Omlet Blog France

Comment donner un bilan de santé à votre poule

En tant qu’éleveur de poules, vous êtes responsable de leur santé et bien-être. Vous garantirez leur bonne santé et éviterez les parasites en leur procurant un toit propre, beaucoup d’espace, de la nourriture saine et des jouets amusants. Malheureusement, toute cette attention, aussi grande soit elle, ne vous épargne pas toujours les mauvais sorts.

Des accidents arrivent et les poules peuvent tomber malade tout comme les humains. En tant que proies, elles sont capables de dissimuler leurs faiblesses et douleurs. Donc si elles montrent des signes d’inconfort, elles sont probablement déjà gravement malades.

Avec le temps, vous apprendrez à faire la différence entre leur comportement normal et leurs attitudes inhabituelles, révélatrices de problèmes. Il est toutefois préférable d’essayer de détecter ces problèmes le plus tôt possible en effectuant un bilan de santé rigoureux. Nous vous recommandons de faire le check-up suivant en suivant ces instructions au moins une fois par semaine :

Yeux

Les yeux de vos poules doivent être clairs, éveillés et bien ouverts. Ils ne doivent pas contenir de muqueuse ni être trop secs ou encore coulant ou larmoyant.

Narines

Leurs narines doivent être propres et sans saletés ou muqueuse.

Bec

Le bec d’une poule doit être lisse, sans griffure ou dégat. Le haut et le bas du bec doivent être parfaitement alignés et le haut doit être un peu plus long. Une poule en bonne santé gardera son bec fermé la plupart du temps.

Crête

La crête d’une poule adulte qui ne couve pas doit être rigide et d’un rouge vif. Si sa position ne correspond pas à ce que l’on trouve chez d’autres spécimens de la même race (par exemple une crête tombante alors qu’elle devrait être dressée), il pourrait y avoir un problème.

En hiver, faites attention gel. Protégez leur crêtes avec de la vaseline si nécessaire.

Jabot

Le matin, le jabot d’une poule doit être vide, car elle a passé la nuit à digérer. Après avoir mangé, le jabot doit être solide au toucher, mais pas trop dur. Si le jabot d’une poule n’est jamais vide et qu’elle a mauvaise haleine, il y a un souci.

Plumes

À moins qu’elle mue, le plumage d’une poule doit être plein et reluisant. Des trous ou des plumes emmêlées peuvent être signe de stress, de parasites ou de problèmes sociaux. Apprenez à reconnaitre la mue, elle arrive une fois par année et il vaut mieux ne pas la confondre avec des problèmes de plumage.

Jambes et pattes

Vérifiez les écailles sur leurs pattes et assurez-vous qu’elles soient lisses et plattes. Des écailles sèches ou dressées peuvent indiquer des problèmes d’acariens. Nettoyez régulièrement le dessous de leurs pattes et vérifiez qu’il n’y a pas de saleté, coupures ou marques noires. Non seulement ceux-ci peuvent être inconfortables, mais elles peuvent provoquer une infection mortelle connue sous le nom de pododermatite.

Cloaque

Une poule qui pond a un cloaque rose, large et humide. Chez les poules plus âgées, il est plus pale et sec. Un cloaque ne devrait pas saillir ou paraitre blessé, les autres poules risquent d’attaquer si elles voient du sang.

Les poux et acariens adorent la zone autour du cloaque, soyez attentif à tout point noir ou aux rougeurs.

Crottes

Un tiroir pour crottes sous les perchoirs, comme celui des poulaillers Eglu, vous permet d’inspecter les crottes de vos poules en nettoyant le poulailler. Les crottes doivent être dures et brun foncé avec un peu de liquide blanc par endroits. Ça peut varier selon ce que la poule a mangé, mais les crottes trop liquides ou tachées de sang indiquent un problème.

Effectuez ce bilan santé régulièrement vos poules et vous serez en mesure de détecter d’éventuels soucis assez tôt. Certains peuvent être traités à la maison, comme les parasites et les petites coupures, mais dans le doute mieux vaut consulter un vétérinaire. Pour plus d’information sur les soucis de santé fréquents chez des poules, consultez notre guide.

This entry was posted in Poules