celle de Grosminet ?

Pour vous permettre d’évaluer l’intelligence relative de votre chat, nous avons mis au point cet amusant test de QI pour félins. Mettez le vôtre à l’épreuve et comparez ses résultats avec ceux des autres ! Ajoutez vos résultats dans le tableau


Le test de QI pour chats Omlet

1. Quel âge a votre chat ?

Moins d’un an
Entre 1 et 5 ans
Entre 5 et 10 ans
Entre 10 et 15 ans
Plus de 15 ans
0
1
2
1
0

L’âge du chat joue sur ses conditions physiques et a un lien direct sur ses capacités cognitives.

2 . Est-ce que votre chat réagit quand vous l’appelez par son nom ?

Oui
Non
Parfois
Oui, tout comme à n’importe quel mot que je prononce !
3
1
2
1

Pas de réponse à zéro point pour celle-ci car un chat qui connaît son nom peut simplement décider d’ignorer vos appels !

3 . Est-ce qu’il passe du temps assis dans la rue ?

Souvent
Parfois
Jamais
0
1
2

Des connaissances de base sur les endroits potentiellement dangereux constituent un critère important pour déterminer l’intelligence d’un chat.

4 . Est-ce que votre chat se jette sous les voitures ?

Souvent
Parfois
Jamais
On habite loin des routes, difficile à dire
0
1
2
1

La conscience du danger est un élément qui permet de distinguer les chats intelligents de ceux qui ont encore à apprendre.

5 . Est-ce que votre chat chasse et tue des petits animaux ?

Souvent
Parfois
Jamais
Il chasse mais il n’attrape rien
3
2
0
1

Pour un chat, la chasse est un signe d’intelligence.

6 . Comment se comporte votre chat en présence d’autres humains ?

Il aime tout le monde
Il aime les personnes proches mais se méfie des inconnus
Il a l’air d’avoir peur de tout le monde
Il a ses têtes
Il n’a pas l’air intéresser par les gens
1
3
1
2
0

Être capable de différencier les gens est un signe d’intelligence pour un chat.

7 . Quelle est sa réaction quand vous rentrer du travail ?

Il est content de vous voir, il miaule et se frotte à vous
Il vient voir de qui il s’agit mais s’arrête là
Il n’a aucune réaction (assurez-vous qu’il soit bien à l’intérieur avant de tirer cette conclusion!)
3
2
1

Les chats les plus malins seront, tout comme les chiens, contents de vous retrouver. 

8 . Quelles sont ses relations avec les autres chats du quartier ?

Il s’entent bien avec eux
Il est prudent
Il se montre agressif
Il est soumis
Il les ignore
1
3
2
1
0

Les chats intelligents doivent contrôler leur territoire et être au sommet de la hiérarchie féline. 

9 . Comment votre chat réagit face à des chiens inconnus ? 

Il se sauve
Il fait face, siffle et hérisse ses poils
Il attaque
Il les ignore
3
2
1
0

Un chat malin sait reconnaître un ennemi quand il en voit un et ne s’engagera pas dans une bagarre perdue d’avance !

10 . Comment réagit-il face à de la nourriture qu’il n’a jamais goûtée ?  

Il refuse de la manger
Il renifle prudemment et va peut-être essayer de goûter, pour voir
Il mange sans broncher
2
3
1

Toute nourriture n’est pas comestible : un chat raisonnable sera prudent face à une nouveauté gastronomique.

11 . Lorsque vient l’heure de la pâtée, essayez de mettre une boite fermée près de sa gamelle. Quelle est sa réaction ?

Il s’assoie, regarde la boite, puis vous regarde
Il renifle la boite et/ou se frotte contre elle, tout en miaulant
Il inspecte la boite puis s’en va
Il n’éprouve aucun intérêt pour l’objet
3
2
1
0

Une interaction avec la boite prouve que le chat a compris qu’elle contient de la nourriture.

12 . Prenez son jouet favori, agitez-le quelques secondes puis cachez-le (assurez-vous qu’il ait bien vu toute l’action). Comment réagit-il ?

Il cherche le jouet et le trouve
Il cherche le jouet mais ne le trouve pas
Il reste assis patiemment
Il s’en va
3
2
0
1

Les chats n’ont pas toujours envie de « jouer à la baballe » : faites le test plusieurs fois avant d’en tirer une conclusion.

13 .  Mettez un jouet à remonter sur le sol et faites-le passer sous un meuble. Comment réagit votre chat ?

Il anticipe l’endroit où le jouet va ressortir (peu importe qu’il guette uniquement l’endroit où s’il s’y rend)
Il vous jette un regard plein d’attente
Il guette l’endroit où le jouet a commencé sa course
Il s’en va
Il regarde autour de lui et ne montre pas d’intérêt pour le jouet
4
3
2
1
1

Un chat malin saura par où le jouet va sortir… Mais rien ne dit qu’il sera d’humeur à jouer !

14 . Mettez vos chaussures et votre manteau, comme si vous alliez partir. Quelle est sa réaction ?

Il miaule et/ou se frotte à vous
Il monte sur le rebord de la fenêtre pour vous voir partir
Il semble peu intéressé et s’en va
2
3
1

Un chat observateur reconnaîtra votre routine de départ. 

15 . Est-ce que votre chat a appris à ouvrir les portes, les tirroirs, les fenêtres… ?

Oui
Non
2
0

Les chats intelligents apprendront en vous regardant faire, et il leur faudra peu de temps avant d’y arriver.


Scores

Les chats les plus intelligents auraient un QI équivalent à celui d’un enfant de 2-3 ans. Comment s’en est tiré le vôtre ?

5-10 – Grosminet – Votre chat peine à figurer sur l’échelle des QI : moins de sieste et plus d’éducation s’imposent !

11-19 – Tom (& Jerry) – Peut-être que votre chat avait un coup de mou aujourd’hui… Comme tous les autres jours en fait !

20-28 – Garfield – Rien de particulier à signaler, à part que s’il continue à observer et à vous écouter, il pourrait passer au niveau supérieur.

29-37 – O’Malley (Les Aristochats) – Votre chat est plus intelligent que la moyenne et a une bonne conscience du monde qui l’entoure.

38-42 – Le Chat (Geluck) – Seul un très faible pourcentage de chats sont aussi intelligents que le vôtre !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Chats on August 5th, 2019 by linnearask