En raison d’une forte demande, il y a un temps d’attente. Veuillez consulter notre page Livraisons pour en savoir plus.

Omlet Blog France

Tout ce qu’il faut savoir sur les coqs

Groupe de poules à l’extérieur avec un coq derrière elles

La plupart des éleveurs de poules se consacrent uniquement aux poules et aux œufs. Les coqs ne font tout simplement pas partie de leurs priorités. Après tout, ces derniers sont territoriaux, toujours prompts à défendre leurs poules et, comme chacun le sait, bruyants au petit matin.

Mais ce sont aussi de magnifiques oiseaux, et si vous avez l’intention de faire naître vos propres poussins, vos poules auront besoin de recevoir les faveurs d’un coq.

Il y a de nombreux aspects à prendre en compte si vous envisagez d’introduire un coq à votre groupe de poules.

Tout d’abord, les avantages

Les coqs ont une allure fantastique lorsqu’ils se pavanent sur leur territoire. Leur crête énorme et leur caroncule tremblent comme de la gélatine, leurs plumes arrière pointues et leur « crinière » de plumes hérissées le long de leur cou sont spectaculaires, et ils ont l’attitude d’une personne qui vient de se trémousser sur la piste de danse.

Mais il n’y a pas que la beauté qui compte. Les coqs sont constamment à l’affût du danger et s’attaquent à tous les intrus qu’ils pensent pouvoir repousser. L’oiseau n’est pas assez bête pour se mesurer aux chiens ou aux chats, mais à travers son langage corporel et ses cris d’alarme, il leur fera clairement comprendre qu’ils ne sont pas les bienvenus. Ce comportement donne aux poules le temps de se réfugier et le coq battra lui aussi en retraite si les choses prennent une tournure dangereuse.

Un coq apporte de l’harmonie à un groupe de poules, en s’assurant qu’aucun de ses membres n’est maltraité et en veillant au maintien de l’ordre, à la manière d’un chien de berger discret et bienveillant.

Si vous voulez faire naître des poussins, la seule solution est de faire appel aux services d’un coq. Les œufs fécondés restent comestibles, à condition que vous les ramassiez quotidiennement. Un œuf fécondé qui n’est pas couvé par une poule ne pourra pas donner de poussin.

Gros plan sur un coq blanc avec une caroncule rougeEt les inconvénients ?

Si vous vivez dans une ville ou dans un village, le bruit peut être problématique pour les voisins. C’est d’ailleurs pour cette raison que les coqs sont interdits dans de nombreuses villes aux États-Unis. Cependant, si les réglementations n’interdisent pas catégoriquement les coqs, la loi est de votre côté. Mais qu’en sera-t-il de vos voisins exaspérés ?

L’ironie réside dans le fait que les personnes qui élèvent des coqs, et bien d’autres animaux à leurs côtés, apprécient le chant du coq au petit matin. Moi la première, en tant qu’auteure de cet article, je lève la main et avoue que j’adore entendre le chant du coq à l’aube, et je précise que j’habite dans un village où une demi-douzaine de coqs se livrent une bataille acharnée tous les matins. C’est un chant bien plus agréable que celui des moteurs de voiture et des portes qui claquent lorsque les gens partent travailler. Si ces derniers supportent le bruit généré par le trafic routier, ferroviaire et aérien, ils peuvent sans doute s’habituer au merveilleux chant d’un coq qui s’exprime à gorge déployée.

Malheureusement, ces personnes sont rares et un coq chanteur peut être à l’origine de disputes et de plaintes. Donc, si vous vivez à proximité de vos voisins, c’est un problème que vous ne pouvez pas ignorer. Commencez par en parler à tous ceux qui vivent suffisamment près de chez vous pour être susceptibles d’entendre le chant de votre coq et voyez ce qu’ils pensent de cette idée. On ne sait jamais, peut-être se montreront-ils très enthousiastes à l’idée d’avoir un nouveau réveil !

Il existe des moyens de faire taire les coqs avant que tout le monde ne soit sorti du lit. Certaines personnes ne jurent que par les colliers anti-chant, des bandes de velcro qui limitent la circulation de l’air vers la cavité sonore du coq. Elles ne blessent pas les oiseaux et n’affectent pas leur respiration mais transforment le bruyant COCORICO ! en un chant beaucoup plus discret. Si votre coq est grand, un poulailler à toiture basse peut également vous aider. Les coqs doivent étirer leur cou pour chanter, et si le toit du poulailler n’est pas assez haut pour lui permettre de le tendre complètement, il devra attendre que vous le laissiez sortir.

Ceci étant dit, il convient de noter que les coqs chantent spontanément et que si vous (ou vos voisins) ne supportez pas d’être réveillés à l’aube, il est préférable de s’en tenir à l’élevage de poules.

Le coq n’est pas seulement une version avicole du chien de berger, c’est aussi un chien de garde. S’il remarque un intrus, il vous le fera savoir. C’est exactement le genre de surveillance que l’on attend d’un oiseau autrefois considéré comme le messager du dieu soleil. Et c’est une belle image : il ne chante pas pour ennuyer qui que ce soit, il chante pour annoncer l’arrivée du soleil qui donne la vie. Qui pourrait dire non à cela ?

This entry was posted in Poules


2 replies on “Tout ce qu’il faut savoir sur les coqs”

Fabienne G. dit :

La solution est aussi de mettre une porte automatique qui va s’ouvrir à une heure raisonnable les jours d’été où le soleil se lève tôt ce qui va atténuer le chant du coq au petit matin.

lorthioir dit :

Quel plaisir de lire votre admiration des coqs. Les miens sont nains, j’en ai en ce moment 9 et leurs chants m’enchantent. C’est vrai que c’est difficile à gérer quand ils sont nombreux bien qu’ils soient chez moi en liberté. Leur désir immense de fonder une famille me touche beaucoup, ils sont tellement fiers quand ils ont une poule à eux. C’est un tel plaisir de les voir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *