Omlet Blog France

Les poux rouges

Un problème bien connu des propriétaires de poulailler et des éleveurs professionnels de poules pondeuses est de retrouver l’environnement des animaux infesté de Dermanyssus Gallinae, des mites plus connues sous le nom de poux rouges. Comparés aux autres parasites communs chez les poules, comme la tique du poulet (argas persicus), les poux traditionnels et les mouches, les mites sont de loin les plus fréquents, les plus dévastateurs et les plus difficiles à éradiquer. Les poux rouges sont des parasites nocturnes et se cachent dans tous les recoins possibles du poulailler pendant la journée, ce qui rend le traitement d’autant plus compliqué.

 

SYMPTÔMES ET DIAGNOSTIQUE

Les poux rouges font 1mm tout au plus. Si on les dit « rouges », c’est parce qu’ils virent du gris au rouge après s’être nourris de sang. Lorsque l’infestation devient sérieuse, vos poules deviendront anémiques : leurs caroncules et leurs crêtes auront l’air pâles et leur production d’œufs chutera de manière significative. De plus, elles auront des irritations, elles se picoreront les plumes, elles perdront du poids et elles deviendront agités. À cause des poux rouges, elles refuseront même peut-être d’aller dormir, car c’est là qu’ils se trouvent !

Quand vous vérifiez la présence de poux rouges dans votre enclos, contrôlez les perchoirs, les craquelures et les fissures. Un moyen très simple de vérifier si votre poulailler est infesté est d’y aller de nuit armé d’un morceau d’essuie-tout et de le passer sous les perchoirs : s’il y a des poux rouges, à cette heure-ci, ils seront sur la base inférieure des perches (c’est là qu’ils se regroupent une fois que vous aurez nourri vos poules) et l’essuie-tout sera alors couvert de tâches rouges.

 

PRÉVENTION

Comme dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir – malheureusement ce n’est pas toujours aussi simple. Des oiseaux sauvages ou de nouvelles poules peuvent transmettre les poux rouges à toutes vos volailles. Il est judicieux de faire un contrôle routinier lorsque vous nettoyez l’enclos et d’utiliser des traitements préventifs. Par exemple, vous pouvez utiliser de la terre de diatomée quand vous nettoyez votre poulailler : c’est une poudre 100 % naturelle qui déshydrate les parasites qui entre en contact avec elle. Tous les types de poulaillers peuvent avoir des poux rouges, bien que ceux en bois sont plus propices à l’invasion.

Malheureusement, les poux rouges peuvent survivre jusqu’à dis mois dans un poulailler vide, donc le laissez un certain temps à l’abandon ne réglera probablement pas le problème. Afin de limiter les risques d’infestation, ne prenez pas le choix du poulailler à la légère. Les poulaillers Omlet à l’image du Grand Poulailler Eglu Cube sont faits en plastique, matériau dans lequel les poux rouges ont du mal à correctement s’installer. De plus, s’ils parviennent tout de même à s’y loger, les poulaillers Omlet sont plus faciles et plus rapides à nettoyer : en général, un bon coup de jet d’eau à haute pression suffit.

 

TRAITEMENT

1) Le nettoyage

Si vous trouvez de grandes quantités de poux rouges dans votre enclos, alors c’est le moment de faire un grand ménage de printemps. Le premier nettoyage vous prendra une heure ou deux avec un poulailler en bois, quelques minutes s’il est en plastique. Retirez toutes les volailles de l’enclos et démontez le poulailler autant que possible. Si vous avez un toit en tissu, vous devrez le retirer et en remettre un neuf par la suite.

2) Le produit anti-mite

Mélangez un désinfectant (comme le désinfectant concentré professionnel Smite ou le concentré anti poux rouge Barrier) dilué selon les indications du fabricant. Appliquez le mélange à votre poulailler, en vous assurant de bien en mettre dans les fissures et dans les fentes, ainsi qu’aux extrémités des perchoirs et à tout endroit où les poux rouges sont nombreux. Laissez reposer 15 à 20 minutes.

3) Le jet d’eau haute pression

Utilisez un jet d’eau, dans l’idéal à haute pression, pour arroser l’enclos et les pièces du poulailler. Essayez de passer dans les moindres recoins comme si chacun d’entre eux était l’endroit où vivent les poux rouges. Laissez sécher pendant 15 à 20 minutes, après quoi vous verrez probablement davantage de poux : ce seront ceux que vous avez dérangés et qui tentent de s’enfuir. Répétez ce processus jusqu’à que vous ne voyez plus de poux émerger depuis les cavités après chaque rinçage.

4) Les ultra-violets

Laissez sécher l’enclos à fond. Mieux vaut faire ce nettoyage initial un jour ensoleillé car les rayons UV peuvent tuer certaines bactéries et les pièces du poulailler sécheront plus vite. Ensuite, remontez-le et mettez-y de la nouvelle litière (mettez l’ancienne à la poubelle et laissez les poux trouver un endroit mieux adapté à leur condition).

5) La poudre anti poux rouges

Saupoudrez l’enclos, le poulailler et vos poules d’une poudre anti poux rouges. Appliquez-en également sur les perchoirs pour qu’atteindre vos poules soit la croix et la bannière pour le moindre poux restant. Vous trouverez un vaste choix de poudres de diatomée et anti poux dans la boutique d’Omlet afin de lutter contre les infestations.

6) Répétez l’étape 5 régulièrement

Appliquez de la poudre anti poux quand celle-ci s’est estompée, soit tous les deux ou trois jours environ. Les poux rouges sont surtout actifs pendant les périodes chaudes, ce qui en France métropolitaine va de mai (voire avril) à octobre. Pendant l’automne et l’hiver, ils hibernent et ne se nourrissent pas, ce qui ne veut pas dire qu’ils sont partis pour autant…

Sources : www.omlet.co.uk, www.poultryworld.net, www.accidentalsmallholder.net, www.wikivet.net, www.poultrykeeper.com

This entry was posted in Uncategorised