Omlet Blog France

Category Archives: Uncategorised

Acheter son poulailler ou le fabriquer ?

“Je peux faire mieux pour moins cher.”

En tant qu’ambassadeur d’Omlet aux États-Unis, j’ai entendu cette phrase des centaines de fois dans tous les salons du pays. Toutefois, étant moi-même un ancien fabriquant de poulaillers DIY haut de gamme avant de devenir l’heureux propriétaire d’un poulailler Omlet il y a fort longtemps, j’aimerais mettre les choses au clair et expliquer pourquoi leurs poulaillers sont la meilleure acquisition que n’importe qui ayant quelques poules dans son jardin puisse faire.

C’était la prunelle de mes yeux :

Voici un poulailler luxueux digne de Pinterest fabriqué avec les meilleurs matériaux que j’avais pu dénicher. J’ai installé moi-même un système d’isolation thermique dans le toit ! Il y a même un velux au centre avec une vitre tintée anti-UV qui protège du soleil brûlant du Texas. On a mis des renforts en métal à tous les coins pour être sûrs qu’il soit bien robuste et sécurisé. Il y a des centaines de vis pour maintenir la double couche de grillage. Littéralement des centaines. J’ai utilisé du bois traité fait pour aller au sol que j’ai recouvert d’enduit. J’ai fait les côtés en fibre-ciment car c’est supposé protéger de la grêle et des objets projetés par le vent. J’ai beaucoup investi dans ce véritable Fort Knox pour gallinacées, si bien que je pensais pouvoir le garder éternellement. J’avais même acheté des poignées en forme de poule pour les portes du poulailler :

Pourquoi les poulaillers d’Omlet sont mieux que des poulaillers que l’on fait soi-même ?

L’expérience ne doit jamais être sous-estimée, surtout lorsque des vies sont en jeu

  • Omlet a été fondé en 2003 et n’a cessé d’innover depuis. Ce qui leur fait seize ans d’expérience dans la fabrication de poulailler. Seize ans à tout faire pour que les prédateurs ne puissent pas même attraper une seule plume de vos poules. Parmi les gens qui ont fait eux-mêmes leur poulailler, la plupart de ceux avec qui j’ai pu discuter, que ce soit sur des salons ou des forums comme BackYardChicken.com, sont des débutants et ignorent tout de la créativité et de l’incroyable détermination des ratons laveurs, des renards, voire des chiens du voisinage.
  • Quand vous achetez un poulailler Omlet, ces seize années de recherche et de développement visant à offrir aux poules le meilleur intérieur possible sont incluses dans le prix. Ils ont passé seize ans àperfectionner leurs poulaillers qui sont maintenant livrés aux quatre coins du monde. J’insiste vraiment là-dessus car c’est la principale raison pour laquelle j’ai opté pour un poulailler Omlet plutôt que d’en refaireun moi-même. Ils n’ont pas passé seize ans à faire et refaire le même modèle contrairement à la plupart des modèles des autres marques que vous pouvez acheter dans le commerce : ils les ont passés à innover constamment et à tout faire pour proposer le poulailler le plus sécurisé qui soit. En poursuivant la lecture, demandez-vous si quelques recherches Google, un groupe Facebook ou un post Pinterest dans mon cas peuvent rivaliser avec seize années d’expérience de terrain à vendre des milliers de poulaillers testés et approuvés partout dans le monde. Pensez aux poules que vous allez bientôt ramener chez vous et qui vont habiter le poulailler. Risqueriez-vous leurs vies pour un projet maison réalisé en un week-end ? Si vos enfants s’entendent bien avec vos poules, pensez au traumatisme qu’ils pourraient vivre si un beau matin ils découvraient qu’un raton laveur avait transformé le poulailler en scène de crime digne d’un bon NCIS, avec une poule sans tête dans le rôle de la victime. Le prix peut paraître élevé au premier abord, mais je peux vous assurer que ça en vaut largement le coup, d’abord pour la tranquillité d’esprit, mais également pour la propreté, le déplacement du poulailler et pour un tas d’autres raisons.
  • Fabriquer son propre poulailler peut sembler, de prime abord, être une solution économique, mais je peux vous dire que la première fois que vous trouvez vos poules démembrées par un raton laveur ou déplumées et à moitié dévorées par un renard, faire des économies ci et là sera la dernière de vos préoccupations. À quoi bon pleurer la perte de vos poules si c’est pour ensuite passer plusieurs jours à vous ruiner pour retaper votre poulailler ? De plus, si un prédateur parvient à pénétrer un enclos, il auratendance à y revenir régulièrement. Ils viendront tâter le terrain et essayer à nouveau de pénétrer dans le poulailler car ils savent qu’à l’intérieur, c’est buffet à volonté. Pourquoi ne pas les en empêcher dès la première tentative pour qu’ils ne reviennent pas par la suite ?

Matériaux

  • La plupart des poulaillers qu’on trouve sur Internet ou ailleurs sont en bois, traité ou non. Souvent, le bois est traité par imprégnation en autoclaves aux sels de cuivre pour quelques années de protection supplémentaires contre Mère Nature.
  • Cependant, le bois traité ne protège pas des déjections des poules, très riches en ammoniaque. Les poules ne séparent pas urine et excréments comme nous le faisons : elles mélangent les deux pour obtenir une substance hautement corrosive pour bon nombre de matériaux. Cela accélère la décomposition des composants en bois des poulaillers faits maison. Ceci doit absolument être pris en compte car du bois qui se décompose, c’est comme du bois qui moisit : il devient extrêmement friable, et personne ne veut que les prédateurs puissent gratter dans le poulailler comme dans du sable. Le seul moyen de contourner ce problème est d’être méticuleux et de remplacer les planches de bois au moindre signe de décomposition. Vous devrez donc acheter plus de matériaux, vous passerez du temps à retirer la moisissure et à réinstaller de nouvelles planches, sans parler du stress de vos poules qui auront sûrement du mal à supportiez que vous fassiez du bricolage chez elles.
  • Sachez qu’il existe des mastics et des peintures qui peuvent être utilisés sur le bois, traité ou non, mais pour les avoir testés, ils ne font que retarder l’inévitable car ils se décomposent eux aussi. De plus, je voudrais mettre en garde contre leur usage car ils représentent un véritable danger sanitaire pour vos poules. Elles mangent tout ce qui se trouve à portée de bec, donc quand la peinture ou le mastic commencera à s’effriter, elles mangeront les petits bouts qui se détachent. Je ne suis pas vétérinaire mais je pense pouvoir affirmer qu’ingurgiter de la peinture n’est pas vraiment recommandé.
  • Les poulaillers Omlet sont en plastique ultra rigide non-poreux et sont conçus pour résister aux forces de la nature et aux poules elles-mêmes. Les excréments corrosifs des poules n’affectent pas l’état ou la durabilité du poulailler. Il restera robuste pendant des décennies sans avoir besoin d’être réparé, remplacé ou rénové.
  • Je préfère vous conseiller de ne pas vous approcher des grillages souples pour poules : toutes les semaines, j’entends quelqu’un m’expliquer qu’il avait ce genre de grillage et que ses poules ont finies exterminées par un prédateur. Ces grillages sont très bien pour contenir vos poules à un endroit mais ne protègent absolument pas des prédateurs. Les ratons laveurs peuvent passer leur pattes à travers les mailles et faire un trou dedans en moins d’une heure. Les renards et les chiens du voisinage peuvent y faire des trous avec leurs crocs. Les serpents n’ont pas le moindre effort à faire pour passer entre les mailles.
  • On trouve aussi des gens qui utilisent du grillage galvanisé. C’est ce que j’utilisais moi-même quand j’ai construit mon premier poulailler et ça marche bien, pendant un moment. Car au bout d’un certain temps, il finit par s’affaisser, et il supporte mal le poids. Il protège bien des prédateurs au début mais il n’est pas complètement sûr. S’il y a la moindre coquille dans votre installation et si vous ne
    contrôlez pas régulièrement l’état du grillage, il peut facilement s’avérer inutile et vous devrez leremplacer.
  • L’enclos des poulaillers Omlet est fait en acier soudé. Je pourrais vous en dire plus à ce sujet, mais cette image parle d’elle-même :

Un poulailler déplaçable

  • J’avais la larme à l’œil le jour où j’ai dû abandonner mon poulailler imitation grange digne de Pinterest. En effet, on a vendu notre maison, et impossible de déplacer le poulailler sans louer un transpalette et toute une équipe pour le charger dans un camion.
  • Pour mon plus grand bonheur, ce n’est plus un problème avec les poulaillers Omlet. Ils sont amovibles une fois assemblés, et on peut facilement les démonter à tel point que les miens tiennent largement à l’arrière de mon pick-up. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait quand on a quitté l’Oklahoma pour aller vivre à Austin dans le Texas.

Enclos modulaire extensible

  • Quand on fait soi-même un poulailler, il est capital (mais parfois difficile) de savoir combien de poules il abritera. Ça n’a l’air de rien dit comme ça mais il existe une « mathématique des poules » que les éleveurs connaissent bien. J’y ai été confronté très tôt, et ce à mes dépens. Ce qui n’était au départ qu’un petit élevage modeste de trois poules s’est transformé en une horde de trente et une poules qui ne cesse de grandir. Notre poulailler/grange était prévu pour cinq ou six poules. Toute extension aurait été extrêmement coûteuse et aurait nécessité de scier des parties de la structure, ce qui aurait affaibli la structure du poulailler.
  • Notre enclos Omlet a pu s’agrandir en même temps que la famille et on économise déjà pour investir dans un autre Grand Enclos et l’ajouter à la structure. Attacher des extensions prend littéralement
    dix minutes. Grâce à sa modularité, tout ce que vous avez à faire est d’attacher l’extension à l’enclos existant.

Prix

  • Mon poulailler Pinterest m’a coûté environ $1 600 (1 400 €). On peut y mettre cinq poules qui auront largement assez de place et il n’a fallu que deux ans avant que les premiers problèmes n’apparaissent (j’ai dû rapidement remplacer certains éléments et lutter contre la décomposition du bois).
  • La plupart des poulaillers que vous trouvez dans le commerce vont de 200 à 1 000 €. Cependant, la majorité sont composés de bois, au moins en partie, et ce matériau va finir par vous lâcher et vous devrez le remplacer. Vous devrez donc régulièrement y consacrer une partie de votre budget.
  • Vous pourrez trouver des poulaillers en polymère mais aucun ne permet d’avoir un enclos attaché ou de l’agrandir avec des extensions si vous vous retrouvez avec plus de poules que prévu. Au final, vous aurez dépensé bien plus qu’avec les poulaillers Omlet pour quelque chose qui n’est pas conçu pour durer éternellement et qui n’a aucune flexibilité, contrairement aux produits inventés par Omlet.

On est tranquille car on sait que tout a été pensé.

  • Comme je l’ai déjà précisé plus haut, Omlet a plus d’expérience dans le domaine que n’importe quel bricoleur amateur. Ils ont résolu tous les problèmes que peuvent avoir les poulaillers. Avoir l’esprit tranquille en achetant un produit clé en main qui tiendra pendant des décennies, protègera vos poules et s’adaptera si la famille s’agrandit n’a pas de prix, surtout si ça vous permet d’éviter les pires mésaventures.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


La recette de la pavlova

Il existe de nombreux désaccords sur l’origine de la pavlova. Cependant, nous avons mené notre propre enquête et ainsi constaté que beaucoup d’articles affirment que ce dessert a vu le jour en Nouvelle-Zélande. Il doit son nom à la ballerine russe Anna Pavlova, pour qui il fut spécialement créé lorsqu’elle visita le pays dans les années 1920 (même si l’Australie revendique aussi l’invention de cette douceur sucrée). Peu importe son créateur, contentons-nous d’être ravis que quelqu’un y ait pensé ! Jetez donc un coup d’œil ci-dessous pour découvrir notre meilleure recette de pavlova.

Ingrédients

MERINGUE

  • 6 blancs de gros œufs de poules élevées en plein air
  • 300 g de sucre en poudre
  • Une pincée de sel
PAVLOVA

  • 450 g de fraises et de framboises fraîches
  • 250 ml de double crème (difficile à trouver en France, il s’agit d’une crème à 45 % de matière grasse. Vous pouvez vous contentez de la classique crème fraîche épaisse (généralement à 30 % de matière grasse) ou bien, pour essayer de vous rapprocher du produit britannique, la mélanger avec du mascarpone.)
  • 150 ml de yaourt nature
  • 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 1 gousse de vanille ou 1 cuillère à café de pâte de vanille
  • Quelques feuilles de menthe fraîche
  • Une poignée de pastilles de chocolat blanc

Recette

  1. Préchauffez votre four à 150 °C. Mettez vos blancs d’œufs dans un saladier et montez-les au mixeur à vitesse moyenne jusqu’à ce qu’ils commencent à former de jolies pointes bien fermes.
  2. Tout en mixant, ajoutez petit à petit le sucre et le sel. Passez le mixeur à sa vitesse maximale et laissez tourner pendant 7 à 8 minutes, jusqu’à ce que la meringue soit blanche, lisse et brillante. Si elle est granuleuse, mixez un peu plus longtemps, en faisant attention à ce qu’elle ne retombe pas. Lorsque la meringue est prête, vous devez pouvoir retourner
    complètement le saladier sans qu’elle ne tombe.
  3. Recouvrez deux plaques allant au four de papier sulfurisé. Répartissez équitablement la meringue sur les deux plaques et étalez-la en un cercle de 20 cm de diamètre sur chacune d’entre elles.
  4. Mettez les deux plaques au four pendant 1 heure, jusqu’à ce que la meringue soit légèrement dorée sur le dessus et encore moelleuse au milieu.
  5. Découpez les fraises les plus grosses et laissez les plus petites entières. Mélangez-les avec les framboises. Pour une version tropicale, vous pouvez également intégrer de l’ananas ou du fruit de la passion à votre pavlova. Notre pêché mignon ? Ajouter des pastilles de chocolat blanc pour un dessert encore plus gourmand.
  6. Fouettez la crème et les œufs jusqu’à ce qu’ils forment des pointes souples et incorporez-y le yaourt. Ouvrez la gousse de vanille sur sa longueur, grattez les graines et ajoutez-les au mélange. À l’aide d’une cuillère, répartissez lamoitié du mélange sur l’un des cercles de meringue et lissez. Répartissez équitablement la moitié de vos  fruits sur la crème. Recouvrez de l’autre cercle de meringue et appuyez délicatement dessus pour souder l’ensemble.
  7. Étalez le reste de la crème sur le dessus et parsemez du reste de fruits. Vous n’avez plus qu’à ajouter quelques feuilles de menthe avant de servir ce beau dessert à vos invités ou de le couvrir pour le mettre au réfrigérateur.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Emmener son chien au travail ?

Saviez-vous que les chiens sont réputés pour booster le moral des salariés quand ils viennent au travail avec leurs maîtres et
que les employés qui côtoient un chien au bureau affichent une satisfaction professionnelle supérieure à la moyenne nationale ? La présence d’un chien sur le lieu de travail est aussi un bon moyen de réduire le stress et le simple fait de le caresser permet de faire diminuer le rythme cardiaque et la tension !

Ce vendredi 21 juin, c’est la Journée Mondiale du Chien au Travail et certains d’entre vous envisagent donc peut-être
d’emmener leur chien au bureau pour la toute première fois. Si vous avez l’accord de votre patron, consultez ci-dessous notre liste des choses à ne pas oublier pour que la venue de votre toutou se passe au mieux.


Demandez-vous si votre chien peut gérer cette situation
Tous les chiens ne sont pas capables de passer une journée au bureau ; ainsi, pour que vous profitiez tous les deux de ce moment privilégié, mieux vaut donc vous assurer au préalable qu’il puisse rester calme et silencieux
pendant 8 heures. Pensez-vous que votre chien appréciera l’expérience ou est-ce qu’il serait finalement mieux à la maison ? Le fait qu’il y ait d’autres chiens au bureau le même jour doit également être pris en considération.

Assurez-vous que vos collègues acceptent les chiens
Même si vous êtes certain que votre chien ne posera aucun problème au bureau, vos collègues peuvent en avoir peur ou y être allergiques. Il est donc préférable de les prévenir avant d’amener votre chien. Si certaines personnes
semblent hésitantes, rassurez-les en leur expliquant que votre chien restera toute la journée au pied de votre bureau et qu’elles n’auront donc pas à interagir avec lui si elles ne le souhaitent pas.

Choisissez la bonne journée

Si c’est la première fois que vous venez avec votre chien au travail, évitez les jours où vous avez des réunions ou bien où vous être trop occupé pour prendre une pause-déjeuner décente et l’emmener faire un tour. Votre toutou sera sûrement plus à l’aise si vous êtes en permanence près de lui et si le bureau est calme et silencieux.

Veillez à garder du temps pour les pauses et les promenades
Votre chien se sentira bien mieux s’il peut faire une bonne balade à midi et quelques petites sorties au cours de la journée pour faire pipi et se dégourdir les pattes. Cela sera bénéfique pour vous aussi : faire une pause et
prendre l’air aura des effets positifs à la fois sur votre moral et sur votre productivité.

Prévoyez un plan B
Bien sûr, vous connaissez votre chien par cœur. Cependant, un nouvel environnement peut déclencher des comportements que vous ne soupçonniez pas. Les aboiements, ou d’autres façons de marquer son territoire, peuvent
vite devenir gênants et agaçants. Il est donc indispensable que vous ayez une solution de secours. Apprenez aussi à détecter le moindre signe de stress chez votre chien : s’il halète ou se lèche les babines par exemple. Pourrez-vous ramener votre chien à la maison si nécessaire ? Ou bien votre bureau dispose-t-il d’une salle de réunion dans laquelle vous pourrez vous isoler avec votre chien s’il est trop bruyant ?

Apportez tout ce dont votre chien a besoin
Prenez un panier confortable dans lequel votre chien sera à l’aise et qui lui rappellera l’odeur de la maison. Placez-le dans un endroit calme et proche de vous. Si vous envisagez de venir travailler avec votre chien de manière
régulière, vous pouvez même lui acheter un panier spécial bureau. N’oubliez pas les gamelles, pour l’eau et la nourriture, et les friandises. Les jouets casse-têtes comme le Kong sont parfaits pour occuper votre chien pendant que vous passez un coup de fil ou quand vous devez être vraiment très concentré sur votre travail.

Souvenez-vous que vous êtes le seul responsable de votre chien
Vous ne voulez surtout pas vous mettre vos collègues à dos à cause de votre chien. Pour évitez cela, ne demandez à personne de s’occuper de lui à votre place, à moins que cela ne vous ait été clairement demandé. Ne partez pas
du principe que quelqu’un sortira votre chien ou le surveillera quand vous devrez aller en réunion.


Omlet est très fier d’être l’un des sponsors de Bring Your Dog to Work Day, un événement annuel qui permet de récolter des fonds pour des associations œuvrant pour le bien-être des chiens. Si vous êtes au Royaume-Uni, jetez un œil à leur site pour yparticiper et vous amuser !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


La fête d’anniversaire de votre chien

BIEN PRÉPARER UNE FÊTE D’ANNIVERSAIRE

Voici une liste de tous les préparatifs pour que la fête de votre chien soit une réussite !

  • Envoyez des invitations aux meilleurs amis de votre chien (et à leurs maîtres)
  • Prévoyez des décorations : des ballons en forme d’animaux, des guirlandes, des chapeaux pour chiens…
  • Cuisinez-leur de délicieux gâteaux
  • Faites aussi des amuse-bouches pour les tous les invités, canins comme humains
  • Prévoyez des jeux
  • Préparez une playlist de circonstance
  • Remplissez plusieurs gamelles d’eau et pensez à prendre des sacs pour ramasser les crottes

LE GÂTEAU

Il va sans dire que votre chien a droit à son gâteau d’anniversaire. Cette recette de gâteau sans céréales au beurre de cacahuète ne comporte que quatre ingrédients mais saura ravir vos amis à quatre pattes, tout comme ceux à deux jambes !

Ingrédients

1 œuf

3 cuillers à soupe de beurre de cacahuète (prenez-en un qui soit sans sucre, sans sel et sans xylitol)

1/2 pomme, râpée ou émincée

1/2 cuiller à café de levure chimique

Préparation

  1. Préchauffez le four à 175 °C
  2. Mélangez tous les ingrédients dans un saladier
  3. Beurrez un moule à muffin ou un ramequin et versez-y le mélange
  4. Mettez au four pendant 20 minutes environ
  5. Laissez refroidir quelques minutes puis démoulez le gâteau. Attendez qu’il soit à température ambiante avant de le donner à votre chien.

N’hésitez pas à l’agrémenter avec le péché mignon de votre chien : du yaourt à la grecque, du beurre de cacahuète… Vous pouvez aussi le garnir de morceaux de pomme ou avec les friandises de votre chien.

Source (en anglais) : http://www.spoonfulofsugarfree.com/2012/05/01/grain-free-peanut-butter-apple-doggy-cake/

LES BISCUITS MINUTE POUR CHIENS

Épatez vos convives avec ces délicieuses friandises maison très rapides à préparer !

Ingrédients

400 g de farine

2 œufs

80 ml d’eau

Préparation

  1. Préchauffez le four à 175 °C
  2. Mélangez les ingrédients dans un saladier et malaxez la pâte jusqu’à ce qu’elle ait une consistance bien ferme
  3. Ajoutez de l’eau si nécessaire
  4. Saupoudrez de la farine sur le plan de travail et étalez la pâte (elle doit faire 1 cm d’épaisseur tout au plus)
  5. Découpez les formes de votre choix (on a utilisé des emporte-pièces en forme d’os) et disposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson
  6. Faites-les cuire pendant 15 à 20 minutes

Vous pouvez ajouter des morceaux de pomme, de banane ou de carotte à votre pâte avant de découper des biscuits !

Source (en anglais) : https://theblondcook.com/simple-dog-biscuits/

LES JEUX

Même si votre toutou sera très heureux de courir de partout et de s’adonner à ses jeux habituels, vous pouvez aussi préparer quelques activités qui amuseront les chiens autant que leurs maîtres. Cela les occupera et évitera qu’ils n’en fassent qu’à leur tête.

ATTRAPE-FRIANDISES

Si possible, mettez les chiens les uns à côté des autres avec leurs maîtres à environ un mètre d’eux. Chacun lance dix friandises à son chien et celui qui en attrape le plus gagne.

LE MEILLEUR TOUR

Pour ce jeu, vous aurez besoin d’un arbitre qui décidera quel chien a le meilleur tour dans son sac ! Vous pouvez aussi choisir quelques ordres et voir qui arrive à faire obéir son chien le plus rapidement.

CHAISES MUSICALES

Au lieu de mettre des chaises, placez des tapis en cercle, un de moins que le nombre de chiens. Mettez de la musique, tenez vos chiens en laisse et faites le tour des tapis. Quand elle s’arrête, vous devez amener votre chien sur un tapis et le faire s’asseoir correctement. L’équipe sans tapis est éliminée. Retirez ensuite un tapis et recommencez avec les chiens restants jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus qu’un !

RAPPORTER

Mieux vaut prévoir de grands espaces pour ce jeu. Les maîtres se tiennent avec leur chien et jettent un jouet tous en même temps. Le premier chien à revenir avec le jouet gagne.

CASSE-TÊTE

Faites une croix au cutter dans des balles de tennis et mettez une friandise dedans. Donnez-en une à chaque chien. Le premier qui réussit à sortir la friandise de la balle remporte la victoire !

LES SOUVENIRS

Vous pouvez offrir à vos invités des petits cadeaux pour les remercier d’être venus et pour qu’ils aient un souvenir de cette journée inoubliable ! Voici quelques idées de cadeaux qui feront plaisir aux amis de votre chien…

  • Un petit sachet de vos biscuits faits-maison
  • Un jouet
  • Des balles de tennis
  • Des friandises
  • Un ballon
  • Un nœud-papillon pour chiens
  • Un frisbee
  • Un os

LA PLAYLIST

Pour une fête réussie, n’oubliez pas de faire une playlist qui plaira à vos invités. Pensez évidemment à y glisser l’incontournable « Who let the dogs out » mais aussi des musiques de relaxation pour chiens. Jetez un œil à notre playlist pour chiens Spotify ici :

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Adopter des cochons d’Inde : quelques conseils pour l’adoption de cochons d’Inde.

Les cochons d’Inde sont des animaux de compagnie amusants et quelque peu excentriques qui peuvent séduire des personnes de tout âge. Malgré leur petite taille, ils ont chacun leur propre personnalité et leur caractère bien à eux. Si vous adoptez des cochons d’Inde, vous serez vite récompensé avec de longues conversations sous forme de couinements, des petits coups de nez affectifs et des heures de divertissements à les regarder dévorer le foin et les légumes comme si la fin du monde approchait. Si vous en possédez déjà, alors vous savez à quel point ces animaux sont amusants et comme il est facile de s’en occuper.

Si vous voulez adopter des cochons d’Inde, vous trouverez ici une check-list de tout ce qu’il vous faudra pour que vos nouveaux compagnons soient heureux et en bonne santé !

1 – Un toit sûr et au sec

Vos cochons d’Inde auront besoin d’un clapier, même si vous prévoyez de les garder en intérieur. Vous pouvez opter pour un modèle novateur comme notre clapier Eglu Go ou pour un clapier traditionnel en bois, mais sachez que le choix du clapier et de l’endroit où vous allez le mettre ne doivent pas être pris à la légère.


Il est capital d’offrir à vos cochons d’Inde un clapier digne de ce nom – c’est important pour leur bien-être. Le clapier sera leur maison dans votre maison et ils y passeront la plus grande partie de leurs journées. Un bon clapier doit leur offrir un environnement sécurisé dans lequel ils pourront socialiser, dormir et se dépenser. Il doit également vous durer plusieurs années, surtout si vous investissez dans un modèle robuste. Le clapier pour cochons d’Inde Eglu Go est élégant et simple à utiliser, ce qui en fait un très bon choix pour abriter vos nouveaux rongeurs. Il peut accueillir deux ou trois cochons d’Inde qui seront très contents d’avoir une si belle demeure. Il a été conçu pour leur permettre d’exprimer leurs instincts naturels en leur offrant un environnement dans lequel ils se sentiront chez eux.

2 – De l’espace pour jouer et gambader

Les cochons d’Inde adorent avoir un terrain de jeu pou faire de l’exercice : ils devront passer du temps en dehors de leur clapier tous les jours. Si votre clapier est équipé d’un enclos, comme celui du clapier Eglu Go, vous pouvez simplement ouvrir la porte de l’enclos quand vous leur donner à manger le matin. Si votre clapier n’a pas d’enclos intégré, vous devrez leur permettre de se dégourdir les pattes en les mettant dans un enclos séparé. Si cet enclos est à l’extérieur, et si le temps le permet, vos cochons d’Inde seront très contents si vous les mettez dedans les matins pour les rentrer le soir. Profitez-en toujours pour leur faire un câlin !

Vous pouvez améliorer leur cadre de vie en leur installant des tunnels pour relier enclos et clapiers entre eux. Un tel ajout fera appel à leur instinct : à l’état sauvage, ils se méfient des espaces à ciel ouvert, préférant se cacher sous un buisson ou dans un tunnel quand ils sentent qu’un danger approche.

Le Tunnel Zippi est un système de tunnels modulaire qui a été conçu dans ce but – ajouter un nouvel élément à leur lieu de vie tout en satisfaisant leur instinct, le tout pour leur plus grand bonheur et pour celui de leur propriétaire. Le tunnel Zippi pour cochons d’Inde permet de relier entre elles les différentes parties de leur habitat. Les connecteurs permettent de fixer le tunnel à n’importe quel clapier, que ce soit le clapier Eglu Go, un clapier traditionnel en bois ou un que vous avez bricolé vous-même. Il se fixe très facilement aux enclos et parcs Zippi et au grand enclos Omlet.

3 – À boire et à manger

Les cochons d’Inde doivent être nourris deux fois par jour, ce qui implique de remplir leur gamelle et leur râtelier quand ils sont vides et de leur donner des fruits et des légumes. Assurez-vous aussi qu’ils aient tout le temps de l’eau fraîche.

Les cochons d’Inde mangent tout et n’importe quoi ! Ils peuvent manger une grande variété de plantes : le gazon, les pissenlits, les plantains, les morgelines, le chardons-Marie… S’ils n’ont pas accès à un tel garde-manger, vous pouvez toujours leur donner des fruits, des légumes ou des plantes. Le plus important est de bien varier leur nourriture quand ils sont jeunes car avec l’âge ils peuvent devenir réticents à l’idée d’essayer de nouvelles saveurs. Attention toutefois à ne jamais leur donner des épluchures de pomme de terre.

Le foin fait également partie des aliments incontournables de leur régime alimentaire. Ne leur donnez que du foin haut de gamme, qui ne soit ni poussiéreux ni moisi. Si vous avez de la place pour le stocker, l’idéal est d’acheter directement un ballot dans une ferme pour avoir du foin originellement destiné aux chevaux. En plus de le manger, ils vont s’en servir pour se faire un matelas et dormir au chaud. N’utilisez pas de la paille, elle n’a aucune valeur nutritionnelle et elle est dangereuse pour les cochons d’Inde : ils se blessent souvent à l’œil en tentant de creuser dedans.

4 – La vitamine C

Comme les humains, les cochons d’Inde ont besoin d’un apport quotidien en vitamine C. Un régime équilibré avec fruits et légumes permet de combler cette carence. De nos jours, la plupart des mélanges de nourriture sèche pour cochons d’Inde en contiennent. Les carottes et les brocolis sont d’excellentes sources de vitamine C.

5 – Et enfin…….. Une routine !

Les cochons d’Inde s’habituent vite à une routine : ils vous accueilleront en couinant de joie quand vous ouvrirez la porte. Il est capital de jeter un œil à vos cochons d’Inde au moins deux fois par jour, matin et soir. Ceci dit, ils adorent la compagnie des humains, donc plus vous passez de temps avec eux, plus ils seront heureux !

Pour plus d’informations sur les cochons d’Inde, consultez notre guide en cliquant ici.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Avoir des poules et un superbe jardin

Les beaux jours arrivent, le soleil brille de mille feux, le jardin fleurit, les abeilles butinent, les légumes sortent de terre, les framboises sont mûres et ne demandent qu’à être ramassées, une légère brise rafraîchissante fait chanter le feuillage touffu des arbres et transporte avec elle quelque chose de très particulier…

Cot, cot.

Avant, tout le monde connaissait ce bruit qui émanait de leur propre jardin.

Cot.

Maintenant, la plupart des gens l’ont entendu à la télé, dans les histoires pour enfants ou dans les fermes pédagogiques.

Cot, cot.

En cette période, ce cot cot est le son le plus réconfortant qui soit : il apporte la petite touche de perfection à cette magnifique journée. C’est le son des poulettes qui occupent le fond de votre jardin, qui gloussent de bonheur et qui continuent à vous apporter des œufs frais tous les jours.

Est-ce trop beau pour être vrai ? Un magnifique jardin, des fleurs, des fruits, des légumes, des framboises qui n’ont pas été totalement dévorées par les poules ? Est-ce vraiment possible ?

Hé ben oui ! Et nous allons vous montrer comment réaliser ce rêve : avoir des poules ET un superbe jardin.

Une telle entreprise peut demander un certain nombres de préparatifs, mais vous et vos poules allez profiter d’un jardin très beau et bien entretenu.

Poules en liberté ou poules en enclos

Le meilleur moyen de garder votre jardin en parfait état est de mettre vos poules dans un enclos. Si vous en avez un assez grand, vous pouvez les laisser évoluer dedans pour qu’elles n’atteignent jamais votre potager.

Malheureusement, la forme ou la taille du jardin ne permet pas toujours d’opter pour cette solution. Vous pouvez à ce moment-là les laisser dans un petit enclos pendant la journée et les laisser se promener à l’extérieur quand vous rentrez chez vous.

Taille du jardin

Il est très important de prendre en considération l’espace vous pouvez leur attribuer. Cela va vous permettre de voir combien de poules vous pouvez adopter sans qu’elle ne ravagent tout votre jardin.

Plus elles auront d’espace, moins elles le saccageront – en effet, au lieu de gratter l’herbe toujours au même endroit, elles pourront chercher de la nourriture à des endroits différents. Elles vous débarrasseront des limaces, des escargots et des chenilles sur une plus grande surface : cela permettra davantage d’entretenir votre pelouse que de la détruire.

Si vous leur laissez environ 20 m2 par poule, elles ne devraient pas trop abîmer votre terrain.

Les races de poules

La race des poules est également un facteur déterminant.

Les hybrides sont souvent les plus destructrices car elles ont besoin d’un apport énergétique permanent pour pondre leur œuf quotidien (ou presque) : elles vont constamment chercher quelque chose à manger. Elles sont toutefois peu vulnérables et font d’excellentes poules pour débuter, mais les poules pures races sont préférables si vous voulez que votre jardin reste impeccable.

Prenez en compte ce que vous attendez de vos poules. Si vous en voulez pour leurs œufs, les bantams sont des poules dociles et calmes qui s’adaptent bien aux jardins. Leur petite taille les empêche de faire trop de dégâts. Les seramas, les poules cochin et les bantams de Pékin sont également des races très dociles qui savent prendre soin de la pelouse. Leurs œufs sont généralement petits : comptez 2 à 3 œufs pour un œufs de taille moyenne.

Si vous préférez avoir des œufs plus grands, vous pouvez opter pour des bantams orpingtons. Ces poules touffues sont de parfaits animaux domestiques : elles sont très calmes et ne volent pas. Vu la grande taille des orpingtons, les bantams orpingtons ont une taille plutôt moyenne, tout comme leurs œufs. Ces poules sont très appréciées des éleveurs et la couleur de leur plumage varie.

Protéger le potager et les fleurs

L’idéal est d’avoir une serre faite-maison recouverte de plastique ou d’un simple grillage. Cela vous permettra de protéger vos plantes de vos poules.

Si ce n’est pas possible, vous pouvez installer des parterres surélevés. La plupart des poules n’aiment pas chercher de la nourriture plus haut que leur bec : elles s’attaquent rarement aux plantes en hauteur, ce qui permet à ces dernières de s’épanouir pleinement. C’est un bon moyen de profiter au mieux de votre jardin et du jardinage.

Si aucune de ces solutions n’est envisageable pour vous, vous pouvez opter pour un grillage amovible pour permettre à vos poules de se balader librement sans qu’elles ne cherchent à vous épater avec leur incroyable talent de paysagiste. Le Filet à poules d’Omlet est parfait pour protéger une partie de votre terrain. Il se confond facilement dans n’importe quel jardin et existe en rouleau de 12, 21, 32 ou 42 mètres. Ce filet déplaçable s’installe très facilement et possède de nombreux avantages : il ne s’emmêle pas, ses piquets sont ajustables et les badges réfléchissants vous permettent de le voir de nuit.

Ce filet flexible est livré avec une porte incrustée avec un tout nouveau système d’attache qui est à la fois plus résistant et plus simple à utiliser. Vous pouvez aussi régler la taille de la porte en fonction de vos préférences. Cette porte peut se mettre n’importe où le long du filet.

Avec une hauteur de 1,25 m (soit plus que la moyenne des grillages classiques), vous pouvez être sûr que même la plus déterminée des poules ne s’échappera pas ! Les piquets du filet sont déplaçables sur le filet pour uns sécurité maximale.

Faites-leur un « spa pour poules »

Les poules aiment bien gratter le sol sec sous les buissons pour pouvoir prendre un bain de sable à l’ombre. Aidez-les à trouver un endroit pour le faire ou plantez un arbuste pour elles (sans danger pour les poules bien entendu). Cela peut également détourner leur attention de vos autres plantes. Les bains de sable permettent aux poules de se détendre, d’être de bonne humeur et de prendre soin de leur plumage.

Gardez un œil vos poules

Les meilleurs moments (et aussi les plus sûrs) pour que vos poules se promènent en liberté sont ceux où vous pouvez les surveiller. Cela vous permet d’intervenir si elles sèment la pagaille, par exemple en jetant une poignée de maïs le plus loin possible de votre potager ou de vos fleurs. Mes poules sont très vives et sont du genre à se jeter sur la nourriture dans une cacophonie ahurissante. En général, une telle technique les occupe pendant au moins une demi-heure.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Les premiers jours avec mon chiot

Beaucoup de familles rêvent d’avoir un chiot, mais cette décision ne peut jamais être prise à la légère. Un chiot peut avoir de lourdes conséquences sur votre rythme de vie qu’il vous faudra anticiper. Si vous avez décidé d’adopter un chiot, prenez le temps de lire nos six conseils sur le sujet afin de pouvoir l’accueillir dans les meilleures conditions !

 

1 – Prenez des vacances

 

Faites en sorte d’être chez vous les jours qui suivent l’adoption du chiot. Cela vous permettra de poser de bonnes bases en faisant connaissance d’entrée de jeu. Vous devrez être à sa disposition les premiers jours (et les premières nuits)…

 

2 – Commencez par le jardin

 

Faitez-lui découvrir le jardin en premier pour qu’il puisse gambader librement. En effet, les chiots débordent d’énergie et peuvent être rapidement surexcités, donc mieux vaut leur laisser de l’espace dans leur nouvel environnement pour qu’ils puissent s’exprimer sans contrainte.

 

3 – Interagissez avec eux

 

Donnez-lui des jouets pour chiens et jouez avec lui pour qu’il se sente à son aise avec vous dès le début. Cela lui donnera confiance en vous car il associera votre présence à des moments de jeu.

 

4 – Choisissez bien sa nourriture

 

Demandez à l’ancien propriétaire du chien (particulier, éleveur, employé du refuge…) de vous fournir un maximum d’informations sur son régime alimentaire pour lui donner la meilleure alimentation possible sans perturber ses habitudes. Si vous voulez changer son régime, faites-le progressivement pour ne pas perturber son estomac, encore très sensible à son âge.

 

5 – Prenez-lui un enclos ou une cage

 

Malheureusement, les chiots ne savent pas reconnaître tous les dangers. Ils peuvent par exemple mâcher des prises électriques ou tout autre objet dangereux. Mieux vaut réduire leur aire de jeux quand vous ne pouvez pas les surveiller, que ce soit avec un enclos ou avec une cage/niche (pendant une courte période seulement!). Quand vous le mettez dans un espace restreint, n’oubliez pas de laisser des jouets à sa disposition (évitez les jouets trop rigides) pour qu’il ne s’ennuie pas, ainsi qu’une couverture ou un panier pour le confort.

 

 

6 – Utilisez un tapis d’éducation

 

Pour éviter les éventuels accidents, mieux vaut utiliser un tapis d’éducation. Si vous utilisez une cage, nous vous recommandons de le laisser aller dehors dès qu’il en sort car il voudra certainement faire ses besoins.

 

 

 

En plus de ces quelques conseils très pratiques, nous avons sollicitez James, le directeur général d’Omlet, pour qu’il nous relate ses premiers jours avec Pip, son nouveau chiot…

 

  • James, est-ce que tu peux te présenter rapidement et nous parler de ta passion pour les chiens ?

 

J’ai toujours adoré les chats mais ma femme et mes enfants ont un amour inconditionnel pour les chiens. J’étais un peu anxieux à mes débuts, mais maintenant je suis totalement converti. J’adore promener ma chienne etpasser du temps à l’éduquer. Les promenades et ce nouveau centre d’intérêt qu’est le monde canin m’ont également permis de rencontrer beaucoup de gens.

 

  • Qu’est-ce qui t’as fait opter pour un chiot au lieu d’un chien adulte ?

 

Nos enfants sont très jeunes (4 et 6 ans). On voulait un chien mais surtout il fallait que lui et les enfants soient à l’aise les uns avec les autres. Il nous semblait préférable que notre chien grandisse entouré par nos enfants.

 

 

  • Peux-tu nous parler de ta première journée avec ton chiot ?

    James et Pip

 

C’était un peu comme avoir un nouveau-né. C’est merveilleux mais en même temps très stressant car on veut tout faire comme il faut pour qu’elle se sente à l’aise et qu’elle soit heureuse. Les premiers jours, elle a passé beaucoup de temps en boule à mes pieds ou sur mes genoux. J’ai dormi dans le salon les premiers jours pour la faire sortir la nuit pour qu’elle fasse ses besoins dehors pendant son éducation.

 

  • Qu’est-ce qui a été le plus difficile au début ?

 

S’assurer que l’éducation se passe bien et d’avoir les bons gestes pour l’encourager à être un chien calme et sociable.

 

  • Est-ce que tu lui as pris une cage ?

 

Oui. On a opté, sans surprise, pour une cage Omlet Fido Classic. Elle la trouve très confortable et se sent en sécurité à l’intérieur. C’est très pratique quand on va chez des amis ou qu’on part en vacances : on embarque toute sa maison avec nous ! On lui a mis un tapis dans le salon et la cage dans la cuisine. Elle préfère passer son temps à dormir dans la cage pendant la journée.

  • Si tu devais renouveler l’expérience, qu’est-ce que tu ferais différemment ?

 

Je choisirai un moment plus opportun car j’ai eu beaucoup de travail dans le mois qui a suivi l’adoption, notamment à cause de nombreux déplacements. J’ai déjà loupé une partie de sa vie de chiot !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Découvrez les produits Omlet sur la Foire agricole d’Ettelbruck (Luxembourg) les 5, 6 et 7 Juillet 2019

Rencontrez Omlet à la Foire Agricole d’Ettelbruck

 

Omlet.fr a l’immense plaisir et l’honneur de vous annoncer sa deuxième participation de suite à la Foire Agricole d’Ettelbruck au Luxembourg se déroulant du vendredi 5 juillet au dimanche 7 juillet 2019.

Sur notre stand extérieur situé en face de l’arène Western riding, au même emplacement que l’année dernière (voir plan ci-dessous) vous aurez la chance de rencontrer nos équipes et de découvrir de nombreux produits Omlet parmi lesquels le Grand Poulailler Eglu Cube, le Poulailler Eglu Go Up, le Poulailler Eglu Go, le Filet à poules, le Clapier d’extérieur Eglu Go, la Porte Automatique, le Grand Enclos Pour Animaux et bien plus encore !

Contactez-nous pour recevoir vos invitations gratuites sur cette page

Informations utiles :

Horaire d’ouverture : La foire a lieu du vendredi 5 au dimanche 7 juillet 2019 de 9.00 à 19.00 h

Tarif d’entrée : Prix plein : 8 EUR / Tarif réduit* pour familles : 6 EUR par adulte – gratuit pour les enfants moins de 16 ans / Tarif réduit* transport public : 6 EUR (sous réserve de présentation d’un ticket de transport public du jour même) / Enfants moins de 16 ans accompagnés d’un adulte : gratuit

Accès : Plus d’infos

Où se situe le stand Omlet ? : Notre stand extérieur situé en face de l’arène Western riding, sera au même emplacement que l’année dernière (voir plan ci-dessous)

Site internet de la Foire Agricole d’Ettelbruck : ici

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question concernant notre participation en cliquant ici

Au plaisir de vous rencontrer sur notre stand !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


À prendre en compte avant d’adopter un chat

Vous envisagez d’adopter un chaton ou un chat dans un refuge ? C’est une très bonne idée mais, avant toute chose, il est important de vous assurer d’être entièrement prêt à offrir à cet animal tout ce dont il a besoin. De trop nombreux chats se retrouvent placés dans des refuges (que ce soit  pour la première ou la sixième fois) parce que leurs propriétaires ont changé d’avis. Cette situation est extrêmement stressante pour le chat et peut être difficile à gérer pour les refuges déjà surchargés. Posez-vous les questions ci-dessous pour être sûr que vous et votre maison êtes bien prêts à accueillir un nouvel arrivant.

Est-il préférable d’acheter un chat ou de l’adopter auprès d’un refuge ?

Avant de dépenser une petite fortune chez un éleveur, allez faire un tour dans les refuges : vous y trouverez des milliers de minous, de tout âge et toute race, qui attendent de trouver un foyer chat-leureux.

Nous ne pouvons que vous encourager à vous rendre dans les refuges de votre région avant de prendre une décision. De prime abord, les chats qui y sont hébergés peuvent avoir l’air timides (ils ont parfois vécu des situations difficiles) mais, dès qu’ils trouvent un foyer rassurant et qu’ils créent un lien avec leur nouveau propriétaire, la plupart se remettent très vite et leur caractère change radicalement.

Est-ce que ma maison, mon jardin et mon quartier sont suffisamment sécurisés pour un chat ?

Pensez à la localisation de votre maison. Certains refuges refusent l’adoption aux personnes qui vivent près d’une route très fréquentée (et ils ont raison!) Des chats un peu agités peuvent se mettre facilement en danger sur la route et risquent de se blesser. Assurez-vous également que votre maison offre un espace extérieur adapté et sécurisé. Si ce n’est pas le cas, disposez-vous d’un enclos protégé dans lequel un chat pourrait jouer et se dépenser, comme le Grand enclos pour chats ?

Si vous vivez en appartement, tout n’est pas perdu : vous pouvez toujours adopter un chat heureux en intérieur. Vous pouvez aussi lui construire un espace extérieur sécurisé grâce à l’Enclos de balcon pour chats. Votre chat pourra ainsi prendre l’air et s’amuser dehors sans risquer de se blesser ou de s’échapper.

Votre logement abrite-t-il déjà d’autres animaux qui pourraient mal réagir à l’arrivée d’un compagnon félin ? N’adoptez un chat que si vous êtes sûr qu’il s’entendra bien avec vos autres animaux et vos enfants et, de la même manière, assurez-vous que les animaux qui vivent déjà chez vous sont prêts à accueillir ce nouveau membre à quatre pattes.

Suis-je en mesure d’offrir à un chat un espace sécurisé dans lequel il se sentira à l’aise ?

Il est extrêmement important que les chats adoptés en refuge disposent d’un espace où se cacher quand ils se sentent nerveux ou apeurés. Votre maison propose-t-elle suffisamment de petites cachettes pour que votre chat s’isole quand il est dépassé par ses émotions ?

Disposez-vous d’une petite maison confortable dans laquelle votre animal pourra se reposer et dormir en toute tranquillité et en toute sécurité ? La Niche cosy pour chats Maya Nook est le terrier idéal pour les chats nerveux : grâce à ses rideaux, ils pourront se lover dans un endroit complètement isolé du reste de la maisonnée. Découvrez les bienfaits de la Maya Nook sur les chats adoptés en refuge en cliquant ici.

Suis-je vraiment prêt à apporter à un chat de refuge tout le soutien dont il a besoin?

Après sa sortie du refuge, votre chat va se transformer et cela vous remplira de joie. Cependant, vous devrez faire preuve de patience et donner de l’attention à votre chat pour qu’il se sente vraiment comme chez lui dans sa nouvelle maison.

Si vous travaillez toute la journée, il peut être judicieux de prendre quelques jours de congés, le temps que votre chat s’habitue à son nouvel environnement, à sa litière et à son quartier. Si vous avez des enfants, apprenez-leur à être doux et calmes avec votre nouveau chat.

La plupart des chats qui sortent des refuges sont en bonne santé mais il peut arriver que votre chat ait besoin de médicaments ou d’un suivi vétérinaire. Dans ce genre de situation, vous devez pouvoir assumer le coût des traitements et accorder le temps et l’énergie nécessaire à la poursuite des soins.

De quoi ai-je besoin pour que l’arrivée de mon chat se passe au mieux ?

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Les bienfaits de la Maya Nook pour les chats adoptés en refuge

La majorité des chats qui attendent dans les centres d’accueil que quelqu’un vienne s’occuper d’eux ont déjà eu la vie dure. Certains ont été maltraités, d’autres abandonnés ou perdus, sans parler des blessés… Ils peuvent avoir de bonnes raisons de ne pas apprécier les humains, ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas leur donner une chance.

Quand il était à la SPA, mon chat passait son temps à se terrer dans son coin, sans jamais vouloir jouer ni avec les autres chats ni avec les humains. Résultat : quand je l’ai adopté, il était dépressif et en surpoids. Il y a passé quatre mois sans que personne ne prête attention à lui. À cause du stress, sa fourrure faisait de grosses touffes, mais quand je l’ai caressé il a eu un petit ronronnement timide. Je l’ai immédiatement adopté.

En le ramenant chez moi, j’ai ouvert la porte de sa caisse mais il est resté dedans pendant quelques heures. Quand il a finit par en sortir, c’était pour se réfugier sous la table de la cuisine, se cachant du mieux qu’il pouvait.

Pendant les premières semaines, il passait son temps à se cacher sous le lit, sous le canapé, dans des boites, dans les piles de linge ou sous la couverture. Il a fallu un certain temps pour qu’il se décide à s’installer sur le canapé, et là encore, il y restait jusqu’à ce qu’un léger mouvement ou un bruit à peine audible ne le terrifie et le fasse décamper plus vite que l’éclair.

Ça devenait évident qu’il allait mettre du temps à se sentir à son aise, il fallait donc que j’arrive à prendre du recul sur la situation. J’avais déjà remarqué qu’il aimait les espaces clos car ils lui donnaient l’impression d’être hors d’atteinte et en sécurité. J’ai donc commencé à imaginer le type de lit qui correspondrait le mieux à sa personnalité.

La Maya Nook est une niche douillette pour chats avec des rideaux. Oui, des rideaux, vous ne rêvez pas. Mais avant que vous ne me reprochiez de faire de l’anthropomorphisme, laissez-moi vous en dire plus. Les rideaux, en plus de rendre la Maya Nook très élégante, permettent d’en faire une petite « chambre » bien close dans laquelle les chats peuvent se reposer en toute sérénité. En mettant leur lit dans un espace fermé comme la Maya Nook, vous offrez à vos chats un coin tranquille bien à eux loin des perturbations quotidiennes. Si vous fermez complètement les rideaux, ils ne pourront ni voir à l’extérieur ni être vus, ce qui les réconfortera.

Quand mon chat a découvert la Maya Nook, il lui a fallut un peu de temps (mais pas trop) pour s’y habituer. Plutôt que de le forcer à aller dedans, je l’ai laissé seul avec la niche, rideaux ouverts, pour qu’il puisse s’en approcher de lui-même afin d’éviter toute connotation négative. Il a d’abord reniflé les alentours, allant et venant à l’intérieur de temps en temps. La première fois qu’il s’est installé dedans, j’en ai profité pour fermer les rideaux pendant 30 secondes puis je les ai rouverts. J’ai fait ça plusieurs fois pour qu’il s’habitue aux deux situations.

Quand il passait son temps sous le lit ou sous le canapé, il était tout le temps en alerte, incapable de se détendre. Maintenant qu’il se repose tranquillement dans sa Maya Nook, j’ai l’impression qu’il dort mieux et qu’il est capable d’oublier ce qui se passe derrière les rideaux quand il est dedans.

Le fait d’avoir un coin au calme et de mieux dormir lui a permis de s’accommoder plus facilement à sa nouvelle maison. Il est plus reposé, il passe davantage de temps en dehors de son lit et avec nous… Rien à voir avec le chat qui passait sa vie terré sous notre lit ! Il commence à montrer une volonté timide de s’amuser. Quand on a de la visite, il a encore peur mais ça lui arrive de braver tous les dangers et de montrer le bout de son nez. Il sait qu’il peut se précipiter dans sa Nook si la situation devient insoutenable.

Je pense que cette niche va aussi être très pratique pour des événements comme les feux d’artifice ou la nuit du nouvel an. Elle atténue les sons et les rideaux permettent également de bloquer la lumière qui passe par la fenêtre.

La Maya Nook fait vraiment office de meuble : vous pouvez mettre ce que vous voulez dessus. C’est un bon endroit pour nourrir mon chat et pour y mettre son eau, ça me permet de tout regrouper dans son « périmètre de sécurité ». La Maya Nook peut aussi être équipée d’un placard très pratique pour ranger la nourriture ou les jouets de votre chat.

C’est très gratifiant d’adopter un chat secouru dans une SPA et je suis très contente que la timidité de Smudge (c’est son petit nom) ne m’ait pas découragée. Si vous prévoyez d’adopter un chat ou si vous en avez adopté un qui se sent toujours anxieux une fois chez vous, je vous recommande vivement de lui offrir un petit coin à lui comme la Maya Nook pour qu’il puisse se sentir en sécurité dans son espace à lui. Ça peut transformer sa personnalité !

Regardez le vidéo de présentation

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Le langage corporel du hamster

Les hamsters sont d’excellents animaux domestiques, car en plus d’être drôles et mignons, il est plutôt facile de s’en occuper. Leur passion pour les câlins a grandement contribué à leur démocratisation dans le monde entier. Ils font le bonheur de leur propriétaire, mais comment savoir s’ils sont eux-mêmes heureux ? Comme tous les animaux, ils sont capables de communiquer entre eux, mais également avec leur propriétaire. Comme nous, ils peuvent utiliser le langage corporel pour exprimer des émotions telles que la joie, la peur, la curiosité, l’étonnement, la colère et bien d’autres.

 

Votre hamster s’étire et baille : la plupart du temps, les bâillements des hamsters indiquent qu’ils se sentent à leur aise : il ne s’agit que rarement d’un signe de fatigue. S’il s’étire en bâillant, c’est qu’il est vraiment très décontracté !

Votre hamster reste immobile : il peut arriver que votre hamster reste dans la même position sans bouger, parfois pendant plusieurs minutes. Ses oreilles sont dressées et il se raidit totalement. Ce comportement peut s’expliquer de plusieurs façons : il peut être surpris et/ou apeuré, tout comme il peut vouloir tendre l’oreille pour guetter un bruit qui l’inquiète.

Votre hamster s’assoie sur ses pattes arrière, les oreilles vers l’avant : quelque chose attire son attention ! Il se met sur ses pattes arrières pour mieux voir et mieux écouter ce qui se passe autour de lui.

Votre hamster fait sa toilette : les hamsters consacrent beaucoup de temps à cette activité. Quand il se lave les pattes et la fourrure, c’est signe qu’il est heureux et qu’il se sent en sécurité.

Votre hamster mord ses barreaux : si c’est le cas du vôtre, vous devrez faire en sorte d’améliorer son cadre de vie. Un tel comportement peut être signe d’ennui, de manque d’espace ou d’une excroissance dentaire.

Votre hamster mord : les hamsters peuvent mordre quand ils sont anxieux, désorientés ou quand ils ont peur. Si le vôtre vous mord, ce n’est certainement pas sans raison. Peut-être qu’il a mal ou qu’il ne sait pas comment réagir à votre présence. Ne vous énervez jamais sur lui, essayez plutôt de comprendre pourquoi il se comporte ainsi.

Votre hamster replie ses oreilles en arrière et plisse des yeux : il vient juste de se réveiller. Évitez de le sortir de la cage tant qu’il est encore dans les vapes.

Mon hamster court de partout : les hamsters sont des coureurs-nés. À l’état sauvage, ils peuvent courir 8 km en une nuit ! Il est donc important que les hamsters domestiques puissent gambader de temps en temps, d’où l’omniprésence des roues dans les cages à hamster. Toutefois, l’hyperactivité et les comportements répétés peuvent être des signes de stress. Un hamster anxieux se déplacera en permanence, courra de manière effrénée sur sa roue, essayera de grimper à ses barreaux et sera plus alerte que d’habitude.

 

Chaque hamster a sa personnalité. En passant du temps à regarder le vôtre, vous finirez par bien cerner ses habitudes et son caractère. C’est comme ça que vous serez en mesure de voir s’il va bien ou s’il n’est pas dans son assiette. Connaître le langage corporel de votre hamster vous permet d’être davantage en accord avec ses besoins, ce qui peut s’avérer crucial pour sa santé et son bien-être. Si vous voulez des informations ou des conseils, jetez un œil à notre guide très complet sur les hamsters en bas de cette page.

Sources : Guide d’Omlet sur les hamster, Hamsters as PetsCaring Pets, Pet Central

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised


Sondage : dormir avec son chat ?

Le tout dernier sondage Omlet a montré que plus de 80 % des propriétaires de chats étaient dérangés dans leur sommeil par leur ami félin.

Les propriétaires de chats travaillant chez Omlet ont longuement discuté des différentes astuces qu’ils mettent en place pour essayer de passer une bonne nuit quand leur chat décide de faire la java, mais aussi de l’impact que cela a sur leur niveau d’énergie le lendemain. Ils en sont venus à une question simple : est-il normal, voire raisonnable, de laisser son chat dormir dans son lit ?

Cédons-nous trop facilement en voyant notre chat s’installer confortablement dans notre lit ? Sommes-nous devenus les esclaves de nos animaux, quitte à privilégier leur sommeil et à sacrifier le nôtre ?

Pour répondre à ces interrogations, nous avons décidé de mener l’enquête en nous intéressant au sommeil des chats et à l’impact de leurs habitudes nocturnes sur leurs propriétaires. Sur les 900 personnes sondées, plus de la moitié (56%) ont déclaré laisser leur chat dormir avec elles la nuit. 40 % l’ont même autorisé à le faire dès son premier jour à la maison ! 71 % des personnes interrogées confessent avoir cédé un mois après l’adoption de leur minou.

Un chiffre impressionnant : 84 % des personnes qui dorment avec leur chat admettent qu’il perturbe leur sommeil ! Et forcément, 1 propriétaire sur 5 est parfois fâché contre son chat parce qu’il lui a fait passer une mauvaise nuit. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le partage du lit ne pourrait-il pas avoir des effets négatifs sur la relation entre un chat et son propriétaire ?

Nous avons demandé aux personnes sondées de nous expliquer précisément la manière dont leur chat les dérangeait la nuit. Parmi les réponses les plus courantes : mon chat se couche trop près de moi, il ronronne, il ronfle, il fait sa toilette… Mais les chats savent se montrer inventifs : nous avons constitué ici notre top 10 des dix façons les plus innovantes qu’ils ont d’embêter leur propriétaire pendant la nuit.

  1. Il chasse une souris dans la chambre.
  2. Il piétine mon visage.
  3. Il me mord les orteils.
  4. Il est pris d’un quart d’heure de folie à 3 h du matin.
  5. Il me bave dessus.
  6. Il crache des boules de poils.
  7. Il essaye de me réveiller pour avoir son petit-déjeuner ou juste une friandise.
  8. Il renverse le contenu des étagères.
  9. Il me lèche les paupières.
  10. Il fait un cauchemar.

1/3 des propriétaires de chats affirment devoir changer leurs draps plus souvent depuis que leur animal passe la nuit dans leur lit. En revanche, peu nombreuses (12,2%) sont les personnes qui considèrent qu’il est sale de laisser son chat dormir dans son lit.

L’École Vétérinaire de l’Université Cornell, aux États-Unis, a démontré que les chats véhiculaient des parasites – comme les puces ou les vers – qui pouvaient être dangereux pour les humains s’ils n’étaient pas traités. Les puces peuvent par exemple sauter par inadvertance dans votre bouche et vous donner un joli ver solitaire. Berk !

37% des propriétaires de chats ont ainsi décidé de fermer la porte de leur chambre et de ne pas laisser leur animal dormir dans le lit pour pouvoir passer de bonnes nuits.

1 personne sur 4 aimerait que son chat dorme dans son propre lit ? Ce qui nous amène à une question : pourquoi n’est-ce pas le cas ?

Peut-être se sent-il si proche de son propriétaire qu’il lui est difficile d’être loin de lui ? Ou peut-être que ledit propriétaire n’a tout simplement jamais trouvé de lit qui pourrait remplacer le confort d’un king size et d’une couette moelleuse et qui serait à la hauteur de son royal matou ?

La Niche cosy pour chats Maya Nook offre à votre animal un espace rien qu’à lui, équipé d’un lit confortable, de rideaux et d’un placard de rangement. Il pourra dormir paisiblement dans cet endroit chaleureux, calme et confiné et ne viendra plus vous déranger.

Reprenant les lignes épurées d’un meuble contemporain, la Maya Nook trouvera sa place dans toutes les pièces de votre maison. Vous pourrez ainsi l’installer dans votre chambre si votre chat aime être près de vous ou bien au rez-de-chaussée, pour que vous passiez une nuit tranquille pendant que votre chat fait de beaux rêves dans son palace 4 étoiles.

En définitive, si 70 % des personnes affirment ne pas regretter de laisser leur minou passer la nuit avec elles dans le lit, 52 % des propriétaires préféreraient que leur chat dorme dans son propre lit. La Niche cosy Maya Nook s’impose donc comme un meuble sen-chat-tionnel : c’est le compromis parfait pour que tout le monde soit content !

Sources –
https://www.vet.cornell.edu/departments-centers-and-institutes/cornell-feline-health-center/health-information/feline-health-topics/zoonotic-disease-what-can-i-catch-my-cat

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised