Omlet Blog France

Date Archives: avril 2019

Nourrir votre chien de manière amusante et stimulante

La plupart des chiens ne sont pas difficiles à nourrir. En général, vous vous contentez de laisser à votre toutou une gamelle remplie posée au sol pour qu’il s’en occupe. Si cela vous convient à tous les deux, c’est parfait ! Cependant, gardez à l’esprit que votre chien ne se serait jamais nourri de cette manière s’il avait vécu à l’état sauvage ; il aurait dû chercher et chasser ses repas, ce qui l’aurait stimulé mentalement et physiquement. Si vous voulez mettre votre chien au défi et pimenter son quotidien, vous pouvez commencer par apporter quelques changements à ses repas.

Stimuler davantage l’esprit de votre chien peut avoir plusieurs avantages. Cela lui évitera de s’ennuyer et le fatiguera, à la manière d’une longue promenade. Trop de propriétaires oublient d’exercer l’intellect de leur chien et, lorsqu’ils rencontrent des problèmes d’ennui qui conduisent à des troubles du comportement (meubles ou jouets mâchouillés, allers-retours incessants, sauts, aboiements), ils imaginent simplement que leur chien a besoin de se dépenser physiquement. Bien sûr, cela peut aider, mais ça ne suffira pas à satisfaire l’appétit intellectuel de votre animal.

Les chiens stimulés mentalement ne sont pas sujets à l’hyperactivité et sont généralement moins sensibles au stress. Cela peut donc être utile si votre chiot semble très inquiet et montre des signes d’agressivité à l’égard des chiens du voisinage, ou bien s’il souffre d’une angoisse de la séparation ou d’une peur panique des orages ou des feux d’artifice.

Les activités cérébrales constituent un excellent moyen de fatiguer votre chien le soir venu ou le matin avant que vous ne partiez au travail. Si vous combinez ces jeux avec leur repas, cela ne vous prendra pas plus de temps et votre chien sera ravi du défi que vous lui lancez. Enfin, vous n’aurez plus à vous inquiéter de lui donner trop de friandises : votre chien sera récompensé avec la nourriture qu’il aurait de toute façon mangée.

Alors, quelles sont les façons amusantes de stimuler l’esprit de mon chien à l’heure des repas ?

L’objectif est que votre chien prenne 10 à 15 minutes pour finir sa gamelle. Veillez à surveiller votre chien pendant plusieurs repas lorsque vous opérez un changement dans son mode d’alimentation.

Notre premier conseil est de faire marcher leur truffe. Les chiens l’utilisent naturellement et le simple fait de les amener à chercher leur nourriture les stimulera. Éparpillez la nourriture dans le jardin afin que votre chien la retrouve en reniflant. Vous pouvez aussi le faire à l’intérieur mais mieux vaut alors choisir une pièce facile à nettoyer où la nourriture ne risque pas de se retrouver coincée sous les meubles. Si vous voulez que le défi soit encore plus grand, vous pouvez cacher des petits tas de nourriture sous un buisson, sur le rebord d’une fenêtre ou derrière un pot de fleurs. Si votre chien a du mal à retrouver sa nourriture, débutez avec des aliments un peu plus odorants que ses croquettes habituelles.

Notre deuxième suggestion est d’utiliser des jouets pour chiens pour distribuer la nourriture. Le Kong Classic est le plus célèbre d’entre eux mais vous trouverez aussi des balles ou des casse-têtes compliqués qui donneront du fil à retordre à votre chien avant qu’il ne soit récompensé. Votre chien devra bouger le jouet dans tous les sens ou en presser certaines parties afin que la nourriture sorte. Les chiens adorent ces jouets car ils sont constamment récompensés, ils y passeraient des heures !

Si vous ne voulez pas acheter de jouets, vous pouvez en fabriquer ! Essayez de mettre de la nourriture dans une boîte de céréales que vous fermerez avec du scotch, ou bien dans un rouleau de papier toilette dont vous plierez les extrémités. Vous pouvez aussi glisser des croquettes dans une bouteille en plastique dans laquelle vous percerez quelques trous afin qu’elles puissent en sortir. Attendez-vous à ce que ce genre de jeux mette du bazar et fasse du bruit mais vous serez vous-même récompensé quand vous verrez votre chien courir dans tous les sens en agitant la queue pour essayer d’ouvrir la boîte.

L’heure des repas peut aussi être un bon moment pour pratiquer des petits numéros et en apprendre de nouveaux. Ne demandez pas à votre chien de refaire systématiquement le même numéro à chaque repas, cela deviendrait routinier et ne le stimulerait plus. Si vous profitez de ce moment pour dresser votre chien, il recevra plus de friandises que d’habitude (puisqu’il aura droit à la nourriture qu’il aurait de toute façon mangée). Il construira alors une association positive et apprendra peut-être plus vite.

Enfin, vous pouvez changer la texture de la nourriture de votre chien pour pimenter ses repas. S’il est habitué à la pâtée, essayez d’en congeler un peu en forme de disques ou de cubes : il sera ravi de les ronger ! Si votre chien mange des croquettes, mélangez-les à un peu d’eau ou de yaourt. Le tout est d’apporter de la nouveauté et d’enrichir le quotidien de votre animal !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 26th, 2019 by mathieugrassi


Distributeur de nourriture pour poules Caddi

 

Notre tout nouveau distributeur de nourriture pour poules Caddi est la solution idéale pour donner des fruits et des légumes frais à vos poules. Le distributeur Caddi permet de ne pas mettre la nourriture directement au sol, ce qui est plus sain pour vos poules, plus propre pour l’enclos et évite le gaspillage et les invasions de nuisibles. Avantage supplémentaire non négligeable, vos poules seront séduites par l’expérience amusante et interactive offerte par le Caddi : elles devront se débrouiller pour aller récupérer leur nourriture dans le distributeur en mouvement.

Le Caddi mesure 20 bons centimètres de haut et 8 centimètres de diamètre. Son corps est fabriqué dans un acier soudé très résistant et il est doté d’un couvercle pour que la nourriture soit protégée de la pluie. Grâce à l’attache en nylon réglable, vous pourrez le suspendre dans tous types d’enclos, notamment dans celui des Eglus et dans le Grand Enclos pour poules Omlet. Une gamme de boules de nourriture pour poules énergétique et de grande qualité a été développée spécialement pour le Caddi. Les boules de nourriture Feldy ont été conçues pour être placées dans le distributeur de nourriture afin que les poules puissent les picorer. Affichant d’excellentes propriétés nutritionnelles, elles sont un moyen pratique de faire plaisir à vos poules. Grâce à ce complément alimentaire énergétique, vous verrez la santé et le plumage de vos poules s’améliorer au fil des semaines. Enrichi en calcium, il vous donnera également des coquilles d’œufs de haute qualité ! 

 


No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 26th, 2019 by mathieugrassi


Comment convaincre son partenaire d’avoir des poules

Que vous vouliez convaincre votre conjoint(e), votre colocataire ou vos parents d’avoir des poules, n’ayez pas peur : vous trouverez ici les meilleures réparties pour les rallier à vos côtés ! L’argument phare étant que vous allez loger vos poules dans un Eglu, car le côté esthétique et surtout pratique de nos poulaillers va vous permettre de convaincre les plus rétissants.

Guide Omlet : comment convaincre n’importe qui de
la nécessité d’avoir des poules !


🥚 Les poules, ça prend trop de place

🐥 Réponse : Il existe des poules de toutes tailles. Les bantams par exemple ne
seront pas réticentes à l’idée de vivre dans un jardin relativement étroit.

🥚 Les poules, ça sent mauvais
🐥 Réponse : Les poules ne sentent pas mauvais, c’est l’odeur de leurs déjections qui
est déplaisante. Les poulaillers Eglu sont si faciles à nettoyer qu’en moins de cinq
minutes vous pouvez être sûr qu’il sentira la rose !

🥚 Les poules, ça saccage le jardin

🐥 Réponse : Les poulaillers Eglu se déplace très facilement, ce qui permet aux
poules d’entretenir le gazon plutôt que de le ravager : elles vous débarrassent de la
mousse, des vers et fertilisent le sol.

🥚 On a des prédateurs autour de chez nous
🐥 Réponse : Les poulaillers Eglu sont à l’épreuve des prédateurs (ils peuvent même
tenir tête à des ours!). Les renards, les blaireaux et les rapaces rentreront tous
bredouilles grâce à la jupe anti-tunnel et la robustesse du poulailler et de son
enclos.

🥚 On ne pourra plus partir en vacances !
🐥 Réponse : Les poules vivent à l’extérieur et peuvent facilement tenir un week-end
toutes seules si vous leur laisser assez d’eau et de nourriture. Pour des périodes
plus longues, vos amis ou vos voisins se feront une joie de passer les voir de temps
en temps, surtout s’ils peuvent récupérer les œufs qu’elles pondent en votre absence.


Vous pouvez aussi tenter de rallier vos
proches à votre cause avec ces petites techniques :

🐓 L’influence subtile – Laissez
traîner une brochure d’Omlet chez vous ou partagez des articles de notre page
Facebook que vos proches seraient susceptibles de voir. Pour la brochure, rien ne
vaut un endroit « discret » : la porte du réfrigérateur, le miroir de la salle de
bain, sur l’oreiller…

🐓 Dégustation (à l’aveugle?) –
Procurez-vous un œuf frais de la ferme et un du supermarché. Faites ensuite une
dégustation pour comparer la différence de goût mais aussi de couleur entre les deux.

🐓 Sauver des poules de l’abattoir –
Montrez-leur le succès des associations qui sauvent des poules d’un destin funeste et
expliquez-leur que vous pouvez offrir une seconde vie à ces « poules de réformes ».

🐓 Elles mangent les insectes – Les
poules sont des ouvrières discrètes mais efficaces : tant qu’elles auront accès à
votre jardin, elles vous débarrasseront de toutes les petites bêtes dont vous
n’auriez jamais pensé venir à bout tout seul.

🐓 Des animaux adorables – Les gens
sont souvent surpris de voir à quel point les poules peuvent être très sociables et
avoir chacune leur personnalité propre. Si un de vos amis a des poules, vous pouvez
lui rendre visite avec la personne que vous voulez convaincre pour qu’elle puisse en
prendre une dans ses bras et voir d’elle-même à quel point ce sont de gentils
oiseaux. Peut-être qu’une ferme près de chez vous peut vous autoriser à voir leurs
poules ?

🐓 Commencez à penser à des noms, « juste pour
rire » –
Faites en sorte que vos proches jouent le jeu : vous verrez, ça n’a
l’air de rien mais c’est très amusant – et très convainquant !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 25th, 2019 by mathieugrassi


Est-il nécessaire de fermer la porte de mon Eglu pour la nuit ?

Chez Omlet, nous recevons souvent des appels de personnes qui veulent se lancer dans l’élevage des poules et qui cherchent des conseils avant de débuter. « Que mangent les poules ? » et « Comment puis-je les protéger des prédateurs ? » sont les deux questions qui nous sont le plus fréquemment posées. Une autre revient aussi régulièrement : « Est-il nécessaire de fermer la porte de mon Eglu à la nuit tombée ? »

L’interrogation est pertinente car il est vrai qu’ajouter une nouvelle tâche dans un quotidien déjà bien chargé peut vous décourager d’adopter des poules. Malheureusement pour les éleveurs de poules, comme c’est le cas pour la plupart d’entre nous, les poules n’aiment pas dormir la porte ouverte. Il est donc préférable de fermer leur poulailler le soir venu.

Cependant, nous n’avons jamais dit que c’était l’éleveur qui devait se charger de fermer la porte ! Avez-vous déjà pensé à une porte automatique ? Vous en rêviez et, pour votre plus grand bonheur, Omlet l’a fait en lançant récemment sa nouvelle Porte Automatique qui résoudra tous vos problèmes.

Bien que les Eglus aient été conçus pour que vos poules restent au chaud en hiver grâce à l’isolation à double paroi (similaire à un double vitrage), si vous laissez la porte ouverte, vous risquez de faire pénétrer le froid et de retrouver vos œufs gelés et vos poules malades au petit matin. C’est la raison pour laquelle nous vous recommandons d’enfermer chaque soir toutes vos poules dans leur Eglu en utilisant la poignée située sur le dessus (que vous n’aurez qu’à soulever et tourner).

S’il est important de fermer la porte pour mettre vos poules à l’abri du froid, c’est aussi essentiel pour les protéger des prédateurs potentiels. En effet, la plupart des prédateurs – renards, ratons laveurs, coyotes – attendent patiemment que la nuit soit tombée pour passer à l’attaque ; néanmoins, vous pouvez très facilement mettre vos poules en sécurité en fermant simplement la porte de votre Eglu.

Vous avez donc compris qu’il est indispensable de fermer le poulailler pour la nuit. Évidemment, nous avons conscience que tout le monde ne peut pas se payer le luxe d’être à la maison au coucher du soleil pour s’en occuper (notamment les personnes qui sortent tard du travail). Voilà pourquoi nous avons récemment développé une porte automatique qui peut s’adapter à tout type d’habitat, qu’il s’agisse d’un Eglu Cube ou d’un poulailler en bois ou en grillage.

Vous pourrez installer la Porte Automatique à l’intérieur ou à l’extérieur de votre poulailler en bois.

La Porte Automatique se fixe directement à l’intérieur de l’Eglu Cube.

Comme le ferait un concierge, la Porte Automatique veillera à ce que vos poules soient toujours en sécurité une fois la nuit tombée, même si vous rentrez tard. Selon le mode que vous choisissez – luminosité ou horaire –, la Porte Automatique Omlet

 parfaitement sécurisée s’ouvrira et se fermera à l’aube et au crépuscule ou
aux horaires spécifiques que vous aurez programmés. Non contente d’offrir plusieurs modes d’utilisation, la
Porte Automatique est également équipée d’un capteur de sécurité qui détecte toute entrave à la fermeture et
qui évitera que vos poules ne se blessent si elles décident de s’arrêter au milieu du chemin.

Les avantages de la Porte Automatique Omlet :

  • Facile à installer, aucun entretien
  • S’active selon la lumière ou suivant les horaires programmés
  • Fonctionne à piles
  • S’adapte sur tous les poulaillers en bois
  • Améliore la sécurité et l’isolation du poulailler
  • Compatible avec l’Eglu Cube
  • Fonctionne par tous les temps
  • Équipée de capteurs de sécurité
  • Peut être fixée sur tous les enclos ou grillages.

Pour résumer, nous vous recommandons vivement de fermer la porte de votre poulailler pour protéger vos poules du froid et des prédateurs mais cette tâche peut être facilement réalisée à votre place par la Porte Automatique.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, jetez donc un coup d’œil à ce commentaire client :

Merci Omlet pour ce produit fabuleux ! La porte est arrivée rapidement, très bien emballée et mes inquiétudes quant à l’installation se sont vite envolées : j’ai réussi à le faire toute seule ! La porte est facile à programmer et me permet de garder mes poules en sécurité jusqu’au matin. Plus besoin de me lever aux aurores pour les faire sortir et faire cesser leurs piaillements !” – Maryse

Voir plus d’avis

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 25th, 2019 by mathieugrassi


8 phrases qui parleront aux éleveurs de poules

1. « J’envisage de vendre ma télé, de toute façon je passe ma vie à regarder mes poules. »

 

2. « Je suis pas dans mon assiette aujourd’hui, je vais passer un peu de temps avec mes poules, ça ira mieux »

 

3. « Oui, on a passé de bonnes vacances. La seule chose c’est que je n’ai pas pu m’empêcher de m’inquiéter pour mes poules. »

 

4. « Désolé pour le retard, il fallait que je jette un coup d’œil à mes poules avant de partir. »

 

5. « J’ai essayé de faire la grasse matinée mais mes poules avaient faim. »

 

6. « Une journée sans faire un câlin à ses poules est une journée perdue. »

 

7. Mes collègues : « Alors, quoi de prévu pour ce week-end? » Moi : « Mes poules. »

 

8. Moi à l’époque : « 3 poules, ça me paraît déjà bien. » Moi aujourd’hui : « 🐓🐓🐓🐓🐓🐓🐓🐓🐓🐓 »

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 25th, 2019 by mathieugrassi


Guide d’incubation

Tant que vos poules pondent, vous pouvez faire éclore des œufs toute l’année. Cependant, la saison la plus propice à l’incubation est le printemps.
Faire éclore les œufs de vos poules et élever leurs poussins est l’une des activités les plus gratifiantes et les plus stimulantes qui soit. Quoi de plus excitant que de voir grandir les poussins en sachant qu’ils vont devenir de belles poules élevées dans les meilleures conditions ? Normalement, la période d’incubation dure 21 jours. Le moyen le plus sûr de couver des œufs fertilisés est de le faire artificiellement à l’aide d’un incubateur. Cela vous permet de maximiser les chances d’avoir des poussins en bonne santé. Vous trouverez ici un guide pas à pas pour incuber vos œufs correctement. Bonne lecture !

1. Pensez sur le long terme

Avant de commencer, vous devez savoir ce que vous aller faire avec vos poussins une fois les œufs éclos. Dites-vous que, entre les œufs non-fertilisés et les éventuels incidents qui peuvent survenir durant l’incubation, 25 à 50 % des œufs ne donneront pas de poussin. Parmi ceux qui vont éclore, environ la moitié seront des poules, l’autre moitié des coqs. Si les premières ne posent généralement pas de problème, vous devrez savoir ce que vous aller faire des mâles car les coqs sont moins utiles et peu de gens en ont besoin – difficile donc de les refiler à vos voisins. Pour la majorité des races, les coqs n’aiment pas vivre à plusieurs : ils se battront vigoureusement s’ils ne sont pas complètement séparés les uns des autres.

2. Procurez-vous des œufs

Vous devrez ensuite vous assurer autant que faire se peut que les œufs ont bien été fécondés. Vous pouvez vous les procurer chez un éleveur ou un fermier dont vous ne doutez pas de la qualité du travail. Suivant les races, les œufs peuvent coûter relativement cher. Un éleveur ne pourra jamais vous garantir à 100 % que ses œufs sont fécondés, mais en général, si le prix est élevé, c’est qu’ils auront des chances de l’être. Toutefois, attention aux arnaques, surtout sur Internet !

Les œufs ne doivent ni être difformes ni avoir de défaut visuel quelconque. La moindre fêlure dans la coquille doit vous faire renoncer à l’achat immédiatement. Même le plus petit défaut peut avoir des conséquences comme des difficultés pour le poussin à briser la coquille de l’œuf pour en sortir, des malformations, voire un arrêt du développement de l’embryon.

Une fois que vous avez vos œufs, nettoyez-les avec du désinfectant pour œuf. La coquille est poreuse et laisse passer l’eau et l’oxygène pour l’embryon. S’il y a la moindre toxine ou bactérie à la surface, elle peut l’endommager.

3. Tenez un journal


Il peut être très judicieux de tenir un journal de bord. Cela implique de numéroter les œufs et de garder une trace de leur poids quotidiennement. Un œuf qui se développe va graduellement perdre du poids durant l’incubation, environ 10 à 15 % en tout. Si l’un d’entre eux ne perd pas de poids, cela veut certainement dire que l’embryon ne se développe pas.

4. Procurez-vous un incubateur

Chaleur tournante

Choisissez votre incubateur avec soin. Certains, comme le Brinsea Mini II, ont un mécanisme de chaleur tournante intégré. Le système de rotation automatique des œufs peut être un plus pour limiter les efforts et le temps passé à s’en occuper. Chaque œuf doit être retourné toutes les 90 minutes pour que l’embryon soit toujours bien positionné dans la coquille. Une poule pondeuse les retourne toute seule en se déplaçant dans le nid, et la rotation automatique permet de bien reproduire les conditions réelles de la couvaison. Sans cette option, vous devrez retourner les œufs manuellement dans l’incubateur. Notez que le fait de marquer les œufs vous permet d’être certain que vous n’en oubliez pas un ou deux.

Contrôle de la température

Un bon incubateur maintiendra tout seul une température stable. La température idéale pour couver des œufs est 37,5°C et les bons incubateurs sont équipés d’une alarme qui sonnera si la température s’éloigne trop de cette valeur. La température ambiante de la pièce dans laquelle il se trouve est une donnée cruciale car elle impacte grandement celle à l’intérieur de l’incubateur. Vous devrez l’ouvrir tous les jours pour contrôler vos œufs, qui ne doivent pas subir un choc thermique trop important à ce moment-là – cela pourrait tuer le fœtus. Il est recommandé d’utiliser une pièce d’une température d’environ 25°C et surtout sans courant d’air.

Contrôle de l’humidité

Un incubateur de bonne qualité fera en sorte de maintenir un taux d’humidité convenable. Ce taux doit être situé autour de 40-50 % mais doit augmenter à partir du 19e jour pour ramollir la coquille et faciliter l’éclosion. Certains incubateurs, comme le Brinsea Mini II, sont équipés de deux réservoirs d’eau : un à remplir tous les jours et l’autre à partir du 19e jour. Sur ce modèle, ils sont situés à l’extérieur de l’incubateur, ce qui vous permet de ne pas l’ouvrir trop souvent. La condensation qui se forme dans l’incubateur au bout de quelques jours est parfaitement normale.

5. Les soins réguliers

Refroidissement

Le septième jour est un palier important : vous devrez désormais refroidir les œufs 30min par jour, de préférence à heure fixe. Certains incubateurs sont équipés d’un ventilateur que vous pouvez programmer à votre guise. Si le vôtre n’en a pas, vous devrez les refroidir manuellement en les sortant de l’incubateur. La différence de température ne doit pas être trop importante, 2 à 5°C d’écart suffiront.

Un œuf dont l’embryon se développe conserve sa température même s’il est exposé à l’air libre. C’est comme ça qu’une poule sait si un œuf qu’elle couve est en développement ou non : lorsqu’elle quitte le nid pour aller boire ou manger, un œuf mort se refroidit presque instantanément et aura perdu sa chaleur à son retour. Elle profite ensuite de sa découverte pour s’en débarrasser.

Mirage

Le mirage consiste à inspecter l’intérieur de l’œuf avec une lampe adaptée. Vous devez commencer à le faire au plus tard au 7e jour. Si un œuf n’a pas montré de signe de développement au 7e jour, il n’incubera pas. Vous devez retirer ces œufs de l’incubateur car en cas contraire ils finiront par se décomposer. À partir du 7e jour, vous devez continuer à les inspecter régulièrement. Inutile de le faire tous les jours, car vous ne verrez pas vraiment d’évolution d’un jour à l’autre, mais vous pouvez les regarder tous les trois ou quatre jours. Le mirage et la pesée des œufs sont deux bons indicateur pour voir si vos œufs se développent ou non.

Entre le 7e et le 19e jour, vous devez garder votre routine : refroidissement, pesée et mirage occasionnel.

6. Éclosion

Le deuxième palier important est celui du 19e jour. Vous devez arrêter de retourner les œufs et de les refroidir. Mettez un tapis antidérapant pour éviter que les poussins ne glissent en faisant leurs premiers pas à l’extérieur. Vous devrez également augmenter l’humidité pour atteindre environ 65 %. Avec l’incubateur Brinsea, vous n’avez qu’à remplir le second réservoir d’eau.

À partir d’un moment, les œufs vont se mettre à bouger légèrement : le poussin se replace dans le bon sens pour pouvoir sortir. Vous serez tenté de contrôler les œufs toutes les deux minutes, mais mieux vaut les laisser tranquilles et y jeter un œil de temps en temps (toutes les six heures environ).

Vers le 20e jour, les poussins devraient faire un petit trou dans l’œuf. N’essayez pas de les aider en agrandissant le trou ou en brisant la coquille : ils le feront d’eux-mêmes au moment opportun. Ils vont aussi profiter de ce temps pour finir de consumer tous les nutriments qui restent dans la coquille, il est donc très important de ne pas les faire sortir trop tôt.

La plupart des races de poules ont une incubation de 21 jours, une poignée seulement voit cette durée passer à 20 ou 22 jours. N’aidez pas les poussins à sortir de l’œuf, ils y arriveront sans votre aide – c’est leur première épreuve de force. N’intervenez que si l’un d’entre eux a vraiment du retard par rapport à ses congénères ou si la coquille est vraiment très épaisse et que le poussin a beaucoup de mal à sortir même après un certain temps.

Une fois que les poussins sont tous sortis, laissez-les dans l’incubateur pendant 24h. Ils seront bien repus grâce aux restes de nutriments qu’ils ont trouvés dans leur œuf. En plus, l’incubateur leur permet de profiter d’une température et d’une humidité optimales.

Vous pouvez regarder notre vidéo sur l’incubation pour voir à quel point ça vaut le coup de faire éclore des œufs !


Aujourd’hui, économisez 70,99€ en achetant un poulailler Eglu Go violet et un kit de débutant Brinsea Mini II. Vous aurez tout ce dont vous aurez besoin pour mener à bien votre incubation : une lampe à mirer, une couveuse à poussins, un poulailler Eglu Go (dans lequel vos poules pourront vivre dès l’âge de 9 semaines) et l’incubateur lui-même.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 18th, 2019 by mathieugrassi


Comment offrir plus d’espace à votre lapin avec Zippi

Les lapins sont des coureurs-nés. Ils adorent gambader dans tous les sens et bondir de partout. À l’état sauvage, ils courent jusqu’à 5km par jour ! Vous devez donc faire en sorte que les vôtres puissent faire leur exercice quotidien, ce qui leur permettra de garder la forme et d’être épanouis.


Les lapins qui passent la plus grande partie de leurs journées dans leur clapier s’ennuient rapidement et ont également tendance à prendre du poids, voire à devenir carrément obèses. Un lapin en surpoids aura du mal à se déplacer comme il le souhaite et aura davantage de chances de souffrir de maladies cardio-vasculaires et d’avoir des problèmes d’articulation. S’il s’ennuie, il aura tendance à faire sa toilette de manière obsessionnelle et peut avoir des problèmes dus aux boules de poils.


Peut-être ne pourrez-vous pas sortir vos lapins tous les jours pour les faire courir sur 5km. Vous devez cependant les laisser dehors au moins 3h par jour pour qu’ils puissent se dégourdir les pattes, explorer les environs et socialiser avec vous ou avec d’autres animaux. Plus ils ont d’espace, mieux c’est. À moins d’avoir un jardin parfaitement sécurisé et de surveiller vos lapins (et vos autres animaux) en permanence, il est généralement déconseillé de les laisser vadrouiller en liberté. Ce sont des rois de l’évasion : ils trouveront toujours un moyen de s’échapper, même si vous pensiez que votre jardin était une véritable forteresse ! En plus, ils risquent de croiser le chemin de prédateurs ou d’ingurgiter quelque chose de toxique.

Un bon moyen d’être sûr qu’ils font suffisamment d’exercice est d’avoir un clapier relié à un enclos pour qu’ils puissent rentrer et sortir à leur guise. Le clapier Eglu Go vous le permet ! Bien que vous puissiez directement agrandir l’enclos, il existe maintenant un nouveau moyen d’agrandir l’aire de jeux de vos lapins.

Les enclos et parcs Zippi d’Omlet sont des aires de jeu spécialement conçues pour les lapins et les cochons d’Inde. Ils vous permettent à vous et à vos enfants de passer du temps avec vos animaux tout en permettant à ces derniers de découvrir une nouvelle zone d’herbe de votre jardin. Le toit et le sol grillagés font que vos lapins sont en sécurité, ce qui vous permet de les laisser sans surveillance. La jupe de protection empêche toute intrusion de prédateurs. Ces enclos peuvent être déplacés très facilement une fois que vos lapins ont tondu l’herbe qui se trouve sous leurs pattes. Vous n’aurez plus à passer la tondeuse tous les week-ends !

 

La plupart des propriétaires de lapins ne sont pas rassurés quand ils transportent leurs lapins du clapier à l’enclos. D’un côté, il faut bien qu’ils fassent de l’exercice, mais de l’autre, on sait qu’il va falloir leur courir après pendant une demi-heure quand il va falloir les ramener dans le clapier. Le tunnel pour lapins Zippi permet de résoudre ce problème. Si vous décidez de leur offrir plus d’espace avec un nouvel enclos, vous pouvez facilement le relier au clapier et créer un réseau de tunnels qui fera le bonheur de vos lapins. Cela vous permet de leur faire une garenne comme ils en font à l’état sauvage. Les lapins pourront circuler librement et seront contents de pouvoir rentrer tous seuls quand la nuit tombe. Vous pouvez ensuite fermer la porte d’accès au tunnel pour qu’ils ne rejoignent pas le parc de nuit.

Pensez à mettre leurs jouets favoris dans l’enclos. Peut-être voudriez-vous leur procurer plus de cachettes ? Leur creuser un trou ? Leur trouver des jouets à ronger pour être sûr qu’ils ne s’ennuient pas ?

Découvrez les différentes versions de nos enclos et parcs Zippi sur notre site Internet où vous pourrez trouver le meilleur pour vous et pour vos animaux !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 15th, 2019 by mathieugrassi


Le Carrot Cake

INGRÉDIENTS

Carrot Cake :

  • 175g de vergeoise
  • 175g de sucre semoule
  • 150g de beurre ramolli (doux)
  • 100g de yaourt nature
  • 1 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1 1/2 cuillère à café de mélange 4 épices
  • 1 cuillère à café de vanille
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 3 œufs de taille moyenne
  • 300g de carottes râpées
  • 3cm de gingembre frais
  • 180g de farine auto-levante (ou 180g de farine classique et 1/2 sachet de levure) tamisée
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude alimentaire

Pour le glaçage :

  • 50g de sucre glace
  • 200g de cream cheese
  • 1 citron vert
  • 100g de cerneaux de noix

RECETTE

1) Préchauffez le four à 170°C. Chemisez, à l’aide de papier sulfurisé, deux moules ronds à charnière de 20cm de diamètre. Graissez légèrement à l’aide d’un spray. Dans un saladier, fouettez le beurre (à température ambiante), le yaourt, le sucre semoule, la vergeoise, la vanille, la cannelle, le mélange 4 épices et le sel. Ajoutez les œufs un par un. Versez ensuite les carottes râpées et le gingembre. Pour finir, incorporez la farine tamisée et le bicarbonate de soude à l’aide d’une spatule.

2) Versez le mélange dans les moules à charnière et laissez cuire 55 minutes au four ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte propre. S’il y a de la pâte sur le couteau, remettez les moules au four pendant 5 minutes avant de vérifier à nouveau. Laissez ensuite les gâteaux refroidir dans leur moule pendant 2 heures.

3) Pour réaliser le glaçage, fouettez le cream cheese, le sucre glace et le jus et les zestes d’un citron vert dans un saladier. Démoulez les gâteaux et superposez-les en insérant une couche de glaçage entre les deux. Étalez enfin le reste du glaçage sur le gâteau et parsemez de cerneaux de noix.

Ce carrot cake fait-maison peut se conserver environ une semaine au réfrigirateur dans un récipient approprié.
À déguster à température ambiante.

 

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 12th, 2019 by mathieugrassi


Promotion Zippi

Offrez un habitat de première classe à vos lapins et à vos cochons d’Inde avec les parcs, enclos et tunnels Zippi – profitez de notre offre à durée limitée de 10 % de réduction et des frais de livraison offerts !

Cette offre est valable sur TOUS les tunnels Zippi, enclos Zippi, parcs Zippi et les accessoires, ce qui vous permet de créer l’habitat de vos rêves pour vos animaux en économisant 10 % et les frais de port. Un excellent moyen de préparer l’arrivée des beaux jours !

Utilisez le code promo ZIPPISAVE pour profiter des frais de livraison gratuits !

 

Reliez le clapier de vos lapins ou de vos cochons d’Inde à un enclos grâce au tunnel Zippi, l’accessoire idéal pour offrir plus d’espace à vos animaux pour qu’ils puissent faire de l’exercice tout en restant à l’abri des prédateurs.

L’assistant de configuration de notre site internet vous permet de concevoir le réseau de tunnels de vos rêves. De nombreux accessoires permettent de répondre à tous vos besoins : une trappe verrouillable, une réserve à foin, un poste d’observation… Vous pouvez également opter pour un kit de démarrage très complet.

Notre nouvelle gamme de parcs et enclos Zippi sont compatibles avec le tunnel Zippi et permettent d’avoir un espace déplaçable pour que vos lapins et cochons d’Inde puissent se dépenser et rester en bonne santé.

Le parc Zippi est un espace de jeu à ciel ouvert pour que vos enfants puissent facilement y accéder, encourageant l’interaction entre eux et les animaux. L’enclos Zippi est un espace sécurisé où vos lapins et cochons d’Inde pourront faire de l’exercice sans être supervisés ; il est recouvert d’un grillage de protection et peut être équipé soit d’un sol grillagé soit d’une jupe anti-prédateur pour une sécurité optimale.

N’oubliez pas d’équiper l’espace de jeu de vos animaux avec les bâches pour enclos Zippi pour qu’ils puissent continuer à s’amuser, qu’il pleuve ou qu’il vente !

Si vous avez déjà un enclos Zippi, vous pouvez maintenant augmenter la taille de leur aire de jeu grâce aux extensions pour enclos Zippi.

Conditions générales
L’offre de 10 % de réduction sur les modèles de la gamme Zippi et des frais de livraison offerts est valable du 12/04/2019 au 26/04/2019 minuit. Les 10 % ne nécessitent aucun code promotionnel ; pour les frais de livraison offerts, entrez le code promotionnel ZIPPISAVE. Cette offre est valables sur les tunnels Zippi, leurs accessoires et sur les enclos et parcs Zippi. Les frais de livraison offerts ne s’appliquent qu’aux commandes contenant au moins 100€ d’articles Zippi et seulement au mode de livraison standard. Cette offre ne s’applique pas aux livraisons de nourriture et est uniquement valable au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Belgique, au Pays-Bas, au Luxembourg, en Autriche, en Italie, en Irlande, en Norvège, en Pologne, au Danemark, en Suède et en Espagne. Omlet n’est pas responsable d’éventuels retards des services tiers comme les transporteurs.

Dans la limite des stocks disponibles. Omlet se réserve le droit de retirer cette offre à tout moment ; elle n’est valable que pour les produits Zippi et n’est en aucun cas cumulable avec d’autres offres en cours.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 12th, 2019 by mathieugrassi


Découvrez les produits Omlet sur la Foire de la Roche-sur-Foron 2019

Rencontrez Omlet à la Roche-sur-Foron !

Omlet.fr sera présent à la Foire de la Roche-sur-Foron du mercredi 1er mai au dimanche 12 mai 2019 au parc des expositions de la Roche-sur-Foron.

Sur notre stand situé dans le Hall S Aménagements Extérieur (L45) (voir plan ci-dessous) vous aurez la chance de rencontrer nos équipes et de découvrir:

 ↓ Notre emplacement Hall S Aménagements Extérieur (L45)↓

 ↓ Photo de notre stand ↓

Pourquoi venir nous rencontrer à la Roche-sur-Foron ?

• pour découvrir la gamme Eglu en VRAI !
• pour comparer nos différents modèles de poulailler
• pour rencontrer nos équipes expertes et leur poser vos questions
• pour bénéficier d’une démonstration des fonctionnalités de nos produits
•  parce que cette foire est la meilleure de la région

 

Informations utiles :

Horaire d’ouverture :

du mercredi 1er au dimanche 12 mai 2019 de 10h à 19h

Soirée le vendredi 3 mai jusqu’à 20h

Nocturne le vendredi 10 mai jusqu’à 23h

Fermeture à 18h le dimanche 12 mai

Tarif d’entrée :

Adultes plein tarif : 6,50 € (5 € si acheté en ligne)

Étudiants (sur présentation de la carte) et scolaires (à partir de 12 ans) : 3 €

Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

Parking : 2€

Adresse : PARC DES EXPOSITIONS DE LA HAUTE-SAVOIE – LA ROCHE-SUR-FORON

  • Des tarifs spéciaux pour tous!
  • Entrée gratuite tous les jours pour les enfants de moins de 12 ans
  • Entrée Gratuite pour les femmes et les jeunes filles le mardi 7 mai à l’occasion de la Journée de la femme
  • Entrée Gratuite pour les + de 65 ans les jeudi 2 et 7 mai à l’occasion des Journées des seniors

Site internet de la Foire de la Roche-sur-Foron : ici

Accès :

par l’autoroute A40, sortie n°16, Bonneville Ouest prendre Direction La Roche-sur-Foron.

par l’autoroute A410, sortie n°19, La Roche-sur-Foron. Suivre la direction « Parc des Expositions » ou « RD 1203 ».

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question concernant notre participation en cliquant ici

Au plaisir de vous rencontrer sur notre stand !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 3rd, 2019 by mathieugrassi


8 signes qui prouvent que votre chat vous mène par le bout du nez



Tous les propriétaires… pardon, tous les serviteurs de chats ne connaissent que trop bien les situations que nous allons évoquer. Si cet article vous fait penser à la dame aux chats de votre quartier, n’hésitez pas à l’afficher sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #Omlet.

 

Alors que vous aviez juré que votre chat n’irait jamais sur votre lit, il y passe maintenant plus de temps que vous et se glisse même parfois sous la couette.

Au réveil, vous vous retrouvez systématiquement avec votre chat allongé sur vous, couché sur votre oreiller, collé à votre visage, étendu sur vos jambes…

Votre chat exige que ses repas lui soient servis lorsqu’il le désire. Et vous cédez. À. Chaque. Fois.

Quand vous pointez un doigt sévère vers votre chat accompagné d’un « Non » strict, vous êtes toujours repoussé par un coup de griffes acérées, même si votre animal est en tort. Un chat n’est jamais en tort.

Vous avez acheté des dizaines de jouets que votre chat n’a jamais daigné toucher…
« Mais le papier toilette, c’est trop marrant ! Oh, regarde, un élastique ! Un carton d’emballage ? C’EST CE QUE JE PRÉFÈRE ! »

Pourquoi diable auriez-vous besoin d’un réveil ? Vous avez un chat qui a les crocs !
« Qui a dit que 5h00 du mat’, c’était trop tôt pour le petit-déj’ ? Allez, debout ! »

« Si JE veux jouer dans le lavabo, JE jouerai dans le lavabo. Et ne t’avise pas d’essayer de m’en faire partir. »

Malgré tout, vous ne pouvez pas vous empêcher d’aimer votre chat ! C’est bien la preuve que c’est lui le maître !

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 3rd, 2019 by mathieugrassi


Poules de réforme – Partie 2

Nathalie tient le compte Instagram My Backyard Paradise. Avec l’aide de son mari et de ses trois filles, elle s’occupe de sa « petite ferme de jardin » chez elle en Belgique. Les magnifiques photos qu’elle partage avec ses followers en témoignent : il s’agit bien d’un petit paradis. En juin 2018, elle décide d’agrandir sa ferme en y ajoutant trois poules de réforme, ces poules sauvées de justesse de l’abattoir. Suivez son aventure grâce au double album-photo qu’elle a tenu spécialement pour nous !

Découvrez la première partie de ses aventures ici.

Semaine 3

À ce stade, je donnais toujours aux poules de l’Alfamix (un mélange de graines, de granulés et d’amphipodes) et des granulés. Il était temps de les sevrer des granulés, la seule nourriture qu’elles aient connue avant qu’on ne les sauve. Pendant un mois, on a gardé seulement l’Alphamix, puis on les a nourri avec la même nourriture que nos autres poules. Elles ont également accès à un grand pré où elles peuvent trouver quelques friandises supplémentaires.

Il fallait aussi faire quelque chose pour leurs griffes. D’habitude, mieux vaut ne pas s’en occuper et laisser les poules se faire les griffes naturellement… Mais là, on devait retirer le purin qui s’était coincé dessous. On leur a trempé les pattes dans de l’eau tiède et on les a nettoyées. Ça nous a prit plus d’une demi-heure par poule. Nos canards sont venus nous donner un coup de main et en ont profité pour prendre un bain ! Après ça, on a donné une friandise aux poules pour les récompenser. C’est la saison des fraises, donc j’en ai coupé quelques unes en petits morceaux. Mon mari disait que nos nouvelles poules n’étaient pas encore capables de manger des fraises car elles n’étaient pas habituées à ce genre d’aliments, mais une fois coupées en petits morceaux, elles n’en n’ont fait qu’une bouchée. Petit à petit, on les a habitué à d’autres aliments. Nos poules ont toujours eu un bon apport en fruits et légumes, surtout avec les parties de légumes qu’on ne cuisine pas ou les restes des repas pour l’école de nos enfants… On préfère les donner aux poules plutôt que les mettre au compost.

On est passé à deux œufs par jour. Une des poules s’est brusquement arrêté de pondre, mais on ne lui en veut pas. C’est la nature, on doit faire avec et respecter son « choix ».

Cette semaine, elles ont connu leurs premières pluies. Par chance, ma fille prend extrêmement soin des poules et voulait s’assurer qu’elles soient bien abriter. Quand elle est allée vérifier si tout allait bien, elle les a trouvées dans l’enclos, immobiles et trempées. Elle aussi était trempée quand elle est revenue me voir. Elle me demande de mettre les poules dans l’Eglu, « sinon elles comprendront jamais, maman ! ». Nos enfants sont très impliqués et pensent que les poules pondeuses sont maltraitées par l’industrie. Ils me disent que la prochaine fois, on devrait en sauver une cinquantaine ! Pas sûre que nos voisins trouvent l’idée intéressante… Nos enfants doivent aussi comprendre que la nature a un rythme et que les poules pondent moins d’œufs en hiver, ce qui ne veut pas dire qu’elles doivent mourir pour autant ! On mangera moins d’œufs et on en mettra au congélateur pour pouvoir faire des gâteaux plus tard. En tout cas, on n’achètera pas d’œufs cet hiver !

Semaine 5

Nos poules commencent vraiment à nous reconnaître, elles savent désormais qu’on leur apporte des friandises. Il est temps de les présenter au reste de la famille ! Les autres poules n’ont pas pu se promener librement hors de leur enclos depuis qu’on a eu les poules de réforme car le risque qu’elles leur apportent des parasites était trop élevé. Elles ont enfin pu retrouver les plaisirs du jardin et étaient très curieuses de rencontrer leurs nouvelles amies aux plumes marron ! À l’inverse, ces dernières étaient peu confiantes et restaient groupées entre elles au milieu de leur enclos. On a passé la semaine à faire en sorte qu’elles puissent s’habituer les unes aux autres. On aimerait pouvoir les mettre toutes dans un grand enclos. En peu de temps, elles se sont habituées aux autres poules et ne font même plus attention quand dix d’entre elles grattent le sol à leurs côtés.

Comme elles font maintenant partie de la famille, il a fallut leur trouver des noms. On a toujours cherché des noms ensemble, et cette fois, on s’est mis d’accord pour leur donner les noms de membres de la famille royale belge – ces poules seront nos plus grosses pondeuses, elles méritent donc du respect. On les a appelées Louise, Elizabeth et Mathilde. Elles n’ont plus peur et à ce stade elles ont commencé à manger directement dans nos mains. On s’adresse à elles calmement, ce qui permet de ne pas les stresser. Elles commencent à reconnaître nos voix et à les associer à la nourriture. En plus des légumes, on leur donne des restes de nos repas, comme du riz ou des pâtes (qu’elles aiment beaucoup). Elles continuent à nous pondre deux œufs par jour !

Deuxième mois

Ce fut enfin le moment de déplacer l’Eglu dans le verger, la cour de récré de nos poules. On a ouvert la porte du poulailler… Les poules sont restées à l’intérieur, mais notre faverolles, gourmande comme elle est, a voulu tester leur nourriture et s’est frayée un chemin dans l’enclos. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, les trois poules l’ont attaquée ! Mes enfants étaient choqués, ils ne s’y attendaient pas du tout. Ça ne m’a pas trop inquiétée car je sais que ça finira par s’arranger et qu’elles sont suffisamment en bonne santé pour pouvoir se défendre. Il suffit de leur laisser quelques jours pour s’habituer les unes aux autres.

Elles ont fini par mettre le nez dehors pour explorer le verger. Elles restaient groupées toutes les trois et les autres poules n’allaient pas à leur rencontre. Mais le plus dur les attendait : elles allaient devoir dormir dans le grand poulailler avec leurs futures congénères. Une fois la nuit tombée, on les a sorties de leur Eglu pour les mettre sur un perchoir du grand poulailler. Mieux vaut faire ça quand il fait nuit noire pour éviter qu’elles ne se battent. Cela permet également aux poules de toutes avoir la même odeur au petit matin. On a laissé la porte automatique fermée pendant deux jours, ce qui leur a permis d’établir la hiérarchie, l’ordre dans lequel elles se nourrissent et de s’habituer à leur nouvel environnement.

La transition s’est très bien passé, mais elles ne laissent pas les coqs s’approcher d’elles ! D’ailleurs elles sont largement prioritaires sur lui pour la nourriture. Au bout de deux jours, on a rouvert la porte et fait sortir tout ce petit monde dehors. Les trois poulettes étaient un peu hésitantes au début mais elles ont fini par sortir du poulailler pour voir ce que leurs nouvelles amies faisaient. Le seul problème avec nos trois nouvelles poules est qu’elles aiment bien rester dehors tard, après que la porte automatique ne se soit fermée. Mon mari a pris une lampe-torche pour aller les chercher et les rentrer dans le poulailler avec les autres, mais on ne va pas faire comme ça toutes les nuits… On part en vacances bientôt et on aimerait bien qu’elles rentrent dedans d’elles-mêmes. Au lieu de les mettre dans le poulailler, on a fini par simplement ouvrir la porte quand elles voulaient rentrer. Au bout de quelques jours, elles ont fini par entrer dans le poulailler avant que la porte ne se referme. On peut donc partir en vacances sans se faire de soucis !

J’ai remarqué que depuis qu’elles ont décidé de dormir dans le poulailler, elles ont vraiment trouvé leur place au sein du groupe. Elles dorment même sur les perchoirs les plus hauts. On a aussi constaté qu’elles pondent moins qu’avant – on ne ramasse plus qu’un œuf par jour, ce qui est étonnant car on entend clairement deux poules glousser. La plus jeune de nos filles a décidé de les surveiller de près. Après avoir passé une demi-journée dans le verger, elle a pu fièrement nous annoncer qu’elle avait trouvé l’endroit où l’une d’entre elles pondait ses œufs. Elle avait un nid top secret, un vrai trésor de pirate qui contenait sept œufs ! Après avoir retiré les œufs et les branches qui constituait le nid, la poule qui l’utilisait a fini par pondre ses œufs dans le poulailler.

Trois mois plus tard

Avec mon mari, on a pris des vacances séparées pour pouvoir surveiller les poules et ramasser les œufs. On a toujours un peu peur quand on rentre chez nous car il y a un renard qui rôde dans les parages. Mais elles sont toujours là ! On a un abreuvoir automatique, elles ont plein de nourriture et avec toutes les prunes, les pêches et les pommes qui tombent des arbres, leur alimentation est très variée ! Rien de tel que des poules heureuses et un seau rempli d’œufs frais. Toutes nos poules peuvent maintenant se balader à leur guise dans le jardin quand on est chez nous. Nos trois poules de réforme sont devenues les plus aventureuses. Les autres poules n’avaient jamais prêté attention au tas de compost mais elles, elles l’ont déjà repéré et le retournent de temps en temps. Ce sont les seules poules qui entrent dans la cuisine. Quand on prend nos repas dehors, l’une d’entre elles saute même parfois sur la table… Elles savent bien nous divertir !

On est à la fois rassuré et fier que ces poules se soient si bien faites à une vie normale. L’été ne fut pas une partie de plaisir pour nos animaux… Il a fait très chaud et il n’a presque pas plu, ce qui d’habitude les aide à rester au frais. Mais grâce aux soins méticuleux et à l’attention qu’on leur a apportés, elles s’en sont bien sorties.

Les trois poulettes ont maintenant fière allure et font indiscutablement partie de la famille. Elles sont très bien apprivoisées et sont toujours les premières à venir vers nous pour se faire chérir et qu’on les prenne dans nos bras. Leur curiosité est incroyable, tout comme leur passion pour les lacets colorés… Elles ont arrêté de pondre pour focaliser leur énergie sur la mue. On leur donne des muffins pleins de protéines pour les aider dans le processus.

Dans quelques semaines, elles auront un beau plumage reluisant. La seule chose qui pourra nous faire dire qu’il s’agissait de poules de réforme sera leur bec raccourci !

Si vous voulez adopter des poules de réforme, n’hésitez pas à contacter des associations près de chez vous. Vous pouvez par exemple contacter Les Poules Heureuses ou Poules Pour Tous suivant votre région. Ces associations sont souvent à but non-lucratif et luttent pour la survie de poules qui ne méritent pas un si triste destin.

No comments yet - Écrire un commentaire

This entry was posted in Uncategorised on April 3rd, 2019 by mathieugrassi