Omlet Blog France

Date Archives: novembre 2018

Préparez vos poules et votre poulailler pour l’hiver

Winter is coming… Si vous débutez dans l’élevage de poules, vous vous demandez probablement ce que vous pouvez faire pour qu’elles soient heureuses et en bonne santé pendant l’hiver. La plupart des races de poules supportent bien les températures relativement froides, tant que leur poulailler est au sec et bien isolé. Elles s’acclimatent toutes seules au froid, donc rassurez-vous : il y a très peu de chance qu’elles aient froid, surtout si vous avez un Eglu car ceux-ci sont bien isolés. En réalité, les poules s’adaptent mieux au froid qu’au chaud, ce qui ne vous empêche pas pour autant de les protéger un minimum du froid vous-même, ne serait-ce que pour avoir l’esprit tranquille.


Préparer un poulailler pour l’hiver : les bases

 

Protection contre les intempéries et isolation. Le poulailler doit être à l’épreuve de toute météo. Encore une fois, la plupart des poules supportent bien le froid, mais elles préfèrent être au sec. L’isolation du poulailler doit lui permettre d’être chaud à l’intérieur, même en plein cœur de l’hiver. Si vous avez un Eglu, déjà bien isolé, vous pouvez encore rajouter une couverture thermique pour le protéger des températures extrêmes.

Ventilation. Avec un poulailler bien aéré, de l’air frais circulera à l’intérieur, ce qui limite les odeurs ainsi que la formation de moisissure. Un hermétisme parfait aura l’avantage de bien retenir la chaleur mais également la moisissure, donc faites attention ! Assurez-vous que le poulailler n’ait pas de courants d’air.

Infiltrations. Les problèmes d’humidité peuvent aussi affecter les poulaillers. Pour éviter que la base n’en souffre, le mieux est encore de le surélever. Si votre poulailler n’a pas de pieds, vous pouvez le mettre sur un étage de briques pour permettre à l’air de circuler dessous, réduisant ainsi les risques d’humidité. Assurez-vous aussi de ne pas construire ou placer votre poulailler dans une cuvette où toute l’eau irait se réfugier en cas de fortes précipitations.

Taille du poulailler. Votre poulailler ne doit pas être trop grand par rapport au nombre de poules que vous avez. Si c’est le cas, elles ne pourront pas dégager suffisamment de chaleur corporelle pour chauffer l’intérieur. Les poules dorment les unes contre les autres et n’ont donc pas besoin d’avoir beaucoup d’espace. Essayez de ne pas ouvrir la porte du poulailler la nuit quand vos poules sont perchées : leur chaleur corporelle maintient une température agréable dans le poulailler et en ouvrant la prote, vous ruinerez le fruit de leur travail. Si vous avez un grand poulailler et peu de poules, vous pouvez y mettre une boîte en carton, la remplir à mi-hauteur de paille et de copeaux de bois pour qu’elles puissent dormir dedans et garder leur chaleur corporelle plus facilement.

L’enclos. Il est important de couvrir (partiellement) l’enclos avec une bâche pour l’hiver. Vous pouvez même transformer votre enclos en serre en le recouvrant de plastique. Cela permettra à vos poules d’avoir un peu plus d’espace pendant les beaux jours. Si vous voulez empêcher le sol sous l’enclos d’être trop humide, vous pouvez aussi y mettre des morceaux d’écorce. Un sol humide est propice au développement des vers intestinaux, donc évitez les zones boueuses dans l’enclos à tout prix.

Perchoirs. Assurez-vous qu’elles aient plein d’endroits pour se percher. Pour ne pas avoir froid aux pattes, vos poules doivent pouvoir se percher dans leur poulailler mais aussi dans leur enclos. Les perchoirs doivent être suffisamment grands pour qu’elles puissent facilement recouvrir leur griffes avec leur plumage. Cette technique leur permet de se procurer un peu plus de chaleur, ce qui fait la différence en cas de grand froid.

Nettoyage. Assurez-vous que votre poulailler soit propre et bien sec. Nettoyez tous les jours les déjections à l’intérieur et changez la litière si besoin. En faisant ainsi, vous limiterez les risques d’humidité et d’engelure.

 

À surveiller attentivement…

L’eau. Il est capital que vos poules aient accès à de l’eau fraîche et liquide (non gelée). Suivant l’endroit où vous habitez, cela peut s’avérer compliqué. Pour éviter d’avoir à changer l’eau de vos poules toutes les heures, vous pouvez opter pour un chauffe-abreuvoir. Vous pouvez aussi entourer l’abreuvoir de papier-bulle pour que l’eau mette plus de temps à geler. Ne mettez pas l’eau dans le poulailler : cela ferait grimper son humidité.

La nourriture. En hiver, vos poules mangeront davantage qu’au printemps ou qu’en été. Elles sont friandes de nourriture chaude comme des lentilles cuites ou des flocons d’avoine avec des fruits secs. Donnez-leur davantage de maïs l’après-midi car cela les réchauffera de nuit pendant la digestion. Pour les encourager à continuer à pondre pendant l’hiver, assurez-vous d’avoir suffisamment de nourriture sous la main. Les gélules pour poules contiennent les nutriments dont elles ont besoin pendant cette période.

Crête et caroncule. S’il fait un froid glacial pendant l’hiver, il est malheureusement possible que la crête et le caroncule de vos poules gèlent. Les races de poules les plus robustes ont de petites crêtes mais si celles de vos poules sont plutôt grandes, vous pouvez y appliquer de la vaseline. Surveillez aussi qu’elles n’aient pas de toux, de rhume ou d’autres symptômes de maladie. Consultez notre guide sur les races de poules pour savoir lesquelles résistent le mieux au froid.

Vermines.
N’oubliez pas qu’en cette saison, des rats et des souris affamés peuvent être intéressés par l’eau et la nourriture de votre volaille. Redoublez de prudence avec le stockage des vivres. Rangez-les loin du poulailler et dans un contenant hermétique. Si vous retrouvez des traces de vermine, retirez l’eau et la nourriture de nuit.

Ennui. Les poules ont de plus grandes chances de s’ennuyer pendant l’hiver, car l’herbe et les insectes se font rares. Cela peut donner lieu à d’étranges comportements : elles peuvent s’arracher les plumes à coup de bec, manger les œufs, etc. Tuez l’ennui dans l’œuf en leur donnant des distractions, comme une balançoire à poule, des perchoirs, des tas de feuilles mortes et/ou un miroir.

 

Regardez cette vidéo pour découvrir 9 CONSEILS pour préparer le poulailler de vos poules pour l’hiver

Sources : Guide sur les poules d’Omlet, la British Hen Welfare Trust, My Pet Chicken, the Happy Chicken Coop, Fresh Eggs Daily, Poultrykeeper.com.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on November 13th, 2018 by mathieugrassi