En raison d’une forte demande, il y a un temps d’attente. Veuillez consulter notre page Livraisons pour en savoir plus.

Omlet Blog France

Les animaux et la démence

La démence n’affecte pas que les humains. Beaucoup d’animaux âgés souffrent en effet de syndrome de dysfonction cognitive (SDC), mais les symptômes sont parfois difficiles à percevoir.

Photo : Pacto Visual via Unsplash

On remarque généralement le problème lorsque le comportement d’un animal change. Par exemple lorsque votre chien ne répond plus au son de votre voix ou se tient debout la queue baissée avec une expression nerveuse ou encore quand votre chat disparait pendant plusieurs heures voire jours. Tous les animaux atteints ont l’air d’être perdus et ne reconnaissent plus leur environnement. Ils sont nerveux et s’enfuient parfois.

La démence animale, c’est quoi ?

Comme chez nous, la démence chez les animaux est responsable de troubles de la mémoire. Ils sont du coup confus, perdus et nerveux. Les causes de cette maladies sont les mêmes que celles d’Alzheimer et d’autres types de démence. Des protéines destructrices s’accumulent dans le cerveau et interrompent les connections neuronales. L’accumulation de plaques, voire même de phosphore, peut aussi être responsable de démence.

Quels animaux souffrent de démence ?

Two pups bolster

Les chiens et chats sont souvent victimes du SDC. D’autres mammifères comme les lapins, cochons

d’Inde et furets présentent parfois des symptômes similaires. Les mammifères à l’espérance de vie réduite tels que les hamsters et gerbilles ne sont pas à risque.

Il est curieux de remarquer que les oiseaux capables de vivre pendant bien des années ne présentent pratiquement jamais de symptômes de démence. Des études ont démontré qu’ils leur manque une variante d’un gène (GSK) lié à la démence que la plupart des animaux et plantes possèdent. Ce gène provoque l’accumulation de phosphore dans le cerveau, ce qui à un impact sur une protéine connue sous le nom de tau et va finir par causer les symptômes de démence.

Quels sont les signes de démence chez les animaux ?

Beaucoup d’animaux sont stoïques et n’indiquent pas qu’ils ont mal. Avec le SDC, c’est différent car il empêche les animaux d’avoir recours à leurs défenses naturelles. Les problèmes sont donc faciles à remarquer.

Voici quelques symptômes communs.

  • Confusion. Au beau milieu d’une activité routinière comme une promenade, votre animal commence à douter ou va se cacher dans un endroit sûr sans raison. Il peut aussi gronder, trembler et s’énerver.
  • Désorientation. Votre chien ou chat devient nerveux, s’arrête sur place dans un endroit qu’il connait (comme par exemple à la maison). Il oublie où il est, se sent piégé et panique.
  • « Accidents » Les animaux atteints de SDC font souvent pipi à l’intérieur. Il s’agit d’un problème lié à leur confusion plutôt qu’à une vessie qui fait des siennes. Ils se réveillent la nuit et croient que c’est le matin et qu’il faut aller faire ses besoins dehors. Les chats quant à eux oublient où se trouve leur litière ou la chatière.
  • Troubles du sommeil. Le SDC cause parfois des troubles du sommeil. Les chiens ont de la peine à dormir la nuit ou ne dorment plus dans leur lit ou panier. Au lieu d’aller se promener dehors, les chats passent la nuit à dormir ou n’arrivent pas à rester tranquille durant la journée quand ils dorment d’habitude.
  • Changement de caractère. Un animal âgé qui se comporte différemment peut souffrir du SDC. Un chien amical peut devenir reclus, un chat tranquille, agressif. Ils ne reconnaissent plus des membres de la famille ou ne font tout à coup plus confiance à des animaux avec qui ils s’entendaient bien.
  • Perte de mémoire. Un symptôme de démence classique et le premier signe qu’un animal est atteint du SDC. Ils n’obéissent plus aux ordres, n’arrivent plus à faire des choses qu’ils ont fait sans soucis pendant des années comme grimper les escaliers ou trouver leur chemin en rentrant de promenade.
  • Manque d’énergie. La « fainéantise » est parfois un symptôme de démence. L’animal est moins actif et tourne en rond comme un lion en cage ou fixe un endroit du regard sans raison.
  • Changement d’attitude. Un animal calme devient plus bruyant et un aboyeur se tait. Il va aboyer ou miauler plus souvent la nuit.
  • Appétit différent. Ce symptôme marche dans les deux sens. Un animal qui souffre du SDC devient un glouton (car il oublie qu’il a déjà mangé) ou n’a pas envie de manger comme d’habitude.
Dog exercise

Photo by Nick Fewings on Unsplash

Comment ça se soigne ?

La démence est pour le moment incurable, mais on peut réduire les symptômes et ralentir la progression de la maladie avec des médicaments. Consultez votre vétérinaires si vous soupçonner que votre animal a le SDC.

Comme toujours, il vaut mieux prévenir que guérir (surtout quand il n’y a pas de remède). Assurez-vous que votre animal mène une vie active avec assez d’exercice et de jeux pour que son cerveau et le reste de son corps restent en bonne santé. L’alimentation a aussi son rôle à jouer donc donnez-lui de la nourriture saine à manger et allez-y mollo avec les friandises. Vous pouvez aussi lui donner des suppléments avec des oméga-3 d’huiles de poisson.

Même lorsque le SDC se manifeste quotidiennement, vous pouvez faciliter la vie de votre compagnon.

  • Ne changez pas son environnement si ça n’est pas nécessaire. Ne bougez pas les meubles et laissez son panier ou son lit comme il est.
  • Restez calme et ne changez pas de comportement. Vous empirerez les choses en criant sur votre chien ou chat parce qu’il a fait pipi sur le sol.
  • Montrez-lui où aller s’il est confus et ne sait plus quel chemin suivre. Prenez votre chien en laisse quand vous allez vous promener.
  • Laissez votre famille passer du temps avec lui, même s’il n’a pas l’air de les reconnaitre.
  • Stimulez son intellect avec des jeux et un peu d’entrainement (s’il arrive à suivre).
  • S’il a oublié comment faire, apprenez à nouveau à votre chien à s’asseoir, rester et venir quand vous l’appelez. Et à faire ses besoins comme il faut si possible !

Si le véto prescrit des médicaments et un changement d’alimentation, suivez ses recommandations à la lettre, car elles feront une grande différence. Bien que la démence puisse bouleverser leur vie, vos animaux pourront tout de même en profiter. Il ne s’agit pas d’un désastre, mais d’un aléa, il n’y a donc pas de raison pour que cela détruise votre amitié.

This entry was posted in Animaux


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *