Omlet Blog France

10 Choses À Ne Pas Faire En Hiver Si Vous Avez Des Poules

1. N’enfermez pas vous poules dans le poulailler

Les poules sont des animaux d’extérieur et sont réputées pour leur capacité à surmonter des températures extrêmes. Sous leur plumage visible, certains oiseaux dont les poules ont une couverture duveteuse qu’ils peuvent “gonfler” afin de se fabriquer une isolation supplémentaire et les garder bien au chaud.

Les poules gardées au poulailler s’ennuieront vite et tourneront vite en rond. Même si vos poules vous surprennent en choisissant de gambader dans le froid polaire, laissez-les faire ce choix et donnez-leur l’occasion de se dégourdir les pattes.

Assurez-vous que vos poules aient un coin à l’abri des intempéries dans un enclos ou bien un coin de jardin où elles puissent gambader librement dehors. Omlet propose une sélection de bâches, idéales pour offrir cette protection. Les bâches transparentes sont parfaites pour l’hiver car non seulement elles protègent vos poules des intempéries, mais elles laissent passer la lumière du jour. Couvrez un bout de terrain avec de la paille pour prévenir de la boue, et installez un ou deux perchoir pour que vos poules aient un endroit où se reposer durant la journée.

Fermez le poulailler pour la nuit une fois toutes les poules rentrées, ou bien laissez-en le soin à la Porte Automatique Pour Poulailler Universelle. Si vos poules restent éveillées tard le soir, vous pouvez installer une Lampe de Poulailler pour les inciter à aller au lit.

2. N’essayez pas de compenser une mauvaise isolation en bloquant le poulailler

Un poulailler bien isolé, tel les Poulaillers Eglus, garderont vos poules bien au chaud durant l’hiver en utilisant la chaleur émises par les poules, tout en empêchant le froid extérieur de traverser les cloisons. Ces poulaillers sont aussi conçus pour laisser l’air s’écouler naturellement et éviter ainsi l’accumulation d’humidité, sans les mauvais courants d’air.

Les courants d’air et l’humidité empêchent les poules de rester au chaud et au sec et sont les ennemis jurés des gallinacés pendant l’hiver. Si le poulailler est trop isolé, l’humidité dû à l’évaporation de l’air émis par le souffle et les fientes des animaux n’a nulle part où aller. Cet environnement humide, et l’accumulation possible d’ammoniac, est très mauvais pour les poules, et peut conduire à des problèmes respiratoires plutôt néfastes.

Assurez-vous que votre poulailler a une ventilation adéquate, avec des bouches d’aérations qui ne souffle pas de l’air froid directement sur vos poules.

3. Ne chauffez pas le poulailler

Les poules s’adaptent très bien au froid et si vous chauffez le poulailler, elles ne s’y habitueront jamais. De plus, elles rechigneront à quitter le poulailler pour aller dehors et se dégourdir les pattes, prendre l’air frais et faire un peu d’exercice, choses dont les poules ont besoin pour être des poulettes heureuses et en bonne santé.

Mis à part le fait qu’un chauffage représente un risque d’incendie, vos poules deviendront aussi plus susceptibles de tomber malade sous le choc du froid si le chauffage était coupé pour quelque raison. C’est bien pire que d’avoir un poulailler un peu plus frisquet.

Si vous vous en faites quand même pour elles, songez à ajouter un peu de litère à la zone de ponte, ou bien ajoutez une bâche protectrice à votre Eglu.

4. Ne laissez pas les oeufs dehors trop longtemps

Bien que le poulailler Eglu garde vos oeufs bien au chaud, il y a toujours le risque que les oeufs égarés dans l’enclos ou le jardin ne gèlent. Les oeufs gelés ne sont pas forcément néfastes pour la santé, mais lorsque le contenu de l’oeuf gèle et se dilate, le risque de contamination bactérienne à travers les fissures de la coque augmente.

Ramassez les oeufs chaque fois que vous rendez visite à vos poules afin d’éviter que les jaunes ne gèlent.

5. Ne négligez pas l’eau

Comme c’est le cas pour tous les animaux, vos poules ont besoin d’eau fraîche à tout moment, même en hiver. Elles ne boivent pas autant pendant la période hivernale, et c’est même en partie problématique, car l’eau aura tendance à geler plus rapidement si les poules n’y touchent pas souvent.

Pendant la nuit, mettez l’abreuvoir à l’intérieur et ressortez-le le matin quand vous vous rendez au poulailler. Si les températures descendent à moins zéro durant la journée, vérifiez bien l’eau aussi régulièrement que possible, et brisez la glace ou changez l’eau si celle-ci a gelé.

Il y a plusieurs solutions possibles pour réchauffer l’eau. Omlet propose le Chauffe-Eau Eton qui se branche aisement sur une prise extérieure, mais il existe aussi des modèles à pile que vous pouvez utiliser avec votre abreuvoir. Assurez-vous bien que les poules ne puissent becqueter le réchaud.

Si la température extérieure reste aux alentours de zéro, vous pouvez faire flotter un objet sur l’eau (par exemple une balle de tennis). Le mouvement de flotte de cet objet empêchera la formation de glace sur l’eau, ou tout du moins ralentira le processus.

6. Ne remettez pas à plus tard le nettoyage du poulailler

Flâner dans le jardin en plein hiver est beaucoup moins attrayant, mais il faudra tout de même vous assurer que le poulailler soit bien propre. Il est probable que vos poules passent plus de temps à l’intérieur du poulailler en hiver et salissent plus en conséquence, il en vient à vous d’ajuster votre fréquence de nettoyage.

7. Pas besoin de limiter les activités

Les poules ne s’aventurent pas pour aussi longtemps qu’à leur habitude, et les possibilités d’amasser des vers et autres friandises sont bien évidemment plus limitées lorsque le sol est gelé ou recouvert de neige. Cela peut conduire à un ennui de la part des poules, qui peuvent développer des comportements agressifs tels que piquer les plumes ou bien manger les oeufs.

Assurez-vous qu’elles aient le plein d’activités dans leur enclos. La boutique en ligne Omlet contient de nombreuses idées pour occuper vos poules. Installez un Perchoir pour vos poules, ou essayez le drôle de jouet à picorer ou bien le distributeur de nourriture pour assurer une distribution progressive et rigolote de leur nourriture préférée. Ou même, si vos poules sont plutôt du genre audacieuses, pourquoi ne pas installer une balançoire qu’elles puissent s’amuser ensemble ?

8. Ne vous contentez pas d’horaires de repas identiques

Vous poules mangeront certainement plus en hiver, compensant pour leur besoin énergétique supérieur nécessaire à se garder au chaud. Donnez-leurs un peu plus, et assurez-vous que la nourriture ne gèle pas dans la mangeoire. Pour un petit encas éparpillez du maïs dans l’enclos ou le jardin dans le courant de l’après-midi. Cela augmentera leur apport calorifique, mais aussi leur apportera une activité fun de picorage.

Assurez-vous aussi qu’elles aient plein de gravier. Comme les poules n’ont pas de dents, elles en ont besoin pour digérer leur nourriture. Durant le restant de l’année, elles trouvent des petits cailloux qu’elles picorent autour du jardin, mais si le sol est gelé, la tâche leur est rendue difficile.

9. N’oubliez pas les crêtes et caroncules

Tous les gallinacés, mais plus particulièrement les espèces aux crêtes et caroncules généreuses, risquent les engelures sur ces parties qui sont plutôt sensibles. Ceci n’est pas forcément dangereux en soi, et n’affecte en général que la pointe, mais cela peut s’avérer très inconfortable. Afin d’éviter tout désagrément, appliquez de la gelée de pétrole aux crâtes et caroncules pendant les périodes de grand froid.

10. N’ôtez pas les bâches quand il fait soleil.

Si vous avez pour habitude d’enlever les bâches protectrices de votre enclos à poules dès que le soleil pointe son nez, vous feriez peut-être bien de laissez les bâches en place pendant la période hivernale. Les bâches transparentes plus particulièrement transformeront un coin de jardin en solarium et vos poulettes adoreront avoir un endroit chaud où se prélasser pendant quelques instants. Les bâches protègent aussi contre le vent. Nous vous recommandons donc de garder vos bâches en permanence pendant l’hiver.

This entry was posted in Hiver