Limited availability due to high demand. Please see our Stock Availability page for more information.

Omlet Blog France

Le témoignage d’Alexandra à propos de son nouveau poulailler

« Après 18 ans de tergiversations, le dernier week-end du mois de juin 2018, je me décide enfin à installer un poulailler à la maison.

Grand Poulailler Eglu Cubed’Omlet à laFoire de Libramontle 27 juillet 2018 sous le cagnard intégral et en pleine allergie cutanée m’interdisant toute sortie au soleil …

Puisque le poulailler ne serait pas livré avant le début du mois d’août et que le confinement était décrété jusqu’au 2 août, j’ai entamé la recherche de mes locataires.

1er choix :

Malgré ces critères, j’étais tombée sous le charme des poules de Soie, ces minis petites boules de coton décrites comme si amicales que je voulais absolument en faire l’expérience.

2ème choix :

Après, j’ai choisi d’accueillir une poule Wyandotte, car elle est très jolie et très bonne pondeuse même l’hiver dit-on. Il y a deux variétés grandes races (2,5 kg à 3 kg) et les naines. Elles ont la réputation d’être calmes et dociles. Il y a aussi plein de couleurs différentes (plus d’une vingtaine de couleurs : l’argentée, la dorée, la blanche, la fauve, la perdrix, la coucou, la bleu et la noire, avec des liserés noires, bleues, dorées, … :

Puis pour mettre un peu de variété et de couleurs dans mon futur panier d’œufs, j’ai choisi des poules pondant des œufs colorés :

3ème choix :

La poule Marans pond des gros œufs bruns chocolats, elle est assez grande (2.5 à 3 kg) et calme avec des pattes légèrement plumées qui font qu’elle gratterait peu paraît-il. Cette poule est rustique. Elle a également une variété naine (1 kg) mais qui pond moins, des œufs moins foncés et qui vole bien (jusqu’à 3m). Elle est le plus communément noire et brune mais d’autres variétés existent (blanche, bleu à camail argenté ou doré, coucou):

J’ai un faible pour le bleu à camail argenté (celle du centre), mais elle est relativement rare à trouver.

4ème choix :

Je souhaitais des œufs bleus ou vert, mais là, différentes options s’ouvraient :

– La plus simple étant l’araucana, mais elle n’est pas à mon goût …

– il existe l’Ameraucana qui est bien plus sympa : Son originalité réside dans la belle couleur bleu-vert de ses œufs, tout en étant meilleure pondeuse. Ses œufs sont gros ( 60g ).

– J’ai également fait la connaissance de la poule Cream Legbar qui pond des œufs bleus/vert sans cholestérol. Elle serait très rustique. Ses poussins ont la particularité d’être autosexables à la naissance. Elle gratterait également peu !

– Enfin, La poule Azur doit son nom à ses œufs de couleur bleue liée à ses ascendances avec la poule Araucana.

Maintenant, il ne reste plus qu’à trouver les individus de mes rêves, j’ai pris contact avec différents éleveurs.





Ce 30 juillet, l’AFSCA fait savoir qu’elle prolonge partiellement le confinement en interdisant la vente, les échanges et les dons entre particuliers mais autorisant la vente de professionnel à particuliers et sur les marchés. C’est bien ma chance !

Mais après un coup de fil dans la journée à l’équipe Omlet, on retrouve le paquet manquant en … Hollande où il était resté par inadvertance lors de son transit via le transporteur.

On l’a monté à deux en 5 heures de temps. c’est-à-dire deux soirées les 2 et 3 août.


Maintenant, que le poulailler est monté, sa localisation choisie et aménagé avec du lin, mangeoire, abreuvoir et bac à cendres.

Il ne reste plus qu’à choisir les occupantes : pas facile avec l’interdiction de vente de l’AFSCA pour les particuliers.



Le lendemain, 5h du matin, j’ouvre la porte et là rien ne se passe : ces demoiselles n’ont pas l’intention de bouger.

Vers 10h, la Cream Legbar est sortie.

Et vers midi, sa copine, la poule de soie se décide à son tour

Pour leur sécurité, j’ai entouré le poulailler d’un ruban électrique, histoire qu’Iggins ne vienne pas leur faire peur.

Je lui ai montré l’installation pendant une heure, mais évidemment il est allé se faire électrocuter à deux reprises, depuis, il ne me quitte plus d’une semelle et reste à l’intérieur malgré la porte ouverte. Faut dire qu’avec les 36°C qu’il a fait, je peux comprendre que l’intérieur soit plus confortable.

Le soir, la Cream Legbar est retournée toute seule au poulailler, par contre la petite soie était encore dehors toute seule à 23h. Je suis donc rentrée dans le poulailler et heureusement, elle s’est aisément laissée attraper. J’ai pu la mettre au poulailler à côté de sa copine sans la moindre difficulté.

 

Le lendemain matin, elles sont rapidement sortie du poulailler et ont l’air de faire leur vie en prenant leur marque dans leur nouveau territoire. Iggins m’a accompagné pour les nourrir, faire les boxes mais est resté à côté de moi et à distance respectable de l’enclos. J’espère qu’il va s’y faire …

 

La journée se passa calmement sans cri d’Iggins pour cause de décharge. Il passe à distance, pointe et puis rentre dare-dare à la maison, …
»

This entry was posted in Uncategorised


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *