Omlet Blog France

Apprenez à interpréter le langage corporel de votre chat

Les ancêtres les plus proches de nos chats domestiques appartenaient à une espèce de chats sauvages solitaires qui n’avaient pas besoin, et dans la plupart des cas ne souhaitaient pas, attirer l’attention sur leurs émotions. Montrer une faiblesse risquait de vous faire paraître comme une proie facile aux yeux des prédateurs et autres rivaux. Ce comportement est encore observé chez les chats modernes ; dans la plupart des cas, ils tenteront de vous cacher ce qu’ils ressentent.

Cela étant dit, ils savent évidemment communiquer. Avec d’autres félins et avec nous. Ils utilisent des odeurs et des vocalisations mais aussi beaucoup de signaux visuels exprimés par leur langage corporel.

Lorsque vous essayez d’analyser et de comprendre le langage corporel de votre chat, il est important de prendre en compte la situation dans son ensemble plutôt que de ne considérer qu’un seul élément. Observez l’environnement et essayez de repérer les facteurs qui pourraient avoir un impact sur votre chat. Y a-t-il un élément qui pourrait stresser, mettre en colère ou inquiéter votre chat ? Cela pourrait vous permettre de mieux comprendre ces signaux, qui ne sont pas toujours très clairs.

Il y a cinq paramètres à prendre en compte lorsque vous essayez de lire le langage corporel de votre chat: les yeux, les oreilles, la tête, le corps et la queue !

LES YEUX

  • Les battements des paupières sont lents – Des paupières qui battent lentement, ou qui sont à moitié fermées, indiquent que votre chat est vraiment détendu et rassuré par son environnement. Vous pouvez essayer de battre des paupières au même rythme pour imiter le comportement de votre chat. C’est un excellent exercice pour consolider votre relation.
  • Les pupilles dilatées – Si la pièce dans laquelle vous vous trouvez n’est pas extrêmement sombre, les pupilles dilatées indiquent que votre chat se sent surpris ou effrayé et anxieux. En général, le chat ne cligne pas des yeux et ces derniers restent grand ouverts.
  • Les pupilles étroites – En revanche, si les pupilles sont très étroites, votre chat est probablement nerveux, voire à la limite de l’agressivité.
  • Le regard fixe – Si votre animal a les yeux rivés sur quelque chose ou quelqu’un, il est probable qu’il s’agisse d’un défi. Si c’est vous que le chat fixe du regard, mieux vaut ne pas s’en approcher !

LES OREILLES

  • Pointant légèrement vers le haut et vers l’avant – Un chat heureux et détendu gardera ses oreilles droites et dirigées vers l’avant. C’est la position par défaut des oreilles qui s’orienteront en fonction des sons dans la pièce.
  • Dressées en pointe – C’est le signe d’un chat qui est vigilant et prêt à partir. Il a peut-être entendu un bruit sur lequel il veut se renseigner, mais il écoutera encore un peu plus longtemps avant de partir enquêter.
  • Dirigées dans des directions différentes – Si une oreille est orientée vers un côté et une autre vers l’arrière, il est possible que le chat soit nerveux et qu’il essaie d’évaluer la situation pour obtenir le plus d’informations possibles.
  • Dirigées vers l’arrière, plaquées contre la tête – C’est le signe d’un chat énervé, en colère et potentiellement agressif, qui est prêt à bondir. Il est préférable de le laisser seul.

LA TÊTE

  • Un chat décontracté et heureux aura des moustaches souples qui pointent vers l’extérieur. De nombreux chats ont également une expression faciale de relaxation qui évoque un sourire.
  • Un chat inquiet ou effrayé ramènera ses moustaches sur les côtés de sa tête pour prendre le moins de place possible et ne pas apparaître comme une menace. S’il est en état d’alerte, ses moustaches pointeront vers l’avant.
  • Si les moustaches se hérissent ou pointent vers l’avant, c’est un signe que le chat est en colère. Il peut montrer ses dents et feuler ou grogner.

LE CORPS

  • Pour un chat, la position corporelle neutre est détendue et équilibrée, sans aucune tension. S’il est allongé, il sera étiré ou recroquevillé en boule avec ses pattes repliées sous le corps. Bien souvent, cela s’accompagne d’un ronronnement qui indique que le chat est heureux et détendu.
  • Dans la plupart des cas, un chat nerveux ou effrayé s’enfuira pour se cacher loin de ce qui l’effraie, mais si la chose est impossible, il demeurera immobile sur le sol, la tête basse.
  • Un chat en colère essaiera de paraître aussi imposant que possible, avec des poils hérissés, des pattes avant tendues et un dos arqué.
  • Il est à noter qu’un chat couché sur le dos n’a pas forcément envie qu’on lui caresse le ventre. Tout comme les chiens, ils essaient de montrer leur soumission mais préfèrent dans la plupart des cas, ne pas être touchés.

LA QUEUE

  • En l’air – C’est le signe d’un chat heureux qui veut de l’attention et de la compagnie. La queue peut aussi être relâchée, mais ne bouge normalement pas.
  • Droite et dirigée vers le bas – Cela signifie que le chat est effrayé ou contrarié. Un chat effrayé peut aussi replier sa queue sous son corps.
  • Agitée – Une queue qui se balance ne signifie pas la même chose chez les chats que chez les chiens. Si la queue bouge rapidement d’un côté à l’autre, le chat est probablement agacé et aimerait qu’on le laisse tranquille. Si, au contraire, le chat remue lentement la queue, il essaie d’évaluer la situation et de décider ce qu’il doit faire. Le chat peut se sentir un peu inquiet, alors si vous le pouvez, essayez de le rassurer.
  • Hérissée dans le prolongement le corps – Ne vous approchez pas ! C’est un chat en colère qui essaie de paraître aussi effrayant que possible face aux menaces potentielles.

This entry was posted in Chats