Omlet Blog France

Éducation Canine : 10 Erreurs Courantes

Quoi de plus gratifiant que de faire de ce petit chiot surexcité à la vessie capricieuse un chien de confiance parfaitement éduqué ? Une telle métamorphose n’a rien de systématique, mais avec de l’organisation, de la persévérance et l’équipement nécessaire, tout devient possible.

Vous trouverez un certain nombre de conseils pour l’éducation dans notre Guide sur les chiens. Ici, nous allons pointer du doigt quelques petits problèmes qui peuvent ralentir le processus.

1 – Les sessions d’entraînement sont trop longues

C’est souvent le principal problème. L’éducation demande énormément de concentration de la part du chien : si vous le poussez à bout, il peut s’ennuyer ou s’impatienter (tout comme vous, d’ailleurs). Ces sessions doivent durer entre 5 et 10 minutes ; après ça, c’est l’heure de la pause. Attendez environ 1h avant de faire une autre session.

2 – Vous vous impatientez

Peut-être pensez-vous que votre chien est l’animal le plus intelligent que vous n’ayez jamais croisé. Mais ça reste un chien, pas un être humain, donc ne vous attendez pas à des miracles. Un chien doit se concentrer pour apprendre de nouveaux ordres, surtout ceux qui vont à l’encontre de ses comportements instinctifs comme courir, aboyer, manger ou bondir sur les gens pour les accueillir. Beaucoup de propriétaires perdent patience quand pour la énième fois leur chien refuse de répondre à leurs ordres, s’allonge au lieu de s’asseoir, oublie d’attendre quand on lui demande de ne pas bouger et ainsi de suite.

Dès que vous perdez votre sang froid, votre chien sentira l’hostilité dans l’air et associera l’entraînement à la colère de son maître. Il aura donc moins envie de jouer le jeu pendant ces sessions à l’avenir, et on peut le comprendre.

3 – Vous utilisez le même ordre en boucle

Si votre chien n’arrive pas à assimiler un nouvel ordre ou un nouveau tour à la troisième reprise, passez à autre chose. Votre toutou aura tenté trois fois de deviner ce qu’il devait faire, et s’il n’y arrive pas, tant pis, car s’il y arrivait après dix essais, il est peu probable qu’il s’en souvienne par la suite. Retravaillez ces “échecs” lors de la prochaine session. N’hésitez pas à revoir votre approche : étiez-vous trop vague ? L’ordre ressemble-t-il à un autre qu’il connaît déjà ? Ou êtes-vous tombé dans l’un des pièges mentionnés plus haut aux point 1 et 2 ?

De même, si votre chien ne se couche pas quand vous lui dites “couché”, inutile de trop insister. En effet, cela peut faire croire au chien que cet ordre ne nécessite pas une réaction immédiate, ou bien que l’ordre pour se coucher n’est pas “Couché !” mais “Couché ! Couché ! Couché ! Couché ! Couché ! Couché ! … etc.”

4 – Vous et/ou votre chien n’êtes pas d’humeur

Si votre chien est fatigué, de mauvais poil, s’il a faim ou s’il attend sa promenade quotidienne, mieux avant remettre la session d’entraînement à plus tard. Il en va de même pour les humains : si vous n’êtes pas dans votre assiette, le chien le sentira et aucun d’entre vous ne sera vraiment impliqué ni productif.

5 – Oubliez les punitions

Il y a deux façons d’éduquer un chien : la méthode ancestrale, basée sur les corrections, et la méthode du “renforcement positif”, beaucoup plus efficace. La première consiste à punir le chien quand il se trompe, l’autre à le récompenser quand il a vu juste. Certaines personnes mélangent les deux méthodes, ce qui peut prêter à confusion car le pauvre toutou ne sait pas ce qui va lui tomber dessus par la suite : une délicieuse friandise ou un coup de colère.

Vous ne devez jamais crier le nom de votre chien quand vous êtes en colère ou quand vous le gronder, car il associera son nom à quelque chose de négatif.

6 – L’éducation n’est pas régulière

Utilisez toujours les mêmes mots pour chaque ordre et assurez-vous que votre chien les réalise bien une fois qu’il les connais. Si vous lui donnez un ordre à la va-vite et qu’il ne prend pas la peine de l’exécuter, vous vous tirez une balle dans le pied. Pendant l’éducation de votre chien, vous devez établir un certain nombres de règles et la régularité est le seul moyen de vous assurer qu’il s’y tienne.

Si vous utilisez un clicker, vous devrez toujours accompagner le “click” d’une friandise. Et inutile de cliquer des dizaines de fois pour une seule action, sinon il perdra de son sens aux yeux du chien.

7 – L’entraînement se raréfie

Si un chien apprend de nouveaux tours et les exécute comme il faut lors des premières sessions, cela ne veut pas dire qu’il s’en souviendra toute sa vie. Il aura besoin de les revoir tous les jours pendant les premiers mois, sans quoi il finira par l’oublier – un peu comme vous avez certainement oublié toutes vos notions d’allemand apprises au collège vingt ans plus tôt… Certains pensent qu’une session d’entraînement payante peut remplacer une année entière d’éducation faite avec patience et régularité. Malheureusement, c’est faux.

8 – Les mauvais comportements récompensés

Si un chien se comporte mal, il peut être tentant de hurler son nom dans une vague d’énervement puis de le récompenser avec une friandise ou avec des caresses. Pour lui, ce comportement s’interprète comme “mauvais comportement = récompense”. Mieux vaut ignorer ce qu’il vient de faire autant que possible, puis passer à autre chose : vous pouvez le distraire en lui demandant de s’asseoir ou de se coucher (sans utiliser son nom). Récompensez-le ensuite pour son bon comportement.

9 – L’abus de friandises

Si vous donnez trop souvent de friandises à votre chien, ou si vous lui en donnez de trop grandes quantités, il peut finir par se dire qu’il n’obéira à vos ordres que si vous lui donnez quelque chose à se mettre sous la dent en retour… Sans oublier les problèmes de santé qui peuvent survenir s’il en mange trop. Pour l’éducation, les compliments, le jeu et l’affection sont au moins aussi importants que les friandises.

10 – Un terrier ne sera jamais un chien de berger !

Il n’y a pas une méthode ultime pour éduquer un chien : cela dépend de sa race et de son tempérament. Donc ne vous basez pas trop sur vos expériences passées ou sur les conseils d’un autre propriétaire de chien si les chiens concernés ont des personnalités différentes.

L’éducation des chiens n’est jamais innée, mais en évitant ces dix erreurs courantes, l’entraînement sera plus efficace et tout le monde, humain comme chien, prendra du plaisir à y participer !

This entry was posted in Chiens